CALCUL MOTEUR EN ETOILE

  • Auteur de la discussion AVIATEUR 38
  • Date de début
AVIATEUR 38
AVIATEUR 38
Ouvrier
18 Août 2010
260
Seyssuel 38200
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous.

Je viens de terminer mon moteur en étoile 5 cylindres Edwards et maintenant je voudrais le faire en 7 cylindres
mais je ne sais pas comment on calcule la démultiplication du plateau a cames ainsi que le nombre de cames sur le plateau ?
pouvez vous me venir en aide merci d'avance.
Bien amicalement Jean.
 
Lalu
Lalu
Compagnon
19 Juil 2008
611
Vendée
Bonjour Jean

Voilà un beau challenge pour de nombreuses soirées !

Si ton plateau à cames tourne dans le sens inverse du vilo ( option préférable car vitesse de rotation plus faible et géométrie des lobes moins agressive )

- La réduction sera de 7 -1 = 6
-Le nombre de cames sera 7-1 /2 = 3 ( 3 adm+ 3 échap. )

Si ton plateau à cames tourne dans le même sens que le vilo

-La réduction sera 7+1 = 8
-Le nombre de cames sera 7+1 /2 = 4

J'ai vu ça quelque part mais je ne sais plus où
J'espère ne pas m'être planté car je suis parti sur ces bases pour concevoir le mien
Je suis quand même un peu rassuré car en faisant tourner l'ensemble à la main ; ça a l'air d'être assez cohérent

Cordialement

Lalu

Ps : Tu le dessines à la main ou en DAO ?
 
P
paddy25
Apprenti
9 Jan 2011
113
Besançon
Je confirme les calculs de Lalu, bon courage à toi, tu ne nous a pas fait une petite vidéo de ton moteur en marche ?
Patrick
 
AVIATEUR 38
AVIATEUR 38
Ouvrier
18 Août 2010
260
Seyssuel 38200
  • Auteur de la discussion
  • #4
Bonjour à tous
Je vous remercie pour les infos qui vont me rendre service pour faire les plans du 7 cylindres.
En ce qui concerne l'Edwards je ne possède pas toutes les compressions aux tops il faut encore de la patience pour les rodages.
Mais il aspire un peut au carburateur pas sur tous les cylindres.
 
AVIATEUR 38
AVIATEUR 38
Ouvrier
18 Août 2010
260
Seyssuel 38200
  • Auteur de la discussion
  • #5
DSC_3674[1].JPG

voici la bête.
 
G
guzz54
Ouvrier
8 Avr 2013
271
magnifique , ya pas c e n'est qu'un avis perso mais je tombe toujours sous le charme de la beauté d'un moteur radial vraiment une bien belle architecture
bien coordialement
 
AVIATEUR 38
AVIATEUR 38
Ouvrier
18 Août 2010
260
Seyssuel 38200
  • Auteur de la discussion
  • #7
Merci de tes remarques mais il ne tour pas encore pour crier victoire je ne possède pas toutes les compressions aux points .
il lui manque du rodage .
Bien amicalement Jean.
 
G
guzz54
Ouvrier
8 Avr 2013
271
le plus beau et le plus dur est fait q meme tout a été fait dans les regle il ni a pas de raison mais c sur que la mise au point peut etre fastidieuse mais quel plaisir apret!! bon courage pour la suite le rodage devrais arranger et parfaire tout cela
 
phildu11
phildu11
Compagnon
20 Déc 2012
613
aude carcassonne
bonsoir joliment beau il est vrais que le rodage est fastidieux sur se genre de moteur tu le rode au tour ? on dirais que l'on a pas les mêmes plans moi le bloc moteur est pentagonal ou bien c'est toi qui a décider de le faire de cette manière bonne fin de dimanche a tous
philippe
 
