choix des axes pour une nouvelle CNC

  • Auteur de la discussion freedom2000
  • Date de début
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Après avoir réalisé (avec succès :-D ) ma première CNC https://www.usinages.com/threads/cnc-de-type-mra-amelioree.6362/, j'ai déjà envie de repartir pour du plus sérieux ...

Voila, j'ai bien envie d'en faire une qui pourrait usiner de l'alu sur une conception assez simple mais robuste du type structure tube acier assemblé de ce type : http://web.archive.org/web/20070823135857/http://www.inshorepowerboats.com/cnc+stuff/CNCROUTER.htm

Je n'en suis pas encore à la mécanique mais j'ai par contre (j'espère que c'est vrai) la possibilité d'avoir des roulement et glissières de chez INA à des prix canons (ne me demandez pas combien, je n'en sais encore rien !)

Etant malgré tout encore relativement néophyte, j'aurais besoin de vos lumières !

Voila mes specs sont : une table d'environ 1 m * 1,5m * 0,4m de surface utile.
Après avoir beaucoup lu, (et pas trop réfléchi) je commence à me faire une idée pour les axes :
X : deux rails avec entrainements à vis
Y : deux rails supportés + une vis
Z = deux rails supportés + une vis

Questions : que me conseillez vous (de chez INA) pour ces trois axes :

système à recirculation de rouleaux, de billes (2, 4, 6 rangées ?) (merci de copier/coller l'URL que je n'arrive pas à poster correctement sur le forum...)
http://medias.ina.de/medias/fr!hp.ec/1_ ... MbjhVyfFD8

des rails supportés ?? http://medias.ina.de/medias/fr!hp.ec/1_ ... MbjhVyfFD8


pour X : rails de guidage avec vis à billes : http://medias.ina.de/medias/fr!hp.ec/1_ ... MbjhVyfFD8
si oui 2 rails ? Peut-on simplement les "synchroniser" ? Avec des courroies crantées ? avec deux moteurs PAP + carte de pilotage avec un moteur de l'axe X en esclave de l'autre ?

Voila, merci d'avance de m'aider avant que je n'écrive ma lettre au père Noël !

JP
 
F
fred250
Compagnon
8 Mai 2007
3 059
Vienne Isére 38
Je veux pas te sapé le moral, mais même avec des prix "canon" pour ce genre de matériel neuf ça risque de te faire une belle note! :???:

Sinon le top c'est les rail a bille, a rouleaux ce n'est pas utile pour une petite machine, et a quatre rangé ça suffit, mais pas moins.

Pour tes modules linéaire pour l'axe x pas de soucis, a part peut être le prix...
pour faire marcher ça avec deux pas a pas je ne peut pas trop te conseiller, mais tu peut très bien couplé les deux axes des modules avec des poulies cranté et mettre en seul moteur sur un des deux axes
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #3
fred250 a dit:
Je veux pas te sapé le moral, mais même avec des prix "canon" pour ce genre de matériel neuf ça risque de te faire une belle note! :???:

Sinon le top c'est les rail a bille, a rouleaux ce n'est pas utile pour une petite machine, et a quatre rangé ça suffit, mais pas moins.

Pour tes modules linéaire pour l'axe x pas de soucis, a part peut être le prix...
OK Merci !

Effectivement j'ai très peur du prix "canon" ... Mais je vais tout de même faire ma lettre :wink:

JP
 
R
romteb
Fondateur
23 Oct 2006
1 906
freedom2000 a dit:
Peut-on simplement les "synchroniser" ? Avec des courroies crantées ? avec deux moteurs PAP + carte de pilotage avec un moteur de l'axe X en esclave de l'autre ?
Il est possible de les sychroniser en software avec Mach3 notament, un moteur est effectivement le maître et l'autre esclave, à ce moment plus besoin de courroie.
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #5
romteb a dit:
freedom2000 a dit:
Peut-on simplement les "synchroniser" ? Avec des courroies crantées ? avec deux moteurs PAP + carte de pilotage avec un moteur de l'axe X en esclave de l'autre ?
Il est possible de les sychroniser en software avec Mach3 notament, un moteur est effectivement le maître et l'autre esclave, à ce moment plus besoin de courroie.
Merci du tuyau --> je viens de voir ça.

Cependant je me demandais s'il n'y avait pas un risque de "perte de pas différentielle" qui désynchroniserait les deux glissières avec des conséquences facheuses...
Egalement comment arriver à régler les positions de "home" ?

Bref si ça a l'air effectivement plus simple en mécanique (pas de courroie) arrive-t-on à la même fiabilité en fonctionnement ?

