Big CN a l'oeuvre

  • Auteur de la discussion el patenteu
  • Date de début
E
el patenteu
Compagnon
Salut a tous ,
J'ouvre un nouveau post pour vous faire part des réalisation faites avec la big cn pour ne pas polluer d'avantage celui dédier a sa conception/réalisation.

Petite découpe du matin....

Érable 13mm,
malheureusement avec un fer ''down cut'' 3/8(± 10mm):
Avance 2500mm/min:
 
Dernière édition par un modérateur:
E
el patenteu
Compagnon
En pm je me suis dis ''tiens ca serait marrant d'essayer les 3 axes en simultannés.......''

Alors voila:

Ébauche:
Fraise 6mm
Avance 2500 mm/min
Passes 6mm
Chevauchement 15%
temps ±25min......................pas filmer

Finition:
Fraise 6mm
Avance 5000mm/min
Passe de 0.05mm
Chevauchement 1%


Puis commme un con au beau millieu de l'usinnage une fausse manoeuvre m'as fais stopper net l'usinnage :mad:

Alors reprise avec passe de 0.1mm
pour ''ramener les dégats'' :
Temps : 35min

Je crois qu'il serait tres difficil de faire mieux,regarder a quel point les défaux d'usinnage (trace de chevauchements) sont minimes par rapport au grain de bois lui meme
qui ne peut guere s'usinner mieu que ca.(cedre espagnol)
 
Dernière édition par un modérateur:
K
Karmicael
Ouvrier
Salut, il faut bien reconnaitre que c'est du très beau boulot :-D !!!

Je m'excuse de dire ça mais c'est seulement du 2 axes continus, quand x bouge, y est en maintien et inversement.

Une pénétration hélicoïdale par exemple est faite en 3 axes simultanés. (simultané, continu, c'est la même chose)

Mais vraiment ta machine est super, simplicité, efficacité, dimensionnée pour les panneaux, la classe quoi !!! :-D
 
E
el patenteu
Compagnon
C'est bien trop vrai ce ne sont pas les 3 axes en simultanés,comment se fait-il que je n'ai pas allumer plus tot! :lol:
Merci Zareux c'est sympa pour les bons mots!!

Fred
 
K
Karmicael
Ouvrier
Tu viens de rentrer dans une autre dimension, c'est le cas de le dire !!!

à toi chalets, bancs publics, enseignes, et autre joyeusetés qui rapportent un max !!!!

je pense qu'il ne faut pas trop s'attarder sur la 3d, c'est "un exercice", mais aussi une perte de temps. à voir pour les loisirs....!!! :-D
 
E
el patenteu
Compagnon
Un petit test de répétabilité des courroies avec vs sans efforts.
Ce test n'as pas pour but de tester la machinne comme tel,seulement les courroies.,le pourquoi je place le comprateur a cet endroit.

Passe :
1re 17mm
2e z0(a vide)
Avance: 15 240mm/min (600po)
Matériel :Mélamine
https://www.youtube.com/watch?v=SpIuQOK1bug

tester a 2 reprises pour se faire une meilleure idée.
Ont voit que l'aiguille oscille dans les 0.004po max(ont pourrait dire0.003 mais bon,je reste bon joueur :-D ) soit:0.1016mm(désolé pour la pietre qualité des images je voulais consever une vue d'ensemble.)
Oui je m'étais vraiment tromper croyant a tord que la machinne se limiterait a couper a 200po min,en fait je limitais car les coins
carrés de mes pieces commencaient a devenir rond au dela de 200 po/min jusqu'a ce que je change le parametre constant vélocité
pour le remplacer par exact stop :smt003
Alors la,la machinne m'as littérallement jetter sur le cul!!....tester a 700po/min en une seule passe.....du bonbon!!
Et ce avec un fer ''down cut'' usé a l'extreme.

