comment fabriquer un colecteur electrique

  • Auteur de la discussion carlos1966
  • Date de début
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #1
apres plusieurs recherche sur googol je me suis rendu a l evidence qu il est pratiquement imposible de trouver des imformation sur la construction d un colecteur electrique pour machine tournante .

et pourtant la construction a l ancienne de c est colecteur etait facil .
il ne faut que trois matiere 1 du cuivre 2 de l acier 3 du mica pour l isolement electrique tous c est produit sont facil a trouve dans le commerce.
mon probleme a moi dans tous ça c est que j ai un gros sucis pour usiner les lame de cuivre il faut qu elles est une forme trapezoidial .
j ai un colecteur origine encien qui na j amais ete utilise ,je les entierement demonte pour comprenre ça constrution tous parait simple mes les lame de cuivre sont tailler en forme d un trapeze et je ne ç ai pas comment faire !je ne connait pas la technique.
si ce gros case tete interese quelqu un je cerait ravie de plancher sur ce mode de travaille a l ancienne et oui il y a 100 ans nos encetres s avait travailler le metal il n avait pas besoin de resine "aparue sur certain collecteur de serie, pour confectioner des colecteur qui ne resiste plus aux contraintes il n ait pas rare de trouver de machines avec des collecteur d origine et qui fonctionne encore .
mon truc a moi c est de retouver ce s avoire faire a l ancienne avant qu il ne ce perde a j amais .
je posterais quelque photo de ce colecteur de que possible ,
carlos 1966
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Salut,

tu pourrais peut-être partir d'une pièce circulaire en forme de couronne que tu débites à la fraise-scie au diviseur... à condition que l'épaisseur de la fraise- scie soit exactement la même que celle du mica.

Mais avec cette méthode, il va y avoir pas mal de déchet à cause des zones inaccessibles dues au bridage. Il faudra au moins deux couronnes. Ou encore une seule mais assez longue pour recouper 2 pièces dans chaque secteur (ou plus).

Intéressante, cette question...

Vivement que les pros répondent.
 
P
ppt
Compagnon
10 Sept 2008
2 142
Lyon, France
pourquoi ne pas utiliser la résine ?
l'avantage de la résine c'est qu'elle résiste plutot bien à la température
mais toute autre colle qui aurait ces caractéristiques ferait l'affaire.

je vois ça comme ça :
- une bague en cuivre collée sur un matériau non conducteur
- quelques coup de scie pour séparer en contacts
- mise en place sur le rotor
- quelques soudures pour les bobinages
- trempée dans le vernis isolant
- passée au tour pour enlevé le surplus
et hop
non ?

sinon je ne vois pas, à moins de faire un très gros collecteur
Le problème que je vois plutôt d'insoluble, c'est la fabrication d'aimant avec un passage suffisamment proche du rotor pour pas perdre le flux

mes 2 cents
Patrick
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #4
salut et merci de bien vouloir plancher sur ce sujet la construction de collecteur electrique pour machines cc et ca pour repondre a la premiere reponse il faut que je te dise que l idee n ait pas bette ,mes trop complique il faut faire simple les encien simplifiait tous pour une histoire de rentabilitee il ne faut rien perdre le cuivre est chers .
en ce qui concerne la resine ,c est ce qui est utilise actuelement dans la construction d un colecteur.
moi ce qui m ainterese c est le travaille manuel car il faut fraiser et tourne pour fabrique un colecteur .
une fois le savoir faire retouve la construction d un collecteur deviendra logique et simple il cera possible de fabrique n importe lequel type petit ou gos avec 20 lame ou 100 lame de n importe quel diamettre ou longueur .
pour que vous puissiez mieux comprendre je poste quelque photo du sujet des que possible
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #5
quelque photo .

bague

bague plus lame
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #6
mon probleme c est pas de faire la bague, mes les lames de cuivres elles sont en trapeze .
exemple clic sur limage pour agrandire

une lame vu de face.

comme ont peu le constate la lame forme un trapeze.

montage des lames sur la bague.
.


j espere que ces quelques photo vous permettront d y voire plus claire.
merci
 
D
daniel g
Compagnon
17 Mar 2009
2 239
Nord Orléans
Bonsoir
Je pensais à un découpage des lames dans un outils de forme avec
une presse. Le barreau de cuivre étant (je pense) formé par étirage.
Mais biensur ce n' est qu' une hypothèse, je peux me tromper.
Bonne soirèe.
Daniel
 
