Commander un circuit d'air comprimé

G

Gally

Nouveau
Bonjour à tous,

J'aurais besoin d'envoyer de l'air à certains moments pour éjecter des obstacles sur un parcours (miniature, la "piste" fait une 30aine de centimètres de long).
C'est la piste qui tourne et la sortie d'air qui est fixe.
Ce sera soit à l'aide d'un capteur en automatique ou manuellement avec un interrupteur, je ne sais pas encore. Et j'ai une arrivée d'air comprimé.

Sauf que je n'y connais pas grand chose là dedans... Qu'est-ce qu'il me faut pour pouvoir faire ça ?
Quel est la différence entre une électrovanne comme ceci : https://fr.rs-online.com/web/p/electrovannes/3132087 et un électrodistributeur comme celui-là : https://fr.rs-online.com/web/p/electrodistributeurs/9076393
Pourquoi choisir une bobine de 12, 24 ou 220 V ?

Merci pour votre aide !
 
Dernière édition:
Pommepoire

Pommepoire

Apprenti
Salut
Tes liens sont identiques...
12,24 ou 220 c'est en fonction de ce que tu dispose.
220 c'est bien car peu d'intensité dans le circuit donc fil petit diamètre, interrupteurs et contacteurs petits mais si tu touche, bobo maman !
12 faut déjà du plus solide, mais tu peux toucher avec la langue sans rien sentire
24 c'est mieux que 12, tu peux toucher avec les doigts, c'est un bon compromis mais y'a toujours un mais , il te faut une alim plus rare à dégoter dans les poubelles.
Y'a aussi 48, c'etait très bien mais ça devient rare.
Si 12 ou 24 pu 48 prends une alim isolée du réseau. Impérativement.
 
A

Alex31

Compagnon
ce que tu montre est plutôt utilisé pour de l'eau (si tu regarde un peu , tu es dans la catégorie canalisation / plomberie)
cette vanne est appelé vanne 2/2 (= 2 orifices / 2 positions) voir schéma ci dessous
tu met de un fluide en pression en P,
sans commande, la vanne ne permet pas le passage du fluide (entre A et P, tu vois que le circuit et bloqué / coupé sur le shéma)
lorsque tu envoie un ordre (tension sur la bobine) c'est le schéma de gauche (=flèche ) qui devient le fonctionnement=> le fluide peut traverser et sortir en A
sans tension sur la bobine, le schéma logique redevient celui de droite (grâce au ressort symbolique de droite), et le passage est bloqué
1632847231715.png



pour de l'air, il te faut chercher dans les composants pneumatiques

par exemple
cette vanne est appelé vanne 3/2 (= 3 orifices / 2 positions) voir schéma ci dessous
la différance avec la vanne 2/2, c'est que au repos, l'air peu s'échapper du circuit (coté A), par l'orifice 3(R)
1632847658979.png


 
A

Alex31

Compagnon
Pourquoi choisir une bobine de 12, 24 ou 220 V ?

c'est en fonction de ce qui est à ta disposition, dans ton armoire de commande
ou en fonction de ta commande si tu es en Ac (alternatif) ou CC (continus) et de la tension dont tu disposes

si dans ton armoire tu as du 24V cc, tu ne choisis pas une bobine en 12v CC,
 
G

Gally

Nouveau
Salut
Tes liens sont identiques...
Merci pour ta réponse !
Oups, je voulais mettre celui-là : https://fr.rs-online.com/web/p/electrodistributeurs/9076393
J'ai édité mon message d'origine !
12,24 ou 220 c'est en fonction de ce que tu dispose.
220 c'est bien car peu d'intensité dans le circuit donc fil petit diamètre, interrupteurs et contacteurs petits mais si tu touche, bobo maman !
12 faut déjà du plus solide, mais tu peux toucher avec la langue sans rien sentire
24 c'est mieux que 12, tu peux toucher avec les doigts, c'est un bon compromis mais y'a toujours un mais , il te faut une alim plus rare à dégoter dans les poubelles.
Y'a aussi 48, c'etait très bien mais ça devient rare.
Si 12 ou 24 pu 48 prends une alim isolée du réseau. Impérativement.
Ok alors ce n'est pas une question de capacité/puissance/débit, je peux mettre ce que je veux suivant mon alimentation, merci !
Je privilégierais plutôt le 24v, avec les utilisateurs, on ne sait jamais !


ce que tu montre est plutôt utilisé pour de l'eau (si tu regarde un peu , tu es dans la catégorie canalisation / plomberie)
cette vanne est appelé vanne 2/2 (= 2 orifices / 2 positions) voir schéma ci dessous
Oui c'est vrai, c'est répertorié dans la catégorie canalisation/plomberie mais quand tu regardes le type d'application dans les caractéristiques, il y a bien air comprimé (mais aussi gaz ou liquide).

