adaptation avance automatique besoin d'idée

jo
Apprenti
12 Avril 2008
190
liege
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour
j'ai ma rectifieuse ELB les deux mouvements sont manuel
je voudrai mettre un petit moteur électrique d'essuie glace
12V avec deux contacteurs de butée pour inverser le sens du moteur
et mettre un petit variateur pour changer la vitesse du moteur pour
le mouvements va et vient à la place de ma grosse manivelle
et relier le moteur à la place de la manivelle par deux polies et une petite courroie je ne connnais rien en branchement électrique et contacteur
question
que dois-je prendre comme contacteur pour inverser le sens du moteur
que dois-je prendre comme tensiomètre pour démarer progressivement
l'avance du moteur sur la photo vous allez voir le levier dont je veux supprimer
si vous avez d'autre idée concernant d'autre petit moteur parce que je me pose une question avec le moteur d'essuie glace d'une voiture ne risque pas que le moteur s'inverse brusquement de sens
je lance le poste pour les spécialistes pour me donner un coup de main pour acheter le matériel qu'il me faut pour commencer le projet
a vos suggestions
merci d'avance

DSC_0011.JPG
 
cf63
Compagnon
13 Juillet 2008
1 850
Clermont Ferrand
Motorisation rectif

Bonjour

Cette idée de motorisation du mouvement longitudinal me plait bien.

Si j'ai bien compris, c'est actuellement la manivelle qui doit agir sur une crémaillère sous la table pour déplacer celle ci.
Habituellement le déplacement de la table est fait en hydraulique par un vérin 2 tiges et des butées hydrauliques.
(souplesse , puissance et suffisamment rapide pour l'inversion de sens)

Cependant , au moins un constructeur a fait une translation par vis a billes commandes électriquement avec des butées électriques.
Votre idée de translation électrique est valable avec un moteur courant continu donc vitesse variable.
il faut effectivement des butées électriques et un contacteur inverseur.
j'ai des doutes sur la durée de vie des contacteurs au vu du nombres de manœuvres.

2 Remarques:
le moteur doit être résistant et fiable (les allers retours sont nombreux)
peut être de l'essuie glace de bus ou camion en 24 vcc
Je préférerais une commutation statique (avec de l'électronique)
C'est parfaitement réalisable...

A bientôt pour en reparler.
 
jo
Apprenti
12 Avril 2008
190
liege
  • Auteur de la discussion
  • #3
merci de ta réponse le mouvement n'est pas avec une crémaillière mais par une poulie et un câble entouré et relie les deux côté de la table
je suis en peu bête mais capelle-tu un moteur a courant continu et vitesse variable

si tu préfères la deuxième solution parce que moi je ne sais pas se que ses des commutateurs statique et électronique peut-tu me dire se que je dois commander ou sur quelle cite je peut trouver se genre de matériel pour qu'on s'attaque au projet évidemment avec ton aide a++


Je préférerais une commutation statique (avec de l'électronique)
C'est parfaitement réalisable
 
cf63
Compagnon
13 Juillet 2008
1 850
Clermont Ferrand
Projet motorisation longitudinal

Bonjour

Quelques éléments de réponse
1/ Un moteur à courant continu possède des charbons et un collecteur type moteur s'essuie glace ou aspirateur (celui ci fonctionne en alternatif) .
2/ La variation de vitesse pour les petites puissances se fait en faisant varier la tension d'alimentation.
En alternatif , la variation de vitesse se fait en faisant varier la fréquence.
3/ Le courant continu s'obtient à partir d'un transfo abaisseur auquel on adjoint un pont redresseur tout ceci pour avoir un courant similaire à celui d'une batterie de voiture.
4/ Pourquoi des commutations statiques en fin de courses droite et gauche?.
pour avoir une durée de vie suffisante des composants électriques .
ex :1/2 heure de rectif avec un aller retour par seconde ==>1800 commutations droite et autant à gauche...
la commutation statique, ça veut dire sans pièces mécaniques en mouvement donc éviter les contacteurs inverseurs électromécaniques.
Soit une solution avec des transistors soit des relais statiques (mais plus chère)
5/ L'étude du projet est lié au choix du moteur, puissance , tension ;courant, réducteur et vitesse de translation de la table.
le choix du 24 volts permet de réduire les courants dans les transistors.