P
ppt
Compagnon
10 Sept 2008
2 142
Lyon, France
va falloir isoler electriquement chaque lame de ton collecteur.
ca sous-entends entre-elles, mais aussi au pied et à la tete du systeme d'accroche.
ca veut dire prendre du delrin ou un autre plastique pour supporter les contraintes mécanique du frottement et de la rotation :???:
ca me parait compliqué, peu performant dans le temps et pas trés economique en cuivre, meme si c'est un joli exercice de style.
Comme dit Daniel, mise en forme d'un barreau de cuivre, puis découpage de chacune des lames, puis ajustage à la lime ou autre.
Bonne journée
Patrick
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #9
les lames sont tailler a partir d un profile de cuivre voire la photo
je sait qu il faut couper en deux c est barreaux pour avoir deux lames car une des face n est pas tailler et sur l autre il y a des strie du au passage d un utils.
remonter un peus le poste il y a une lame vue de face et ont note tres bien les strie d un outils .
pour ce qui est de l isolement il est tous simplement fait avec de la mica "micanite" elle est vendu en plaque de 1mt sur 0,60 mt et avec des eppeseurs differante .
le mica est un tres bon isolant electrique et il a aussie l avantage de souporter des contrainte mecanique et thermique ,de toute façon c est comme ça qu il faut faire le collecteur que j ai demonte est fait de ce materiel voir photo
 
BILLY12
BILLY12
Compagnon
26 Sept 2008
623
FR-34 MUDAISON
Bonjour,
Je pense qu'en découpe par fil se serait facilement réalisable à partir d'une couronne tournée. L'épaisseur de la coupe ne fait pas plus de 0.40 mm.
C'est pas trop à l'ancienne mais le résultat est garanti, rapide et sans perte de cuivre.
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #11
ps j ais poste des photos de deux type de collecteur l un normal "les balais travaille normalement comme sur une meuleuse a disque ,et l autre les balais travaille comme sur certain demareure auto ou autre ont dit que c est un collecteur plat .
et le mode operatoire pour leur construction est le meme la diferance c est leurs forme.
donc ont a une barre de cuivre qu il faut couper en deux ,tout en lui donnant un certain angle de coupe .
cela dependra du nombre de lames du collecteur .
bien sur si ont peux couper le plus grand nombre possible de lame d un coup c est mieux .
comme vous pouvez le voire les lame sur les cotte ont une fente a 45 degre,elle ne servent que pour le maintien entre les bague.
les deux bague sont sur c est collecteur tous simplement une foi le montage de lame et l isolement entre lame et entre bague fait emboutie l une dans l autre a la presse .
les bagues elles ont aussi un chanfrein de 45 degre sur les cotte c est la que le maintient des lames ce fait.
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 222
FR-57330 Moselle
Le cuivre recuit étant maléable,est ce que les anciens n'utilisaient pas l'emboutissage puis une presse pour déformer le cuivre dans une matrice qui lui donne la forme de trapèze en gardant les "encoches de fixation" ?

Le cuivre RECUIT doit se préter à ce travail. Reste à faire la matrice de découpe et celle de forme trapézoidale. A noter que la matrice de découpe peut être utilisée pour le passage à la presse avec un fond pentu et en pressant sur le dessus avec un outil de pente inverse.

Des matrices en acier réalisées par des "anciens" ajusteurs devaient voir passer des centaines de collecteurs....

A vos avis

Cordialement
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #13
charly 57 merci de plancher sur le sujet ton idee et bonne mes il y a un petit hic ce n ait pas pour faire de la serie c est vraiment artisanal a la piece chaque collecteur est diferant l un de l autre il ce trouve que sur certain model encien de machine les collecteur ne ce trouve plus comme c eut d origine il faut le reconstruire a neuf avec le meme souci de qualite que dans les annee 1900 et oui c est ça que j aimerais bien retrouve refaire la meme chose retourne a la source
je pense qu ce jujet est tres interresant sourtous que de no jour la plus par des produit sont fait en plastique mouler ou en resine dans des moules
et il n y a plus personne qui puise te dire qu il est capable de refaire un collecteur sauf bien sur en resine.
des que possible je poste d autre photo pour que vous y voyez plus claire
merci
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #14
c est encore moi ! un de mes ami vien juste de me dire que d apres lui les strie que l ont peux voir sur la lame de cuivre donne l impression que ça etez fait avec un etaux limeur .
avec une loupe ont remarque nettement qu elles sont faite en escalier .
dans ce ca il va de soit que je me suis trompe en pensant qu il falait couper en deux la barre de cuivre.
ma question est la suivante est t il possible a un etaux limeur d usiner une barre de cuivre e lui donner la forme d un trapeze comme les lame de collecteur .
 
