Aide pour construire un portique

  • Auteur de la discussion Mélissandre
  • Date de début
M
Mélissandre
Nouveau
17 Juil 2016
15
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour tout le forum.
Je lis depuis quelques temps ce forum et je suis stupéfait par les connaissances et la qualité des réponses.
C'est pour cette raison que j'ose demander des conseils sur un projet que je souhaite réaliser pour ma maman plus très jeune. Sa passion étant les fleurs, elle a une quantité et une superficie impressionnante de culture (en serre et en plein air).
Afin de lui rendre la tache plus facile, je souhaite réaliser un portique comme les portiques rouleaux de lavage voiture (sans les rouleaux bien sur et beaucoup plus léger, mais pour y mettre divers accessoires) mais sur le même principe de déplacement, les mêmes mouvements: avancer sur des rails, faire varier la hauteur, mais en plus, faire varier la largeur du portique.
Je suis très bonne bricoleuse (soudure des tubes, crémaillères, montage OK), mais je suis nulle en motorisation, contacteur et automatisme.
Pourriez-vous me conseiller sur la méthode la plus simple pour réaliser et surtout démarrer ce projet.
Des pistes pour que je cesse de partir dans tous les sens et toujours buter sur cet automatisme et la façon la plus simple de faire varier les hauteur et largeur de ce portique.
J'espère être claire et ne pas trop en demander.
D'avance merci
 
lepierre
lepierre
Ouvrier
1 Fev 2013
448
Molain 39
Bonjour,
Il faudrait que tu fasses un petit croquis coté de ton projet!
Si tu ne dessines pas avec un logiciel, fais un dessin à la main et transfere le !
Cela aidera beaucoup tout le monde pour t'aider!
Bonn semaine,

Lepierre
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 462
Maisons Alfort
bonjour
pourquoi faire varier la hauteur et la largeur ??
comme Lepierre petit croquis et "cahier des charges"
 
gillesR
gillesR
Apprenti
11 Nov 2012
247
Ce par quoi il fut commencer , c'est à dire le cahier des charges, c'est ce qui va être déplacé :
Exemples : 3 jardinières masse 5kg chacune , et de combien : passer du sol à une hauteur de travail pour une personne debout ou assise, etc..
Ces précisions vont permettre de dimensionner la ou les puissances nécessaires qui vont elles même déterminer le choix et donc l'encombrement des moteurs qui vont permettre de concevoir la structure, etc..
 
M
Mélissandre
Nouveau
17 Juil 2016
15
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonjour,
Merci pour vos réponses si rapides.
Je vais faire aujourd'hui un petit croquis à la main (car je suis manuelle et pas trop logiciel) et répondre à vos questions.
Juste pour répondre à M. Stanloc: Ce portique devra faire un circuit en mode automatique.
Les rails seront obligés de se resserrer ou s'élargir suivant la configuration des contraintes existantes (c'est un vrai labyrinthe).
Encore merci pour votre aide.
 
M
Mélissandre
Nouveau
17 Juil 2016
15
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bonjour,
Je vous joins un dessin sommaire du portique (j'ai un peu honte face aux croquis que je vois), mais c'est pour une base et pour étayer mes explications.
Au sol, des rails (style portail automatique) avec crémaillère pour les moteurs à chacune des roues.
Une structure dont j'adapterai les diamètres pour la résistance (je replongerai dans mes vieux cours de mécanique..), sachant que je n'ai pas de limite pour la structure.
Et enfin une transversale (nommée A) qui est la source de mes soucis (entre autres).
Les rails s'écarteront très progressivement, passant de 1 mètre à 1,5 mètres. Existe t'il une solution pour l’allonger tout en gardant ma structure stable.
Sachant que cette dernière supportera les 50 Kg de charge (pulvérisateurs entre autres) et qu'elle devra monter et descendre.
Et enfin, la partie automatisme.
Que faut il utiliser (comme capteurs, électronique etc...) pour pouvoir au plus simple:
Faire que ce protique face un cycle en automatique, et revienne à son point de départ.
Faire en sorte que la transversale A s'allonge en même temps que les rails s'écartent ?
Faire en sorte qu'à des endroits précis (toujours les mêmes), la transversale A montera ou descendra.
Faire en sorte qu'à des endroits précis (toujours les mêmes) soient commandés les pulvérisateurs et autres accessoires embarqués.