tu met de un fluide en pression en P,
sans commande, la vanne ne permet pas le passage du fluide (entre A et P, tu vois que le circuit et bloqué / coupé sur le shéma)
lorsque tu envoie un ordre (tension sur la bobine) c'est le schéma de gauche (=flèche ) qui devient le fonctionnement=> le fluide peut traverser et sortir en A
sans tension sur la bobine, le schéma logique redevient celui de droite (grâce au ressort symbolique de droite), et le passage est bloqué
Ce qui me parait adapté à ce que je veux faire, non ? Merci pour toutes tes explications qui sont très claires !!!

pour de l'air, il te faut chercher dans les composants pneumatiques
par exemple
cette vanne est appelé vanne 3/2 (= 3 orifices / 2 positions) voir schéma ci dessous
la différance avec la vanne 2/2, c'est que au repos, l'air peu s'échapper du circuit (coté A), par l'orifice 3(R)
Voir la pièce jointe 730927
Ok merci pour le lien, je le garde sous le coude ! (j'avais mis deux fois le même lien, j'ai édité, dans mon exemple, le distributeur avait l'air plus compliqué)
Mais concrètement, dans mon cas précis, que l'air s'échappe par 3(R) au repos ne sera pas spécialement utile puisque l'air finira de s'échapper par la sortie ou je ne prends pas en compte quelque chose ?

c'est en fonction de ce qui est à ta disposition, dans ton armoire de commande
ou en fonction de ta commande si tu es en Ac (alternatif) ou CC (continus) et de la tension dont tu disposes
si dans ton armoire tu as du 24V cc, tu ne choisis pas une bobine en 12v CC
Ok donc rien qui touche aux caractéristiques du distributeur (débit ou pression admissible). Encore merci !!
 
wika58

wika58

Compagnon
Pour ton application (ON/OFF) il te faut une EV 2/2.

Les distributeurs 3/2 (5/2) sont prévus pour le pilotage d'actionneurs pneumatiques (vérins, moteurs, ...) où tu dois soit envoyer de la pression dans la chambre soit la mettre à l'atmosphère (échappement).

L'EV Burkert est tout à fait adaptée pour de l'a/c.
Il faut bien choisir la taille en fonction du débit que tu vas vouloir.

Le 24V est une tension standardisée et courante. Attention il y a des EV DC et AC.

Pour l'achat, regarde plutôt sur A-E... RS est cher...
 
G

Gally

Nouveau
Pour ton application (ON/OFF) il te faut une EV 2/2.

Les distributeurs 3/2 (5/2) sont prévus pour le pilotage d'actionneurs pneumatiques (vérins, moteurs, ...) où tu dois soit envoyer de la pression dans la chambre soit la mettre à l'atmosphère (échappement).

L'EV Burkert est tout à fait adaptée pour de l'a/c.
Il faut bien choisir la taille en fonction du débit que tu vas vouloir.

Le 24V est une tension standardisée et courante. Attention il y a des EV DC et AC.

Pour l'achat, regarde plutôt sur A-E... RS est cher...
Je m'orienterai donc vers une EV 2/2 NF, je viens de voir qu'il en existait avec des raccords rapides, ce serait parfait !
D'après ce que je lis, une assistée sera plus appropriée (différence de pression avant et après).

Je me renseignerai sur la pression/débit au niveau de l'arrivée d'air comprimé et je prendrai en fonction, quitte à mettre un régulateur.
Pas besoin d'un filtre pour protéger l'électrovanne ?

Oui RS est cher mais quand on cherche une référence, c'est très pratique ! Après je verrai où acheter.

Et merci beaucoup pour toutes ces précisions !
 
wika58

wika58

Compagnon
Tu devrais nous en dire un peu plus sur ton application et on pourrait mieux t'aider à choisir le bon matos...

La pneumatique ce n est pas très compliqué mais il y a tout de même certaines règles à suivre...

Pour le filtre, tout dépend de la qualité de ton a/c et de ce que tu veux en sortie...

Une EV assistée, ça a des avantages et des inconvénients...
 
C

cancer49

Compagnon
-Bonsoir "Gally"
-Comme le suggère "wika58" donne + de renseignements ,(pression d'air disponible? quantité de pièces à éjecter par minute? poids des pièces à éjecter? - l'électrovanne que tu as trouvé chez RS semble convenir si ce n'est qu'elle est donnée pour 1 temps de réponse compris entre 0,4 et 1,5 sec est-ce que cela est compatible avec la vitesse de travail de ton système ?
-Tu peu aussi chercher sur "GOGOL C TOUT" électrovanne de décolmatage ce sont généralement des vannes très rapides en commutation et tu as de gros diamètre de passage
 
G

Gally

Nouveau
Bonjour,

Merci d'avoir relancé le sujet mais je n'en suis qu'au début de ce projet et je ne pourrais pas encore donner toutes les réponses !
Pour être plus précis :

- C'est pour une tâche de comportement, il s'agira d'un tapis roulant mais au lieu d'un tapis, ce seront des modules avec des tiges des deux côtés (ça tient d'ailleurs plus d'une chenille que d'un tapis). Certaines tiges seront amovibles et d'autres fixes. Ces tiges en inox font 3mm de diamètre pour une longueur de 50mm. Et la longueur du tapis sera d'une trentaine de centimètre.