D
daniel g
Compagnon
17 Mar 2009
2 239
Nord Orléans
Bonsoir
Ce genre de pièce peut-^etre fait avec un étau-limeur, une fraiseuse ou m^eme à la lime (avec de la patience).
Daniel
ps..Excusez pour les accents mais le clavier est un : QWERTY
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #16
comment peut ont les faire avec un etau limeur .
comment la fixer et lui donner cette forme trapezoidiale ,
cela ne me parait pas simple et pourtant tous laisse a croire que c est bien avec un etau limeur qu il faut faire.
avec une fraiseuse c est possible aussi mes comment s y prendre .
a la lime bien sur que oui mes il me faudra un siecle
pour mon ca il faut que ça ce fassent vite et bien .
il faudrait faire un profiler le plus long possible et apres il ne me resterait plus ca coupe a la scie circulaire ou autre moyen les lames de cuivre .
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 222
FR-57330 Moselle
Peux tu nous dire de qulles machines tu disposes s'il te plait.
En fonction de ça , les conseils seront plus pertinents.

A+
 
D
daniel g
Compagnon
17 Mar 2009
2 239
Nord Orléans
Bonsoir
Tu disposes de quelle machine pour réaliser tes pièces ?
C'est la première chose à savoir pour imaginer un ordre de fabrication.
Daniel
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #19
apres quelques mesure au pied a coulisse digital et une tres forte loupe j ais pus compter 45 stries de 0,4 disiemes environ et une profondeur de 0,08 centieme .
apres un petit calcule simple j ai donc une hauteur de lame de 18 mm et une epaisseur de 3,6 d un cotte et de 1,2 de l autre ça forme donc un trapeze .
 
D
daniel g
Compagnon
17 Mar 2009
2 239
Nord Orléans
Ok c'est bien
Mais cela ne nous dit pas avec quel matériel
tu veux réaliser tes pièces
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #21
j ai une fraiseuse zx 7045 un tour harrison de 13 " une scie a bande et quelque autres je vous passerait des photo des que possible

ma fraiseuse zx 7045 .
mon tour harrison 13 pouces
ma scie a bande .
mon equilibreuse dynamique .
ma presse de 30 t
voila un petit aperçu de mes machine principal .
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #22
un copin ma dit que c est suremment avec un etau limeur car ça serait plus rentable et plus rapide il faut simplifier ma t il dit ,sont idee a lui est de faire d un coup le maximun de lame dans un profile de cuivre apres il ne suffit que de les coupe a la scie ou outre
 
D
daniel g
Compagnon
17 Mar 2009
2 239
Nord Orléans
Bon voilà
Avec tes machines je ferai le travail comme dit précédement
- 1 tournage
- 2 découpage à la fraise scie avec un diviseur
Certainement le meilleur travail et le plus rapide.
A + Daniel
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #24
daniel g ton idee est tres bonne c est la plus logique mes il y a un petit souci ou va ton trouve de rondin de cuivre de diamettre different .
exemple ont a un vieux collecteur qui a un diamettre de plus 100 mm, la je crois que pour ce fournir un rondin de cuivre de ce diamettre c est mission impposible,et tres chers.
c est pour ça que les encien ce fabriquaient les lames sur des barreaux de cuivre il suffit de les couper a la taille qu ont veut .
et comme ça c est toujours le meme type de barre de cuivre c est pour une question de stock il suffit d avoir quelque mesure et a partir de la ont ne choisi que celle qui a les cotte les plus adapter possible a nos lame de cuivre.
par contre pour ce qui est des bague c est plus simple car tu trouve facilement dans le commerce ou autre des rondin en acier au diamettre que tu veux mes ça c est un autre probleme que l ont verra plus tard .
pour l instant il faut rester sur les lames de cuivre et tenter de trouver le secret de ce "tour de main" quel peux bien etre la machine qui peux permettre ce travaille ....
 
D
daniel g
Compagnon
17 Mar 2009
2 239
Nord Orléans
Donc réalisé des barreaux de section trapézoidale.
Découper des petits rectangle.
Réalisé un petit montage pour bien sérrer dans l'étau.
Usinage des pièces une par une.
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #26
daniel g tu a tres bien comprit c est exactement ça sauf
que pour les encoche c est tous simple il faut monter toute les pieces avec des petit carre de mica ,faire une piece pour le centre et une autre pour serre le tous et les usiner ensemble au tour avec un outil adapter pour leur donner cette forme de chaque cotte de 45 degre.
tu vois apres c est simple ont demonte tous ont a les piece finie avec les mica au meme dimension que les lames puis il ne reste plus ca faire les bagues,monter tous ça tout en isolant avec du mica plus souple et un petit coup de presse pour maintenir le tous et çest pres!
ta un collecteur fini.
photo
un autre colecteur ,ont voir bien que c est la meme methode .
 