Cahier des charges respecter!!(plus que respecter meme :lol: )

Je vous montrerai bientot la découpe d'un pannau complet a grande vitesse,c'est comprable aux machinne industriels.

Si vous avez des test a me faire faire n'hésiter pas!

@+
Fred
 
Dernière édition par un modérateur:
E
el patenteu
Compagnon
Ah bien regarder je crois vraiment que l'aiguille n'eccede pas les .003po.
Premier toucher -0.0015 avec efforts (3 incrémentations)
2e toucher........0.001po sans effort. (2 incrémentations)
Quant a l'écart entre le 3e et 4e toucher il demmeure dans le 0.001po
donc 0.0025po pour le moin bon des 2 résultats soit 0.0635mm

@+
Fred
 
carlos78
carlos78
Compagnon
Salut ELPATENTEU,

:prayer: Bravo pour ta machine. C'est impressionnant.
:?: C'est quoi au juste une fraise avec un fer down cut.

Pour tes essais en répétabilité avec le comparateur, ma vision des choses est la suivante : si l'on considère que les courroies s'apparentent à des ressorts de traction tendus, les mesures prises en fin de course devraient donner des mesures identiques dès lors que les paramètres de déplacement et d'usinages sont invariants.
Par contre on pourrait noter une différence en augmentant par exemple les efforts liés à l'usinage.
J'ai lu que sur des grandes longueurs certaines courroies s'allongent de quelques millimètres à la mise sous tension.
As-tu une idée de la tension dans tes courroies et de l'allongement occasionné par cette tension.

Ps : :wink: Pourquoi tu donne tes résultats en pouce

Carlos78
 
G
gaston48
Compagnon
Bonjour,

Je me joins à Carlos pour te féliciter sur la qualité de ta machine, :prayer:
mais je le rejoins aussi sur l’interprétation de tes mesures au comparateur.

Elles reflètent la répétitivité de positionnement, dans un sens de déplacement,
à l’arrêt, après une période d’amortissement des dépassements.
Ton positionnement est répétitif car tu as très peu de frottements statiques et plus
du tout d’efforts qui contrarient ce repositionnement.
Si tu as un frottement ou un effort permanent ou transitoire, ces sont les
caractéristiques de raideur de toute la chaîne de transmission qui seraient éprouvées.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Raideur_(m%C3%A9canique)

La première raideur est celle de ton moteur, elle correspond à un décalage de 1.8°
en plus ou en moins à son couple nominal pour un pas à pas.
(plus grande raideur pour un servo-moteur et meilleur amortissement).

On a tout intérêt à ne plus trop dégrader cette raideur dans la suite de la chaîne cinématique.
C’est l’intéret d’un couple pignon – crémaillère, mais avec l’inconvénient d’un jeu
(backlash) ou d’un frottement plus important, ou d’une vis normale ou à billes.
En revanche une transmission par courroie ou cables, inévitablement élastique, dégrade la
raideur de ton système.
Dans les tests que tu nous présentes, cela se manifeste par le dépassement de
ton aiguille de comparateur et le temps qu’elle met à se stabiliser.
( Indépendamment de l’instabilité du système de mesure)
Il faudrait filmer à grande vitesse et observer la prise au ralenti.
Et malheureusement, ces mouvements d’aiguille sont répercutés sur l’usinage.
Si tu usines une poche carrée avec des arrêts à chaque changement de direction
même après une passe à vide, tu auras des coups de fraise de dépassement de
trajectoire à chaque coin. Mais cela peut être tout à fait tolérable si cela correspond
à ton cahier des charges.
 