- J'aurais préféré un actionnement type servomoteur pour relever les tiges de 90° et les rabaisser au besoin. Mais comme le tapis tourne, l'enroulement des câbles va se poser !! D'où cette idée d'utiliser de l'air comprimé pour les retirer, quitte à les loger dans des douilles à billes pour que ce soit plus facile.
- La pression de l'air, je ne l'ai pas encore mais c'est une arrivé d'air de labo, je ne sais pas si c'est partout pareil...

- La quantité de pièces à éjecter n'est pas encore déterminée mais variera très certainement. En tout cas, il y a un espace de 10mm entre chaque tiges, mais toutes ne seront pas à enlever ! Pour le poids, je ne les ai pas encore commandé, ce devrait être de l'ordre de 3/5 grammes au vu des dimension et de la matière...

- La vitesse du tapis n'est pas encore déterminée non plus, je pense que 6m/min sera la limite maximale.

- Pour le temps de réponse, ça ne devrait pas poser de problème, l'air comprimé serait envoyé en permanence à partir du moment où il est décidé de modifier le parcours. L'arrivée se fera sur la partie inférieur du tapis, entre les tiges avec deux sorties d'air, pour évacuer les tiges des deux côtés à la fois.

- L'inconvénient si ça marche, c'est qu'on ne pourra pas remettre en place les tiges pour revenir au parcours initial, voir créer un autre parcours.
 
wika58

wika58

Compagnon
Merci pour les précisions... mais malheureusement je ne m'imagine pas trop le système.
Un petit croquis ou une photo d un équipement similaire aiderait...

Mais attend d'autres réponses... il y en a sûrement qui ont mieux compris que moi.
 
A

Alex31

Compagnon
Labo, tu as dis labo??

si c'est un labo à atmosphère contrôlé/filtré , l'énergie pneumatique n'est pas forcément une bonne idée (= rejets)
 
G

Gally

Nouveau
Non, pas d'atmosphère contrôlée ici. Dans d'autres pièces je ne dis pas mais pas là où sera installé la manip
 
G

Geek&Mill

Nouveau
Quand je vois les prix des liens proposés ici (160 € chez RS), j'ai presque eu un infarctus.
Pour info, j'en ai commandé une electrovanne hier à 6 USD en franco sur aliexpress (http://aliexpress.com/item/1005003445352215.html) ! (et en plus, depuis quelques mois, on paye la TVA sur les importations chinoises !)

Je voudrais rajouter une commande de frein sur mon tour à métaux. J'ai déjà créé l'interface électronique pour importer la position depuis la DRO. Le but est de créer une butée électronique qui arrête le tour au frein dés qu'on arrive à une position donnée. Mon tour a un frein à machoires actionné mécaniquement par pédale mais je ne sais pas bien tourner donc par sécurité, je voudrais que le tour s'arrête automatiquement avant une collision (outil/mandrin), ou qu'il s'arrête à une position programmée pour faire du multipasse (j'arrive jamais à débrayer l'avance auto 2 fois de suite au même moment).

Après avoir étudié pas mal de solutions (petit moteur électrique 12V avec un cable, cliquet, vérin électrique, ressort tendu à la main avant le démarrage du tour, etc), je suis finalement arrivé à la conclusion que lorsqu'on actionne le frein, il faut une grande puissance (ca dure 1 seconde maxi mais faut envoyer la gomme, faudrait à mon avis, au moins 800W sur un moteur électrique).
Il faut de la vitesse et de la puissance instantanée mais aussi une force contrôlée et un couple de maintien (une fois appuyé, le frein ne doit pas être relaché par accoup). J'avais eu l'idée d'utiliser un moteur de démarreur de voiture, etc... Bref, au final, appuyer sur le frein, c'est comme sur une voiture, on décide vite d'appuyer, on dose son freinage et on maintient la pédale jusqu'à l'arrêt du véhicule.
J'ai opté pour un vérin pneumatique car c'est à mon avis, la seule solution technique qui permet de faire ce que je veux faire.

Ainsi, j'ai acheté le vérin (30 USD), les raccords rapides (0.20 USD/piece), 10 mètres tubes nylon (10USD), les vannes d'echappement rapide (2 USD/pièce), les mano (7 USD), le huileur (7USD), clapet anti-retour (2USD), les contacteurs électriques réglables de pression (5 USD), les purges (2 USD).
Comme c'est la 1er fois que je fais du pneumatique, j'ai acheté chaque truc par 10. Au final, j'en ai eu pour 150 € et j'aurai un stock de raccords.
Je n'ai pas acheté de vannes 2 voies ON/OFF car avec elles étaient plus chère que les 5 voies 2 positions. J'ai acheté des bouchons. En fermant certaines voies sur une electrovannes 5 voies, on peut faire une electrovanne 2 voies.