La hauteur du portique est d'environ 2,2 mètres et sa largeur sera maxi 1,5 mètres.

Merci pour vos réponses
Bonne soirée
Sans titre.png
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Des crémaillères dans la terre de jardin ??????????
Stan
 
M
Mélissandre
Nouveau
17 Juil 2016
15
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonsoir,
Non bien sur.
Le portique est destiné en priorité à être utilisé en serres (très vieux bâtiment d'une ancienne usine toute vitrée et un peu labyrinthe), culture hors sol (je crois que l'on dit comme cela).
Le sol est en béton et je me charge sans problème des irrégularités.
Mais même en extérieur, la terre est bordée d'allées en vieux béton.
Mélissandre
 
bavaria59
bavaria59
Compagnon
11 Mar 2013
824
Lille
Salut,
Pour la faire varier la largeur, la barre transversale peut être composée de deux tubes emmanchés avec une épaisseur adaptée à ce que tu dois y accrocher. Pour faire varier la hauteur, tu veux que ce soit automatique? Il y aurait quel poids à deplacer environ (structure+ce qui y sera accroché) ?
@+
 
M
Mélissandre
Nouveau
17 Juil 2016
15
  • Auteur de la discussion
  • #11
Bonjour,
Effectivement, le principe d'un tube emmanché vient à l'esprit rapidement. Mais comment faire pour que la structure reste stable dans le mouvement, et quel mécanisme placer pour automatiser cet écartement.
Oui je souhaite que la transversale bouge automatiquement grâce à des capteurs sur les rails (elle monte et descend toujours au même endroit).
Le poids embarqué est d'environ 50 Kg + celui de la transversale.
Merci
 
osiver
osiver
Compagnon
7 Sept 2013
12 219
Tout est possible mais est-ce qu'il ne serait pas plus simple d'avoir une paire de rails assez proches à écartement constant, disons 50cm et une potence au dessus de la zone à traiter.

D'autre part, est-ce que cet écartement variable des rails implique que la zone sous le portique devra toujours être complètement dégagée ?
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 374
FR 12520
Bonsoir a tous
Je n'ai peu être pas tout compris, mais comme c'est une serre, on ne peu pas faire un rail un mono rail en hauteur, avec une genre de palan électrique?
Bon je n'ai pas trop les idée clair a cet heure, je n'arrive pas a pioncer.
Marcus
 
osiver
osiver
Compagnon
7 Sept 2013
12 219
Encore une fois, le cahier des charges est trop flou.
On part sur une solution et on cherche à tordre le bras du cahier des charges au lieu de faire l'inverse.

Le problème de l'automatisation est secondaire tant que la structure n'a pas été définie précisément.

La première chose serait de détailler les appareils ou outils (et leurs actions) que le système est censé porter. On parle de fleurs, donc on peut supposer arrosage, éventuellement transport de bacs, de terreau, de déchets de taille. What else ??
Et à part l'arrosage, qui ne justifie pas un portique, qu'est-ce que vous voulez automatiser ?? :smt017
 
gillesR
gillesR
Apprenti
11 Nov 2012
247
Un autre point qui ne me parait pas clair c'est la distance de déplacement. On a parlé d'un truc genre portique de lavage c'est à dire 4 à 5 m de déplacement mais c'est quoi les valeurs ?
 
