cisaille a fer rond

  • Auteur de la discussion arnaud2
  • Date de début
A
arnaud2
Ouvrier
bonjour tout le monde
je souhaite construire une cisaille pour couper du fer rond (fer a beton)
d'un diametre maxi de 32mm j'aimerai savoir si une force de 20tonnes au vérin hydraulique est suffisante
merci
 
TREBOR_7
TREBOR_7
Compagnon
Bonsoir arnaud2
je me préoccuperais (pour commencer ce projet) plutot de trouver les lames capables....le reste, en modifiant le bras de levier n'est qu'une rigolade... :roll:
a+

ps: les cisailles qui coupent les "ronds" sont de type "ciseaux" en général
 
A
arnaud2
Ouvrier
il n'y a pas de bras de levier le vérin pousse dirrect sur la lame

les 2 lames sont que des fers plats de 100*50*20mm en acier z160cdv12 traité a 180kg/mm2
 
N
nektarfl
Compagnon
Je ne connais pas la dureté de ton fer à béton, mais la formule pour connaitre la force nécessaire est la suivante :

Force nécessaire (kg) = surface à couper (mm2) x résistance du matériaux (kg/mm2)

dans ton cas, on peut sans soucis calculer la surface : 32x32xPI/4=804,25

pour ne pas dépasser tes 20T, il faudrait que ton fer à béton n'ai pas une résistance supérieure à 24,87kg/mm2

Autant te dire que ça me parait bien juste ton vérin de 20T
 
valoris
valoris
Compagnon
Bonsoir à tous,


Est-ce que je peu dire une connerie, c'est pour construire un abri anti-nucléaire? :siffle:

Bon :oops: j'ai rien dit.

Valoris.
 
W
Weg57
Compagnon
Salut,

Le fer "Tor" à béton a une résistance de 400 à 500N/mm2 soit pour du diamètre 32mm: 321kN nécessaire autrement dit plus de 32 tonnes!
Une coupe en 5 secondes demande une puissance de 2kw environ!

Et comme dit nektarfl faut trouver la lame, mais ces outils éxistent et même plus gros(coupe-câbles acier).
 
N
nektarfl
Compagnon
Après, c'est vrai qu'en prenant appui sur un axe (au moins le double, en diamètre de ce que tu veux couper, et en appuyant ton vérin à 2 à 3 fois la distance à laquelle tu coupes ton cable (avec la course nécessaire bien sûr - 64mm mini pour une distance x2 et 96mm mini pour une distance x3) et ainsi, tu peux couper plus gros que ne le permet ton appareil de prime abord!
 
M
michel19
Compagnon
nektarfl a dit:
Après, c'est vrai qu'en prenant appui sur un axe (au moins le double, en diamètre de ce que tu veux couper, et en appuyant ton vérin à 2 à 3 fois la distance à laquelle tu coupes ton cable (avec la course nécessaire bien sûr - 64mm mini pour une distance x2 et 96mm mini pour une distance x3) et ainsi, tu peux couper plus gros que ne le permet ton appareil de prime abord!
Je crois qu'on m'avait dit qu'en cisaillement la résistance du matériau était divisé par 2...si c'est vrai, ça irait presque avec le vérin de 20 tonnes, non?
 
N
nektarfl
Compagnon
michel19 a dit:
nektarfl a dit:
Après, c'est vrai qu'en prenant appui sur un axe (au moins le double, en diamètre de ce que tu veux couper, et en appuyant ton vérin à 2 à 3 fois la distance à laquelle tu coupes ton cable (avec la course nécessaire bien sûr - 64mm mini pour une distance x2 et 96mm mini pour une distance x3) et ainsi, tu peux couper plus gros que ne le permet ton appareil de prime abord!
Je crois qu'on m'avait dit qu'en cisaillement la résistance du matériau était divisé par 2...si c'est vrai, ça irait presque avec le vérin de 20 tonnes, non?

On va dire que si tu réussis correctement à donner une forme en pointe (comme une pince coupante) dans du matériaux qui ne va pas se déformer (Z160 CDV12 trempé à 60HRC tu n'as pas besoin de plus dur pour du fer à béton) et que tu peux assurer un déplacement exactement dans l'axe, alors, peut-être que tu auras des chances de couper ton fer à béton (en jouant sur la déformation, au fur et à mesure, du métal) mais attention alors à toi quand ça va couper, en effet, chaque partie va être ejectée de chaque coté de la presse (Il n'y a qu'à voir à quelle vitesse part un bout d'acier quand on le coupe à la pince coupante, là, tu vas avoir la même chose, mais en plus gros)

Il est vrai que ma formule fonctionne dans le cas d'un cisaillage entier. Si c'est suivant la forme d'une pince coupante avec une entrée dans le métal, les efforts doivent être moindres, mais je ne connais pas la formule qui régit ce genre de coupe.
 
M
michel19
Compagnon
On va dire que si tu réussis correctement à donner une forme en pointe (comme une pince coupante) dans du matériaux qui ne va pas se déformer (Z160 CDV12 trempé à 60HRC tu n'as pas besoin de plus dur pour du fer à béton) et que tu peux assurer un déplacement exactement dans l'axe, alors, peut-être que tu auras des chances de couper ton fer à béton (en jouant sur la déformation, au fur et à mesure, du métal) mais attention alors à toi quand ça va couper, en effet, chaque partie va être ejectée de chaque coté de la presse (Il n'y a qu'à voir à quelle vitesse part un bout d'acier quand on le coupe à la pince coupante, là, tu vas avoir la même chose, mais en plus gros)

Il est vrai que ma formule fonctionne dans le cas d'un cisaillage entier. Si c'est suivant la forme d'une pince coupante avec une entrée dans le métal, les efforts doivent être moindres, mais je ne connais pas la formule qui régit ce genre de coupe.