Dernière édition par un modérateur:
S
stanloc
Compagnon
Je partage vos raisonnements, carlos et gaston, sauf que raisonner qualitativement ne suffit pas à convaincre. Si on prend l'élasticité de la courroie par exemple il faudrait la chiffrer et savoir si elle est aussi importante que vous le supposez. Par ailleurs il faut considérer toutes les élasticités présentes dans une telle machine. La courroie (ah oui je vous rappelle qu'il y en a deux !!!!!!!!) est élastique, le moteur pas à pas comme l'a expliqué gaston, mais le bâti et la fraise etc.......... L'élasticité du bâti est justement un point escamoté par tous ceux qui "s'entêtent" à vouloir faire des cnc à portique mobile. La structure en caniveau avec une simple poutre-caisson pour l'axe X est une réponse à ce problème.
Bref on est tous conscients que nos machines sont plus ou moins parfaites tout comme tout ce que l'Homme fait. Mais il y a des cnc plus réussies que d'autres et ici nous en avons une.
Carlos Fred est "tiraillé" entre les mesures en pouces et en mm car il habite le QUEBEC.
VIVE LE QUEBEC LIBRE !!!!!!!!!!!
Stan
 
G
gaston48
Compagnon
Je partage vos raisonnements, carlos et gaston, sauf que raisonner qualitativement ne suffit pas à convaincre. Si on prend l'élasticité de la courroie par exemple il faudrait la chiffrer et savoir si elle est aussi importante que vous le supposez.

Tu peux déjà faire une mesure statique très simple :
A partir du couple nominal du moteur qui autorise 1.8 ° de rotation,
tu calcules, avec tous les rapports de réduction, le déplacement autorisé
sur l’axe x par exemple, que tu va mesurer avec le comparateur.
Avec une force de traction également calculée que tu appliques avec
un câble une poulie et un poids.
Tout déplacement supérieur au déplacement autorisé représente en
partie la contribution de l’élasticité de la courroie et qui doit être variable aussi
en fonction de la longueur du brin en extension et donc du sens de déplacement
et de la position du chariot.
Ou même tout simplement avec la même force de traction calculée et
en bloquant la rotation du moteur.
Toutes ces réflexions ne sont pas là pour dénigrer le travail de El patenteu mais
pour apporter des éléments de réflexion, sachant qu’il a la rare curiosité d’analyser le
comportement de sa machine.

http://www.youtube.com/watch?v=k37_Xo6c5XM
 
Dernière édition par un modérateur:
S
stanloc
Compagnon
Moi j'aimerais que Fred fasse une mesure si cela lui est possible en temps et en moyens. Il s'agit tout bêtement de fixer une ficelle en bas d'un rond monté comme une fraise dans la broche, et de faire pendre au bout de cette ficelle moyennant un renvoi d'angle avec une poulie, un poids variable (seau d'eau) . On alimente les moteurs et on contrôle avec un comparateur les écarts de position de la "fraise" en fonction des poids. En se plaçant dans le cas le plus défavorable : Z en bas et le brin sous tension de la courroie le plus long possible. On peut faire la mesure selon Y et selon X. On peut multiplier les mesures en allant jusqu'à des poids tels que le domaine des élasticités de tous ordres serait dépassé.
Stan
 
G
gaston48
Compagnon
Oui mais tu ne feras pas la contribution de chaque partie. il faudrait déterminer
une sorte de facteur de mérite de chaque partie, sachant que la référence serait
la raideur du moteur.
 
S
stanloc
Compagnon
gaston48 a dit:
Oui mais tu ne feras pas la contribution de chaque partie. il faudrait déterminer
une sorte de facteur de mérite de chaque partie, sachant que la référence serait
la raideur du moteur.

Bien sûr mais on a le résultat global, en fait le seul qui compte.
On peut passer des semaines à caractériser une telle machine.
Stan
 
G
gaston48
Compagnon
raisonner qualitativement ne suffit pas à convaincre. Si on prend l'élasticité de la courroie par exemple il faudrait la chiffrer et savoir si elle est aussi importante que vous le supposez.

je répond à ton interrogation et la manip peut être très rapide. Si les résultats correspondent
à ce que tu pressens, il faut éliminer une foi pour toute la solution crémaillère par exemple.
 
