1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Tête multiplicatrice NIKKEN X5

Discussion dans 'Accessoires et outils de coupe pour fraisage' créé par ankh41, 21 Novembre 2011.

  1. ankh41

    ankh41 Apprenti

    Messages:
    178
    Inscrit:
    21 Avril 2010
    Localité:
    Romorantin
    Tête multiplicatrice NIKKEN X5
    Bonjour à tous,

    A titre d'information, pour les curieux qui ont déjà vu ce type de tête ou pour ceux à qui ça pourrait donner des idées :wink:, voila ce que ce matériel a dans le ventre.

    Cordialement,

    Phil. P1030526.JPG
    ↑  Ensemble des pièces constitutives en enfilades. Il n'y arien à changer, tout est nickel. Juste de la graisse neuve et ce sera OK!
    P1030527.JPG
    ↑  La broche remontée avec ces 4 roulements: 2 - une entretoise - 1 - bague fileté de blocage - le pignon de 23 dents et 1 arrière qui est le seul étanche.
    P1030528.JPG
    ↑  Un petit extracteur en cloche, petit outil indispensable à fabriquer pour extraire les deux axes des pignons satellites.
    P1030530.JPG
    ↑  La broche remontée dans le fourreau avec les 2 pignons satellites de 34 dents montés sur roulements à aiguilles.
    P1030531.JPG
    ↑  La " cloche " avec la couronne interne de 91 dents + ses 2 roulements immobilisés par une bague filetée prête à être remontée. Tout les roulements et pignons ont étés graissés à la MoS2.
    P1030532.JPG
    ↑  Ne manque plus qu'une dernière bague avec son clip.
    P1030533.JPG
    ↑  La tête prête à entrer en action! ( La pince est de diamètre 10, clefs plate de 25 pour le blocage. Entré maximum de 4000t/mn pour 20000 maxi en sortie. )
    P1030539.JPG
    ↑  Utilisation sur la Thiel à 800tr/mn ce qui me donne un 4000 bien suffisant pour mes usinages...La mèche droite de Diam.11 est de fabrication maison dans un barreau de Hss de diam. 12. j'ai du faire un blocage de broche " rustique " avec une section de cornière. (je sais, c'est pas bien les outils sur la table, mais une servante ne devrait plus tarder à étoffer l'atelier...)
     
  2. Marc_77

    Marc_77 Compagnon

    Messages:
    632
    Inscrit:
    28 Mars 2010
    Localité:
    Seine & Marne
    Tête multiplicatrice NIKKEN X5
    Superbe démonstration, on comprend tout de suite mieux comment çà fonctionne.

    Tu utilises donc ta fraiseuse pour le bois ? Ça m'intéresse bigrement ...

    Par curiosité, quel est le prix de ce magnifique engin.

    Cordialement

    Marc
     
  3. didbaba

    didbaba Compagnon

    Messages:
    1 325
    Inscrit:
    29 Mai 2011
    Localité:
    Indre et Loire
    Tête multiplicatrice NIKKEN X5
    Bonjour, je rejoins marc_77 sur le sujet :

    ça laisse songeur sur les capacités de cette petite tête pour attaquer le bois.
    On atteint la bonne plage de vitesses. Je le note, car j'ai aussi l'intention de travailler certains bois avec ma fraiseuse.

    Je remarque derrière des morceaux de bois qui seront bien jolis après usinages.
    J'ai une inquiétude sur la poussière de bois et l'huile de fraiseuse, (sans compter les poumons).
    Ajouter une aspiration puissante à la place de l'arrosage automatique me parait bien, voir indispensable.
    Que constates-tu, dans ton atelier sur tes machines ?

    On va peut-être devoir ouvrir un sujet (Travail du bois à la fraiseuse.), ou en tout cas faire des recherches sur le forum. Il doit déjà y trainer des idées.
     
  4. ankh41

    ankh41 Apprenti

    Messages:
    178
    Inscrit:
    21 Avril 2010
    Localité:
    Romorantin
    Tête multiplicatrice NIKKEN X5
    Bonjour à tous,

    J'ai eu cette tête NIKKEN aux enchères sur ebay pour 323 euros avec les frais de port. Apparemment la bête existe toujours au catalogue LYNDEX-NIKKEN: ( Ils en ont même une qui monte jusqu'a 36000 :shock: )

    http://www.lyndexnikken.com/products-vi ... 9p6737.htm

    Mais le prix du neuf :?: .A mon avis, vu la qualité de la fabrication, elle n'est pas donnée...

