Barillet de revolver à poudre noir

  • Auteur de la discussion edouard
  • Date de début
edouard
edouard
Compagnon
8 Avr 2010
700
Disneyland
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
Mon projet pour cette année: fabriquer un barillet pour mon Remington original.
Je fais de la compétition depuis trés longtemps et même si je me sers peu de cette arme pour la discipline Colt, je souhaiterais la préserver un mettant un autre barillet.
Première solution, le commerce, je n'ai rien trouvé: le barillet de mon original est un poil plus long, le diamètre, on peut s'en accommoder et l'axe de rotation est plus petit que les répliques. J'ai essayé les barillets de presque toutes les répliques existantes . J'avais pense à retuber l'orifice d'un barillet de réplique mais si le reste ne va pas, cela ne sert à rien.
Bref je voudrais m'y mettre.
Je suis pas mal outillé sans être un grand usineur, je ne suis qu'un simple amateur qui progresse:
Fraiseuse Crouzet, tour Haulin, diviseur, perceuse Cincinatti et plein d'outils de coupe.

Une fois le barreau du barillet ébauché au tour, doit-on d'abord se polariser sur les crans d'armer et du rochet avant les percages des chambres?
Dans quel ordre et quel ideal en matière d'outils, en particulier pour les crans de bloquage et de rotation (rochet)

Vos suggestions seront la bienvenue.
 
geanphy
geanphy
Compagnon
3 Oct 2009
1 567
seine et marne sud
Pour le rochet, une bague usinée à part et entrée en force ?
 
geanphy
geanphy
Compagnon
3 Oct 2009
1 567
seine et marne sud
Ed est un ami... toujours dans ma visée donc ! mouhahaha !
 
Borisravel
Borisravel
Compagnon
4 Juin 2014
3 155
Perche
Perso, même si je suis outillé, c'est exactement le genre de truc que je ferais faire par un vrai armurier compétent. C'est quand-même un barillet, c'est proche des doigts et c'est LA pièce qui subit le plus de contrainte dans un révolver avec la carcasse.
 
geanphy
geanphy
Compagnon
3 Oct 2009
1 567
seine et marne sud
Certes mais ce n'est pas la réponse à la question... AMHA
 
L
LOURS03
Nouveau
26 Oct 2014
3
Va voir cette serie de 15 vidéos sur la fabrication complete et artisanale d'un clone SAA tu auras toutes les gammes d'usinage
bon usinage...
 
B
bernard-odile
Ouvrier
25 Avr 2010
370
Bonjour a tous.
J'en ai fais un y a longtemps
Usinage en premier du barillet + son alésage pour l'axe de maintien
Reprise en circulaire ( ou diviseur si pas circulaire ) centrage au 1/100 dans alésage ou sur diam est ( usine en même temps sur tour ) fraisage des encoches
Montage sur arme , pointage léger avec un pointeau usiné pile poil ( de memoire usine en laiton + 1 axe qui traverse pour aller pointer pour pas abimer rayures )
Remontage sur circulaire
Pointage léger avec foret centrer ( javais qd même vérifie par calcul la correspondance d'angle )
Remontage sur arme pour verif a l'œil a travers canon
Etc..
De mémoire cetait assez précis ( pour un ami )
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 447
Maisons Alfort
bonsoir
il faut, quelque soit la méthode choisie, un parfait alignement entre le rochet et les chambres
la solution idéale c'est l'usinage sans démonter le barillet
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bsr ,

Ben , pour resumer le point delicat , il faut se baser sur une des phases ( les chambres ) pour faire l'autre ( rochets ) !
 
edouard
edouard
Compagnon
8 Avr 2010
700
Disneyland
  • Auteur de la discussion
  • #10
Merci de vos suggestions et surtout à Geanphy qui ne lache pas le bout.
J'ai vu la vidéo avant d'écrire ce post sur la fabrication du colt 45. Mais je suis très loin des compétences de cette Dame.
Néanmoins j'ai les outils et le courage donc je vais y aller. Il est sûr qu'avec des plans, la tâche serait plus facile maintenant je ne fais que le barillet.
Je vais prendre un maximum de mesures sur mon barillet d'origine en essayant de faire des repères monté sur le diviseur et je placerais l'ébauche au même point 0. En quelque sorte je vais essayer de copier le barillet original. J'essaierai de faire le pointage comme dans la vidéo en passant un poinçon par le canon une fois le barillet en position armé, idem pour les chambres des cheminées pointées avec le barillet bloqué.
Le diamètre du barillet est de 41 mm et j'ai un beau lopin en 40CMD8TR propre. A suivre...
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 447
Maisons Alfort
re
pourrais tu prendre une empreinte résine de l’arrière du barillet ?
cela peut permettre de régler, vérifier la copie
 
