A quoi pouvaient servir ces moteurs ?

  • Auteur de la discussion anthropovergnat
  • Date de début
A
anthropovergnat
Apprenti
15 Mar 2009
181
Saint Claude (39)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour

Un ami vient de découvrir trois vieux moteurs identiques dans une vieille grange. Marque Prat à Villeurbanne ; 1400 tours, 250w triphasé, avec la particularité d'être équipés d'un système d'embrayage actionné par une bride allant d'une extrémité à l'autre du moteur. Quand on tire sur la bride (elle pivote sur le même axe de rotation que le moteur) la poulie est entraînée ; quand on la relâche la poulie est déconnectée du moteur et freinée, le moteur continuant à tourner à vide.
P1020520.JPG
P1020522.JPG


Quelqu'un sait-il à quoi de tels moteurs pouvaient servir ?

Merci de vos réponses.
ATPV
 
fafnir70
fafnir70
Compagnon
9 Jan 2011
4 311
FR-70 70150Haute-Saône Val de l'Ognon
Bonjour,

Ne serait-ce pas des moteurs de machines à coudre industrielles. Si c'est le cas, la commande d'embrayage est certainement actionnée par une pédale.

Bernard
 
A
anthropovergnat
Apprenti
15 Mar 2009
181
Saint Claude (39)
  • Auteur de la discussion
  • #3
J'ai effectivement soupçonné la possibilité de commande par pédale. Mais quel est l'intérêt de laisser tourner le moteur à vide s'il n'est pas pourvu d'un volant d'inertie ? C'est quand même bien plus compliqué qu'un simple interrupteur à pédale !
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 490
Maisons Alfort
bonjour
la bride devait faire office de sécurité
d’après Google PRAT à l'air d"exister encore : peut faire des recherches de leur coté
bonne recherche
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 490
Maisons Alfort
sur google on trouve Prat effectivement en machine à coudre
 
A
anthropovergnat
Apprenti
15 Mar 2009
181
Saint Claude (39)
  • Auteur de la discussion
  • #6
Merci Fafnir et Kiki86 de vos avis.
 
Nikass
Nikass
Compagnon
24 Mar 2009
2 353
Montpellier
J'ai effectivement soupçonné la possibilité de commande par pédale. Mais quel est l'intérêt de laisser tourner le moteur à vide s'il n'est pas pourvu d'un volant d'inertie ? C'est quand même bien plus compliqué qu'un simple interrupteur à pédale !
Salut !

Probablement parce que le "coup" au démarrage de la couture a son importance. Je ne suis pas foutu de coudre quoi que ce soit en dehors du fil de cuivre; mais en observant ma mère se servir de sa machine (une Singer de base avec le démarreur sur pédale à charbons empilés), ça semble important.

Comme si, sur une bagnole, t'avais pas le "patinage" de l'embrouillage :) :)

a+
 
cm53
cm53
Apprenti
1 Fev 2012
62
53 limite 72
bonsoir
c'est bien des moteurs de machines a coudre industrielles.
le levier relier à une pédale permet d' embrayer ou de débrayer et de frein, le moteur qui tourne en permanence
certains de ces moteurs était équipés d' une prise 24 volts pris sur le bobinage pour alimenter la lampe de travail de la machine.
bonne soirée
 
A
anthropovergnat
Apprenti
15 Mar 2009
181
Saint Claude (39)
  • Auteur de la discussion
  • #9
Et bien voilà qui est dit ! Bravo à tous pour vos réponses claires (grâce aux ampoules en 24 volts bien sûr). Et merci de votre efficacité/perspicacité.
 
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 382
FR40 / FR64
Bonsoir,
En couture industrielle, la fréquence des cycles marche arrêt est si importante qu'aucun moteur ne tiendrait à cause de l'échauffement en phase de démarrage qui répété trop fréquemment ne s'évacue plus. Le moteur tournant en permanence subi moins les pointes d'une part et continue de bénéficier de sa ventilation en continu.
D'ailleurs, ce n'est pas le seul cas, sur les pompes il est indiqué un nombre de démarrages à l'heure à ne pas dépasser, sinon la sécurité thermique ente en action.
 
A
anthropovergnat
Apprenti
15 Mar 2009
181
Saint Claude (39)
  • Auteur de la discussion
  • #11
Ah oui, bien sûr ! Merci Albatros.
 
Haut