E
el patenteu
Compagnon
Oh qu'il en a fait couler de l'encre le Général de Gaulle avec cette citation grandiose!

Pour revenir au test je comprend mal ce que vous m'expliquer. :oops:
En fait le test démontre un arret en fin dusinnage donc avec efforts(effort se terminant faut l'avouer) et une passe tou juste apres sans efforts,il est vrai que l'ont devrait vérifier le tout au ralenti pour mieux comprendre ce que le comparateur nous dit en subtilitées.
Si mon test n'est pas bon alors demmander moi un test qui vérfira l'étirement de les couroies avec effort car a vide ca ne veut rien dire pour certain(malgrer les 80 kilos du portique a mettre en brale puis a stopper net a la fin.)
Prendre une mesure ailleur sur le chassi risque de causer préjudice aux courroies puirque l'ont vas ajouter la flexibiltée des autres éléments ,dont la poutre du portique qui elle est le tallon d'achille,en découpe aucun soucis,Les carrés sont bien carré et les autres formes aussi,par contre pour les cerle meme enjouant d'astuces il m'aparraisent impossible a exécuter au delas de 300po/min sinon c'est sacaer(biensur ont repasse en mode constant vélocité pour ce faire sinon... )j'ai tenter de remplacer les courbe de bézier par des arc de cerlce.....c'est pire,j'ai augmenter la vitesse de kernle a 4800hz c'est mieu mais encore....dur dur de découper des cerlces de petit diametre a grande vitesse,sitot redscendu a 300po(7500mm) tout retombe parfait,
c'est en gravure que la machinne démontre ses points faibles.
Les courts et répétitifs changements de directions ont vite de foutrent un lément que l'ont crois rigide et statique en jello et ce meme avec des vitesse limité(2500mm/m)
Ce qui ne m'affecte pas bien bien car la machinne n'est pas vraiment orienter pour de la gravure

Alors si vous avez de meilleurs test pour véréfier létirement de mes courroies a leur maximum d 'effort et dans le meme test SANS effort
dis le moi je le ferai,si cela n'implique pas une grande mise en oeuvre d'éléments extérieur.

Merci pour les bon mots c'est encourageant!!

@+
Fred
 
E
el patenteu
Compagnon
stanloc a dit:
Moi j'aimerais que Fred fasse une mesure si cela lui est possible en temps et en moyens. Il s'agit tout bêtement de fixer une ficelle en bas d'un rond monté comme une fraise dans la broche, et de faire pendre au bout de cette ficelle moyennant un renvoi d'angle avec une poulie, un poids variable (seau d'eau) . On alimente les moteurs et on contrôle avec un comparateur les écarts de position de la "fraise" en fonction des poids. En se plaçant dans le cas le plus défavorable : Z en bas et le brin sous tension de la courroie le plus long possible. On peut faire la mesure selon Y et selon X. On peut multiplier les mesures en allant jusqu'à des poids tels que le domaine des élasticités de tous ordres serait dépassé.
Stan

Défi accepeter!!
Meme si au fond ce ne sera pas juste l'étirement des courroies que l'ont vas mesurer mais un ensemble d'éléments dont l'axe Z

Fred
 
S
stanloc
Compagnon
Fred, moi je ne crois pas à l'étirement des courroies une fois que tu les as tendues bien sûr. Note bien qu'aujourd'hui on règle la tension des courroies exactement comme tu règles les cordes de ta guitare : à l'oreille ou mieux avec un fréquencemètre. Quand tu auras rentabiliser la "bête" tu pourras toujours l'améliorer en lui achetant des courroies armées fibre de carbone. Mais là n'est pas le problème.
A propos si tu veux améliorer la tenue en torsion de ta poutre il y a une possibilité assez peu contraignante. Il s'agit de lui faire des cloisons en alu et de les coller à la colle époxy avec éventuellement deux ou trois vis pour les tenir pendant que la colle durcît. Tu mets des cloisons ainsi tous les 25-30 cm. C'est spectaculaire. Pas besoin qu'elles soient épaisses 10 ou 12 mm.
Stan
DSC02467.JPG
 
