Brasure inox cuivre

  • Auteur de la discussion tonio24240
  • Date de début
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Pourquoi la résistance mécanique serait nulle ? Le principe même de la brasure c'est d'assembler deux matériaux différents, ensuite la solidité obtenue est fonction comme dans tout assemblage de la conception de la liaison. Le métal d'apport doit être choisi justement en conséquence. L'étanchéité sera parfaite si la brasure a été faite selon les règles de l'art.
 
T
tonio24240
Apprenti
27 Juin 2009
212
Bergerac (24)
  • Auteur de la discussion
  • #3
Ok Cool
je pensais que quand il y avait de l'inox c'était TIG Ou MIG
Sur le site il parlent de baguette Argent Etain
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 576
59000
Tig ou Mig c’est quand il y a fusion, là c’est une brasure, de la baguette argent 40 %
(la plus chère) et le flux ordinaire, les deux que tu trouves en gsb , ça marche sans problème !
mais faut pas traîner pour la chauffe, donc une flamme oxyacétylénique
vivement recommandée.
 
T
tonio24240
Apprenti
27 Juin 2009
212
Bergerac (24)
  • Auteur de la discussion
  • #5
Ok
j'ai un oxy-kiryène (pas sur de l'orthographe) je sais que sa chauffe moins que oxy-acétylène mais sa devrait le faire
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 576
59000
" Kyrene "
Ça ira, ce qui ne va pas c’est un butagaz ou autre.
Tu enduis bien de flux décapant (en pâte) les deux pièces, les ajustements avant
de les assembler etc . Tu chauffes doucement d’abord pour sécher le flux,
il faut pas que ça bouillonne, ensuite chauffe rapide, c’est pas facile d’aboutir
à la bonne température pour 2 pièces de masse ou de nature différente.
Au rouge sombre tu appliques la brasure généreusement à un endroit et
ensuite tu viens tirer la goutte avec la flamme du chalumeau pour
bien répartir toute la brasure ou tu veux.
Si ça mouille pas bien, soit tu n’es pas assez chaud, soit tu as surchauffé et
trop oxydé les métaux. Dans ce que cas tu arrêtes tout, surtout pas insister,
tu re prépares bien tes pièces, toile abrasive etc et tu re- essayes.
 
H
hp=360
Compagnon
29 Juil 2008
1 293
Mare nostrum
Pour braser de l'inox j'avais trouvé de l'etain/argent en gsb, mais pas le décapant ( que je pensais spécifique) et çà m'avait couté un bras de le commander chez Castolin.
Mais c'est de la brasure tendre, qui fond aux alentours de 220°, 96% d'étain, 3,5 à 4% d'argent.
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
hp=360 a dit:
Pour braser de l'inox j'avais trouvé de l'etain/argent en gsb, mais pas le décapant ( que je pensais spécifique) et çà m'avait couté un bras de le commander chez Castolin.
Mais c'est de la brasure tendre, qui fond aux alentours de 220°, 96% d'étain, 3,5 à 4% d'argent.
Il s'agit de l'acide orthophosphorique. A cette température on ne parle plus dans le langage courant de brasure.
La grosse difficulté pour braser du cuivre et de l'inox vient de la très grosse différence de conductibilité thermique entre les deux métaux. L'inox va être de suite porté au rouge alors que le cuivre ne sera pas encore assez chaud et à ce moment un dépot noir peut se faire sur l'inox j'imagine par dégradation du flux. Ne pas oublier qu'une brasure se fait en portant les pièces à la température de fusion du métal d'apport et ce n'est qu'alors que celui-ci est mis en contact avec les pièces. Comme déjà dit la flamme ne doit pas être en contact avec le métal d'apport tout au plus en final pour aider à sa pénétration. Avec un chalumeau OA il est très courant de voir les débutants faire l'erreur de vouloir braser comme on fait une soudure autogène et c'est là que vient l'échec. Le mode de chauffe idéal pour la brasure c'est au four et sinon c'est avec un chalumeau à très gros bec apportant beaucoup de chaleur certes mais pas très chaud. L'erreur c'est de croire que le chalumeau OA est la panacée or si les plombiers n'utilisent que lui c'est un pis aller pour n'avoir qu'un seul équipement pour braser et souder.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 576
59000
Il y a effectivement des brasures tendres spécial inox, le but est d’obtenir
la même couleur et aspect que l’inox. C’est par exemple utilisé pour
assembler les éviers en inox sur leur plan de travail également en inox
les deux sont emboutis indépendamment.
Sinon la brasure étain plomb classique avec le décapant à base de
chlorure de zinc, marche parfaitement aussi moyennant un léger
ponçage. D’ailleurs en couverture inox, les couvreurs ne change pas
leurs habitudes. Les pâtes comportant décapant et poudre de brasure
incorporé sont très pratiques.
Heureusement qu’en cherchant un peu il y a toujours des alternatives à
:smt078 Castolin
 
H
hp=360
Compagnon
29 Juil 2008
1 293
Mare nostrum
Désolé, j'avais oublié que le problème de départ était d'assembler du cuivre et de l'inox.
Pour être tout à fait juste avec Castolin, il faut ajouter quand même que le commercial a fait de son mieux pour m'envoyer très rapidement le décapant, et que le prix n'était pas très élevé au départ, mais : frais de port + frais de traitement de la commande + contre-remboursement parce que nouveau client pressé...voilà, je ferme la parenthèse Castolin :wink:
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 216
FR-57330 Moselle
J'ai réparé un jouet de mon garçon et j'ai brasé soudé à l'etain seul du cuivre sur de l'inox. L'inox a été dépoli et ensuite passé à l'acide chloridrique, comme le cuivre. Un gros fer à souder électrique de couvreur 500W a fait le reste. J'ai utilisé de l'étain avec flux incorporé.