    Dans le cadre de la mise en bois en armurerie (Ou "fabrication de crosse" pour le néophyte), je suis confronté à 2 types de montures (crosses) très différentes:
    - La monture traditionnelle, sur des armes qui remontent parfois à la fin du XIXème siècle et pour lesquelles la mise en bois se fait à l'aide de l'outillage et des techniques traditionnels ( ciseaux, gouges, outils de formes, bédanes, etc...), à moins de posséder une petite CNC avec palpeur ou lecture laser de la crosse d'origine (Quand elle existe encore... et même avec ce matériel, on ne peut que faire une ébauche, la finition se fera quand même manuellement).
    - Des mise en bois mécanisées, qui, dans le domaine civile, se sont répandues après la seconde Guerre mondiale. (sur les armes militaires, cela ce faisait depuis longtemps!) C'est sur ce deuxième type de mise en bois que je pratique depuis longtemps la mécanisation à la fraiseuse. ( L'idéal serait une défonceuse avec table croisé mais faute de place...) Là où je travaillait avant, c'était sur une petite Crouzet FC100 dont j'avais supprimé l'avance auto pour avoir le maximum de course en X.(300 Maxi!). Je lui ai fait faire des choses que la morale mécanique réprouverait :mrgreen:. Sur la Thiel , avec la visu, le déplacement manuel supplémentaire de la table universelle en Y et sa plus grande capacité de courses, c'est le pied! Je fais, soit de l'usinage aux coordonnées pour tous ce qui est droit, soit de l'usinage en courbe au tracé, en visuel, en agissant sur les 2 volants en X et Y. Je termine ensuite ma mise en bois à la sanguine (équivalent du bleu des ajusteurs) de manière traditionnelle.

    C'est vrais que la poussière de bois et l'huile machine ne font pas très bon ménage car la poussière absorbe l'huile et ça "pâte". Il faut avoir le chiffon ou l'aspirateur à la main et la pompe à huile toujours pleine :-D
    Quand j''usine du bois, c'est essentiellement du noyer; ébène et corne accessoirement. Mais mes volumes de copeaux en fraisage reste quand même faible. Le profil de la crosse est sortie à la scie à ruban pour le détourage puis à la plane et à la râpe pour les formes. Je précise que je ne fais pas des crosses tout les jours...

    Cordialement,
    Phil.
     
  5. wintereivax

    wintereivax Ouvrier

    Messages:
    340
    Inscrit:
    7 Septembre 2008
    Localité:
    Suisse - Vaud
    Tête multiplicatrice NIKKEN X5
    Salut,

    Petit hors-sujet: pourquoi est-ce qu'il y a 4 roulements? Question subsidiaire, quel est la raison de cet arrangement?
    Je suis juste curieux, c'est une "pure" question :)

    Bonne journée,
    Xavier
     
  6. ankh41

    ankh41 Apprenti

    Messages:
    178
    Inscrit:
    21 Avril 2010
    Localité:
    Romorantin
    Tête multiplicatrice NIKKEN X5
    Bonsoir à tous,

    Une hypothèse pour l'empilement et la disposition (précharge avec les 2 bagues intermédiaires) des roulements (et après consultation de la fiche technique):
    C'est peut-être la formule nécessaire pour obtenir les 10 microns en précision de rotation annoncés à une distance de 4 fois le diamètre de la pince par rapport à la face de cette dernière (4 cm dans mon cas) :roll:
    Cela offre aussi une meilleur tenu aux efforts axiaux et radiaux en les répartissant sur de multiples roulements...

    Cordialement,
    Phil
     
  7. wintereivax

    wintereivax Ouvrier

    Messages:
    340
    Inscrit:
    7 Septembre 2008
    Localité:
    Suisse - Vaud
  8. papeteme

    papeteme Compagnon

    Messages:
    1 039
    Inscrit:
    14 Octobre 2009
    Localité:
    entre Savoie et Isère
    Tête multiplicatrice NIKKEN X5
    Bonjour,
    Beau reportage de la rénovation de cette tête multiplicatrice. Un vrai travail d'armurier !

    A la suite de ce post, pourrions nous ouvrir un échange sur les possibilités et les dangers d'employer une MO pour usiner le bois ?
    C'est si tentant, quand on doit faire des travaux précis et qu'on a la fraiseuse sous la main de s'es servir !
    Quels risques exacts il y a ?
    - Abrasion ? certains bois sont ils plus abrasifs que la fonte ?
    - Chimiques ? la combinaison ''copeaux ou poussières plus huile'' crée t'elle de l'acidité donc de la corrosion ?
    - Assèchement du film d'huile sur les glissières ? les trainards de tour et les consoles de fraiseuses sont de plus en plus équipés de graissage centralisé.
    J'aimerais bien que des utilisateurs chevronnés nous disent ce qu'ils ont constaté et comment ils font : refus absolu de travailler le bois ou usge modéré en veillant à ..........et à ............ En un mot qu'ils nous fassent profiter de leur expérience.
    Par ailleurs, si les machines à bois et les MO sont dans le même atelier, faut-il couvrir les M.O. d'une housse tissus pendant les périodes ''travail du bois''?
    Bien cordialement. Papeteme
     
  9. confit

    confit Apprenti

    Messages:
    168
    Inscrit:
    6 Janvier 2008
    Localité:
    bussiere galant 87
    Tête multiplicatrice NIKKEN X5
    bonjour
    j'ai fais dérnièrement un établi classique de menuisier pour mon atelier "bois". Atelier séparé à cause de la poussière.
    J'avais des tenons et mortaises de 25x50 mm à faire pour les assemblages, je les ai fais sur ma fraiseuse "SOMUA".
    Avant tout usinage j'ai essuyé au mieux les glissières, pendant l'usinage l'aspirateur était au plus près de la fraise et ensuite j'ai nettoyé toute la machine et refait tous les graissages (huilage). Cétait la première fois que j'usinais du bois.
    Ci-dessous l'établi réalisé.
    cordialement
    bg


    attachment=0]Copie de etabli2

    (Copier).JPG[/attachment]

    Copie de etabli2 (Copier).JPG
     
  10. cynci01

    cynci01 Ouvrier

    Messages:
    295
    Inscrit:
    23 Juin 2008
    Localité:
    Rhône alpes
    Tête multiplicatrice NIKKEN X5
    Bonsoir ankh41,

    As-tu de la doc technique sur ce multiplicateur, je possède la même. La graisse que tu as utilisée est-elle celle préconisée par Nikken ?
    En tout cas merci pour ce reportage photo très intéressant.

    Cordialement
    Thierry
     
  11. ankh41

    ankh41 Apprenti

    Messages:
    178
    Inscrit:
    21 Avril 2010
    Localité:
    Romorantin
    Tête multiplicatrice NIKKEN X5
    Bonjour à tous,

    Non Cynci01, je n'ai malheureusement eu aucune doc avec la tête. Les seules données technique sont celle que j'ai trouvé sur le site Lyndex-Nikken.

    Pour la graisse je ne connais pas les caractéristiques de celle recommandée par Nikken mais je me suis fié a la couleur et à l'odeur de celle présente lors du démontage. Et puis la MO2 que j'ai convient pour ce type d'usage et même si ce n'est pasgraisse recommandée, il n'y a pas mort d'homme :-D

    Je reviens sur les inconvénients pour les MO à usiner du bois (et hormis la poussière déjà mentionnée).
    Je pense avant tout aux hautes vitesses de rotation nécessaires à une bonne qualité de coupe/surface, si l'on utilise des mèches de petit diamètre. Même si les efforts de coupe sont très réduit par rapport à l'usinage de l'acier, ces vitesses mettent les roulements et pignons des broches à rude épreuve :sad: Je me souvient encore de la température de la tête de la Crouzet après 1 heure plus ou moins continue à 1680 t/mn :twisted: (Je ne l'utilisait pas à la vitesse maxi de 2500 en raison du bruit ou plutôt, devrais-je dire,...du hurlement de la broche :shock: )

    Pour ce qui est du coté abrasif de certain bois, (le pire étant les composites types agglo et multiplis car très chargés en colle et pour lesquels l'utilisation de fraises carbure est fortement conseillé à partir d'un certain volume de copeaux) , l'utilisation de fraises neuves réservées dés le départ à leur seul usinage est conseillé.

    Après, il y a les connaissances de base indispensables à l'usinage de ce matériau. Si par certains procédé de fabrication comme le laminage ou le forgeage, un acier devient, dans certaines proportions, anisotrope (L'anisotropie (contraire d'isotropie) est la propriété d'être dépendant de la direction. Quelque chose d'anisotrope pourra présenter différentes caractéristiques selon la direction.). Le bois est par excellence le matériau anisotrope, avec réserve inépuisable de surprise à l'usinage :mrgreen:
    Et n'oublions pas les problèmes de tanin, qui oxyde les tables, d'hygrométrie, qui fait varier la section des pièces au fil des jours, etc...que du bonheur :-D

    Cordialement,
    Phil.
     
  12. cynci01

    cynci01 Ouvrier

    Messages:
    295
    Inscrit:
    23 Juin 2008
    Localité:
    Rhône alpes
    Tête multiplicatrice NIKKEN X5
    Bonjour Phil

    Donc nous avons les mêmes sources de documentation. Si je trouve quelque chose je ne manquerais pas de le mettre dans la rubrique manuels et documentation.

    Bonne continuation

    Thierry
     
  13. ankh41

    ankh41 Apprenti

    Messages:
    178
    Inscrit:
    21 Avril 2010
    Localité:
    Romorantin
    Tête multiplicatrice NIKKEN X5
    Bonjour à tous,

    Ci-dessous une utilisation de la tête multiplicatrice non prévue par le constructeur :-D (Après mise à 0 du // de la table universelle de la Thiel et vérification du // de l'assise de l'étau bien sûr!)
    La meule utilisée est une petite boisseau de l'appareil à rectifier de mon Schaublin 102-N.
    A utiliser avec prudence et modération mais j'avoue que ce premier essai m'a donné des idées :twisted:
    Je me demandais chez qui faire rectifier des lames de scie afin d'en faire des "fendantes" pour nos fentes étroites de tête de vis d'armurerie (4 à 6/10) mais je crois que j'ai trouvé ma réponse :idea: :mrgreen:

    Cordialement,
    Phil.

    P1030608.JPG
    ↑  Après quelques petites( les mors sont traités!) passes à la fraise carbure, passage à la meule boisseau à 6850 tr/mn.
    P1030611.JPG
    ↑  Bien sûr, cela ne vaux pas une rectification classique , mais cela dépanne bien avec précision!
     
Chargement...

Partager cette page