D
daniel g
Compagnon
17 Mar 2009
2 239
Nord Orléans
Tu peux aussi fabriquer un gabarit en acier
qui te permets de tracer tes pièces en cuivre
et de faire un dégrossissage à la scie à ruban.
Après un coup de fraiseuse pour etre à la cote.
 
C
carlos1966
Apprenti
27 Sept 2009
67
portugal
  • Auteur de la discussion
  • #28
daniel g a dit:
Tu peux aussi fabriquer un gabarit en acier
qui te permets de tracer tes pièces en cuivre
et de faire un dégrossissage à la scie à ruban.
Après un coup de fraiseuse pour etre à la cote.
daniel g peu tu me dire comment entre voit tu ce gabarit en acier .
 
D
daniel g
Compagnon
17 Mar 2009
2 239
Nord Orléans
En fait un gabarit c'est le dessin de ta pièce réalisé
sur une tôle de 1 ou 2 mm d'épaisseur, à la cote biensûr.
Après tu reportes sur ton barreau avec une pointe à tracer
et tu dégrossis avec la scie à ruban en position vertical.
Ou même avec une scie à main cela vas vite dans du cuivre.
 
Papy54
Papy54
Compagnon
18 Juin 2009
1 174
54 Nancy Lorraine
J'ai ressorti mon bouquin de "technologie d'électricité" 1965, ça nous rajeunit pas...
De 1968 à 1970 j'ai bossé à la CEM ou on faisait des moteurs de traction (métro, tracteur minier) tous à collecteur. Mais les collecteurs n'étaient pas assemblé chez nous. Par contre on assurait la finition après câblage, frettage et imprégnation.

Les lames de collecteurs sont réalisées comme tu le suggères, en cuivre profilé.
Cette opération doit être faite entre deux rouleaux de laminage présentant entre eux l'angle requit.
Ces rouleaux devaient porter en surface des petites rainures qui "marque" le cuivre dans le sens de l'axe du moteur. Quand les lames sont serrées, ces rainures s'incrustent dans le mica et empêchent un glissement du à la force centrifuge.
Je pense que pour des sections modestes, se faire un petit "laminoir" à manivelle ne doit pas être trop compliqué.
Un rouleau doit disposer d'une aile pour empêcher la barre de sortir.
On peut recuire le cuivre pour faciliter le laminage
De toute façon le laminage aura la particularité d'écrouir le cuivre et de lui redonner sa caractéristique antérieure.

La découpe en queue d'aronde devait être faite par emboutissage comme se faisaient la découpe des encoches dans les toles formant le rotor.
Sur un collecteur si une lame bouge, les balais durent quelques secondes..c'est la panne assurée. D'autant que c'est des moteurs qui peuvent avoir des vitesses très élevée en moteur série par exemple.

Ceci veut dire que la découpe des queues d'aronde doit être parfaitement identique pour avoir un serrage certain de chaque lame.

Il est dit que les segments de micanite sont rectifiés à la meule avec une tolérance de 0,01mm, (toujours la qualité du serrage).
En activité de restauration, l'idéal serait de découper les lames de cuivre en CN, le cuivre rouge n'est pas le plus aisé à usiner..mais bon avec une fraise adaptée... sinon une petite scie ruban avec un gabarit....
Je vois sur une photo que tu as au des bobines de fil émaillé, donc les machines tournantes.... tu dois connaitre..

Après montage, bobinage, frettage et soudure; en finitiion, pour éviter les arcs, le mica inter-lame est scié lame par lame environ 2 à 5/10 en dessous du niveau du collecteur selon son diamètre.
Avec une couteau à 45°(qui ressemble à une pointe à graver mais avec un manche) on chanfreine légèrement le bord des lames, ensuite finition par passage au tour. Une passe de finition à l'outil suivie d'une passe à l'outil diamant pour un état de surface très brillant.

Pour roder les balais neufs et qu'ils épousent bien la courbure du collecteur pour pouvoir passer les Ampères, on démarre le moteur à vitesse réduite et on frotte le collecteur doucement avec une pierre pons. La poussière en passant sous les balais leur fait prendre la forme. Ce n'est pas conducteur, c'est très peu abrasif, ce qui est dommage c'est que ça casse le brillant....mais c'était la méthode.
 
Haut