A bientôt, j'admire votre atelier et le super rangement, dommage que ce soit un peu loin pour moi.
cordialement
 
clavette
Nouveau
11 Mars 2009
7
bonjour
dans l'espoir de vous etre utile, je voudrais vous dire ce que j'en pense:
-le mouvement longitudinal des rectifs est tres souvent hydraulique:
groupe hydraulique et verin, ce systeme correspond bien au besoin .
-le déplacement avec moteur électrique est moins cohérent et l'utilisation d'un moteur d'essui glace me parrait bien trop leger ! a moin d'un déplacement à vitesse d'escargot.
-dans l'hypothese électrique il faut prevoir une temporisation rapide entre les inversion de sens. et soyez prudent dans vos projet de variation de vitesse car rapide baisse du couple.
-vous pouvez vous fabriquer un verin pour pas cher et recuperer un petit groupe hydraulique...
bonne reflection
 
jo
Apprenti
12 Avril 2008
190
liege
  • Auteur de la discussion
  • #6
je te remaisie clavette toute les idé son bin venu je sui entrin de conjité
vo idé
 
Chti 59
Compagnon
31 Août 2009
648
"le Nord" (59310)
Bonjour

Je possede une affuteuse universel Livet avec un deplacement de la table (env 35cm) par un cable enroulé je l'ai automatisé avec un groupe à plusieurs vitesses mécaniques recuperé sur une autre machine livet (donc assez facile) aucun probleme sur les contacts electriques, rapidité d'inversion sans probléme . Par contre il est important de ne pas oublier de conserver un debrayage pour l'utiliser en manuel ne serait-ce que pour les reglages voir quelques affutages ou rectifications delicates

Daniel
 
cf63
Compagnon
13 Juillet 2008
1 850
Clermont Ferrand
Automatisme du longitudinal de la rectif plane

Bonjour jo

Je vous transmet "pour information" un schéma électrique généraliste d'une rectifieuse plane (avec la commande électromécanique de la translation).
Comme je l'ai précisé précédemment, ce montage fonctionne mais, j'ai des doutes sur la durée de vie des contacteurs.
(En effet ceux qui assurent le changement de sens de translation sont trop fortement sollicités)...
Je fait cependant une remarque:
j'ai cru comprendre que l'avance de la table se fait par un câble .
il serait intéressant de motoriser (par moteur réducteur à courant continu) la poulie motrice de ce câble et d'avoir 2 petits embrayages qui pincent le câble ou sur le bras du haut ou du bas, ainsi , il n'y a plus d'inversion par contacteur électromécanique.

schéma rectifieuse.jpg
[div=initial][arrow]Dans le cas du schéma; la variation de vitesse se fait par variation de fréquence.[/arrow][/div]
 
Charly 57
Compagnon
21 Décembre 2008
4 974
FR-57330 Moselle
Si je peux me permettre une remarque:
Un moteur à courant continu consomme beaucoup au démarrage, donc il chauffe beaucoup. Si il tourne peut de temps à pleine vitesse la ventilation (il en faut une) n'aura pas le temps de refroidir le moteur avant un démarrage suivant dans l'autre sens. Le moteur va surchauffer et griller.

L'hydraulique n'a pas ce problème.


Cordialement
 
cf63
Compagnon
13 Juillet 2008
1 850
Clermont Ferrand
moteur à courant continu

Bonjour

La remarque sur l'intensité de démarrage est pertinente ainsi que le refroidissement.
Deux commentaires me viennent à l'esprit!
1/ il faut un moteur qui tourne vite avec un réducteur de rapport important;
la variation de vitesse est plus efficace (sur les hautes vitesses) et le refroidissement est correct.
2/ D'autre part, le déplacement de la table devient infime en butée et donc l'inversion de sens sera d'autant plus efficace.

Je suis toujours partisan d'une solution commandée par transistors ( commutation statique).
cordialement.
 
Charly 57
Compagnon
21 Décembre 2008
4 974
FR-57330 Moselle
Jo

Est ce qu'un système de bielle + manivelle (comme sur les locomotives ) pourrait te convenir ?
Ce pourrait être monté sur le pied de ta machine sans la modifier.
Un montage en façade avec le moteur sur le coté gauche.

Un seul sens de rotation du moteur. Moteur à courant alternatif + réducteur ou avec poulies pour réduire la vitesse.

Voilà le principe

A+

bielle + manivelle.JPG
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut