Bonjour d'un jeune bachelier de 50 ans

28 Novembre 2012
3 719
Annemasse
- Bonjour d'un jeune bachelier de 50 ans
#8
Je vous remercie, du courage, non, si la motivation est là cela se passe assez facilement. Et pas question de mettre mes activités à l'arrêt, ces diplômes ne m'apportent rien, si ce n'est une satisfaction personnelle, ce qui est déjà beaucoup, mais je ne désire pas me priver pour les réussir.
Je regrette seulement de m'y prendre aussi tard, j'avais déjà passé un CAP et un BEP par correspondance en 1995, j'aurais dû poursuivre.
 

mvt

Compagnon
8 Juin 2014
964
FR-91 - RER B
- Bonjour d'un jeune bachelier de 50 ans
#9
Bonsoir,
Je regrette seulement de m'y prendre aussi tard
Il n'y a pas de regrets à avoir, j'avais un projet de même ordre dans la tête que j'ai reporté et reporté...
EN 2011, j'ai remis le pied à l'étrier pour 2 ans, 3 jours par mois (congés, etc. tout y a passé), une grande bouffée d'air.
J'ai continué ensuite pour boucler enfin le projet entier. 3 ans de boulot où j'ai bouffé tous mes WE et congés pour finir le 29 février 2016 :) avec succès.
Des doutes, de l'incertitude, de la solitude aussi, quand ce n'est pas de l'incompréhension.
Le plus difficile étant de se "fondre dans le moule" après en gros 35 ans d'activité professionnelle
Ça ne te servira jamais à rien m'a-t-on dit, je ne sais combien de fois.

Si si, tu l'as bien dit toi même :
ces diplômes ne m'apportent rien, si ce n'est une satisfaction personnelle, ce qui est déjà beaucoup, mais je ne désire pas me priver pour les réussir.
Rien que ça, c'est super important.

Sans parler du regard des autres qui attendent... que tu te plantes et que tu n'ailles pas jusqu'au bout.

Caramba, encore raté :)

Et encore bravo
 
21 Décembre 2018
89
- Bonjour d'un jeune bachelier de 50 ans
#10
Félicitations. Comme déjà dis plus haut, ce n'est pas évident de reprendre les études avec assiduité en menant de front une activité professionnelle. Ce n'en est qu'un mérite supplémentaire, pour au final obtenir des compétences probablement supérieures à celles obtenues avec le même diplôme passé dans la foulée d'études qui peuvent être subies.
Et le "ça ne te servira jamais à rien", rien que de réutiliser intensément sa cervelle, c'est déjà en soi quelque chose "qui sert".
Encore bravo, et bon courage pour le BTS, une autre étape..