A coté de mon tour, je vais adapter une cuve d'extincteur afin d'avoir une réserve d'air. S'il n'y pas assez d'air dans la réserve pour déclencher un freinage, le tour ne démarrera pas. Les clapets anti-retour permettront de s'assurer qu'aucun autre truc branché sur le compresseur ne vide l'air de l'exctincteur (qui est réservé au freinage). Une fois le tour en marche, le système électronique vérifie qu'il dispose toujours d'assez d'air pour le freinage.
Ainsi le gonfleur est sympa car il permet, couplé avec un compresseur de regénérer la réserve d'air dans l'exctincteur entre 2 freinages. Le gonfleur est de faible puissance mais par exemple, on pourra rechager l'exctincteur pendant 15 secondes afin d'avoir suffisamment d'air pour 1 freinage (d'où l'histoire de puissance... 15 secondes de gonfleur à 100W, pour un coup de frein à 1500W).

(Ainsi mon post sur le démontage de bouteille : https://www.usinages.com/threads/ad...-gaz-pour-un-compresseur.149933/#post-1894009 )

J'ai trouvé un cours intéressant qui explique comment utiliser les électrovannes pour un vérin :

En fait, il n'y a besoin que d'une électrovanne 5 voies 2 positions par vérin.

Ensuite, j'ai trouvé cette animation qui explique à quoi serve les vannes à échappement rapide :

J'en ai donc acheté car j'aurai besoin que mon vérin descende vite pour actionner le frein. Il faut donc décompresser vite la chambre avant.

J'arrive un peu tard ici mais si veux, je pourrai partager mes découvertes sur le pneumatique et les liens des produits que j'ai commandé.

PS : Pour ce qui est de la tension (12VDC, 24VDC, 220V), j'ai choisi du 12VDC.
En effet, le 220VAC est dangereux pour commander tout ça. En plus, je croix que c'est interdit ou très peu utilisé pour ce genre d'application...
L'electrovanne marche avec un solénoïde. C'est le même principe qu'un relais électrique. Le courant magnétise la bobine qui pousse un levier (pour un relais), ou qui déplace le solénoïde.
Ce phénomène (magnétisation de la bobine) dure environ 50ms.

Notons que le 12VDC est assez utilisé dans les relais. C'est donc une tension classique qui n'est pas très loin de l'électronique (3.3V ou 5V).
De ce fait, je compte commander l'électrovanne via un transistor MOFSET. Ainsi, au lieu d'avoir un relais électronique qui commande l'electrovanne et 2 * 50ms de délai pour actionner mon frein, je n'aurai que 50ms.
Une électovanne 220VAC devra être actionnée par un relais 12VDC ou 24VDC... Donc, c'est pas pratique pour la commande électronique. Je te conseille donc le 12VDC.
On pourrait penser qu'un solénoid 24VDC serait plus rapide à s'actionner qu'un 12VDC du fait de les lois sur l'inductance (https://fr.wikipedia.org/wiki/Inductance) mais à mon avis, les bobinages sont différents et cette différence de durée est négligeable.
En tout cas, en 220VAC, pas de MOFSET... donc faut un autre relais donc c'est forcement plus lent sur l'ensemble du système!
Certains ici, comparent les tensions !! Ce qu'il faut regarder, c'est les puissances car P=UI ! donc en 12VDC ou 24VDC, vous retrouverez (très très probablement la même puissance ==> d'où l'adaption des bobinages dont je parlais...)
L'electrovanne en 220VAC a sans doute un petit transfo 220VAC vers 12VDC intégré car il faut du courant continu pour magnétiser une bobine. Autrement dit, achète le relais 12V et branche un petit transfo 220VAC 12VDC ! Une électrovanne en 220VAC... pfff... pour moi, c'est une bétise mais ça sert peut être dans des vielles installations industrielles !


Screenshot from 2021-12-15 01-07-48.png


page_2.jpg


Screenshot from 2021-12-15 01-38-37.png



Et enfin, je vais quand même répondre à la question initiale.

Tu as abordé l'electrovanne 5 voies 2 positions (comme celle que j'ai acheté à 6 USD et dont j'ai partagé le photo ici).

Et tu parle aussi d'une électrovanne 2 voies à ressort ( https://fr.rs-online.com/web/p/electrodistributeurs/9076393 ).

A mon avis, il y aussi un ressort dans l'electrovannes 5 voies. C'est pas indiqué mais je pense que c'est le cas... Cela dit, ça fait pas un grande différence... Enfin, ça peut... mais avec les chinois, tu as pas 50 modèles et tu trouves pas la doc sur le net... Faudra démonter pour voir s'il y a un ressort...

En fait, la question du ressort n'a rien à voir.
Il existe des relais monostables et bistables.

Un relais monostable, c'est comme un bouton poussoir, c'est un contact furtif. Tant que tu alimentes ton relais (ou dans ce cas ton électrovanne et son solénoïde), ca passe en état actif.