M
Mélissandre
Nouveau
17 Juil 2016
15
  • Auteur de la discussion
  • #16
Bonjour,


Face à vos remarques, et ma faible expérience des forums, je vais tenter de poser les bases. En effet, j'ai réalisé pas mal de structures fixes (box et aménagement de camion chevaux, potence etc..) mais jamais de structure mobile et automatisée.

Pour simplifier, imaginez des tables de différentes hauteurs en file indienne et sur une longueur de 25 mètres  sur lesquelles des cultures de toutes sortes sont réalisées et nécessitent un entretien quotidien ou presque en recevant différentes pulvérisations. J'ai vraiment simplifié  mais c'est l'idée. Et je ne peux pas modifier l'existant.

Au dessus de chaque table, système d'arrosage et lampes qui forment la fameuse contrainte de la transversale "A" qui monte et qui descend (pour suivre le seul chemin possible dans l'espace entre les tables et les lampes). La variation est d'environ 70 cm entre le point le plus bas de la transversale et le point haut.

Cette transversale sera équipé de divers pulvérisateurs (bio, ma mère y tient) et resserves de produits d'un poids d'environ 50 Kg répartis sur la largeur de la transversale.

Donc dans un premier temps, je me penche sur la structure, et je verrai les motorisations et automatismes plus tard.
L'ensemble se déplacera sur des rails type portail coulissant.

Là où j'ai besoin de conseils, c'est la problématique de cette transversale " A ", qui monte et qui descend et qui s'allonge et se rétracte.
J'ai quelques idées mais je n'arrive pas à savoir quelle est la meilleure solution pour que le protique conserve une rigidité suffisante.
Et comme je suis sûre de ne pas faire le tour des solutions possibles, merci de me proposer des idées.

Mélissandre
 
osiver
osiver
Compagnon
7 Sept 2013
12 219
On commence à y voir plus clair !
Le souci est la combinaison des deux mouvements ajouté au fait que la transversale doit, en plus, assurer le support des appareils et la rigidité du portique.

Sur l'avant dernier point, il me semble que le poids des pulvérisateurs pourrait être notablement diminué en accrochant les réservoirs aux montants du portique et ne conserver que les rampes/buses sur la traverse.

Donc si on pouvait supprimer un mouvement ... :meganne:

Est-ce que la transversale (en terme de passage, pas de fonctionnalité) pourrait rester au niveau bas ou est-ce que ça ne passerait pas ?
Inversement, est-ce que les éléments suspendus au-dessus des tables basses pourraient être soulevés pour laisser passer le portique ?
Pour ce qui est de la largeur, est-ce que c'est le sol qui oblige à écarter les rails ou les tables ?

Est-ce qu'on peut envisager un portail assymétrique type potence au-lieu de portique ?
 
M
Mélissandre
Nouveau
17 Juil 2016
15
  • Auteur de la discussion
  • #18
Bonsoir,

Lorsque j'ai discuté de mon idée avec ma maman, elle m'a demandée si je m'étais mise à fumer (lol).
La technologie n'entre pas dans sa vision des choses. Donc bien sûr tout pourrait être simplifié si tout était revu dans l'installation.
Mais je n'en ferai rien car c'est son univers et je souhaite juste, si cela est possible, qu'un portique passe et se retire sans bouger quoi que se soit de l'existant. En me pliant à l'existant qui je le concède n'a rien de fonctionnel.
Je dois donc réussir à combiner ce mouvement vertical et l'écartement de la transversale tout en conservant une rigidité à mon portique. Si ce n'est pas possible, le projet devra être abandonné.
D'où ma demande d'aide car j'ai tout de même des doutes sur la faisabilité.
Je conserve l'idée de portique qui me permet d'agir et de fixer de part et d'autre des tables.
Par contre, effectivement, l'ensemble du poids pourrait être reporté sur les montants verticaux, si cela permet plus facilement de faire varier la transversale.
Merci pour vos avis.
Si c'est mission impossible, merci de me le dire également.

