baisse de la tension réseau pour économiser du courant ????

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 418
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonsoir à tous,
EDF ou ERDF, enfin les gens qui nous distribuent le courant électrique ont fait savoir que pour éviter des coupures de courant en cas de très forte consommation ils envisageaient de baisser la tension, je crois que c'est de 230v à 220v
je n'y connais pas grand-chose en électricité, mais je me pose deux questions :
- Est-ce que cette baisse de tension peut avoir des répercussions importantes, ou gênantes, sur le fonctionnement des appareils, en particulier de tout ce qui est électronique ?
- si l'on baisse la tension et si la consommation se maintient, il y aura sans doute une augmentation de l'intensité qui circule dans les câbles, et comme je me souviens que l'échauffement par effet Joule varie selon le carré de l'intensité, on perdra beaucoup de courant par échauffement.....
s'il y a des électriciens pouvant apporter leurs lumières :wink: je suis intéressé...
merci par avance :-D
 
Dernière édition par un modérateur:
mwm
mwm
Compagnon
22 Mar 2014
3 376
FR 63630
Bonsoir
ce sera à peu près pareil l'intensité va augmenter, les appareils sont prévus pour une large plage de travail, notamment les alimentations à découpage,
Certains disent que cela chauffe moins, par P = U X I,
mais pour la production d'eau chaude ce sera 0,24 X R X I² X t
0,24 c'est un coefficient,
R : la valeur en Ohms de ta résistance
I² : l'intensité qui passe dans ta résistance au carré
t , le temps en secondes
donc si I augmente , cela chauffe plus,,,( en principe )
A ++
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Non ; si la tension baisse aux bornes d'un réseau d'impédance donné et fixe, le courant va baisser et la puissance dissipée aussi.
L'énorme majorité des appareils électroniques se moquent que la tension du réseau soit 220 ou 230 volts, d'ailleurs selon où nous sommes placés dans le réseau on a déjà peut-être nettement moins que 230 volts.
Stan
 
Fred69
Fred69
Compagnon
2 Déc 2008
4 296
F-69 sud-ouest Lyon
Ça ne devrait pas être dramatique, il y a eu beaucoup d'articles à ce sujet dans les médias:

"Une baisse de tension
Si nécessaire, RTE pourrait ensuite baisser la tension du réseau de 5% pendant 2 à 3 heures. Concrètement, cela réduirait la performance des appareils électriques. À l'échelle du pays, c'est l'équivalent de la consommation en électricité du Grand Paris et cela correspond à la production de 4 réacteurs nucléaires, soit une économie de 4000 mégawatts."
 
Momoclic
Momoclic
Compagnon
4 Oct 2016
1 297
P=UxI cos(Ø) suffit à expliquer la baisse de puissance consommée. Si on baisse U on baisse la puissance puisque en baissant U on baisse forcement I la charge (en ohms, quelque soit sa nature) restant elle constante...
 
usitour
usitour
Compagnon
13 Oct 2015
1 187
FR-29 Brest
Bonsoir

La tension réseau EDF à une tolérance de 10%, il me semble.

Cdlt
 
Momoclic
Momoclic
Compagnon
4 Oct 2016
1 297
Exactement, je ne sais plus mais ça ne change rien au raisonnement. Je pense qu'EDF reste dans les tolérances qu'elle à définie. Par ailleurs pour les grandes industries elle à des rapports particuliers pour leurs demander des conditions de fonctionnements exceptionnelles en cas de besoins urgents.
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
une baisse de tension diminue la puissance de beaucoup d'appareil , mais je ne susi pas convaincu que ça baisse la consomation totale : un simple radiateur electrique , si on baisse la tension de 10% on baisse sa puissance de 20% mais si on ne l'utilise pas a puissance maxi mais avec un thermostat le thermostat continuera son travail et allumera le radiateur plus longtemps pour tirer la même puissance

de même pour une multitude d'appareil , si leur puissance baisse il consommeront plus longtemps

