1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Système d’électro-érosion fait maison.

Discussion dans 'Divers' créé par seb89, 25 Juillet 2015.

  1. seb89

    seb89 Ouvrier

    Messages:
    498
    Inscrit:
    20 Février 2010
    Localité:
    Auxerre
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Bonjour,

    Il y a quelque temps, j’avais besoin de percer des trous dans un ressort plat.

    Évidemment, ce fut un échec.

    Après quelques recherches sur le net, j’ai découvert l’électro-érosion.

    Technique qui doit permettre de percer des trous dans des matériaux conducteurs quelque soit leurs duretés.

    En m’inspirant des travaux de « Ducran lapoigne » sur ce forum, j’ai réalisé ma machine dont voici une description.

    La partie mécanique est essentiellement constituée de plaques d’aluminium de 10mm et 15mm d’épaisseur (récupération), de laiton et de visserie inox.

    Le diélectrique étant de l’eau déminéralisée, j’ai évité les matériaux qui s’oxydent trop facilement.


    Pour commencer, la base : Une plaque d’aluminium de 180mm x 210mm x15mm, un tube carré en aluminium de 25mm x 25mm en 2mm d’épaisseur (Provenance GSB), un manchon de 21mm x 21mm ( à l’intérieur du tube) et un renfort (Pour assurer la perpendicularité de la colonne)

    Le tout assemblé avec des vis TF de 4 et 5 en inox.
    Base électro-érodeuse.jpg

    Le mécanisme de déplacement de l’électrode, toujours en aluminium, est constitué d’un chariot coulissant sur des queues d’aronde avec des lardons en laiton.

    N’ayant pas de plaque d’épaisseur suffisante, les queues d’aronde sont vissées sur une plaque de 10mm d’épaisseur.

    Je ne sais pas si tout cela est recommandé, mais ça fonctionne, sans trop de jeu et le mouvement est doux et sans points durs. (Coup de bol ?)

    Mécanisme vue de droite.jpg

    Mécanisme vue de gauche.jpg

    Le déplacement du chariot se fait à l’aide d’une tige filetée de 3 (En acier, en attendant d’en trouver une en inox) et d’une noix en laiton. Cette tige est entraînée par un moteur via une courroie crantée à une vitesse de quelques tours minutes. (Une vingtaine environ.)

    Roulements et vis.jpg

    Le moteur réducté est de récupération et d’origine inconnue, mais semble être de bonne qualité (swiss made)
    Support moteur.jpg

    Après les premier essais, le diélectrique devenant rapidement tout noir, j’ai rajouté un système de filtration. Il est constitué du bocal d’un vieux filtre anticalcaire, de mousse comme matière filtrante et d’une pompe d’aquarium. Au départ je voulais utiliser un filtre à gazole, mais quand j’ai vu le prix… aie !!!

    Avec la mousse la filtration est efficace et le nettoyage (Fréquent) est facile.

    Filtre.jpg


    Matière filtrante.jpg


    Par contre, la pompe d’aquarium, malgré un débit intéressant n’a pas de pression et l’arrosage de la pièce n’est pas suffisamment efficace. (Point à améliorer)
    Pompe.jpg


    Le porte électrode est fait à partir d’un manchon 12 x 17 de plomberie en laiton sur lequel j’ai moulé une résine de réparation servant d’isolant.

    Porte électrode fixe.jpg


    J’ai également réalisé un porte électrode rotatif, qui améliore efficacement la vitesse de perçage et donne d’autres possibilités à la machine

    Porte électrode rotatif.jpg


    Voila, c’est un peu près tout pour la partie mécanique.
    Si certaines personnes sont intéressées j’essaierai de répondre à d’éventuelles questions.
    Serge.
     