JP
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
L'entrainement des deux jambes d'un portique peut se faire de différentes façons et cela en plus en privilégiant la technique à laquelle on se sent le plus capable : le mécanicien met une courroie, l'informaticien gère par soft. Il y aussi le porte-monaie qui a son mot à dire. Il faut par exemple comparer le coût que représente l'installation d'un assez gros moteur entrainant les deux vis par courroie ( solution la plus simple du point de vue soft ) ou celle de 2 moteurs avec leur carte de puissance avec ou sans "courroie de sécurité". Il est parfaitement possible d'envoyer les impulsions Step et Dir sur les entrées mises en // des cartes de 2 moteurs sans besoin donc d'un soft pour cela.
A chacun de choisir. Certains ont même utilisé une seule vis ( pour économie ) mais pour ne pas perdre en rigidité du portique ( deux vis assurant très bien cette fonction ) il faut dépenser plus dans la conception du portique. Alors !!!!!!!!!
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #7
JKL a dit:
L'entrainement des deux jambes d'un portique peut se faire de différentes façons et cela en plus en privilégiant la technique à laquelle on se sent le plus capable : le mécanicien met une courroie, l'informaticien gère par soft.
Me sentant plus informaticien / électronicien que mécanicien, je pense que je vais opter pour la solution 2 moteurs. Il me reste à regarder le surcoût que ça peut induire sur les axes...

JP
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Mais avec l'architecture choisie ( le lien de la machine dont les plans ETAIENT vendus ) qui est mon architecture préférée ( surtout pour une CNC avec de très grandes courses ) tu peux comme eux mettre une crémaillère de chaque côté du pont et un seul moteur assez gros pour entrainer les deux pignons qui engrènent sur les crémaillères et qui sont solidaires par un arbre unique. Autrefois il y avait un dossier complet ( lorsque ce lien était actif ; là c'est une archive ) où on voyait bien tous les détails de cette excellente machine.
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #9
JKL a dit:
Mais avec l'architecture choisie ( le lien de la machine dont les plans ETAIENT vendus ) qui est mon architecture préférée ( surtout pour une CNC avec de très grandes courses ) ...
Tu n'aurais pas les plans ? En supposant que l'imparfait veut dire qu'aujourd'hui ils sont disponibles librement ...

JP
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
freedom2000 a dit:
JKL a dit:
Mais avec l'architecture choisie ( le lien de la machine dont les plans ETAIENT vendus ) qui est mon architecture préférée ( surtout pour une CNC avec de très grandes courses ) ...
Tu n'aurais pas les plans ? En supposant que l'imparfait veut dire qu'aujourd'hui ils sont disponibles librement ...

JP
L'imparfait voulait dire que je n'ai aucune nouvelle depuis longtemps de ce site qui renvoie un message d'erreur.
Non je n'ai pas les plans car mes besoins n'ont jamais été dans des machines de cette dimension et qu'en plus je ne travaille jamais sur "plans". Je "me les fais" moi-même (façon de parler car des croquis me suffisent )d'après les concepts trouvés ici ou là. D'ailleurs des photos sont tout aussi valables que des plans. Dans une réalisation d'amateur il faut faire avec ce que l'on a déjà ou ce que l'on trouve assez facilement. Le côté vraiment intéressant de cette architecture c'est la réalisation "en caniveau" qui permet d'y associer un "pont roulant" au lieu d'un "portique" ce qui diminue les bras de levier énormément. Par ailleurs la poutre en caisson est excellente en tenue en torsion et flexion.
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #11
JKL a dit:
L'imparfait voulait dire que je n'ai aucune nouvelle depuis longtemps de ce site qui renvoie un message d'erreur.
Le côté vraiment intéressant de cette architecture c'est la réalisation "en caniveau" qui permet d'y associer un "pont roulant" au lieu d'un "portique" ce qui diminue les bras de levier énormément. Par ailleurs la poutre en caisson est excellente en tenue en torsion et flexion.
Bon, je pensais être passé à côté d'un lien... Dommage :-D
Surtout qu'il y a finalement assez peu de photos comme sources d'inspiration...

Sinon je partage ton avis sur le choix du portique "en caniveau" et je rajouterais que ça a aussi l'air d'être assez simple à réaliser.
Le seul défaut que j'y vois est une perte de visibilité sur la pièce à usiner... mais on ne peut pas tout avoir !

JP
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
freedom2000 a dit:
Sinon je partage ton avis sur le choix du portique "en caniveau" et je rajouterais que ça a aussi l'air d'être assez simple à réaliser.
Le seul défaut que j'y vois est une perte de visibilité sur la pièce à usiner... mais on ne peut pas tout avoir !
JP
Oui c'est l'argument toujours avancé tout comme la manipulation des pièces. Tout est relatif il suffit de se mettre devant. Par contre si on veut faire à l'économie c'est un très bon début car on a là - dans la structure en caniveau, pas sur cet exemple - une table autoportante qu'il suffit donc de poser sur de vulgaires parpaings, blocs de béton cellulaire ou des bidons d'huile remplis d'eau ou de sable.
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #13
JKL a dit:
Par contre si on veut faire à l'économie c'est un très bon début car on a là - dans la structure en caniveau, pas sur cet exemple - une table autoportante
tu aurais des photos d'un exemple de "beau caniveau" ?