la baisse de tension est importante pour les eclairage a lampe a incandescence : quand la tension baisse ça reduit bien la consomation et personne ne rajoute d'autre lampe pour compenser la baisse de lumiere ... avec les nouvelle lampe pleine d'electronique , il y a souvent des regulation electronique qui prenent la puissance qu'elle veule

pour les appareil electronique television ou ordinateur la baisse de tension ne fera aucune reduction de puissance ! il ont tous des alim a decoupage qui prenent la puissance qu'il veulent quel que soit la tension
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avr 2010
5 123
planète terre
Bonjour,

attention ! dans certains cas, baisser la tension est une fausse bonne idée, notamment pour bon nombre de matériels doté d'alimentation a découpages autorégulées dont deux exemples très courant en usage domestiques :
-Les alimentations de matériel informatiques, ordis, imprimantes, box ADSL ...
Et
-Les lampes à LED rétrofit , celles "en forme d'ampoules" avec l'alimentation des LED incluse et se montant directement en lieu et place de lampes à filament ...

En effet, si on baisse la tension secteur sur ce type de matériel...Le courant ne diminue pas ! mais il augemente ! (pour retomber sur ses pattes et délivrer la même puissance !)

Ce procédé ne marche reellement que pour des "résistances pures" ( radiateurs, fours, sèche-cheuveux, fer à souder...Et encore, pour les radiateurs de chauffage d'habitation, le thermostat va être en demande de température plus souvent ...ou , effectivement, des lampes à filament sauf qu'elle se raréfient ! ) ou des transformateurs , autotransfos, ou ballast ferromagnétiques (dont le rapport de transformation est invariable, et dépourvu de régulation électronique, c' est le cas des transfo de sonette, des transfo de lampes halogènes, des anciens autotransfo pour appareils en 110, des ballast de lampe a décharge et tubes fluos)

sloup
 
B
biduleur34
Compagnon
20 Mai 2009
1 154
et techniquement comment ils font pour baisser une tension ?
merci
 
Earthwalker
Earthwalker
Compagnon
7 Déc 2013
1 211
45
"une baisse de tension diminue la puissance de beaucoup d'appareil , mais je ne susi pas convaincu que ça baisse la consomation totale"
Bonsoir,
à mon avis Erdf cherche un étalement de la consommation (éviter les pics), une baisse de consommation n'est pas dans leur intérêt :wink:
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avr 2010
5 123
planète terre
En agissant sur la tension de l'excitatrice de l'alternateur, a la production, tout en le laissant tourner a la même vitesse , on agit sur le flux dans le rotor de l'alternateur, et comme la tension de sortie d'un alternateur est proportionelle a ce flux , et on peux ajuster la tension par ce moyen...
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
la principale question c'est comment il font pour maintenir la tension assez constante pour ne pas baisser quand on consomme trop et ne pas monter a tout griller quand on consomme moins

il y a bien sur des regulateur sur tout les alternateur , que ça soit les centrales nucleaire ou les usine hydro electrique ... il y a aussi des commutation de bobinage sur les transfo des poste de distribution pour compenser les pertes des lignes entre production et consomation ... perte qui peuvent s'inversser suivant le sens ou passe l'energie

je pense qu'il ont assez de travail a maintenir la tension dans les tolerance autorisé sans penser a influencer sur la consomation

je vois les chose plus simple : quand tout le monde consome au maximum la tension baisse naturellement parce qu'il y a plus de perte dans les lignes et les transfo
 
Vélobois
Vélobois
Ouvrier
13 Déc 2013
374
Région Sud
Bonsoir à tous

La régulation de tension sur les alternateurs est régulée automatiquement, on peut la faire varier en la reprenant en manuel à la demande des dispatcheurs du réseau.

