Changer branchement étoile en triangle : ça change quoi ?

Compagnon
15 Septembre 2012
1 308
france, essonne, nord
repris dans wikipedia: "Cette machine est réversible et susceptible de se comporter, selon la source d'énergie, soit en « moteur » soit en « générateur », ..."
grossièrement la fcem d'un moteur est la tension fournie par son effet générateur lorsqu'il tourne, ou par l'effet contrariant des self lors des variations de courant .
tous les objets inductifs ont une fcem plus ou moins forte et plus ou moins alambiquée. je pense que les articles techniques d'utilisation de ces moteurs contournent le sujet parce que ça n'a pas grand-chose d'exploitable pour l'utilisateur, une "règle d’ingénieur" est plus simple quitte à être moins exacte.
 
Dernière édition:
Compagnon
27 Décembre 2007
4 602
FR-28360
Ah, bon,
On peut faire plus compliqué ?:mrgreen:
A part avec les équations de Maxwell et leurs justification par la physique quantique, j'ai du mal à y croire...
Je pense que les connaissances d'André sont bien réelles, le problème c'est qu'a chaque fois il nous en fait tout une tartine.
 
Dernière édition:
Compagnon
1 Novembre 2013
7 472
FR-29 Brest
Bonjour,

Un moteur tri à vide,
Alimenté "normalement, il tourne à X tr/mn
Sur-alimenté, il tourne toujours à X tr/mn
Sous-alimenté, il tourne "moins vite".?
Et à vide, il supporte d’être sur-alimenté (380 pour 220) un court moment.?
Ma façon de voir, c'est de partir du plus simple au plus compliqué :roll: ...

De base il se crée un champ magnétique tournant qui se déplace de pôle en pôle dans le moteur. Si on prend le cas le plus simple d'un moteur à 3 paires de bobines le champ passe de la bobine 1 à la bobine 2, puis à la bobine 3 en suivant l'ordre des phases ... il fait donc un tour en une alternance complète ... donc 50 tours à la seconde ... donc 3000 t/mn :-D.

Si on met 2 fois plus de pôles il va tourner 2 fois moins vite puisque il n'aura parcouru que la moitié de la circonférence en une alternance complète :roll: ...

Si on fait abstraction du glissement, la vitesse ne dépend que de la fréquence et du nombre de pôles. La tension ne fait varier que l'intensité du champ qui est plus fort ou moins fort, mais il tourne toujours à la même vitesse :-D ...

Dans un moteur asynchrone en conditions normales, à vide ou à pleine charge la glissement reste très limité ... 5 à 10% tout au plus ... sa vitesse est donc relativement très stable ... si on augmente la charge le moteur décroche brutalement et cale sans prévenir édit: en fonction du type de charge le moteur peut décrocher brutalement et caler sans prévenir ...

Les réponses sont donc, hors glissement qui se chiffre à quelques % en conditions normales:
Alimenté "normalement, il tourne à X tr/mn
Sur-alimenté, il tourne toujours à X tr/mn => oui,
Sous-alimenté, il tourne "moins vite".? => non, il tourne toujours à X tr/mn
Et à vide, il supporte d’être sur-alimenté (380 pour 220) un court moment. => oui, à vide comme en charge il tournera toujours à X tr/mn ... avant de cramer comme un transfo survolté ...

Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
Compagnon
7 Septembre 2013
9 728
si on augmente la charge le moteur décroche brutalement et cale sans prévenir ...
Plus ou moins, on voit dans ce diagramme que le point de fonctionnement de la machine doit être choisi sur la pente raide du couple. Ainsi lorsque la charge augmente, la pente de la courbe bleue se redresse, le couple fourni augmente, la vitesse décroît un peu. Par contre, quand on approche le couple maxi la chute de régime s'accentue est finit par caler si on dépasse le maxi.
Capture du 2019-03-18 14-05-35.png
 
Compagnon
1 Novembre 2013
7 472
FR-29 Brest
Si on augmente le couple résistant, le glissement augmente, le moteur ralentit dans les proportions modérées d'un moteur asynchrone ... 15 à 20% tout au plus selon la courbe ... puis quand le couple maximal est atteint on atteint le point d'instabilité, la vitesse passe brutalement à 0 si on ne diminue pas le couple résistant, comme le montre la courbe prise à rebrousse-poil ...

