1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Tour SOMUA 1950 / 1960 -- 3000 ep

Discussion dans 'Tours' créé par Xavier somua 3000 ep, 9 Mai 2012.

  1. Xavier somua 3000 ep

    Xavier somua 3000 ep Apprenti

    Messages:
    50
    Inscrit:
    9 Mai 2012
  2. Xavier somua 3000 ep

    Xavier somua 3000 ep Apprenti

    Messages:
    50
    Inscrit:
    9 Mai 2012
    Tour SOMUA 1950 / 1960 -- 3000 ep
    Je recherche documentation, année, type, peut-être avez vous eu l'occasion d' intervenir sur ce matériel ? j'ai un problème avec le "double embrayage = marche avant / marche arrière avec une fourchette mécanique et des "basculeurs" qui actionnent les disques opposés au sens de déplacement de la fourchette. Les disques sont lisses et en état convenable mais, malgré les démontages / remontages et en ayant fabriqué pas mal de pièces usées, l'embrayage ne fonctionne pas correctement... Usures des pièces périphériques ? Mauvais remontage lord des interventions précédentes ?? peut-être même pièces manquantes ???

    impossible de se procurer les données techniques ni même les croquis de montage chez SOMUA (Ernault Services) merci de me communiquer m^me une petite information... ça peut m'aider DSC04210.JPG
    ↑  Tableau de commande
     
  3. Xavier somua 3000 ep

    Xavier somua 3000 ep Apprenti

    Messages:
    50
    Inscrit:
    9 Mai 2012
  4. Xavier somua 3000 ep

    Xavier somua 3000 ep Apprenti

    Messages:
    50
    Inscrit:
    9 Mai 2012
  5. Xavier somua 3000 ep

    Xavier somua 3000 ep Apprenti

    Messages:
    50
    Inscrit:
    9 Mai 2012
  6. Pikatchouz

    Pikatchouz Apprenti

    Messages:
    210
    Inscrit:
    27 Mars 2009
    Localité:
    Lorraine
    Tour SOMUA 1950 / 1960 -- 3000 ep
    Bonjour l'ami et bienvenue sur le forum. Félicitations pour ton achat, je suis content de voir un troisième membre sur le forum qui possède un tour SOMUA.
    Je t'invite donc à vister la présentation de mon tour .
    L'usure de l'embrayage semble être un problème récurrent sur ces tours. Pour ma part je l'ai bloqué et j'ai monté un contacteur inverseur pour la commande du moteur. Cela n'est pas la solution idéale vu que le moteur tire un peu au démarrage et vu la taille de ton mandrin, cela sera pire chez toi.
    Lors de ma présentation certains membres m'avaient conseillé de retordre les pattes des rondelles pour récupérer l'élasticité et ajouter une rondelle pour compenser l'usure des disques, cela ne me parait pas une mauvaise idée.
     
  7. Xavier somua 3000 ep

    Xavier somua 3000 ep Apprenti

    Messages:
    50
    Inscrit:
    9 Mai 2012
    Tour SOMUA 1950 / 1960 -- 3000 ep
    Bonjour et mercui de vptre réponse,

    Effectivement, la presentation de votre tour ne m'avait pas échappé, je pense même que j'en connait le contenu par coeur ... car après bon nombres de recherches, je n'ai receuillis, comme vous, que très peu d'information. Mon problème se complique d'autant plus que mon tour a été démonté par les précédents propriétaires nous ne pouvons donc pas affirmer que les remontages précédant aient été fait convenablement.

    Historique supposé : Je pense que mon tour a été arreté suite à des problèmes d'embrayage qui patinait et quelques difficultés a ce procurer les pièces, ce modèle n'ayant été fabriqué qu'en faible quantité et qui plus est dans une période tournenté (après guerre, refonte de SOMUA, archives disparus ). Le tour a donc changé plusieurs fois de proprietaires et à chaque fois, tentative de remise en fonctionnement à échoué.