Un relais bistable, c'est comme un interrupteur. Ton doigt pousse le bouton 1 fois et ensuite, il reste dans la dernière position. Ensuite, tu pars à la plage... Et si tu veux changer la position, tu reviens et il faut appuyer encore sur l'interrupteur (dans l'autre sens, cette fois).

Donc : avec un distributeur 5 voies 2 positions monostable, il est dans une position par défaut (état de repos). Il y a donc des normalement ouvert (NO) et des normalement fermé (NC=>normaly closed).
Si tu alimente ton electrovanne, elle change de position. Dés que tu arrêtes de l'alimenter, elle revient dans l'état de repos.
A l'intérieur, il y a probablement un ressort de rappel qui sert à faire ce mouvement... Autrement dit, une électrovanne monostable qui est toujours actionnée bouffe toujours du courant. A la fin de l'année, ça coute cher sur ta facture EDF !

Dans le cas d'un distributeur 5 voies 2 voies bistable, c'est comme un interrupteur. Tu envoies un peu de courant pendant 1 seconde pour changer de position. Ensuite, il change d'état. Parler de NO de NC ou d'état de repos dans ce cas n'a pas vraiment de sens... Parlons donc de position 1 et 2.
Tu envoies du courrant (pendant 1 seconde par exemple) pour passer de la position 1 à la position 2.... Et 5 jours plus tard, pour changer de position, idem, tu envoies du courrant (pendant 1 seconde par exemple) pour passer de la position 2 à la position 1.
Peut être qu'il faudra envoyer ce courrant dans le sens inverse (inversion de polarité) ou sur une autre broche (il y a peut-être 3 broches dans un bistable alors que seulement 2 sont nécéssaires dans un astable).
Le nombre de broches et l'inversion éventuelle de polarité implique de faire la partie électronique en fonction. Si tu utilises une électronique existante, faut bien choisir la bonne vanne selon le brochage !

Ok, maintenant, parlons d'une électrovanne 2 voies bistable à ressort.
C'est le même principe... Tu envoies du courrant pour passer dans la position 1 (donc position fermée qui bloque l'air) et ensuite tu arrête d'envoyer du courrant. La vanne reste en position 1 et l'air reste bloqué.
Ensuite, tu envoies du courrant pour passer en position 2. Et ensuite, tu arrêtes d'envoyer du courant et la vanne reste en position 2.
La position 2, c'est celle où l'air passe...
On comprend bien qu'une électrovanne bistable avec un ressort de rappel est un pur non sens car le ressort exercerait une force qui va tirer la vanne dans une position... Et pour contrer la force de ce ressort, il faudrait envoyer du courant ! Et ca ne serait donc plus une electrovanne bistable !
Donc il est logique que les electrovanne bistables n'aient pas de ressort de rappel...
Tout comme un interrupteur ! Dans les boutons poussoirs, il y a un ressort mais pas dans les interrupteurs !

A l'inverse, une electrovanne qui a un ressort est forcement (par construction) une électovanne monostable.
Ainsi avec une electrovanne 2 voies monostable, elle a une position de repos (donc quand tu n'envoies pas de courant).
La seconde position est un position d'activation (donc quand tu envoies du jus).
Admettons que la position de repos soit NO. Il existe des modèles NO et des NC ! (à toi de choisir).
Avec un modèle NO, l'air passe à l'état de repos (donc tant que n'envoie pas de courant, l'air passe). Quand tu envoies du courrant, l'electrovanne passe en état activé... donc l'air est bloqué.
Inversement, une electrovanne "NC" 2 voies monostable est NC (normalement ouverte) à l'état de repos (donc quand tu n'envoies pas de courant).
Lorsque tu envoies du jus, elle passe à l'état actif et laisse passer l'air !

J'espère avoir été clair...

Maintenant, tu as compris que l'état de repos (NC ou NO) est important dans le cas d'une électrovanne monostable.
Pour une électrovanne bistable, c'est pas important car quand ton circuit électronique ou prog infromatique va démarrer (ou plus généralement quand ton système démarre), il va initialiser l'electrovanne dans la position voulue (air passant ou air bloqué). Et cette électrovanne y restera jusqu'à ce que ton système décide de changer la position de cette vanne. Tant que le système ne décide aucun changement, l'electrovanne bistable ne consomme pas d'energie (ce qui est un avantage sur le long terme).