Quant au programme de puissance à réaliser,
il est donné la veille (pour chaque tranche), pour les 24h00 suivantes. de 00h00 à 24h00.
Comme la consommation n'est jamais égale à la production, des ajustements sont faits au coup par coup tout le long de la journée, d'abord en automatique (quand la fréquence diminue la puissance augmente et vice versa) et le niveau de participation à la puissance plus ou moins 100 MW. Et si cela ne suffit pas par le modification du programme donné la veille.
 
E
effix
Compagnon
19 Juil 2013
686
Tours
Bonsoir
Il faut savoir que enedis a une tolérance de +-10% sur la tension réseau . L'hiver, il ont tendance à se mettre au taquet pour passer plus de puissance avec le même courant, ça m'a coûté un onduleur en décembre.
Le taquet ça veut dire quasiment 260V en mono et 440 en tri.
Baisser la tension pour enedis veut simplement dire revenir à 220V
@+
Xavier
 
Hachessene
Hachessene
Ouvrier
25 Juil 2013
264
62Bapaume (près de)
Bonsoir,

et techniquement comment ils font pour baisser une tension ?
merci
Sur les transformateurs HT/MT (1) il y a des régleurs en charge, cela permet automatiquement d'ajouter ou retirer des spires et modifier en conséquence la tension et de compenser les variations du réseau HT . Il faudrait donc modifier les paramètres de chaque régleur !
Le premier passage de prise met environ une minute, et s'il y a plusieurs prises à passer ça s'enchaine à environ 10 secondes par prise

(1) Pour les puristes et ceux qui pensent "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, traduire HT/MT par HTB/HTA ) .

Edit : un lien
https://fr.wikipedia.org/wiki/Changeur_de_prises

Pour Effix, ce que dit l’arrêté du 24 décembre 20007 :
En BT triphasé c'est 360 à 440 v et en monophasé 207 à 253 volts
 
Dernière édition:
EncoreUnPseudo
EncoreUnPseudo
Ouvrier
3 Oct 2016
330
et techniquement comment ils font pour baisser une tension ?
merci
une partie des transfos dans le réseau de distribution sont "ajustables": le nombre de spires au secondaire est réglable (comme sur les vieux transfos des postes tsf) et permet de faire une régulation en tension
Cela permet de stabiliser le réseau, par les alternateurs ce serait impossible

Enfin oui, une baisse de tension correspondra globalement à une baisse de consommation: EDF prend d'ailleurs grand soin de maintenir au mieux les tensions distribuées aux usagers (en temps normal) dans le but d'engranger quelques % en plus sur ses factures

Il n'y a pas de petits profits...
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
une partie des transfos dans le réseau de distribution sont "ajustables": le nombre de spires au secondaire est réglable (comme sur les vieux transfos des postes tsf) et permet de faire une régulation en tension
Cela permet de stabiliser le réseau, par les alternateurs ce serait impossible

Enfin oui, une baisse de tension correspondra globalement à une baisse de consommation: EDF prend d'ailleurs grand soin de maintenir au mieux les tensions distribuées aux usagers (en temps normal) dans le but d'engranger quelques % en plus sur ses factures

Il n'y a pas de petits profits...
Je vois mal les agents d'EDF aller sur CHAQUE transfo du pays opérer le changement de tension.!!!!!!!!!!!!!!!
Stan
 
biscotte74
biscotte74
Compagnon
28 Nov 2012
3 867
Annemasse
Je vois mal les agents d'EDF aller sur CHAQUE transfo du pays opérer le changement de tension.!!!!!!!!!!!!!!!
Stan
Mdr, je suis d'astreinte la semaine prochaine, je sais donc à quoi je vais occuper mes soirées.............................
 
EncoreUnPseudo
EncoreUnPseudo
Ouvrier
3 Oct 2016
330
Je vois mal les agents d'EDF aller sur CHAQUE transfo du pays opérer le changement de tension.!!!!!!!!!!!!!!!
Stan
Ca s'appelle un SCADA, c'est centralise, et c'est ce qui paye mon salaire
Pour les vieux postes qui ne sont pas encore en telecontrole, il y a biscotte74 :-D
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 925
Harnes (Pas de Calais)
bonjour
c'est amusant comme un fait qui pourrait passer pour anodin peut engendrer comme réflexion(s) et finalement il est difficile de se faire une idée juste là-dessus.