edouard
edouard
Compagnon
8 Avr 2010
700
Disneyland
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bonjour a tous.
J'en ai fais un y a longtemps
Usinage en premier du barillet + son alésage pour l'axe de maintien
Reprise en circulaire ( ou diviseur si pas circulaire ) centrage au 1/100 dans alésage ou sur diam est ( usine en même temps sur tour ) fraisage des encoches
Montage sur arme , pointage léger avec un pointeau usiné pile poil ( de memoire usine en laiton + 1 axe qui traverse pour aller pointer pour pas abimer rayures )
Remontage sur circulaire
Pointage léger avec foret centrer ( javais qd même vérifie par calcul la correspondance d'angle )
Remontage sur arme pour verif a l'œil a travers canon
Etc..
De mémoire cetait assez précis ( pour un ami )

Bonjour,
Comment as-tu réalisé les encoches?
Avec quel outil?

barillet v.jpg
 
alvin
alvin
Compagnon
5 Déc 2008
947
Hte Savoie
une simple fraise en bout devrait faire l’affaire .....
 
B
bernard-odile
Ouvrier
25 Avr 2010
370
Il me semble avec une fraise queue aronde en inclinant un peu la tête , je crois aussi que j'avais fini a la lime
 
edouard
edouard
Compagnon
8 Avr 2010
700
Disneyland
  • Auteur de la discussion
  • #15
Bonjour,
La suite donc avec une présentation de l'ébauche du barillet:Photos de l'original et de l'ébauche.
Encoches ébauchées avec une petite fraise à bout arrondi en inclinant le diviseur de 10°, ensuite reprise avec une Dremel et des petites meules céramiques cylindriques.
L'encoche où vient se placer le doigt élévateur doit être verticale, je ne sais pas comment faire.
Je vais attaquer une deuxième ébauche et j'ai commandé en Chine des petites fraises cylindriques au tungstène qui s'useront beaucoup moins vite, je l'espère, que les petites meules pour Dremel et qui pourront se monter sur la tête de la fraiseuse, mes pinces w20 démarrent à 4mm.

DSCN4226.JPG


DSCN4229.JPG


DSCN4231.JPG


DSCN4233.JPG


DSCN4228.JPG


DSCN4227.JPG
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 274
FR-57330 Moselle
Bonjour,
La suite donc avec une présentation de l'ébauche du barillet:Photos de l'original et de l'ébauche.
Encoches ébauchées avec une petite fraise à bout arrondi en inclinant le diviseur de 10°....
Bonjour
Il faut prendre une fraise à bout droit (une fraise normale) ce qui te donnera directement la forme voulue.
Le diamètre est à estimer à partir de l'original en présentant des piges de diamètres différents. Lorsque la pige épouse parfaitement la forme de la gorge sur l'original, tu as le diamètre de la fraise à utiliser.

Enfin, c'est comme çà que je ferai...

fraise.JPG
 
Dernière édition:
edouard
edouard
Compagnon
8 Avr 2010
700
Disneyland
  • Auteur de la discussion
  • #17
Bonsoir,
J'ai fraisé avec une fraise à bout arrondi (pas une boule) en position verticale avec un angle de 10° sur le diviseur mais comment obtenir une coupe en bout à 90° puisque tu as un angle.
La Dremel en position horizontale ne m'a servi qu'à élargir l'encoche ébauchée avec la fraise en bout et à améliorer le bout de l'empreinte. Le barillet tourne mais manque de précision.
L'objectif c'est de faire tourner le barillet pour aller jusqu'au doigt de blocage (encoche sous le barillet actionné par le mécanisme d'armement)
Je vais faire une deuxième ébauche en fraisant avec une fraise de 6 ou de 8 ou de 10 mm, comme tu le proposes, en horizontal et voir si c'est mieux au niveau tenu en rotation par le doigt élévateur. Je ferais d'abord un essai sur un bout du lopin pour trouver le bon angle, je ne sais pas le calculer, j'ai oublié ma trigonométrie..
L'encoche fait au plus large 4,84mm avec une profondeur de 0,72mm, l'encoche peut aller jusqu'au bord du barillet, cela n'a pas d'importance. Cette profondeur peut être un peu plus grande, jusqu'à 1 mm (c'est ce que j'ai sur une réplique)
En 1863 l'usinage était différent et plus limité... aujourd'hui l'empreinte de ces encoches sont peut être faites à la presse ou en électro-érosion ou avec des poinçons.
 