AVIATEUR 38
AVIATEUR 38
Ouvrier
18 Août 2010
260
Seyssuel 38200
  • Auteur de la discussion
  • #10
Bonsoir .
Bien vue nous avons le même plan c'est moi qui a pris quelques libertés .
C'est pour qu'il fasse plus rétro dans son ensemble .
Bien amicalement
 
ZAPJACK
ZAPJACK
Compagnon
4 Juil 2010
3 218
Namur (B)
Pour en ajouter une couche à cette discussion, je suis tombé sur cet article, fort intéressant, que je vous livre "brut de fonderie"
c'est signé Dominique Ottello
LZ
En mai 2007, nous avions discuté de l'embiellage des moteurs à pistons en étoile et, j'en étais resté à cette conclusion.
Aucun des axes des pieds des bielles secondaires ne se déplace sur une trajectoire circulaire - elles sont elliptiques - et chacune des trajectoires est différente des autres. Dans le but de compenser les variations de course des pistons secondaires, chaque axe de pied de bielle est à une distance légèrement différente du centre du maneton. Tous ces facteurs donnent à chaque piston un mouvement unique qui, sauf pour le piston relié à la bielle maîtresse, n'est pas sinusoïdal.
En conséquence, l'équilibrage d'un moteur en étoile est calculé pour compenser la « moyenne » de toutes les forces d'inertie résultant des variations des mouvements des pistons et des bielles associées. Quand n'importe quel piston est au point mort haut, le contrepoids est trop lourd, et quand ce même piston est au point mort bas, le contrepoids est trop léger. Cette force « secoue » l'étoile entière de cylindres dans un mouvement de tourbillonnement à deux fois la vitesse de vilebrequin, et
est désignée par Pratt et Whitney et Curtiss-Wright sous le nom « vibration linéaire de second ordre ».
J'ai creusé ce problème de vibrations de second ordre et, en épluchant - presque comme livre de chevet - le :
Handbook Overhaul Instructions
R-3350-18, -19, -21, -23A, -35, -35A, -41, -57, -57A, -59
Aircraft engines
AN 02A-35JA-3 - 1 january 1945 - Revised 25 august 1948
Je suis tombé sur un « petit bijou » de mécanique qui explique comment les ingénieurs de Wright ont (presque) éliminé ces vibrations de second ordre.
Même les anciens motoristes ont du oublier ce système. Toutes les explications et les vues éclatées sont là :
http://aviatechno.free.fr/constellation/moteur_etoile.php
Il me semble toutefois que les "vibrations du second ordre" ont été solutionné par les fameux "balancier d'équilibrage" (ndlr)
 
Dernière édition par un modérateur:
P
paddy25
Apprenti
9 Jan 2011
113
Besançon
Tout à fait d'accord avec toi Zap, je connaissais ce document, mais un peu complexe à réaliser sur nos moteurs. J'avais simulé sur Top Solid les trajectoires des pieds de bielles secondaires et on voit très bien que la trajectoire est elliptique avec une ellipse différente en forme sur les bielles 2 et 3 les bielles 4 et 5 ayant une trajectoire symétriques à 2 et 3 ce qui oblige à positionner les axes de rotation des bielles à des valeurs différentes de la valeur théorique.
Bon courage Jean ça va marcher
 
AVIATEUR 38
AVIATEUR 38
Ouvrier
18 Août 2010
260
Seyssuel 38200
  • Auteur de la discussion
  • #13
Merci Paddy et le Zap.
Je reste confiant aux conseils que je viens d'avoir ce qui donne plus de courage pour continuer l'expérience.
Demain je teste le principe des bulles de savon pour la vérification des soupapes.
Bien amicalement Jean
 
AVIATEUR 38
AVIATEUR 38
Ouvrier
18 Août 2010
260
Seyssuel 38200
  • Auteur de la discussion
  • #14
Bonsoir le zap .
C'est super c'est exposé sur les contres balancements des moteurs en étoiles, Je crois que c'est impossible à réaliser sur nos petit moteurs surtout pour moi.
ce document est très instructif merci encore.
Bien amicalement Jean.
 
Haut