Mélissandre
 
osiver
osiver
Compagnon
7 Sept 2013
12 219
Au post au-dessus j'ai posé quelques questions, ce serait bien d'y répondre.
Rien n'est impossible mais il vaut mieux avoir toutes les données du problème :wink:
 
M
Mélissandre
Nouveau
17 Juil 2016
15
  • Auteur de la discussion
  • #20
Je comprends, je croyais y avoir répondu.
Puisque je ne peux pas modifier l'existant, les contraintes du sol m'oblige cette variation en largeur et les contraintes de l'existant m'oblige le mouvement vertical.
Je conserve l'idée de portique qui me permet d'agir et de fixer de part et d'autre des tables.
Oui tout le poids peut être placé sur les montants verticaux.
Cordialement
 
lepierre
lepierre
Ouvrier
1 Fev 2013
448
Molain 39
Bonsoir,
Si j'ai compris, tu souhaites faire varier en continu la hauteur et la largeur de ton portique .
Cela est tout à fait possible en utilisant des douilles à billes coulissantes.
Un coté est fixe et la variation de largeur se fait sur l'autre montant.
Il faut juste prévoir "léger" et éviter les barres pleines pour des tubes .
La structure serait en alliage d'alu soit soudée soit assemblée.
Pour le réglage en hauteur : idem avec une compensation type vérin à gaz par exemple.
L'ensemble pourrait être motorisé en déplacement avec un système de moteur électrique avec accus avec une simple commande manuelle ?
Il y a plein de solutions!
Courage !!
Lepierre

Nb: pourquoi pas quelques photos du lieu: cela pourrait aider
Et puis, où te situes-tu géographiquement?
 
osiver
osiver
Compagnon
7 Sept 2013
12 219
Nb: pourquoi pas quelques photos du lieu: cela pourrait aider
Peut-être que la nature des plantes pose pb ??? :smt033

Il est possible de faire varier l'empattement au sol (écartement des rails) sans changer la largeur du portique. :wink:
 
S
speedjf37
Compagnon
15 Oct 2009
2 275
indre et loire
Bonjour,

une suggestion en image:
xportique-mobile-en-aluminium-12703266-1.jpg.pagespeed.ic.W-66wFUd77.jpg


Avec une traverse télescopique

Les mouvements en hauteur et transversaux animés par des vérins électriques

JF
 
coquillette
coquillette
Compagnon
31 Mai 2016
2 436
le wast
Bonjour
Le mieux pour avancer...ne serait il pas d'avoir quelques photos in situ pour visualiser l'espace dans lequel evoluera le portique (avec longueur et largeur et parametres accessoires....)

Tres difficile sans ces donnees de projeter une construction.....:atari887:

En tout cas Melissandre (tres beau prenom.....) bon courage pour ton projet...qui me semble assez difficile a realiser ...soyons réalistes (surtout pour l'ecartement variable qui fragilisera l'ensemble..c'est mon avis)

Jean Paul :drinkers:
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Pour moi, à la base il y a un problème au niveau du concept même. On ne peut pas vouloir faire pénétrer toute une machinerie dans un espace que l'on ne veut surtout pas bouleverser. C'est la quadrature du cercle. Installer tout ce matériel, faire les essais et les modifications c'est 6 mois de production maraîchère à oublier.
La seule façon de faire quelque chose de "discret" c'est en travaillant sur tous les aspects du problème. Disposition des bacs et installation du robot.
Je conseille à notre conceptrice du projet d'aller visiter les serres modernes.
D'ailleurs la première façon d'agir pour diminuer la pénibilité d'un travail c'est d'en revoir l'ergonomie. Toutes les cultures sans sol dont nos maraîchers sont devenus friants( c'est la Guerre du Pacifique qui a entrainé les US à développer ce concept) ont déjà pour premier objectif de ne plus avoir à labourer la terre et ensuite de mettre les plantes à hauteur d'homme plutôt que de devoir mettre l'homme à hauteur de la plante.
Stan
 