    La remise en marche du tour a nécéssité des essais, des manutantions, démontages, remontage, stockage de plus ou moins longue durée etc... et il est fort probable que les précédents intervenants aient (volontairement ou non) égarés des pièces même peut-etre mal remonté ??. par ailleurs, comme le système d'embrayage est tout de même un peu tiré par les cheveux, il faut faire quelques essais avant d'en comprendre les finesses. à cela ajoutons les pièces usées naturellement par le temps, les jeux par ci et par là mais surtout, les essais électriques ! car, la pompe a huile étant mécanique, si on inverse une phase elle tourne à l'envers et au lieu d'envoyer de l'huile sous pression dans les tuyauteries, elle aspire de l'air et "bulle" dans le reservoir !!. Je vous laisse imaginer le nombre de foies que cela a pu se produire et les conséquenses...

    Si vous avez la moindre info supplémentaires, merci de la partager.

    Xavier. DSC04190.JPG
    ↑  embrayage démonté
     
  8. giljf

    giljf Nouveau

    Messages:
    44
    Inscrit:
    22 Octobre 2009
    Localité:
    11400 castelnaudary
    Tour SOMUA 1950 / 1960 -- 3000 ep
    bonsoir xavier
    en examinant les photos on peut voir des marques des crans des diques sur les cotés des crans des noix, ces encoches avec le couple empéchent le déplacement des disques et ainsi leur appuis complet, je pense que tu devrais attenuer ces marque à la lime + toile abrasive (j'ai résolu certains problémes
    d'embrayge sur d'autres ensembles mécanique de cette facon la)
    cordialement
    jf
     
  9. amatour 29

    amatour 29 Ouvrier

    Messages:
    417
    Inscrit:
    14 Juillet 2010
    Localité:
    plouneventer
    Tour SOMUA 1950 / 1960 -- 3000 ep
    un somua de plus :-D :supz:
    je peut peut-etre démonté mon embrayage sur mon tour pour vous donner des infos si nécéssaire :prayer:
     
  10. papeteme

    papeteme Compagnon

    Messages:
    1 038
    Inscrit:
    14 Octobre 2009
    Localité:
    entre Savoie et Isère
    Tour SOMUA 1950 / 1960 -- 3000 ep
    Bonsoir Xavier Somua,

    Content de voir ce soir que tu présentes l'arbre des embrayages complètement démonté, c'est donc que tu as bien l'intention de ne pas baisser les bras. Je craignais que tu te laisses entrainer vers une solution peu élégante qui serait de neutraliser l'embrayage et de démarrer le moteur dans un sens ou dans l'autre.
    Je ne connais pas ces embrayages, j'ai juste eu à dépanner il y a bien longtemps un embrayage Sigma sur AMC. Mais, compte tenu du diamètre des disques et de ce qu'ils sont sur l'arbre d'entrée de boite (là où la vitesse est la plus élevée, donc le couple le plus faible) j'ai beaucoup de peine à admettre que ces embrayages patinent sur des tours de cette taille alors que nous ne faisons que des travaux d'amateur.
    Sans critiquer quiconque, je pense plutôt que le serrage qui est fait ne l'est pas sur les disques mais est limité par un phénomène parasite.
    Pendant l'embrayage, la bague centrale est déplacée par une fourchette ; comment est fait ensuite le maintien de l'embrayage ? La présence d'un dispositif remplissant cette fonction est indispensable, sinon, la fourchette soumise à un effort continu s'userait très vite.
    Sur l'embrayage Sigma qui semble être l'évolution du tien, ce maintien est fait par des billes qui se déplacent, engendrant même une amplification de force.
    Je pense que tu as un grand intérêt à bien comprendre le mécanisme "d'auto maintien"de l'embrayage car c'est peut être bien là que se trouve la cause de tes ennuis.
    Si tu remets des photos, essaye de nous mettre en évidence ces pièces de blocage.
    Amicalement. Papeteme
     