On peut penser qu'EDF a suffisamment d'expérience pour connaitre l'incidence d'une baisse volontaire de tension sur la consommation, ce n'est pas la première fois je pense qu'il utiliserait ce moyen. Maintenant, si on regarde dans le détail, et cela est bien rappelé sur les posts précédents, il y a des cas où la consommation baissera, et d'autres où elle ne baissera pas car si on cherche à chauffer, on veut un certain nombre de kW, et la régulation compensera la baisse de tension. Il y a même un effet pervers, si cette baisse de tension doit être compensée par une intensité plus élevée, on augmente les pertes en ligne, et donc on augmente la puissance à fournir, pour une même puissance délivrée....).
Le raisonnement n'est pas toujours vrai si on regarde un seul appareil travaillant par impulsions, il va chauffer plus souvent, mais à puissance inférieure, pour fournir la même puissance moyenne. Mais si on considère l'incidence sur une ligne de l'ensemble des appareils de chauffage, le résultat sera bien d'obtenir une intensité moyenne supérieure, pour avoir la même puissance avec une tension plus faible.

Tout dépend donc de l'utilisation qui est faite de l'électricité. Or, justement en hiver, le chauffage est à son maximum. Il est donc bien difficile de prévoir l'effet global. Il reste à espérer que les décideurs sont intelligents et ne vont pas conclure à l'intérêt d'une telle mesure simplement en constatant que l'abaissement de tension est suivi, dans les secondes qui suivent, d'un abaissement d'intensité......ce serait trop facile ! quoi que....mais ne sortons pas du sujet :)
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
P = U x I
Ca c'est lorsque tu utilises une pile ou un accumulateur. Ce n'est pas aussi simple avec le réseau EDF
A la lecture de certaines réponses il faudrait que certains revisent leurs cours d'électricité
Stan
 
Momoclic
Momoclic
Compagnon
4 Oct 2016
1 297
@stanloc : D'accord mais le raisonnement P=UI s'applique à 40% de la consommation en période pic, d'où une substantielle économie d'énergie en cas de baisse de la tension du réseau (I=U/R).

Je confirme, beaucoup d'entre nous devraient revoir leurs cours d'électricité :wink:
 
Dernière édition:
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 566
nord montpellier
bonjour à tous ,

pas de soucis pour commander une baisse de tension : il y a des télécommandes pour modifier les valeurs de consigne depuis les postes de contrôles , en plus des automates qui se chargent de délester dans les cas les plus graves ( heureusement très très rares) ;
gégé , une diminution de la tension entraîne une diminution de la puissance sur un récepteur ; valable tel quel sur des récepteurs bêtes sans automatismes ; avec le chauffage qui régule par la chaleur , un rattrapage se fera par des remises en route plus nombreuses , mais l'intensité dans les lignes va avoir tendance à diminuer en restant à un niveau soutenu ;
le hic est de trouver à passer les périodes critiques avec douceur , donc d'étaler ....
A++++
GUY34
 
CNCSERV
CNCSERV
Compagnon
27 Déc 2007
5 871
FR-28360
P = U x I
Ca c'est lorsque tu utilises une pile ou un accumulateur. Ce n'est pas aussi simple avec le réseau EDF
C'est aussi la formule qui s'applique au résistance P = UI = RI², et les résistances c'est principalement ce qu'il y a dans nos radiateurs électrique, j'ai vu passer un chiffre de 40% en cette période de froid.

En plus en alternatif c'est P = UI cos(phi) donc ça ne change rien au raisonnement.
 
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Jan 2016
1 642
Un gars de Bezons
Donc risques de micro-coupures de courant ...
les commandes numériques n'aiment pas trop ...

bon week-end à tous.