edouard
edouard
Compagnon
8 Avr 2010
700
Disneyland
  • Auteur de la discussion
  • #18
Si je prends 0,75mm de profondeur pour une longueur de 8 mm j'ai un angle de : inverse tangente de 0,75/8=4.08°.
La trigo , c'est comme le vélo, cela revient...grâce à internet.
 
edouard
edouard
Compagnon
8 Avr 2010
700
Disneyland
  • Auteur de la discussion
  • #19
Sauf que j'ai du me planter quelque part
Inverse tangente de 0,75/8= 5,35° soit sur la tête de la fraiseuse 90°-5,35°=84,65°
0,80/8= 5,71° =84,29°
1,00/8= 7,13° =82,87°
 
Romain 63
Romain 63
Compagnon
23 Avr 2013
1 302
FR-28 Perche
Bonjour, maintenant que c est ébauché tu pourrais te faire une fraise conique maison pour penetrer droit et avoir à la fois ta face plate et le cône ?
De ce genre mais avec deux dents taillées à la main et un queue longue pour penetration parallèle ?
Screenshot_20170503-122650.png
 
edouard
edouard
Compagnon
8 Avr 2010
700
Disneyland
  • Auteur de la discussion
  • #21
Bonsoir,
J'ai des fraises coniques inversées, je ne sais plus l'appellation du type A ou du type b.
Je pense que ce n'est pas la solution. Je vais procéder comme écrit plus haut avec une fraise à bout droit avec un angle de 6°.
Je suis en train de refaire tous les centrages de l'ébauche d'abord sur le diviseur pour être sur de la concentricité puis le centrage de la fraiseuse en ayant repris toutes les cotes et je vais démarrer par le pointage et le perçage des chambres. J'ai un ami ex pro qui me donne la bonne méthode. ensuite usine des doigt qui dont un coté est parfaitement centrer sur les chambres que j'aurais percées au préalable. Je ferais des photos. A suivre...
 
alainbiggun
alainbiggun
Compagnon
21 Oct 2012
985
Marseille
un post intéressant!

ceci dit,je me suis toujours demandé quelles étaient les machines outils et outils en 1858!
 
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
C'est vrai question que je me suis aussi toujours demandé.

Guydo
 
Dernière édition par un modérateur:
alainbiggun
alainbiggun
Compagnon
21 Oct 2012
985
Marseille
cornedieu!!

beau matos quand meme!

avec la machine à vapeur au milieu de l'atelier,et la jungle de courroies j'imagine..
 
Jean XIII
Jean XIII
Apprenti
10 Déc 2008
226
BDR
cornedieu!!

beau matos quand meme!

avec la machine à vapeur au milieu de l'atelier,et la jungle de courroies j'imagine..
Salut Alain
Oui, comme tu dis !:smt003
Mais imagine aussi le temps de fabrication d'un barillet et les machines qui ont permis de fabriquer ces machines...ils étaient bons les anciens :smt023
J'ai plusieurs fois visité l'usine PIETTA, la barre d'acier de 4m de long utilisée pour la fabrication des barillets est avalée par un tour combiné qui crache sur un plan incliné un barillet terminé, mis au diamètre, percé, chambré taraudé et encoché toutes le 9 minutes. tout ceci se fait malheureusement sous carénage donc pas moyen de voir le cycle de opérations.

Bonne journée à tous

Jeannot
 
alainbiggun
alainbiggun
Compagnon
21 Oct 2012
985
Marseille
Salut Jeannot
oui,et quand on pense que ça a commencé par une loupe de cuivre au rouge aplatie entre deux pierres..



-à propos de Pietta,ils pourraient avoir la bonne idée de refaire le Roger&Spencer...plus personne n'en fait!-
 
Jipé 87
Jipé 87
Modérateur
28 Déc 2008
1 192
Limousin
Bonjour,
Un bouquin écrit en 1855 par Samuel Colt sur l'utilisation des machines-outils pour la fabrication des revolvers, à télécharger en pdf ou epub sur archive.org :
https://archive.org/details/onapplicationma00coltgoog
... d'accord, c'est en anglais, et ceux qui l'ont scanné ont "oublié" de déplier les planches d'illustrations...
 