  11. papeteme

    papeteme Compagnon

    Messages:
    1 038
    Inscrit:
    14 Octobre 2009
    Localité:
    entre Savoie et Isère
    Tour SOMUA 1950 / 1960 -- 3000 ep
    Re,
    Débrouille toi SVP à bien nous faire comprendre comment fonctionne l'auto-maintien en position embrayée MAV ou MAR.
    Est-ce le rôle des chiens qui se trouvent dans les saignées en étoile dans le moyeu de la bague ?
    Si oui, étudie attentivement leur mouvement car il ne serait pas étonnant qu'ils travaillent en genouillère = transformer un grand déplacement en une grande force.
    Si tel est le cas, le réglage est pointu et peut ne pas être évident.
    Comme toujours, il tarde d'avoir la réponse.
    Papeteme
     
  12. Pikatchouz

    Pikatchouz Apprenti

    Messages:
    210
    Inscrit:
    27 Mars 2009
    Localité:
    Lorraine
    Tour SOMUA 1950 / 1960 -- 3000 ep
    D'après mes souvenirs, le vérrouillage est bien effectué par les chiens dans la bague centrale. Après un premier démontagem, j'avais vu un système pour resserrer les disques. J'avais donc remis l'arbre en place pour essai avec différents serrages. Dans tous les cas, l'embrayage pouvait rester verrouillé sans maintenir le levier de commande mais très serré ou très relaché, il patinait toujours.
    Quand j'ai reçu le tour, après montage d'un moteur, j'ai percé un morceau d'alu en diamètre 10. Au départ, cela se passait bien puis j'ai remarqué que le mandrin semblait ralentir. J'ai appuyer un peu plus fort le forêt et j'ai fait caler le mandrin et le moteur tournait librement. Par la suite, je me suis effectivement demandé comment l'ancien propriétaire avait pu l'utiliser en dernier car une fois la boite bien huilée, l'embrayage patinait au bout de moins d'une minute.
    D'un autre côté, si l'ancien utilisateur a modifié le serrage de l'embrayage, c'est qu'il avait constaté un glissement.
    Je précise que le premier moteur que j'ai monté tournait à 1000 tr/min avec une petite poulie ce qui me donnait une vitesse de l'ordre de 350tr/min sur l'arbre d'entrainement au lieu de 1500 tr/min normalement. Cette vitesse trop faible a peut-être amplifiée le glissement.
     
  13. papeteme

    papeteme Compagnon

    Messages:
    1 038
    Inscrit:
    14 Octobre 2009
    Localité:
    entre Savoie et Isère
    Tour SOMUA 1950 / 1960 -- 3000 ep
    Bonjour Pikatchouz,
    Effectivement, percer dans de l'alu un trou de 10 ne devrait pas faire tousser un tour prévu pour un moteur de 12,5 cv, tout au plus cela devrait à peine le faire sourire. Raison de plus pour ne pas accepter intellectuellement la normalité de ce patinage.

    [/quote]

    Cet embrayage travaille par pression sur des disques qui sont alternativement liès à la cloche et à l'arbre. Le couple transmis dépendra :
    - de la surface de contact entre les disques (obligation qu'ils soient plans et non voilés ou côniques)
    - du coefficient de glissement entre les disques (nature des revêtements, présence et nature de l'huile)
    - de la pression appliquée sur ce mille feuille de disques alternés.
    Dans ces trois paramètres, la vitesse de rotation ne figure pas car ce n'est pas un embrayage centrifuge.
    Par contre, il faut quand même parler de la notion de physique trop vite oubliée de "puissance, vitesse et couple"
    Une régle simple : à 750 T/min le couple en mkg est égal à la puissance en CV, à la moitié pour 1500 T/min et au double à 375 T/min.
    Si tu as fait passer la vitesse de cet arbre de 1500 T/Min à 350, tu dois, pour conserver le même couple à l'embrayage, baisser la puissance installée dans le même rapport : 1/4,3 soit 12,5 /4,3= 2,9 CV.
    Le couple maxi normal de travail devait être voisin de 6,5 Mkg . Peux tu faire un montage pour l'essayer à l'établi et voir à partir de combien il glisse.
    Si mon raisonnement physique est faux, je demande qu'il soit corrigé.
    L'intérêt d'un embrayage sur une machine de cette taille est tel que cela vaut bien de solliciter les neurones vieillissants.
    Amicalement . Papeteme.
     
  14. Pikatchouz

    Pikatchouz Apprenti

    Messages:
    210
    Inscrit:
    27 Mars 2009
    Localité:
    Lorraine
    Tour SOMUA 1950 / 1960 -- 3000 ep
    Bonjour papeteme,
    Le moteur que j'avais installé avais une puissance de 2.5ch, donc si ton calcul est exact, je n'ai pas dépassé le couple maxi. J'avais aussi bloqué le mandrin et fait tourné la poulie à la main, ça glissait et je ne pense pas développer un couple de 6.5mkg avec mes petites mains sur une poulie de 250mm de diamètre environ.
    Maintenant tu as certainement raison pour la géométrie des disques, je n'ai pas fait spécialement attention mais s'il sont usés en cône, le contact se fait au centre d'où un fort serrage et un couple transmis très faible.
    Vu le temps qu'il faut pour monter / démonter l'abre d'embrayage, je ne veux pas spécialement changer mon système qui me donne toute satisfaction. La seule chose qui manque c'est le frein que j'ai supprimé avec l'embrayage mais j'ai trouvé une solution pour le réutiliser.
    Le frein est composé d'un sangle que frotte sur une poulie. Le mécanisme pour tendre la sangle est actionné par le levier d'embrayage en position neutre. A l'extérieure de la boite à vitesse, il y a une tige filetée pour retendre la sangle. Je pense donc fixer un levier sur cette tige actionné par un vérin pneumatique.
     
  15. copeau 78

    copeau 78 Compagnon

    Messages:
    2 068
    Inscrit:
    31 Août 2011
    Tour SOMUA 1950 / 1960 -- 3000 ep
    Bonjour

    OK avec Giljf , les languettes des disques finissent par faire des marques dans les cages et sur les noix
    des embrayages . il faut supprimer ces marques mêmes si elles paraissent insignifiantes .

    je suppose que les empilages sont constitués de disques lisses et de disques revêtus d' un matérieau
    de friction .
    je ne connais pas ce qui a été utilisé sur ce tour , mais ce type d' embrayage est également très
    répandu dans l' industrie , le poids lourd ( boites automatiques ) et les engins de TP ( boites autos
    et embrayages de direction sur les chenillards ) ; il y a eu plein de soucis lorsque l' amiante a été
    prohibé , les matériaux de substitution se désagrégeaient ( beurk !!! ) fabricants de disques et
    pétroliers ont ramé pas mal de temps pour éliminer ce souci .
    en TP le maintien en appui des embrayages se fait grâce à une pression - mécanique ou hydraulique et
    le relâchement à l' inverse .
    je suis étonné de ne point voir de ressorts ( multiples ou grosse Belleville ) car si c'est uniquement un
    verrouillage par genouillère ou autre dispositif qui maintien l' empilage en pression , bien d' accord avc
    Papeteme , le réglage doit être très pointu !!!
    outre le bon état du matériau de friction , il te faut contrôler la planéité des disques qui doit être parfaite.
    si le matériau de friction est usé ( pas facile à estimer si tu ne connais pas l' épaisseur du disque neuf )
    mais bien sûr pas trop , tu peux compenser avec une rondelle de dimensions adhéquates fixée au fond
    de la cloche avant usinage définitif .
     
Chargement...

Partager cette page