1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Un puni à la Nouvelle .....

Discussion dans 'Blabla archive' créé par Anonymous, 8 Octobre 2010.

  1. Anonymous

    Anonymous Guest

    Un puni à la Nouvelle .....
    Bonjour a tous :-D

    On va bientot changer de " Haussaire"
    Le Haussaire ici - c'est le Haut Commissaire de la République
    Un Prefet quoi

    Le nouveau qui arrive fin octobre est surement puni c'est le préfet de Grenoble - enfin c'est ce qu'on lit dans la presse
    Le notre s'en va dans le Limousin

    Allez comme au bon vieux temps du bagne et de la commune

    '' Hop les punis - à la Nouvelle ''
     
  2. Berola

    Berola Compagnon

    Messages:
    1 895
    Inscrit:
    25 Octobre 2008
    Localité:
    Vallée du Rhône
  3. lesmarronschauds

    lesmarronschauds Ouvrier

    Messages:
    419
    Inscrit:
    11 Août 2008
    Localité:
    87 haute vienne
    Un puni à la Nouvelle .....
    Bonjour,

    Et celui qui part est aussi puni, fini la mer et le beau temps, il est Limogé, ou pire encore, envoyé en Creuse :evil: . J'espère que les creusois ne m'en voudront pas!.

    A+
     
  4. MOWOG

    MOWOG Compagnon

    Messages:
    861
    Inscrit:
    10 Octobre 2009
    Localité:
    Gard
    Un puni à la Nouvelle .....
    Ayant des origines Creusoises, je reconnais que le climat, ce n’est pas ça, mais la haute Vienne, c'est l'hôpital qui se fout de la charité.
    8-)
     
  5. rebarbe

    rebarbe Modérateur

    Messages:
    3 425
    Inscrit:
    24 Juin 2009
    Localité:
    91
    Un puni à la Nouvelle .....
    Je voudrais pas dire de bêtises mais Limoge n'est pas dans le Limousin?
     
  6. Gérard 45

    Gérard 45 Ouvrier

    Messages:
    256
    Inscrit:
    22 Novembre 2009
    Localité:
    (Loiret 45)
    Un puni à la Nouvelle .....
    Bonjour,

    Pour ceux qui ne seraient pas d'où vient cette expression, voici l'historique :

    Limoger.

    Renvoyer quelqu’un ou le destituer de ses fonctions.

    L'origine de ce terme remonte à la première guerre mondiale.
    En effet, les officiers qui étaient privés de leur commandement ou remplacés, pour manque d'efficacité, furent envoyés par le maréchal Joffre à Limoges située dans le département de la Haute-Vienne.

    Le verbe limoger, en référence à la ville de Limoges, entrait dans le vocabulaire courant.

    Placer à Limoges ou limoger devint alors le synonyme de renvoi ou de disgrâce.

    Bonne soirée à tous.
     
  7. Jipé 87

    Jipé 87 Modérateur

    Messages:
    946
    Inscrit:
    28 Décembre 2008
    Localité:
    Limousin
    Un puni à la Nouvelle .....
    Bonsoir à tous
    Pour lesmarronschauds : salut voisin.
    Sur le site de la Préfecture de la Haute-Vienne et du Limousin :

    http://www.haute-vienne.pref.gouv.fr/se ... ville/view

    "M. Yves Dassonville, préfet, haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, a été nommé préfet de la région Limousin, préfet de la Haute-Vienne en conseil des ministres du 6 octobre 2010. "

    Région Limousin = Haute-Vienne + Creuse + Corrèze
    @+
     
  8. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
  9. villabonni

    villabonni Compagnon

    Messages:
    579
    Inscrit:
    11 Décembre 2008
    Localité:
    Bonnat / La Creuse / Le Limousin
    Un puni à la Nouvelle .....
    Salut

    Mais qu'est ce que vous avez contre les Creusois, ce sont des gens accueillants :axe: toujours près à faire la fête :partyman: avec une population en pleine essor :smileyvieux: et le taux de criminalité le plus faible de France :smt066 c'est que du bonheur :hang:
     
  10. zou

    zou Ouvrier

    Messages:
    427
    Inscrit:
    7 Février 2008
    Un puni à la Nouvelle .....
    Wé, wé ...

    J'ai passé un mois sur le caillou de Nouméa à Koumak et à l'est et à l'ouest ; des punitions comme une telle mutation, je prends tout de suite.
     
  11. tranquille

    tranquille Compagnon

    Messages:
    4 181
    Inscrit:
    12 Avril 2008
    Localité:
    Aveyron - France
  12. patduf33

    patduf33 Administrateur

    Messages:
    11 420
    Inscrit:
    27 Décembre 2009
    Localité:
    FR33 Bordeaux
  13. Anonymous

    Anonymous Guest

    Un puni à la Nouvelle .....
    Bonjour a tous :-D

    Je viens de lire cela dans la presse locale
    Je crois que nous allons avoir un homme de tres grande valeur
    Et on a bien besoin ici en ce moment

    • Après votre éviction de la préfecture de l’Isère en juillet dernier, Nicolas Sarkozy vous envoie-t-il au bagne ?
    Ce n’est pas comme ça que je le vois. Je crois que le bagne n’existe plus en Nouvelle-Calédonie… Je suis très heureux de cette nomination et du rôle qu’il attend de moi.
    • Avant même votre éviction, il se dit que vous étiez candidat à un poste dans le Pacifique…
    Il avait effectivement été question pour moi d’être nommé en Nouvelle-Calédonie. Je n’étais pas candidat. J’étais préfet de l’Isère depuis un peu moins d’un an et demi. Je ne pensais pas du tout à bouger. Cette proposition m’a été faite. J’ai dit que j’étais intéressé. Les choses se sont déroulées normalement jusqu’aux événements de la Villeneuve (NDLR : quartier de Grenoble) et ma mise hors cadre fin juillet.
    • Comment expliquez-vous cette nomination ? Vous avez été sanctionné, puis, finalement,
    on vous nomme sur un territoire où il y a des enjeux importants, avec en perspective 2014…
    Je ressens cette nomination comme un gage de confiance. Je pense que le choix a été mûrement réfléchi. Je persiste à penser que mon éviction de mon poste de préfet de l’Isère n’était pas un désaveu. C’était la volonté du président de la République, dans le contexte du moment — de quasi-émeutes à la Villeneuve —, de lancer un signal fort en donnant la priorité à la lutte contre la délinquance et à la violence urbaine. Pour ça, il a considéré, comme il l’avait fait quelques mois auparavant en Seine-Saint-Denis, qu’il fallait nommer à ma place un policier. C’est comme ça qu’il l’a dit quand il est venu l’installer à Grenoble. Il avait indiqué que je n’avais pas démérité.
    • Qu’avez-vous fait depuis le 30 juillet ?
    J’ai passé quasiment deux mois au bord de la mer Méditerranée. Ma femme et moi sommes Montpelliérains. Nous nous sommes occupés de nos petits-enfants et particulièrement de notre troisième petite-fille née début août.
    • Avez-vous digéré cette mise à l’écart ?
    La page est tournée. Cela n’a pas été facile, mais j’ai retrouvé mes racines, ma terre, la famille, et l’amitié de beaucoup de mes collègues.
    • Vous aviez aussi eu le soutien du personnel de la préfecture…
    J’ai la faiblesse de penser qu’il aimait bien son préfet.
    • Etes-vous déjà allé en Nouvelle-Calédonie ?
    Non. Mais c’est mon troisième poste outre-mer, puisque j’ai été sous-préfet de Pointe-à-Pitre il y a à peu près dix ans, puis préfet de Saint-Pierre-et-Miquelon, il y a quatre ans et demi.
    • Vous avez gardé un attachement à l’outre-mer ?
    Oui, pour des raisons différentes, parce qu’entre Pointe-à-Pitre et Saint-Pierre-et-Miquelon ce n’est pas tout à fait la même chose… Mais j’ai gardé un attachement à ces endroits un peu particuliers. Il faut investir beaucoup de soi-même pour être à l’écoute des populations.
    • Quand prendrez-vous vos fonctions ?
    Ce n’est pas encore fixé. Je pense que ce sera entre la dernière semaine d’octobre et la première de novembre. Je n’ai pas encore appelé Yves Dassonville pour que l’on se mette d’accord. Et il faut que les ministères de l’Outre-Mer et de l’Intérieur me donnent leur feu vert.
    • Yves Dassonville a été un haut-commissaire très apprécié. Sa succession est-elle un challenge pour vous ?
    Bien sûr. L’autre partie du challenge est la période qui s’ouvre. Elle est importante dans l’histoire du territoire.
    • Quel haut-commissaire serez-vous ? Comment appréhendez-vous cette mission ?
    Pour l’instant, je ne connais que très peu de chose. Je n’aurai pas la prétention de vous dire ce que je ferai dans le détail. Je remplirai ma mission à Nouméa et sur le territoire comme je l’ai fait dans le passé, en étant à l’écoute et en mettant toute ma conviction, mon savoir-faire et mon expérience au service du territoire, de ses élus, de la population, et puis pour faire avancer les dossiers, qui ne manquent pas.
    • Vous avez quand même une idée des priorités…
    Le suivi du comité des signataires qui s’est réuni sous la présidence du Premier ministre. Je dois m’imprégner le plus rapidement possible. Il y aura aussi la préparation des Jeux du Pacifique.
    • D’après-vous, quelles qualités faut-il pour être haut-commissaire en Nouvelle-Calédonie ?
    Je pense qu’il faut de la fermeté, de l’écoute, une grande capacité à comprendre les problématiques des autres et, le moment venu, décider en se mettant toujours à la place des autres. Il faut, vraisemblablement et probablement plus qu’ailleurs, expliquer les positions que l’on peut être amené à prendre.
    Propos recueillis par David Martin (agence de presse GHM)

    L’homme de Grenoble
    En Guadeloupe, lorsqu’Albert Dupuy était sous-préfet de Pointe-à-Pitre, à la fin des années 1990, il lui est arrivé de repasser lui-même un coup de peinture blanche là où des militants de la centrale syndicale indépendantiste, l’UGTG, avaient tag
     
Chargement...
Articles en relation
  1. michto
    Réponses:
    31
    Affichages:
    1 848
  2. celinette
    Réponses:
    37
    Affichages:
    2 185
  3. HBX360
    Réponses:
    3
    Affichages:
    1 027
  4. tranquille
    Réponses:
    19
    Affichages:
    1 362
  5. fredbene
    Réponses:
    15
    Affichages:
    2 060

Partager cette page