Aux connaisseurs....

jcm
Ouvrier
18 Septembre 2008
285
nievre
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour tous le monde

J'ai sorti une sorte de moteur électrique et il n'a plus de plaque d'identification.
Aucune puissance
Je n'ai même pas la marque de fabrique.
Rien. :spamafote:

Il a un bornier avec 3 sorties d'un coté et un autre de l'autre coté avec 6 sorties. :confused:

A l'arrière il a 3 disques avec une paire de charbon pour chaque disque.

Et il y a 3 bobines.

Si quelqu'un a une idée du fonctionnement ou autre. :smileJap:

IMG_2196.JPG


IMG_2195.JPG


IMG_2194.JPG


IMG_2193.JPG


IMG_2192.JPG


IMG_2191.JPG


IMG_2190.JPG
 
jcma
Compagnon
2 Novembre 2008
1 658
Mulhouse - Haut-Rhin
Bonsoir,

J'ai l'impression que vue le nombre de bornes, ton moteur est en fait une generatrice triphasée (Alternateur). Voit-tu des reperes sur les bornes (U, V W ou autre) ?.

@+
Jean-Charles
 
jcm
Ouvrier
18 Septembre 2008
285
nievre
  • Auteur de la discussion
  • #3
Bonsoir Jean-Charles

Oui J'ai U V W X Z des 2 cotés
On les aperçois sur les photos.

A+
Jean-Christophe
 
cosinus007
Ouvrier
22 Novembre 2008
308
Bordeaux
jcma m'a court-circuité, c'est une génératrice. Il y a une entrée pour l'exitation.
 
jcm
Ouvrier
18 Septembre 2008
285
nievre
  • Auteur de la discussion
  • #5
Je l'ai prise en photo entre la vieille dynamo 220 continu qui fait 3.5CV et un petit moteur de 1 KW.

(j'avais pas envie d'aller en chercher un de 3 KW :oops: )

C'est pour donner un ordre d'idée de ses dimensions.

Vous êtes sur que c'est une génératrice?

Quelle est sa puissance?

A+
Jc

IMG_2198.JPG
 
jcm
Ouvrier
18 Septembre 2008
285
nievre
  • Auteur de la discussion
  • #6
Alors personne n'a d'autres renseignements? :sad:

Je sais que je ne suis pas dans la catégorie "demande d'estimation" mais quel serait sa valeur?

A+
Jc
 
tourelle66
Compagnon
30 Juillet 2008
1 598
FR-66
Bonsoir,
On dirait effectivement bien une génératrice?
On dirait bien aussi une entrée pour l'excitation (cosinus007) , et je me demande si cette génératrice ne serait pas bi-tension ? 380/220 tri , avec les bobines pour abaisser la tension de sortie de la génératrice en auto alimentation de l'excitation une fois celle-ci démarrée?(là je tâtonne ......)
Il n'y a pas un(des) redresseurs pour l'excitation ? .

En tout cas c'est du costaud la bébête.....
A+
David
 
Charly 57
Compagnon
21 Décembre 2008
4 954
FR-57330 Moselle
C'est bien un alternateur triphasé.

Sans les caractéristiques , sans vouloir te décevoir, ça vaut:
soit:
Le prix du cuivre et de la ferraille si tu le démontes et que tu tries les métaux,
soit:
En fonction de l'isolement des enroulements, c'est le prix du risque pour essayer de bricoler un groupe electrogène , eolien, ou hydraulique. Le risque est grand, donc le prix est petit. La taille de l'arbre me fait dire que c'est une forte puissance, sans plus de précision.

Un prix de départ serai de 50 centimes par kilograme. Si ce total dépasse 50 euros, et si c'etait ma machine, je dirai que c'est invendable.

Désolé de te donner un avis si négatif

Cordialement
 
Papy54
Compagnon
18 Juin 2009
1 100
54 Nancy Lorraine
Bonsoir,

Sans vouloir être trop affirmatif, il me semble que c'est un moteur triphasé à rotor bobiné.
Sur la plaque à 6 bornes on branche l'arrivée triphasée, (on voit le cablage étoile); sur l'autre bornier à trois bornes sont raccordées les bobines du rotor via les bagues . Ces bobines seront raccordées à un rhéostat triphasé que l'on shunte au fur et à mesure que le moteur atteint sa vitesse. Cela assure un démarrage en douceur bien supérieur au système avec rhéostat dans le stator ou les anciens système étoile triangle. Le rhéostat classique est une boite de 200x200x100 environ avec des plots et un volant de commande. Souvent les résistances étaient dans l'huile.
L'avantage c'est un courant au démarrage inférieur à un moteur classique (cage d'écureuil) et un couple bien meilleur.
Si c'était un génératrice le rotor serait alimenté en courant continu et il n'y aurait que 2 bagues.
Les 3 bobines que l'on voit près des balais sont des selfs antiparasites (solution riche) . Sur d'autres moteurs à rotor bobiné on trouve des condensateurs. Mais ce n'est pas toujours le cas. L'ancien propriétaire doit avoir le rhéostat dans un coin. C'est de la grosse mécanique réparable.
On peut aussi démarrer le moteur en court-circuitant les trois plots. On perd tout le bénéfice du système mais avec les variateurs de fréquence....pas de soucis.
Si tu veux un shéma de ce type de moteur je scannerai les pages d'un bouquin des années 66
 
jcma
Compagnon
2 Novembre 2008
1 658
Mulhouse - Haut-Rhin
Bonsoir,

Chez Leroy Somer, il existe des alternateur dont l'excitatrice a trois inducteurs, suivi par un redressement tri. Pour lever le doute, il faudrait ouvrir le moteur pour voir s'il y a une excitatrice montée sur le rotor (Le bornier avec deux fils pourrait être l'inducteur de l'excitatrice).

Pour la puissance, aucune idée.

@+
Jean-Charles
 
jcm
Ouvrier
18 Septembre 2008
285
nievre
Merci a tous pour vos réponses

J'ai bien des rhéostats

IMG_2110.JPG


IMG_1499.JPG
 
Papy54
Compagnon
18 Juin 2009
1 100
54 Nancy Lorraine
Si tu regardes la photo avec la vue sur le rotor, on voit les trois sorties de fil du rotor qui sortent de l'axe du moteur, chaque sortie va sur une bague, ensuite, du balai lisse, on passe au charbon , on traverse la self et on va au bornier. Le bornier dispose bien de 3 bornes cablées.

Si c'est un alternateur, le rotor est bobiné en pôles. Ils sont multiple de 2 selon la vitesse de rotation. Deux pôles 3000t/mn =50Hertz ; 4 poles 1500T/mn etc.. En plus souvent les alternateur portaient en bout d'arbre l'excitatrice pour que l'alternateur n'ai aucun besoin de source extérieure, afin d'éviter les bagues et l'entretien..
Si c'est un moteur à rotor bobiné, le rotor est bobiné en triphasé avec des tôles à encoche comme le stator.
Peut-être est-ce un moteur synchrone. Une fois démarré en asynchrone, on injecte du courant continu sur le rotor. Les électro-aimants ainsi crée se cale sur le champs tournant du stator un peut comme un pas à pas mais en continu...

IMGP1756.JPG


IMGP1754.JPG


IMGP1752.JPG
 
Papy54
Compagnon
18 Juin 2009
1 100
54 Nancy Lorraine
Avant d'aller au lit :smt015 , un petit détail....

Sur certains moteurs à rotor bobiné, il existe un contacteur centrifuge qui court-circuite les enroulements à partir d'une certaine vitesse afin de ne plus faire passer le courant rotor par les bagues et ainsi d'éviter toute panne en cas coupure de liaison avec le rhéostat.
Je me demande si ce ce n'est pas cela que l'on aperçoit en bout d'arbre.
 
Charly 57
Compagnon
21 Décembre 2008
4 954
FR-57330 Moselle
Les reostats que tu as, sont ils en triphasé c'est à dire que la commande manuelle fait modifier 3 circuits identiques ou alors sont ils monophasé (ce que j'ai cru reconnaitre) ?

S'ils sont monophasés et qu'ils étaient cablés sur cette machine, cela augmente les probabilité que ce soit un alternateur. Le reostat mono se branchant sur les deux bornes de côté pour faire varier le courant d'éxitation et donc la tension de sortie.

A+
 
jcm
Ouvrier
18 Septembre 2008
285
nievre
Bonsoir tout le monde

J'ai eu beau chercher, je n'ai pas retrouvé la plaque. :spamafote:

C'est dommage le moteur a l'air en bon état mais tous les rhéostats sont eux en très mauvais état. :cry:

Je ne sais pas encore ce que je vais en faire. :confused:

Si quelqu'un a une idée sur comment le faire tourner sachant quand électricité je n'ai que des bases. :smileJap:

Je peux prendre d'autres photos si necessaire. :wink:

Les rhéostats ne peuvent pas lever le doute entre alternateur et moteur car j'en ai en monophasé et en triphasé (je crois).

Encore merci pour vos réponses

A+
Jc

IMG_2201.JPG


IMG_2203.JPG


IMG_2202.JPG
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut