1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier

Discussion dans 'Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs' créé par gabber, 14 Août 2012.

  1. gabber

    gabber Compagnon

    Messages:
    532
    Inscrit:
    15 Juin 2011
    Localité:
    entre calais et dunkerque
    Département:
    62
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    Bonjour messieurs,
    Mon variateur chinois de 3kW venant de rendre l'âme :mad:

    J'en suis au point de me demander qu'est ce qui serait le mieux.

    Un nouveau variateur ? sachant que je vais oublier la daube chinoise dans ce cas là mais au dela de 2.2 kW , j'ai déjà un orifice qui commence à saigner en pensant aux marques plus connu
    ou un groupe électrogène de 8/12kW.

    La question est la suivant:
    Qui fait tourner son atelier sur un groupe électrogène tri?

    Sachant que je squatte chez le pater qui a décroché son tromblon de la cheminée rien que de penser à espérer une hypothétique installation du tri ^^ :homer:

    J'aimerai surtout un retour d’expérience plutôt que " le plus simple c'est installer le tri "

    Pour le matos,
    Fraiseuse huré moteur 3kW
    Tour forge de vulcain moteur sans plaque à vu de nez 4kW
    Touret map 2,5cv

    Sachant que la fraiseuse et le tour sont éloignés de 20 km , je sème mes machines ou je peux :-D
    edit: puissance du variateur chinois de 4 vers 3kW désolé :oops:
     
  2. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    Salut,

    avant d'acheter de la préparation H, tu devrais ouvrir ton variateur. Si l'étage de puissance a lâché, les IGBT se trouvent à pas cher, sont faciles à remplacer, bien identifiés sur la carte, et les schémas complets sont disponibles. La réparation ne nécessite peut-être qu'une petite heure...

    Peux-tu développer ? Que c'est il passé ? Comment était-il branché, et sur quoi ?

    Ils vont t'aimer, les voisins, avec un groupe...

    En plus, avec 20 km de rallonge, ça risque de coûter cher...
     
  3. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 008
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    chez moi tout tourne sur groupe electrogene tout simplement parce que je me suis faché avec edf

    quand j'ai eu le malheur de vouloir travailler a mon compte j'ai eu quelque facture en retard et edf a coupé ... j'ai eu beau leur dire que sans courant je ne pourait plus travailler ...

    depuis je me suis mis a mettre au point des systeme a base de gazogene , methanisation et autre cogeneration ... et j'ai fait tourner toutes sorte de groupe electrogene

    pendant longtemps j'ai utilisé un alternateur leroy sommer assez ancien de 20KVA entrainé par toutes sorte de moteur qui ont été usé chacun leurs tour

    ce gros alternateur a un exellent rendement ... même entrainé par un moteur de 8cv la consomation etait meilleur que les petit groupe de 2000w avec un moteur de 5CV

    la grosse inertie de cet alternateur permet de demarrer des gros moteur electrique , même si la bonne puissance n'est pas disponible pour travailler a pleine puissance

    a l'epoque les petit groupe electrogene avaient des alternateur autoregulé assez mauvais en courant de pointe très mauvais pour demarrer les moteur

    depuis quelques année c'est beaucoup plus simple : les groupe electrogene chinois ont des alternateur a rotor bobiné charbon et regulateur electronique qui sont bien efficace pour lancer les moteur asynchrone

    ces moteur ont des pot d'echapement suffisant pour ne gener personne ... contrairement aux different moteur que j'ai essayé avant et qui etaient plus ou moins aprecié par le voisin pourtant loin !

    j'ai un groupe chinois 13ch avec alternateur de 5500w qui fait demarrer toutes sorte de moteur tri sans probleme même trop gros ... acheté a brico depot un jour de promotion genre 299 euro

    helas le courant par phase en 220V est un peu faible ... donc un autre 13CV 5500 w mono pour la soudure a l'arc

    et un autre 6,5cv pour etre plus economique quand il n'y a pas besoin de puissance

    en tout cas je suis très content de ces moteur chinois imitation honda : il tournent des millier d'heure sans autre chose a faire que les vidange

    bien sur au prix de l'essence le groupe electrogene est plus cher que l'edf ... mais pour une utilisation occasionnelle ... surtout a utiliser sur 2 site different ce n'est pas si stupide ... payer l'instalation du tri quand on n'est pas chez soi est une depense completement perdue ... le groupe electrogene peut servir n'importe ou

    d'autre probleme se pose si il y a une machine cnc ! au demarage d'un gros moteur tri , lamentable baisse de tension : il vaut mieux un bon onduleur pour l'ordinateur pour eviter le redemarage de l'ordi !

    dans certain cas je fait tourner 2 groupe , un pour le 220V , et l'autre pour le tri comme ça le demarage des machine ne gene pas

    mais dans le cas ou il y a deja le 220 de l'edf pour le mono le groupe ne fera que le tri pour une seule machine a la fois
     
  4. gabber

    gabber Compagnon

    Messages:
    532
    Inscrit:
    15 Juin 2011
    Localité:
    entre calais et dunkerque
    Département:
    62
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    Alors je développe.
    Il s'est passer que le cable d'alimentation de mon moteur de tour à fondu au niveau d'un passe cloison.
    J'avais verifier completement le cable et semblé bien mais n'ayant pas tirer le cable à ce niveau la ben :sad:

    Donc court circuit, disjoncteur déclencher et une petite fumée s'échappe du variateur.

    C'est de ma faute j'aurai du tiré le cable partout pour finir l'inspection :???:

    j'ai acheter un multimètre car j'ai tué mon ancien , demain je désosse le bignou on verra bien.

    Ma seul utilisation de mettre un électrogène c'est le tri, le mono étant à ma disposition au deux endroits.

    Ne peut on pas mettre 1 gros condensateur par phase pour absorber le pic de puissance et éviter la surtension dans le groupe? ou alors un demarreur moteur enfin vous voyer ce que je veux dire? ( Pas tapper je suis une brele en electronique :lol: )
     
  5. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 008
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    quel etait le prix du variateur ?

    on ne peut pas le traiter de cochonerie parce qu'il grille quand on fait un vrai court circuit !

    si le variateur avait grillé en usage normal on aurait pu soupconner un defaut non identifié provocant la panne , difficile a trouver ... mais puisque c'est un simple court circuit , remplacer tous les igbt est la solution

    je prefere les remplacer tous car sinon il est possible d'en laisser un defectueux qui provoque la panne d'un nouveau
     
  6. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    J'ai testé en court jus. Test involontaire. Mais le test n'a pas concerné un court jus en charge. Juste un court jus à vide, puis commande marche. Mise en protection, suppression du court jus, annulation du défaut sur le var, et fonctionnement normal de nouveau.

    J'ai testé de grosses surcharges. Var de 4 kW (le même), moteur de 6 kW. 50 Hz, le tour à fond (2000 tours, avec un mandrin de 250 mm). Inversion brutale du sens de rotation mécanique par action violente et très appuyée (comme un bourrin) sur le levier de la barre d'embrayage. Embrayage multidisque de marque Sigma dans la boite de vitesses. Gros tour, grosse inertie, grande vitesse. Rien, nada. Mise en protection, fin de l'histoire. Pas réussi à le cramer. J'ai fait ça des dizaines de fois pour voir. Il s'en fout complètement.

    Mais je ne tenterai pas le court jus en charge...

    liens et schémas de l'étage de sortie ici :

    http://www.usinages.com/electricite-variateurs-convertisseurs-moteurs-f107/variateur-chinois-t12234-150.html

    les IGBT d'origine se trouvaient sur la baie. Mais il doit certainement être possible de monter autre chose, et d'améliorer ce var en augmentant le nombre de capas et en montant des IGBT plus costauds (en particulier des IGBT avec boitier métallique)
     
    Dernière édition par un modérateur: 16 Avril 2015
  7. Calamentran

    Calamentran Compagnon

    Messages:
    1 408
    Inscrit:
    13 Novembre 2009
    Localité:
    Meyreuil (à coté d'Aix en Pce)
    Dernière édition par un modérateur: 16 Avril 2015
  8. Nikass

    Nikass Modérateur

    Messages:
    2 359
    Inscrit:
    24 Mars 2009
    Localité:
    Montpellier
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    Salut ! (Calamentran ! Ca faisait un bail !!)

    De toute manière, protéger d'un court circuit franc un étage de commutation... à ma connaissance la seule manière de le faire est de surdimensionner énormément l'étage de sortie le temps que le shunt de contrôle d'intensité ait le temps de déclencher, de telle manière que les composants de sortie ne crèvent pas en dI/dt... et comme d'origine c'est dimensionné pas trop violemment tu perds à tous les coups. Ca m'étonnerait que ça dégage par surintensité pure, la preuve en est l'erreur de manip de j.f.: quand le système le voit venir, il peut arrêter les dégâts. Doit bien dépendre de la capa et résistance interne du bus 310V, aussi.

    La manip de j.f. doit rester largement en dessous du dI/dt fatidique, il y a quand même le moteur au milieu. Ca nécessiterait quand même de modéliser la pointe de courant dans une installation "standard" pour savoir ce qu'il faudrait mettre... La plupart du temps, les constructeurs comptent sur leur bonne étoile et le fusible ou le disjoncteur, mais des fois yapadbol. Pour peu que l'installation soit très peu selfique...

    Bref, pour en revenir au sujet, +1 avec le dépannage / remplacement du var. Un GE, c'est lourd, c'est chiant, c'est cher; pas que ça ne soit pas une solution, mais là, clairement, c'est pas la bonne.

    a+
     
  9. heidi

    heidi Compagnon

    Messages:
    1 979
    Inscrit:
    12 Novembre 2009
    Localité:
    doubs besancon
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    Bonjour à tous,
    Le problème soulevé par "gabber" est assez fréquent même si la fée électricité a atteind les endroits les plus "paumés";reste que dans certains domaines une coupure du réseau volontaire ou involontaire n'est pas envisageable(hopitaux,Armée,Secours divers..) ;mai 68 a été le déclic pour l'Armée qui s'était retrouvée quasiment sans réseau de commandement et plus de pigeons voyageurs!!! :lol:
    Pour faire face à des évènements similaires on a fait un très gros effort pour équiper par exemple toutes les gendarmeries avec des GE carrossés dits à poste fixe
    Ce genre de matériel très recherché par les agriculteurs,chasseurs,montagnards sont assez rares en occase;ils répondraient parfaitement au besoin de "gabber"
    Lorsqu'EDF a lancé son tarif EJP il y a une 15 années la demande en GE a littéralement explosé car il fallait couvrir les fameux 21 jours;de nombreux agriculteurs ont investit dans des génératrices portées 3 points sue leur tracteur;le top en cas d'aléa climatiques;nombres de particuliers prévoyants ont fait la même démarche en s'équipant d'un petit groupe portable à 300 eur
    Tout à fait d'accord avec "moissan" sur la qualité de ces petites machines qui tournent par tous les temps;pour exemple le mien qui presque 10 ans a servi une seule fois pour alimenter la règle à béton lors du coulage de la dalle du futur hangar agricole de mon copain
    Pour "gabber" de très nombreuses installations sont secourues(frigo,station de pompage,relais hertziens ect) essaye de trouver une récup dans ton entourage d'autant que tu n'as pas besoin d'automate et que "neuf" ça vaut la peau des "......." :)
    Pour l'ami "calamentran" que je salue au passage tu peux peut être nous expliquer pourquoi les groupes ne sont pas protégés par un disjoncteur"magnéto thermique" mais un simple thermique qui coupe quand le groupe est trop sollicité
    Pour "gabber" et les autres ce serait assez important car les moteurs n'aiment pas trop
    Je me suis amusé à provoquer de petits courts circuits sur mon générateur tri juste une petite étincelle et pas de réaction du disjoncteur
    Je pense qu'il ya un lien avec le courant d'excitation qui doit devenir nul sur court circuits ou alors cet fameux "courant de court circuit qui se calcule" et dont parlent tous les manuels ou l'impédance qui est très élevée
    Pour info les fameux groupes "gendarmerie" étaient nickels" car insonorisés,diéselisés,précablés,fiables et simples d'utilisation(démarreur sur batterie)
    Lors de leur fin de vie feraille même si quasiment neufs soit remis aux domaines pour vente,ou laissés en place(gendarmeries communales) ou ferraille si présence de joints amiante
    A bientôt cordialement :wink:
     
  10. Calamentran

    Calamentran Compagnon

    Messages:
    1 408
    Inscrit:
    13 Novembre 2009
    Localité:
    Meyreuil (à coté d'Aix en Pce)
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    Re

    Bonjour Heidi. Eh bien, parce que, pour faire court, ça ne sert pas à grand chose.... J'y vais un peu fort là !! mais il faut savoir qu'en raison des faibles valeurs de l'intensité de court-circuit, la fonction "magnétique" d'un disjoncteur standard (*) n'aurait pas le temps "de voir" correctement cette surintensité (**). Par exemple, un alternateur avec un In de 20 A, sur court-circuit franc verra un pic de 400 A pendant les premières ms et 150 ms plus tard son intensité de court-circuit se maintiendra aux alentours de 40 A.... jusqu'à ce que le thermique réagisse et/ou que le moteur thermique associé se mette à genoux.

    (*) : Il existe des relais de protection électroniques faits pour ça, mais vu le prix ..
    (**) En cas de court-circuit en sortie d'un alternateur, le courant max d''environ 20 x In décroît très rapidement jusqu'à environ 2,5 x In comme tu peux le voir sur cette courbe (merci wiki) :
    [​IMG]


    P.S : Pour l'ami Nikass ... Salut Vincent !! Machines tournantes, transitoires, sub-transitoires et composantes courant continu ... ça doit te rappeler quelques souvenirs, non ?
     
  11. gabber

    gabber Compagnon

    Messages:
    532
    Inscrit:
    15 Juin 2011
    Localité:
    entre calais et dunkerque
    Département:
    62
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    J'ouvre un post pour le sauvetage du variateur.

    Si c'est possible d'avoir d'autre feedback en plus de moissan en utilisation de groupe gègène pour alimenter un atelier , j'en serais ravis :D
     
  12. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 008
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    je confirme : en cas de court circuit sur l'edf ça ne fait pas caler la centrale nucleaire ! le courant n'est limité que par la section des cables et le transfo du quartier : ça peut etre enorme : il faut donc des fusible ou disjoncteur magnetique pour eviter de mettre le feu

    avec le groupe electrogene l'alternateur ne peut fournir qu'un courant limité : un disjonteur magnetique ne saute jamais ... soit le moteur cale ... soit il ralentit et fait un courant assez fort pour faire sauter le disjonteur thermique au bout d'un certain temps ... soit avec certain le courant n'est même pas suffisant pour faire sauter le disjoncteur thermique , et l'alternateur surchauffe et fini par griller

    au sujet du variateur electronique : il est normal que les transistor petent avec un court circuit franc : le courant n'est pas limité par le moteur ... surdimensionner les transistor pour pouvoir proteger par des fusibles rapide serait ruineux ... et en plus les fusible rapide sont aussi cher que les transistor

    progrès possible sur les variateur : self de filtrage a la sortie du variateur : but principal eviter d'envoyer de la haute frequence au moteur , donc eviter les sifflement et reduire l'echauffement du moteur : effet secondaire : limite le courant et permet a la regulation du variateur de couper sans griller les transistor en cas de court circuit
     
  13. heidi

    heidi Compagnon

    Messages:
    1 979
    Inscrit:
    12 Novembre 2009
    Localité:
    doubs besancon
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    Bonsoir,
    La rando était superbe même si aujourd'hui on ne voyait pas le Mt Blanc depuis les crètes proches de Besançon;à 1100m il y avait une bonne brise chaude qui tempérait admirablement la chaleur;ciel bleu magnifique;débit des ruisseaux en forte baisse heureusement encore quelques trous pour mes 4 chiens
    Merci à Calamentran et Moissan pour vos explications "lumineuses"; on est tellement habitué au confort apportés par les magnétos thermiques qui disjonctent en moins d'une seconde lorsqu'ils sont raccordés au réseau EDF;ça me gênait un peu de secourir toute ma maison avec ce fameux GE qui sort 3 phases et un neutre sans avoir la tranquilité d'un bon "magnéto thermique"hyper rapide" et "permanent"
    Pour Gabber ses machines seraient avant tout protégées par les thermiques de ses contacteurs de machines;j'avais retenu que l'ampérage grimpait en flèche sur court circuit ou sur effort trop important demandé au moteur en réseau"EDF";en alternateur cette notion d'Icc est inverse doncle "magnétique est "aveugle" voir inopérant;donc le moteur devrait s'arrêter et l'échauffement des fils finira par faire réagir le thermique;juste un peu stressant
    Vos infos surla "fiabilité des variateurs m'intérresse aussi mais là je décroche ;ma culture de Sapeur s'arrête à l'électricité "Bâtiment";pour le reste je me retourne vers l'ami "bth" qui vient prendre de temps en temps la "Ricoré du Randonneur"
    Sur le bon coin on arrive à trouver parfois à trouver des génératrices tri de 15 kw;pourquoi pas!!le dilemme "évacuation des gazs brûlés" et "mise en sécurité contre le vol et vandalisme" est parfois difficile à solutionner
    A l'époque de l'EJP l'abonnement tri de 12 ou 18 kw était abordable mais maintenant ça reste prohibitif
    A bientôt :wink:
     
  14. gabber

    gabber Compagnon

    Messages:
    532
    Inscrit:
    15 Juin 2011
    Localité:
    entre calais et dunkerque
    Département:
    62
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    La réparation de mon variateur semblant en mauvaise voix , je reviens sur l'idée du groupe electrogène.

    A chaque problème une solution comme disait l'autre.

    Pour les gaz, à l’extérieur, ça ne posera pas de problème. surtout que je pense le claquer sur un petite remorque avec insonorisation histoire de pas faire chier les voisins quand même.

    Contre le vandalisme, 200 kg de viande de chien sur patte répartis sur 4 bêtes refroidissent les ardeurs belliqueuse feront l'affaire.

    Moissan à l'air de dire qu'il vaut mieux un chinois récent qu'un vieux tromblon.
     
  15. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 008
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Utilisation d'un groupe electrogène pour l'atelier
    avec les moteur triphasé nucléaire on ne se rend pas facilement compte de la puissance consommé par les machines : pour le tour entre un outil qui coupe , ou qui coupe moins le moteur electrique ne change pas de bruit ... par contre quand le groupe electrogene n'est pas loin la difference est beaucoup plus facile a entendre !

    ça donne envie de mettre sur chaque machine un bon wattmètre

    crete proche de besançon ? le mont d'or ?

    pour l'alimentation d'une maison en cas de panne edf le probleme de disjoncteur ne se pose pas : il vaut mieux un groupe de faible puissance genre 2000W pour faire tourner juste ce qui est indispensable : disjoncteur inutile puisque le courant maxi du groupe est supportable par un fil 1,5mm2 quelconque

    le probleme est inverse : pas proteger l'instalation mais proteger le groupe pour ne pas le griller en cas de probleme
     
Chargement...

Partager cette page