ankh41
ankh41
Apprenti
21 Avr 2010
203
Romorantin
Bonsoir à tous,

Samuel Colt avait surtout embauché l'ingénieur et inventeur Elisha K. Root :supz: (Devenu d'ailleurs à la mort de S. Colt en 1862 le président de la Colt's Patent Firearms, jusqu'à son propre décès en 1865) qui à profondément restructuré, modernisé et mécanisé la fabrication dans les usines Colt...
Pour le barillet, un 42CD4 pré-traité à 110 Kg ferait aussi l'affaire.
Pour l'usinage des encoches d'entrainement:
-Soit on réalise (ou on ré-affûte) une fraise au bon Diam. et avec une dépouille qui correspond au profil angulaire de l'encoche et l'on travail donc parallèlement à la face arrière du barillet. (Option la plus précise et la plus esthétique)
Soit on fait cela en 2 fois:
-1er usinage avec une fraise pour queue d'aronde à 60° positionnée // à l'arrière du barillet pour obtenir une face d'appui de l'élévateur bien perpendiculaire. Puis 2ème usinage de la rampe d'appuis de l'élévateur avec une fraise standard inclinée au bon angle et réglée au poil pour pour ne pas toucher l'arrête de la 1ére encoche. Ce procédé laisse une toute petite arrête de reprise au fond de l'encoche qui pourra s'égaliser avec un petit coup de grattoir bien affuté.
- Contrairement à votre logique, j'usinerais d'abord les chambres du barillet ainsi que les logements des cheminées. l'entraxe axe barillet/axe canon doit être déterminé avec précision à l'aide d'un pige tournée au cote interne du canon (Emmanchement légèrement gras. Après, selon l'usure de votre canon d'origine, vous pouvez avoir une cote sur rayures plus forte du coté barillet que du coté bouche :???:) Il suffit ensuite d'introduire la pige dans le canon jusqu'à ce quelle dépasse dans la cage du barillet, de mesurer la cote pige/axe et d'enlever les 2 rayons.
- Après vérification sur le barillet d'origine que les logements des cheminées est bien aligné sur l'axe des chambres (et à condition que vous ayez usiné le votre à l'identique du modèle) je me servirais du positionnement des encoches par rapport aux logements des cheminées pour tracer et exécuter celles de la copie. Il me semble à l'étude de vos photos que l'arête de l'encoche dépasse très légèrement le tracé d'un rayon partant du centre de rotation du barillet et passant par le centre du logement de la cheminée...C"est le type même de constatation qui me semble mesurable...et reproductible.
Pour l'usinage des encoche de verrouillage, toujours un système de pige: D'un coté au diamètre interne du canon sur rayures à l'entrée du canon (Toujours le problème d'usure à prendre en compte...), de l'autre au diam. de vos chambres (Pour ces dernières, je conseille l'achat d'un alésoir au bon diam. Cela existe par 1/100. Ou alors une fraise ré-affûtée mais bon...:ohwell:)La pige doit avoir la longueur de la chambre (pour la répartition des 2 diam. sur sa longueur, disons moitié-moitié) et être assez "grasse" dans celle-ci. Vous introduisez la pige dans une 1ère chambre du barillet, vous installé celui-ci dans sa cage avec son axe et par l'arrière de la carcasse (dont toute les pièces mobiles auront été démontées) en passant par le logement du percuteur, puis de la cheminée, vous poussez la pige à l'aide d'une tige de diam. idoine, tout en bougeant le barillet, de manière à ce qu'elle s'engage dans le canon et bloque le barillet en alignement. Vous retournez l'arme et par la lumière du passage du verrou de barillet et à l'aide d'une pointe à tracer affuté pour l'occasion, vous marquez de chaque coté de la lumière du verrou son passage sur le barillet. Chassez la pige à l'intérieur du barillet en passant par le canon. Démontez le barillet, changez de chambre et recommencez jusqu'à avoir fait les 6 chambres. Vérifiez, en remontant le verrou, si il est bien centré dans son logement quand il est en fonction et usinez en conséquence vos encoches avec une fraise en T de petit diam. (affûtée à la largeur du verrou + jeu fonctionnel) sur diviseur, tout en vous servant de votre tracé comme repère. De toute manière, si vos chambre sont divisées avec précision, vous tomberai parfaitement au centre de vos tracés au fil des 6 divisions :smt002.

En temps qu'armurier Professionnel, connaissant la législation, il est de mon devoir de rappeler que la fabrication d'arme ou d'élément d'arme, même de catégorie D2 (et votre nouveau barillet en temps que copie sera une D1), est interdite à toute personne non détentrice d'une autorisation de fabrication...:smileyvieux:Mais en temps que passionné ayant construit dans ma jeunesse plusieurs armes à poudre noire, je ne vais certainement pas jeter la première pierre :smt003.

Cordialement,

Phil.
 
Dernière édition:
Haut