Je viens de retrouver mes vieux cours de méca.
La résistance à la rupture en cisaillement=0.5 à 0.7 rupture traction ou compression suivant le matériau.
Pour limiter l'effort presseur il faut concevoir la cisaille à la manière d'une paire de ciseaux et non comme un coupe boulon ou alors il faut des lames vachement effilées pour limiter la surface de contact.Le principe ciseau a cependant un défaut, il faut du jeu entre lame (angle de cisaillement) et la barre à tendance à se relever: problème bien connu de ceux qui utilise des cisailles à tôles.
 
c.phili
c.phili
Compagnon
Les machines à couper le fer a béton ne fonctionne pas comme une pince, c'est très simple de conception mais très rigide et je ne vois pas comment faire ça soit même.
Les couteaux sont en effet des aciers plat avec un léger angle et ils se croisent tout simplement, a mon avis le problème pour la fabrication sera d'empêcher les couteaux de s'écarté.
Maintenant je sais pas si tu te rends compte mais du tor de 32 c'est balaise, je conseille a personne d'en couper avec une scie a ruban parce que la lame ne fera pas long feu. C'est un acier asse dur quand même.
Je ne sais pas quelle est la puissance de ces machine, elles ne sont pas toute hydraulique, y en a avec de gros réducteur qui transmet un mouvement de va et vient sur un seul couteau, l'autre étant fixe.
En tous cas si tu te lance dans une telle fabrication, faudra pas essayer d'économiser sur le matos, ça devra être du costaud mais c'est pas impossible a faire, si je me souviens bien, le dernier jeu de couteaux que j'ai remplacé valait dans les 200€ HT
 
valoris
valoris
Compagnon
Bonjour arnaud2,

Juste pour continuer dans la déraison et les projets un peu fou, un acier à béton est un matériaux qui peut être qualifié de rustique, il n'est pas affiné comme les aciers au carbone, mais sa composition est plus prés d' C45 que d'un E26, ou d'un A33, de plus pour augmenter leur limite d'élasticité ils contiennent un bon pourcentage de silice ce qui permet aux maçons d'en faire d'excellent burin ou barre à mine à prés trempe.

Un petit calcul rapide pour un acier BE 500 S de Ø 32, montre qu'il faut une pression de cisaillement d'environ 21 T pour couper la barre. Je crois que votre presse n'y résistera pas longtemps. C'est le moment de faire appel au père noël. :itm:'

Cela dit ça se coupe très bien à l'oxycoupeur.

Cela dit Joyeux noël à tous. :homer: :homer:

Valoris
 
W
Weg57
Compagnon
Salut à tous,

Dans ma réponse précédente j'ai oublié un 0 c'est 20 kW la puissance nécessaire et non 2, bien sur nos lecteurs ont rectifié d'eux même. :oops:

Un systême envisageable c'est la guillotine avec vérin, si c'est pour chantier elle peut-être plus ou moins portable avec pompe à main ou groupe hydraulique, tout dépend du débit de fer dont on a besoin.

Allez, bonnes fêtes de fin d'année et... noyeux joël!

j'aurai pas du hic!..ouvrir la bouteille si tôt!! :partyman:
 
A
arnaud2
Ouvrier
non c'est une machine qui va tre utilisé en petite entreprise
le moteur est un 22kw acouplé a une pompe hydraulique de 60l/min a 200bar le vérin a un diametre de 200mm et la tige 110mm
pour les lames je compte utiliser un acier 40cmd8 traité a 110kg/mm2

pas de systeme "ciseau" le verin pousse directement sur la lame
moin de pieces mecaniques en mouvement =moins d'usure
 
H
hp=360
Compagnon
110 kg/mm2 çà doit être equivalent à 34 ou 35 HRC, non ? Il faut beaucoup plus que çà pour des lames de cisailles.
 
N
nektarfl
Compagnon
hp=360 a dit:
110 kg/mm2 çà doit être equivalent à 34 ou 35 HRC, non ? Il faut beaucoup plus que çà pour des lames de cisailles.
Pas loin, 33 à 34 HRC sur mon tableau de correspondance.
Ca dépend de ce qu'il veut couper, mais effectivement, une trempe à 110kg/mm2, c'est pas une grosse trempe. Avec une telle trempe, je ne coupe même pas mon acier ressort dont la résistance atteint pour certains diamètre les 200kg/mm2 (petits fils) mais a encore une résistance de 140kg/mm2 pour des fils de 5mm
 
W
Weg57
Compagnon
Bonne année à tous et toutes,

+1 avec hp=360 pour la dureté des lames, un burin fait 50-54 HRC (170 à 190kg/mm2)

Pour le vérin environ 63T y'a de la marge(prévoir un tarage manuel de la pression) et la centrale c'est bon.
 

Sujets similaires

gustavox
Réponses
13
Affichages
579
yvon29
yvon29
F
Réponses
5
Affichages
823
boucqueneau
boucqueneau
G
Réponses
15
Affichages
776
Guillaume Bob
G
pierremertus
Réponses
11
Affichages
996
pierremertus
pierremertus
C
Réponses
3
Affichages
2 148
chris8103
C
Eaflip
Réponses
4
Affichages
690
Eaflip
Eaflip
R
Réponses
42
Affichages
2 056
albatros_del_sur
albatros_del_sur
B
Réponses
193
Affichages
6 270
mvt
M4vrick
Réponses
10
Affichages
722
tassel
T
Haut