Pour conclure, je vais te donner 2 exemples de choix :

* Pour le vérin de frein de mon tour.
Je préfère une electrovanne monostable (donc avec un ressort). Je vais la brancher le NO de cette électrovanne sur la prise d'air de mon vérin qui va faire rentrer sa tige.
En effet, par défaut, tant que je n'envoie pas de courant dans l'electrovanne, mon vérin doit être rentré (donc on ne freine pas).
Quand j'envoie du courant, l'electrovanne change de position... L'air arrive à l'arrière du vérin et la tige du vérin sort... Elle pousse le frein du tour...
Dés que j'arrête d'envoyer du courant, l'électrovanne revient en position par défaut et mon vérin rentre sa tige (donc le freinage s'arrête).
Comme le frein est actionné occasionnellement, l'electrovanne ne recevra pas de courant à 99.99% du temps. Les 0.01 % de temps où le frein du tour sera poussé, j'alimente l'electrovanne. Dans ce cas, je m'en fous un peu de la consommation d'énergie de l'electrovanne... Cependant, un électrovanne astable NC serait assez contraingnante dans cet exemple car le fonctionnement serait l'inverse... Mon frein aurait toujours tendance à être poussé et il faudrait alimenter l'electrovanne à 99.99% du temps pour empêcher le vérin de sortir et de freiner le tour !
Imagines une voiture où tu dois toujours enfoncer la pédale de frein pour ne pas freiner ! Et que tu dois retirer ton pied de la pédale pour freiner!
Ce genre de système est celui qu'on voit dans les films de années 90 où le terroriste presse toujours l'interrupteur de sa bombe de peur de se faire sniper... Si on le zigouille, il relache sa main et la bombe explose.. Bref, ici, sur mon tour, je veux que quand on envoie du courant, ça active l'electrovanne qui active le vérin qui pousse le frein...
Ici, vu le schéma interne de l'electrovanne, je peux faire l'inversion de l'état de repos du coté pneumatique. C'est pour ça que n'importe quelle électrovanne monostable (NO ou NC) conviendrait... mais le plus intuitif est une électrovanne NO....

Cependant, une electrovanne bistable me conviendrait aussi... car comme je fais la partie électronique, je vais modifier mon programme pour qu'il s'adapte au type de vanne !

* Second exemple :
J'ai un poste à souder TIG. Dés que j'appuie sur le bouton de la torche, il faut que le poste à souder laisse passer l'argon !
Dés que je relache le bouton, il faut arrêter d'envoyer l'argon car c'est un gaz qui coute cher !
Imaginons qu'il y a une coupure du réseau EDF au moment où je suis en train de souder.... Si le poste à souder avait une vanne bistable (donc sans ressort de rappel), l'électrovanne resterait ouverte pour toujours ? et tout mon argon partirait !
Dans cet exemple, on ne veut surtout pas d'electrovanne bistable !
Donc je prendrais l'électrovanne avec le ressort de rappel proposé chez RS...
On peut laisser passer de l'argon de manière ponctuelle.... seulement quand on actionne l'électrovanne. Par défaut, on doit bloquer le passage de l'argon !

Une fois que j'aurai testé l'electrovanne 5 voies 2 positions en photo, je te dirai si elle est monostable ou bistable.... A mon avis, c'est du monostable car le solénoide est aimanté pour revenir dans sa position initiale (ce qui joue le rôle d'un ressort de rappel) !
Donc, oui, dans le cas d'un solénoide aimanté il est possible de se passer de ressort pour faire une électrovanne monostable... mais c'est une suptilité des solénéoides par rapports aux relais électromagnétiques... Bref... L'important n'est pas le ressort... c'est de savoir si c'est monostable ou bistable !

Donc, tu veux faire quoi ???
 
Dernière édition:
Squal112

Squal112

Ouvrier
@Geek&Mill , que d'imprécisions dans le domaine pneumatique en un seul message...

En pneumatique, on parle de distributeur (ou électrodistributeur dans ce cas précis), car ce que tu as acheté n'est pas une électrovanne mais bien un électrodistributeur de type 5/2 précisément.
5/2 car 5 orifices pour 2 positions. (1 entrée, 2 sorties, 2 échappements)
Electrodistributeur car piloté par un courant électrique via une bobine.

Concernant la tension de pilotage, 5, 12, 24, 110, 220V, aucune norme n'interdis d'utiliser un électrodistributeur 220V dans une machine.
Le choix de la tension est fait selon les tensions présentes dans les commandes de la dite machine.
D'une manière générale dans l'industrie et la machine spéciale, on utilise du +24VDC, simplement car les automates de contrôle fonctionnent avec cette tension, mais rien n'empêche de passer par un relais et d'utiliser un distributeur piloté en 220V.

Autre point, le 24V est moins sujet aux perturbations électromagnétique (CEM), voila pourquoi l'industrie l'utilise sur les capteurs, contacteurs, automates, etc... contrairement au 12V dont sont friands les particuliers (de part la facilité à trouver des petites alim en 12VDC).