Y.
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avr 2010
5 123
planète terre
Bonjour

pour la commutation automatique des transformateurs EDF , elle est en général faite par un système de télégestion et télécontrôle informatique SCADA , système qui permet de télécontroler même des process autre qu'électrique , si on lui fait commander des vannes motorisés il peut aussi télécontrôler de l'eau ou du gaz ...
( Le SCADA n'étant pas l'actionneur, mais le système informatique et son logiciel ...Il faut espérer au passage que ce soit fiable, l'informatique , ça ne l'est pas toujours ...)

pour les postes dépourvu de ce système, la commutation est manuelle , mais pas avec des barettes ni en déplacant des connexions, c'est en effet des commutateurs spécialement prévus pour, et lorsqu'on souhaite éviter des microcoupures, le commutateur est associé a des self ou des résistances insérées lors du passage d'un plot au suivant , et assurant la continuité tout en mettant pas le transfo en court-circuit (mais comme c'est manuel il faut déléguer une personne pour aller faire cette manoeuvre ...)

Quand a l'économie réalisé, on peut se demander si elle est si importante que ça, vu qu'une part très importante est constitué par des appareils de chauffage (dont le thermostat va compenser en se fermant plus souvent) et par des alim a découpage de lampes d'éclairages à LED et matériel informatique (informatique, hélas, omniprésente tout partout) qui vont demander plus de courant quand elle verront moins de tension (du fait de le mode de régulation)
 
Jope004
Jope004
Compagnon
15 Fev 2010
1 533
FR-95 Marines
Bonjour,
Il n'y a pas eu de réponse complète à la première question : comment vont réagir nos appareils ?
- les lampes à incandescence vont consommer sensiblement autant de courant puisque celui-ci est auto-régulé par la température du filament. Baisse de puissance sensiblement égale à la baisse de tension.
- pour les appareils chauffant à résistance : c'est presque pareil. Leur puissance est sensiblement proportionnelle à la tension. Comme déjà dit, ils fonctionneront plus longtemps pour compenser.
- les machines électriques ordinaires non régulées vont avoir une petite baisse de performance
- comme déjà dit, la plupart des appareils électroniques vont compenser en consommant plus de courant.

Mais, il y a certains appareils qui risquent de ne pas apprécier, et cela m'était déjà arrivé dans le passé : les réfrigérateurs, congélateurs, déshumidificateurs et autres pompes à chaleur peuvent ne pas arriver à démarrer et éventuellement à griller si leurs protections fonctionnent mal.
Cela m'était arrivé dans les années 80 à Seraincourt (95). Le pauvre transformateur EDF était manifestement sous-dimensionné et délivrait à peine les 220V en été, et quelquefois chutait jusqu'à 160V en hiver. Avec cette tension, mon réfrigérateur ne démarrait plus.

Edit:
Certains appareils électroniques à alimentation simplifiée par condensateur série(télécommandes secteur, cafetière Senseo, éclairages à détecteur, ...) risquent de mal fonctionner si leur condensateur est déjà dégradé.
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avr 2010
5 123
planète terre
Bonjour,

effectivement, tout ce qui est groupe de froid, de clim, de P.A.C , n'aiment pas du tout ...Mais si c'est du matériel récent, et aux normes, en principe il doit y avoir des sécuritées pour les protéger efficacement en cas de calage parce le courant est trop faible pour vaincre le couple résistant du compresseur de ces appareils au démarrage ...
(Et puis, si la tension du réseau descend aussi bas que 160 ou 180V, le transfo HT du poste alimentant le quartier a du souci a se faire ! et parfois ce genre de baisse se termine plus ou moins rapidement par une coupure totale quand les protections du transfo ont fonctionné, ou quand le transfo à carrément grillé ...Et des transfo E D F qui grillent, ça arrive, quand il sont sous-dimensionné et que ni les fusibles ni le DGPT2 n'ont réagi a temps !)
 
Haut