Merci d'avance
JP
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
freedom2000 a dit:
JKL a dit:
Par contre si on veut faire à l'économie c'est un très bon début car on a là - dans la structure en caniveau, pas sur cet exemple - une table autoportante
tu aurais des photos d'un exemple de "beau caniveau" ?

Merci d'avance
JP

Non, malheureusement. Justement je n'ai jamais trouvé meilleur exemple que celui que tu as donné. Par contre il y a très longtemps, "dans une autre vie", j'avais fait une machine pour raboter et scier le bois avec une course de 6 m sur ce principe. Le chariot était entrainé par un moteur électrique.
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #15
re bonjour,

Il me vient un doute sur la structure "caniveau" :
n'y a-t-il pas une fragilité potentielle sur le caniveau dans le sens des Y. Je veux dire que la struture en caniveau présente une excellente rigidité sur le sens des x et des Z de par sa conception en poutre, par contre elle me paraît "flexible" dans le sens des Y.

Je me trompe ou pas ?

Merci
JP
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
freedom2000 a dit:
re bonjour,

Il me vient un doute sur la structure "caniveau" :
n'y a-t-il pas une fragilité potentielle sur le caniveau dans le sens des Y. Je veux dire que la struture en caniveau présente une excellente rigidité sur le sens des x et des Z de par sa conception en poutre, par contre elle me paraît "flexible" dans le sens des Y.

Je me trompe ou pas ?

Merci
JP
Oui bien sûr qu'il faut veiller à cela. Donc il faut soigner la liaison entre le fond et les côtés. Par exemple dans le cas de cette machine à bois dont j'ai parlé, il n'y a aucune soudure mais les traverses sont des morceaux de profilés en U en acier largeur 100 mm. Les côtés sont des tubes carrés rectangulaires en acier de 50x170 mm. Une liaison par collage à l'araldite est faite entre le U et le tube avec en plus un morceau de cornière en acier de 100x100 mm dans l'angle. Cela fait donc une suface totale de joint collé de : 50x100 + 2x100x100 = 25000 mm² ou 250 cm² et le morceau de cornière fait 13 mm d'épaisseur.
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #17
JKL a dit:
Oui bien sûr qu'il faut veiller à cela. Donc il faut soigner la liaison entre le fond et les côtés. ....
. Cela fait donc une suface totale de joint collé de : 50x100 + 2x100x100 = 25000 mm² ou 250 cm² et le morceau de cornière fait 13 mm d'épaisseur.
Merci pour cette explication.

Et la colle araldite ne bouge vraiment pas dans le temps ?

JP
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
freedom2000 a dit:
Et la colle araldite ne bouge vraiment pas dans le temps ?
Alors là je ne saurai le dire ; qu'entends-tu par bouger ? La seule chose que je peux te dire c'est que le bati a subi deux déménagements dont un de 45km et qu'il a été collé il y a 30 ans et qu'il existe toujours. Par contre qu'une liaison soit faite par collage ou soudure elle doit être faite de façon parfaite. Les gens critiquent souvent les colles alors qu'en fait ils n'ont pas été assez méticuleux et/ou n'ont pas fait les choses comme il faut. L'araldite gagne en solidité ( comme presque toutes les colles ) si on fait la réticulation en chauffant le joint déjà pour chasser l'humidité ( au moins celle de l'air ambiant ) mais aussi pour avoir une dureté du joint supérieure, sauf que plus on chauffe un joint d'araldite plus il devient cassant. Une cinquantaine de degrés est un bon compromis. Se souvenir qu'un collage tiendra d'autant plus que la surface du joint est grande. La résistance à la traction d'une colle n'a rien à voir avec celle d'un métal. Le test le plus dur pour une colle c'est un test de pelage comme lorsqu'on décolle un ruban adhésif.
 
freedom2000
freedom2000
Compagnon
4 Jan 2009
1 658
Toulouse
  • Auteur de la discussion
  • #19
JKL a dit:
freedom2000 a dit:
Et la colle araldite ne bouge vraiment pas dans le temps ?
Alors là je ne saurai le dire ; qu'entends-tu par bouger ? La seule chose que je peux te dire c'est que le bati a subi deux déménagements dont un de 45km et qu'il a été collé il y a 30 ans et qu'il existe toujours. .
Ben la voila ma réponse : 30 ans sans bouger :-D

Merci
JP
 
Haut