Pour l'utilisation que tu souhaites en faire, soit de la sécurité machine, tu fait erreur.
Le fonctionnement d'un poste à souder avec le gaz n'a rien à voir avec la sécurité machine d'un tour ou d'une fraiseuse...
Dans le cas d'un frein pneumatique il s'agit d'air comprimé en circuit fermé (cuve compresseur -> distributeur -> vérin), incomparable avec un débit de gaz neutre pour la soudure...
La logique veux que l'on utilise un circuit de type NO pour le coté sécurité positive, ainsi en cas de coupure de courant la broche de ton tour est automatique freinée par ton système (à condition que tu ais une réserve d'air suffisante, ce qui est le cas avec un compresseur muni d'une cuve).
Voila pourquoi ton vérin doit être branché en position sortie sur la sortie pneumatique A de ton électrodistributeur de façon à être sorti en position par défaut, comme c'est le cas d'un arrêt d'urgence électrique de machine.
La consommation électrique de la bobine (2.5W) est négligeable en comparaison de la consommation du moteur de ton tour, donc l'argument ne tiens pas.

Pour ton histoire de temps de réponse, tu ne souhaites pas utiliser de relais électromécanique afin de réduire ce dernier au maximum (c'est une bonne chose), mais je penses que tu sais qu'il existe des relais dis "statiques" (en anglais SolidState Relay ou SST) qui sont en fait un simple optocoupleur et ont un temps de réponse quasi instantané et aucune usure, voila qui convient parfaitement à ton besoin.

Par contre prendre en compte le temps de réponse (très court) d'un relais, mais ne pas faire de calcul du temps de réponse de ton vérin (remplissage du circuit d'air, montée en pression et sortie du vérin), c'est dommage...
Surtout en dimensionnant ton distributeur avec des raccords G1/8 qui te limiterons quand aux raccords et sections de tuyaux que tu va raccorder et donc réduire le débit d'air comprimé qui alimentera ton vérin. (je dis ça en connaissance de cause, je travaille dans l'industrie pneumatique, les pertes de charges c'est mon quotidien).

Un solénoïde aimanté, alors ça c'est très fort... étant donné qu'un solénoïde ce n'est qu'un noyau en ferrite entouré d'un bobinage et associé à un ressort.

Sur ton électrodistributeur tu as un ressort de rappel pour justement ramener le tiroir de ce dernier en position neutre.
C'est visible sur le schéma pneumatique de ce dernier... chez Airtac ce sont les références en 4V220 qui sont des distributeurs bistables, les séries 10, 30C, 30E, 30P sont des monostables


Bref tu mélanges beaucoup de notions/choses (pneumatique, electricité, informatique, soudure...) pour au final embrouiller le sujet de Gally inutilement.
 
G

Geek&Mill

Nouveau
mouai :wink:

J'ai arrêté les forums du net car en général, il y a toujours un polémiste qui ne partage rien, ne crée rien et ne répond pas aux questions mais passe son temps à critiquer les réponses des autres pour montrer qu'il s'y connait mieux :)

En général, on reconnait ces experts de 25 ans car ils savent tout, étalent leur CV sur le net, sont toujours des expert de l'industrie qui se sentent obligé de se justifier... ils ne partagent pas, ils polémiquent et se justifient en mettant en avant leur environnement professionnel mais jamais en citant des documents extérieurs ou en partageant des liens interressants !

"je dis ça en connaissance de cause, je travaille dans l'industrie pneumatique, les pertes de charges c'est mon quotidien"
=> Alors, ça explique tout !

A la fin, multiplié par le nombre,j'ai remarqué que je perdais et mon temps et mon plaisir à leur répondre.

Bref... merci Squal112 pour tes informations très pointues sur les temps de commutation des solid state relay et des optocoupleurs !

Et surtout de m'avoir fait remarqué ce qu'était un forum :)

Gally, s'y retrouvera certainement dans le cours que j'ai partagé ici... je n'avais lu que la 1er page car je cherchais par curiosité à trouver le schéma interne d'une vanne pneumatique 5 voies... c'est pour ça que je l'avais boormarké en fait... Cependant, les pages suivantes du cours expliquent en gros ce que j'expliquais dans mon post.
 
Squal112

Squal112

Ouvrier
D'un coté lire un "cours magistral" de quelqu'un qui débarque sans présentation, ni topic en lien avec le forum en question et mélangeant tout et son contraire dans des notions vagues et peu claires, ce n'est pas le plus agréable, ni le but d'un forum.
On a Wikipedia, le Web en général et tous les autres sites spécialisés pour ça, sans oublier tous les ouvrages techniques spécialisés (Mémotech, GDI, Précis, etc...).

Quand à l'expérience professionnelle, pas la peine d'étaler son CV, mais partager son savoir et son expérience (en l'occurrence celle du domaine pneumatique et un peu d'électronique) c'est le but de ce et des forums d'une manière générale...
Je ne me dis pas expert loin de la, mais je sais reconnaitre quelqu'un qui raconte n'importe quoi.
Parler de réduire de 50ms le temps de réponse de l'électronique (et encore en se basant uniquement sur le temps de réponse du Mosfet), mais ne pas prendre en compte les dixièmes voir les secondes (selon l'installation pneumatique) nécessaire au remplissage d'un vérin c'est un peu rigolo de mon point de vue surtout quand la personne explique que c'est la première fois qu'elle touche à un réseau pneumatique :lol:

Si tu souhaites des explications plus poussées sur les temps de commutation d'un optocoupleur, je te renvoi vers des cours d'électroniques qui t'expliquerons ces notions mieux que moi. Par contre si tu veux un cours sur les réseaux pneumatiques, leurs pertes de charges ou la manipulation par le vide, la par contre je pourrais aider.