Dernière édition:
lepierre
lepierre
Ouvrier
1 Fev 2013
448
Molain 39
Bonjour,

En réfléchissant cette nuit, pourquoi ne pas imaginer un autre concept .
Un monorail suspendu ???
Cela depend de la structure existante ??
Bonne journée,

Lepierre
 
M
Mélissandre
Nouveau
17 Juil 2016
15
  • Auteur de la discussion
  • #27
Bonjour,

Pour info, ses cultures de fleurs sont la passion de toute une vie mais en amateur, et ce n'est pas grave si ce n'est pas réalisable. C'est plus un défi personnel qui pourrait rendre service qu'une obligation d'évolution.
J'habite dans l’Isère et ma maman est dans l’Yonne. Lors de ma prochaine visite je pourrai faire des photos.
Coquillette a dit:
" bon courage pour ton projet...qui me semble assez difficile a realiser ...soyons réalistes (surtout pour l'ecartement variable qui fragilisera l'ensemble..c'est mon avis)"
Je suis pas loin de croire comme vous, mais je continue à gamberger. Car en effet, c'est soit je trouve sans modifier l'environnement, soit j'abandonne.
J'étudie le système des douilles à billes coulissantes.
Et:
Si cela ne vous ennui pas, pourrait-on se focaliser QUE sur cet écartement variable. En oubliant tous les autres facteurs.
Si l'on s'en tient à un portique nu (tubulaire diamètre 60 mm ou autre) de 2 mètres de haut qui varie en largeur de 1 mètre à 1,5 mètres, existe t'il des solutions simples tout en gardant une structure rigide ?
Je souhaiterais savoir si cette seule contrainte est surmontable.

Mélissandre
 
Dernière édition par un modérateur:
osiver
osiver
Compagnon
7 Sept 2013
12 219
Je souhaiterais savoir si cette seule contrainte est surmontable.
Oui mais vous ne répondez pas à toutes les questions ! Ou alors il faut les poser une par une ? :???:

On a compris que le sol déterminait l'écartement des rails mais est-ce que sans cela la largeur (des tables) serait compatible avec une largeur constante du portique ? :eek:
 
Dernière édition:
A
Alex31
Compagnon
31 Août 2014
2 045
12350 et 31200
Bonjour

se focaliser QUE sur cet écartement variable.
pourrai-tu rappeler les contraintes et les avantages qui amène à vouloir un écartement variable?

si j"ai bien compris:
le ^portique "enjambe" les tables de culture, qui sont de largeur variable

quel est l'espace ente les tables?

Est-ce que une "brouette motorisé" (elles existe en électrique), avec un bras de déport, orientable, ou du types pulvérisateur agricole, pourrait pas convenir?


L'ensemble se déplacera sur des rails type portail coulissant.
idée de portique qui me permet d'agir et de fixer de part et d'autre des tables.
Oui tout le poids peut être placé sur les montants verticaux.
essai de te mettre a notre place, toutes ces contraintes sont assez floues, et contradictoires
essaye de faire des photos, et dessine dessus (avec paint par exemple)
 
M
Mélissandre
Nouveau
17 Juil 2016
15
  • Auteur de la discussion
  • #30
Si je pose comme impératif de ne pas modifier l'existant, je n'ai pas le choix. Les piles de béton, les renforts de béton des vieux bâtiments et les chemins de béton au sol se resserrent et s'écartent. Donc les rails suivent cet unique chemin.
Les tables ne me posent que la contrainte du mouvement vertical. Mais j'ai différentes voies à exploiter pour ce mouvement vertical qui je pense posera beaucoup moins de problème.
D'où mon désire de savoir si un protique comme décris plus haut, sur 2 rails, peut s'élargir et se resserrer tout en conservant une rigidité de structure.
Si c'est possible, j'en serai ravie et je continue à plancher, si ce n'est pas possible, ce n'est pas grave.

Mélissandre
 
Haut