C'est moins résistant qu'avec de l'argent mais ça ne noircit pas l'inox.

C'est juste un partage d'expérience.

PS: pas d'acide sulfurique sur de l'inox car ensuite il rouillera !!

A+
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Plusieurs de nos intervenants confondent brasure et soudure à l'étain avec un fer à souder. Certes la terminologie française courante induit en erreur mais dans les faits il n'y a aucune comparaison.
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 216
FR-57330 Moselle
OK, message édité et corrigé

A+
 
H
hp=360
Compagnon
29 Juil 2008
1 293
Mare nostrum
Bonsoir JKL, je n'ai pas bien compris pourquoi il ne faut pas dire brasure quand il s'agit d'etain ? Dans les catalogues on parle bien de brasure tendre ?
 
A
antoni
Nouveau
28 Mai 2008
29
boutenac
Bonjour.

Pour faire écho aux messages qui précèdent, j'ai trouvé sur cette page du site Wolfang Borger du métal de soudure à l'argent pour acier inox en bobine de 2mm et le flux de soudure correspondant (en bas de la page).

http://www.wolf-borger-messer.de/franz/manches.htm#top

La description du produit donne une température de fusion de 221°C.

Pensez vous que l'on peut réaliser une brasure sur des petits éléments avec cette méthode ? Est ce cela que l'on appelle une brasure tendre ? Quelle est la procédure à utiliser ?

Merci de vos réponses.

Antoni
 
O
Ollivierr
Apprenti
20 Juin 2009
203
Villefranche sur Saône
Euh ... même si c'est un peu hors sujet :oops: , tu peux nous en dire plus Charly 57 sur la différence d'attaque de l'inox par HCl ou par H2SO4 ...
Car j'ai commis l'erreur de vouloir "nettoyer" de l'inox avec l'acide chlorhydrique et alors là, la rouille derrière !!! :shock:
 
A
antoni
Nouveau
28 Mai 2008
29
boutenac
antoni a dit:
Bonjour.

Pour faire écho aux messages qui précèdent, j'ai trouvé sur cette page du site Wolfang Borger du métal de soudure à l'argent pour acier inox en bobine de 2mm et le flux de soudure correspondant (en bas de la page).

http://www.wolf-borger-messer.de/franz/manches.htm#top

La description du produit donne une température de fusion de 221°C.

Pensez vous que l'on peut réaliser une brasure sur des petits éléments avec cette méthode ? Est ce cela que l'on appelle une brasure tendre ? Quelle est la procédure à utiliser ?

Merci de vos réponses.

Antoni
Mille excuses Ollivierr si je refais passer mon message devant mais il me semble qu'une réponse de quelqu'un d'expérimenté pourrait rendre service à beaucoup de monde.

Merci pour votre compréhension à tous.

Antoni
 
O
Ollivierr
Apprenti
20 Juin 2009
203
Villefranche sur Saône
No problemo ! :wink:
 
A
Guest
Personnellement, je brase couramment (pour des applications frigorifiques sous pression) du cuivre sur de l'inox, ou du cuivre sur de l'aluminium.

Pour cuivre sur inox ou sur acier, brasure classique à 40% d'argent, décapant classique, rien de particulier à signaler.

Pour le cuivre sur alu, brasure Castolin 1827 et décapant Alutin 51, température de fusion 270°C (de mémoire) L'aspect final est celui d'une soudure à l'étain mais c'est beaucoup plus solide ! :wink:
 
S
sapete1
Compagnon
21 Avr 2008
833
45 Loiret-Nord
Bonsoir,
je crois que la 1827 contient du cadmium, je ne sais pas si elle est encore en vente , Bruxelles oblige, j' ai encore de l' alutin et de la 1827 que j' utilisais pour braser des fils souples de charbon sur les sorties de stator de démarreur en alu : çà marche bien, c'est mieux que d'effectuer un contact par sertissage d' un manchon quand on n' a pas la brasure qui va!
Autrefois tous les stators étaient en cuivre donc pas de pb avec étain ou mieux argent mais maintenant je me demande si c'est encore possible sur les derniers sortis.
De toute façons, on ne répare plus les démarreurs sauf en collection, car l' échange standard ne coûte pas plus cher que les pièces détachée quand on les trouve!

A+

sapète1
 
G
Guitoune45
Compagnon
8 Avr 2008
1 472
Olivet 45
Bonsoir,
Avant l'assemblage final des pièces il est conseillé de faire un "pointage" afin que les pièces soient parfaitement en place et ne bougent pas à l'assemblage final.
JKL est très au point dans la définition et l'appellation des différents procédés d'assemblage par fusion , ce qui est rare .A suivre.....
A + .
 
Haut