S
stanloc
Compagnon
A propos, Fred, as-tu pensé monter ta machine pour qu'un coin du plateau soit celui à privilégier pour faire un usinage exigeant ?
Je m'explique : Lorsqu'on dessine une pièce on part de l'origine machine 0,0,0 et on donne des dimensions positives en X et en Y généralement. Il faudrait à ce moment là que la partie de tes courroies qui va être utilisée soit la plus courte possible.
Autrement dit, il ne faut pas dans ton cas usiner des petites pièces en les mettant au milieu du plateau mais en les mettant dans le 'bon" coin du plateau.
Cela te permettrait de faire les usinages des cloisons que je te conseille de monter, avec la Big Cn.
Stan
 
sebastian
sebastian
Compagnon
@stanloc,
c'est exactement le même principe sur ma poutre de portique, mais en bois avec tenons-mortaises… et c'est du béton :lol:

4•portik.jpg


6•portik.jpg
 
S
stanloc
Compagnon
@sebastian ; oui sauf que toi tu coffres entièrement ta poutre.
Fred sa poutre actuellement c'est un profilé en U en alu et c'est clair qu'en torsion cela pourrait être amélioré. Je lui propose cette solution (il y en a d'autres) car elle est conservatrice et pas très difficile à réaliser.
Bien sûr on peut fermer par une tôle mais cela alourdit plus et bonjour l'effet peau de tambour..
Stan
 
sebastian
sebastian
Compagnon
tu oublie ma solution de remplissage avec la vermiculite :lol: c'est dingue l'effet "assourdissant" de cette matière quand elle est compressée ; ça sonne vraiment différemment qu'avant remplissage !
M'enfi ta solution collée/vissée même sur une face devrait déjà bien le faire.
 
E
el patenteu
Compagnon
Pour l'originne 0 jy vais au cas par cas,des fois je la prend dans le centre des fois dans un de ses coin(dans ce cas je fais addonner ce coin avec le coin de la machinne).
C'est étrange Stan j'arrivve difficillement a concevoir que des travers comme ca arrivent a raidir de facon significative,tu as probablement raison c'est juste moi qui a de la difficulté a me l'immaginner.
Une solution que j'envisage est de prendre du treilli de fibre de verre,le genre de treilli que l'ont met par dessus les dallos d'égout en industrie pour permettre de passer par dessus avec des chariot élévateur.
J'essairai d'en trouver le plus épais possible(épaisseur de la poutre) et de bien coller le tout a l'intérieur de ma poutre a l'époxy.
Alors la je crérais une véritable ''super poutre''..........cette expression est un ''runnig gag'' ici au québec avec tous ces ingénieurs qui ne
savent plus comment sy prendrent pour maintenir le pont champlain debout......ils ajoutent des ''super poutres a gauche et droite''
Quest-ce qu'ils n'essayeront pas de nous faire avaler.. :rolleyes: ...........le pont est pourri ont passe nos doigts au travers des plaques d'acier qui devaient faire 1 cmm a l'originne.

Je jongle a tout ca mais ce n'est pas une urgenge car la cn accomplie au dela de mes attententes ce qu'elle était prévu pour
au départ.
Ce qui me presse le plus est de fabriquer une tabble aspirante pour maintenir les pannaux et aussi mais surtout un VRAI bon systeme
d'aspiration! car meme si ca semble presque tout ramasser il faut croir qu'il s'en échape pas mal car les maux de gorge apparaissent en moin 5 min,typique a ce genre de travail................saleté de mélamine!!