Bref juger les membres qui participent activement en partageant leurs connaissances et expériences et qui donnent de leur temps sans rien savoir de ces derniers, c'est assez réducteur, surtout venant d'un nouveau membre qui répond dans une pagination peu lisible en mélangeant tout et n'importe quoi dans un seul message.
Je comprends mieux pourquoi tu ne fait pas long feu sur les forums du coup :wink:
 
Squal112

Squal112

Ouvrier
Merci pour ta réponse !
Oups, je voulais mettre celui-là : https://fr.rs-online.com/web/p/electrodistributeurs/9076393
J'ai édité mon message d'origine !

Ok alors ce n'est pas une question de capacité/puissance/débit, je peux mettre ce que je veux suivant mon alimentation, merci !
Je privilégierais plutôt le 24v, avec les utilisateurs, on ne sait jamais !
Gally, la pression et le débit de passage de ton électrovanne ou de ton distributeur, dépend de sa conception mécanique uniquement (canaux interne), la tension de la bobine n'a pas de rapport avec ces caractéristiques.

A la lecture de ton premier message, j'en déduis que tu as besoin d'une électrovanne 2/2 simplement (2 orifices et 2 positions), pour résumer un robinet piloté (Ouvert/Fermé).

Oui c'est vrai, c'est répertorié dans la catégorie canalisation/plomberie mais quand tu regardes le type d'application dans les caractéristiques, il y a bien air comprimé (mais aussi gaz ou liquide).
La même chose existe aussi pour le pneumatique, bien que ce modèle que tu as linké fonctionnerais également tant que tu reste dans les pressions/débits recommandés pour cette vanne.
Ok merci pour le lien, je le garde sous le coude ! (j'avais mis deux fois le même lien, j'ai édité, dans mon exemple, le distributeur avait l'air plus compliqué)
Mais concrètement, dans mon cas précis, que l'air s'échappe par 3(R) au repos ne sera pas spécialement utile puisque l'air finira de s'échapper par la sortie ou je ne prends pas en compte quelque chose ?
L'utilisation d'un distributeur est nécessaire pour le pilotage d'un vérin (simple ou double effet) par exemple car dans ce cas, ton réseau pneumatique est en circuit "fermé", une fois le vérin sortie (plein d'air), pour qu'il se rétracte sous l'effet de son ressort (simple effet) ou de l'air comprimé envoyé dans l'orifice 2 (double effet), il faut bien que la chambre 1 (derrière le piston du vérin) se vide.
Exactement comme lorsque tu utilise une seringue, si tu bouches son extrémité, impossible de la comprimer au maximum.


Avoir avoir lu ton message #7 qui apporte plus de précisions, comme @wika58 j'ai toutefois du mal à visualiser l'application :ohwell:
Si tu compter souffler les tiges (Ø3) avec une buse, les soulever (dans un guidage), modifier le chemin du tapis roulant (si les chariots sont en dessous).

Peut-être que c'est hors sujet, mais des électroaimants ne pourraient pas convenir ?
 
G

Geek&Mill

Nouveau
"mais ne pas prendre en compte les dixièmes voir les secondes (selon l'installation pneumatique) nécessaire au remplissage d'un vérin c'est un peu rigolo"

"Par contre prendre en compte le temps de réponse (très court) d'un relais, mais ne pas faire de calcul du temps de réponse de ton vérin (remplissage du circuit d'air, montée en pression et sortie du vérin), c'est dommage...
Surtout en dimensionnant ton distributeur avec des raccords G1/8 qui te limiterons quand aux raccords et sections de tuyaux que tu va raccorder et donc réduire le débit d'air comprimé qui alimentera ton vérin. (je dis ça en connaissance de cause, je travaille dans l'industrie pneumatique, les pertes de charges c'est mon quotidien)."

=> Et cette manière, de poser des questions, de demander des informations sans aucune politesse... tout dans l'affrontement, l'arrogance et en imputant aux autres tes prorpes préjugés et inventant des données que je n'ai pas partagés ici !

Et tout ça parceque je n'ai pas partagé mes calculs ici ? pour que tu les vérifies et les approuves ?

Comment j'ai dimensionné mon vérin et mon système n'est pas le sujet ici (j'ai partagé un cours qui explique comment faire d'ailleurs) ! Si j'ai des questions, j'ouvrirai un sujet... mais je n'ai pas de problème avec mes calculs et mes mesures... tout roule pour moi !

Mais enfin Squal112 !! C'est décevant de voir tant d'agressivité...
 

Sujets similaires

Plastoc231
Réponses
21
Affichages
1 679
check
C
Haut