C''est ce que l'on constate par exemple sur une perceuse à colonne lorsque l'on dépasse ses capacités ... le moteur cale d'un coup sans phase de ralentissement appréciable ...

Capture du 2019-03-18 14-05-35.png


C'est un comportement très différent d'un moteur série, ou universel, qui ralentit progressivement tout en acceptant des couples plus élevés ... le moteur ne cale pas ... la plage de variation de vitesse est très grande ... il s'emballe à vide (moulin à café), mais est aussi capable de tourner très lentement en fournissant un couple considérable, bien au delà de ses valeurs nominales ... avant de cramer bien sûr ... Exemple: perceuse à main ...

images.jpg



Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
Compagnon
14 Février 2017
1 160
Cannes
si on augmente la charge le moteur décroche brutalement et cale sans prévenir
puis quand le couple maximal est atteint on atteint le point d'instabilité, la vitesse passe brutalement à 0
Je pense que cela dépend de la charge.
Si le couple résistant est proportionnel à la vitesse de rotation ou du moins si le couple baisse suffisamment en fonction de la vitesse, le moteur ne décroche pas brutalement. C'est bien ce que montre la courbe de @osiver :
En rouge, cas d'une courbe couple/vitesse telle que le moteur ne décroche pas brutalement,
En bleu, le moteur décroche si on augmente la charge au dela du couple maximal (si la courbe bleu monte sans changer de pente)
1552918840844.png
 
Dernière édition:
Compagnon
1 Novembre 2013
7 472
FR-29 Brest
Mon objectif était d'illustrer les spécificités de ce type de moteurs par rapport à d'autres machine tournantes ...
cela dépend de la charge
C'est vrai aussi ... alors je change ma formulation :-D ...

si on augmente la charge le moteur décroche brutalement et cale sans prévenir ... en fonction du type de charge, le moteur peut décrocher brutalement et caler sans prévenir ...

Cordialement,
FB29

1552923030616.png
 
Dernière édition:
Compagnon
14 Février 2017
1 160
Cannes
:smt023 pour @FB29 . Je suis d'accord qu'en pratique, quand on augmente la charge, le plus souvent le couple reste constant avec la vitesse ( cas d'un scie, d'une perçeuse, etc). Et donc le moteur cale lorsque qu'on dépasse son couple maxi. Mais moi j'aime bien parler en théorie :-D !
Cela permet de comprendre les phénomènes et donc de traiter tous les cas, même ceux qui sont rares.

Edit : tous ensemble, on est quand même fort ! On arrive à 4 pages de discution sur une question de départ où tous le monde était d'accord qu'il falait câbler en triangle ...
 
Compagnon
1 Novembre 2013
7 472
FR-29 Brest
On arrive à 4 pages de discution sur une question de départ où tous le monde était d'accord qu'il falait câbler en triangle
C'était pour bien se mettre ... en phase :mrgreen: ...

Revenons donc à la page 1 :roll: ...
Maintenant, après vos encouragements, je le mets en triangle
Du coup @sans, ça a donné quoi le passage en triangle :-D ? ...

Cordialement,
FB29
 
Compagnon
28 Décembre 2009
768
Albi
Mais non, je ne suis pas disparu :)

En tout cas, c'était une chouette discussion pour moi comme spectateur, et j'ai appris un paquet de choses.

Le branchement en triangle est reporté : il me manque une barrette, et je vais le faire pour du bon, plutôt que bricoler "pour savoir" et refaire quand je récupère la troisième barrette.

Deuxièmement, je suis encore coincé avec le système d'embrayage entre le moteur et la girelle de ce tour à potier. Je n'ai pas encore trouvé la matière pour remplacer le "plastique" abîmée (cf aussi : https://www.usinages.com/threads/recherche-plastique-dentrainement.119289/ ). Autrement dit : Je ne suis pas en mesure de faire tourner le moteur chargé, mais qu'à vide.

Les deux points résolus, je saurai plus, mais je n'ai pas de doute sur le succès grace à vos aides, commentaires et conneries :)

Je me répète, et ça me fais plaisir : Merci à vous tous !
 
Sujets similaires

Haut