brasage - soudo-brasage ???

  • Auteur de la discussion sans
  • Date de début
sans
sans
Compagnon
28 Déc 2009
847
Aveyron (12)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Juste pour m'endormir moins bête aujourd’hui : C'est quoi le soudo-brasage ?

En anglais nous utilisons :
soldering -> soudage (?) à l’étain
brazing -> brasage
welding -> soudage

Mais soudo-brasage ?
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Je crois que soudo-brasage c'est du charabia.
Il y a le brasage tendre et le brasage fort qui se différencient par la température de fusion du métal d'apport. En effet le brasage c'est l'opération qui consiste à réunir deux pièces faites dans une matière identique ou non en faisant fondre un métal d'apport différent dont la température de fusion est inférieure à la température de fusion des deux autres pièces.
Le soudage est l'opération qui consiste à réunir deux pièces par fusion locale de celles-ci simultanément à la fusion d'un métal de même nature ou de nature très proche.
Stan
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mar 2014
3 376
FR 63630
La soudure autogène sans apport de métal anciennement cela se faisait à la forge, au chalumeau ou au crayon si alimenté par un poste à l'arc, donc homogénéité de la soudure en qualité, on chauffe jusqu'au blanc pour fondre le métal devenu liquide,
Je soudais des citernes en "4 en quart", les arêtes sont posées bord à bord, pose de points par la même méthode et puis soudure en chauffant alternativement les 2 arêtes, c'est la soudure la plus solide parce que de même qualité que les pièces soudées.
La brasure c'est un apport de métal à plus basse température, que s'il fallait fondre comme ce qui est décrit ici dessus,( économie de fusion, température orange rouge au lieu de blanc )
Stanloc le précise bien d'ailleurs il y a le brasage tendre et le brasage dur, pour une facilité , la soudure à l'argent et à l'étain sont à basse température,
Le brasage dur est avec des baguettes en laiton, plus ou moins riche en cuivre, donc brasage dur... S :smt002 :smt002 i la soudure est de la couleur du cuivre, brasage semi dur , si ce sont des baguettes de laiton bien qu'employée parfois en carrosserie, la soudure à l'étain, au fer à souder électrique, au chalumeau comme une vulgaire marmite galvanisée!!!
Le TIG a remplacé le chalumeau, les postes à arc sont devenus des postes MIG MAG, MiG à fil fourrés, mais beaucoup de postes à souder à baguette travaillent encore,ils permettent aussi de souder en "4 en quart" plus rapidement qu'au chalumeau :smt002 :smt002
 
sans
sans
Compagnon
28 Déc 2009
847
Aveyron (12)
  • Auteur de la discussion
  • #4
Je n'avance pas avec cette casse-tête... :sad:

J'essaie :
Soudo-brasage égale au braze-welding en anglais. Pas d'effet capillaire comme dans le brasage ; pas de fusion des métaux à unir comme dans le soudage.

Un peu de deux : Je fonds le métal d'apport et ça colle sur la structure. Une colle à chaud, quoi !
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 694
59000
Pas d'effet capillaire comme dans le brasage
Ce n’est pas faux ce que tu dis, il y a de la capillarité, mais ça n’est pas l’effet principal recherché.
On utilise une brasure forte, haute température, habituellement du laiton, et on charge fortement
en brasure pour faire de bon congés de raccordement comme une soudure autogène ou électrique
à la baguette.
La résistance finale de l’assemblage se rapproche d’une soudure, le geste opératoire est très
semblable aussi.
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mar 2014
3 376
FR 63630
soudo - brasage = une soudure avec un apport tendre,pas spécifié mais moins chaud que 1000 °C ( argent , laiton tendre , alu .. )
Soldering ,"opération de soudure en général" employé en électricité parfois avec un fer (étain 40% étain 60% plomb ) dans les revues techniques
brazing = brasure forte au cuivre :smt002
 
Haut