@+
Fred
 
S
stanloc
Compagnon
Fred, je n'ai pas écrit que "mes cloisons" allaient faire de ta poutre une super-poutre. Pour cela il faut prendre un tube carré. Ce que je te propose c'est un compromis entre tout casser et recommencer autrement et ne rien faire. Je suis d'accord ne fais rien pour le moment ; tu verras plus tard si le jeu en vaut la chandelle.
Pour tester l'effet de mes cloisons, tu prends du carton ondulé (celui des emballages) et tu fais avec un U par pliage. Ensuite avec ta colle à bois favorite tu colles des cloisons comme je te l'ai montré en photo. Tu fais un premier U que tu gardes et un deuxième avec les cloisons, et tu fais le test en torsion. Bien sûr comme c'est du carton tu fais le test gentiment.
Je suis sûr du résultat.
Stan
 
L
louloute30
Compagnon
Il fut un tps, j'avais mis des chaines en guise de système de transmission.
Seulement, en fonction de la tension de chacune des chaines, le chariot pouvait se déplacer en trapèze, je mettais presque une journée pour régler à taton l'ensemble...

Je me demande donc ici comment a été réglée la tension des 2 courroies, et si elle est identique de chaque coté, défaut qui pourrait s'ajouter à l'élasticité (même faible).
 
E
el patenteu
Compagnon
Je n'ai pas de systeme de tension proprement dit pour mon y Axe ''double''
Les courroie sont maintenues en place par 2 serres joints aux extrémitées :roll: et puisque le bloc moteur est ajustable en hauteur j'excerce une pression avec une barre de force et serre en place c'est tout.
Pour mon X (sur le portique) j'ai prévu le coup d'avance et je me suis fais un systeme de tenssioneur un peu plus élaboré,en fait il sagit d'une vis qui ''tire''
le bloc moteur par le haut,ensuite je serre.........je n'ai jammais eu a réajuster cet axe.
Pour tes chaines(dont je me souviens tres bien) le gros probleme a mon avis est qu'elles ''pendaient'' dans le vide sans etre soutenues,la gravité n'aidant en rien surtout que les chaines sont beaucoup plus lourdes.
Dans mon cas mes courroies sont supporté sur toute leur longeur.

Je ne sais pas si c'est un coup de bol extraordinaire mais mes premiers test pour vérifier l'équerrage et la géométrie de la machinne ont été bon du premier coup,
autant pour l'équerrage de l'axe Z que pour X et y ensemble.
j'ai fais un test en tirant les mesures diagonale sur 4 point que j'ai demmander a la machinne(au 4 coins d'une feuille de mélamine) et le résultat tenait aisement le 1/32po........sur une aussi grande distance.
Quant au Z aucune marque de passes lorsque je découpe en plusieurs passes.
Je n'ai donc RIEN réajuster coté géométrie!! :eek:
J'ai baisser un peu par contre mes vitesses rapides a 18 000mm/min(si je me souviens bien) car il m'est arriver a 2-3 reprises de perde des pas a 25 000.
La machinne arrive a travailler (découper) presque aussi vite que ses déplacements rapide soit au dela de 15 000mm/min,c'est vraiment impressionnant de la voir découper a cette vitesse!!

@+
Fred
 
L
louloute30
Compagnon
Mes chaines étaient bien soutenues par une plaque tout le long.

Coté vitesse de découpe, c'est vrai que tant que ta fraise est bien affûtée, on peut aller à de belles vitesses.
 
rac
rac
Apprenti
Trés belle machine... la mienne présentée il y'a peu de temps prendra je l’espère l'aspect et l’efficacité de celle que tu as conçu.
 
carlos78
carlos78
Compagnon
As-tu une idée de la masse globale de ton portique.
Je serais curieux de connaitre les valeurs d'accélération (mm/s2) de tes moteurs en X et Y.

Carlos78
 

Sujets similaires

mvt
  • importantes
Réponses
56
Affichages
26 146
mvt
dh42
Réponses
20
Affichages
14 350
marsupial76
M
Haut