    Dernière édition: 29 Novembre 2016
    Case590 apprécie ceci.
  2. chabercha

    chabercha Compagnon

    Messages:
    5 219
    Inscrit:
    9 Janvier 2009
    Localité:
    FR84 Vaucluse
  3. ducran lapoigne

    ducran lapoigne Ouvrier

    Messages:
    498
    Inscrit:
    6 Mars 2010
    Localité:
    belgique (du sud)
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Belle réalisation !

    Si je comprends bien, tu fais tourner l' eau déminé en circuit fermé via ton filtre

    mesures tu la conductivité pour décider du moment d' éliminer cette eau polluée ?

    ou bien as tu d' autres critères

    perso, je viens de faire la démarche d' acheter su la bay un conductivimètre
    je l' attends avec impatience ...

    ++
    Antoine
     
  4. bop55

    bop55 Compagnon

    Messages:
    1 304
    Inscrit:
    31 Décembre 2011
    Localité:
    Bar le Duc
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Bonjour,
    +1, curieux de voir la suite car l'electro-erosion est un domaine qui m'est totalement inconnu.
     
  5. seb89

    seb89 Ouvrier

    Messages:
    498
    Inscrit:
    20 Février 2010
    Localité:
    Auxerre
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Bonjour à tous,
    Alors oui, je mesure la conductivité avant et après chaque essai, à l'aide d'un petit montage trouvé sur le net. je ne retrouve plus le lien, mais je vous montre le schéma:
    Schéma sonde.jpg


    Évidemment ce montage ne donne pas la valeur réelle de la conductivité, mais me permet de voir son évolution et donc de décider du changement de diélectrique.
    La suite ne va pas tarder...
    Serge.
     
    Dernière édition: 26 Juillet 2015
  6. seb89

    seb89 Ouvrier

    Messages:
    498
    Inscrit:
    20 Février 2010
    Localité:
    Auxerre
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Bonjour,
    Je viens de retrouver le lien que j'avais déjà poster.
    http://www.ac-grenoble.fr/apisp/fabmat/sonde_cond.htm
    J'ai juste rajouté un régulateur 5 Volts et modifié l'étage d'entrée pour la sonde.(qui n'est qu'une fiche Jack mâle de 6,35mm)
    Sonde.jpg

    Il n'y a plus qu'à raccorder la sortie sur un voltmètre calibre 2 ou 4 Volts.
    Serge.
     
  7. seb89

    seb89 Ouvrier

    Messages:
    498
    Inscrit:
    20 Février 2010
    Localité:
    Auxerre
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Bonsoir,
    Pendant que le forum ne fonctionnait plus, j'ai apporté deux petites modifications.
    Tout d'abord, j'ai remplacé la tige filetée en acier par une tige filetée en inox.(Moins de risque d'oxydation.)
    Ensuite j'ai réalisé des graduations sur le chariot coulissant. Grâce au vernier, j'arrive à estimer assez facilement le 1/10 ème de millimètre. Ce qui facilite la décision d’arrêter l'usinage en cours, étant donné que l'on ne voit pas grand-chose sous l'eau.
    Graduations chariot.jpg
    J'ai oublié de mettre une photo du système complet...
    Ici, avec le porte-électrode fixe:
    Electro-érodeuse tête fixe.jpg

    Et là, avec le porte-électrode rotatif:
    Electro-érodeuse tête rotative.jpg

    La description de la partie électronique devrait suivre...
    Serge.
     
    Case590 apprécie ceci.
  8. ducran lapoigne

    ducran lapoigne Ouvrier

    Messages:
    498
    Inscrit:
    6 Mars 2010
    Localité:
    belgique (du sud)
    Système d’électro-érosion fait maison.
    bonjour,

    lorsque tu usines avec ta machine, l' étau est immergé ou bien l' arrosage suffit ?

    j' ai acheté ce livre :

    http://www.camdenmin.co.uk/collecti...build-a-pulse-edm-machine-the-next-generation

    si ce que je lis sur le web est exact, le fait de travailler en impulsions change la vie ....

    en tout cas, bien vu le coup du filtre, resterait à faire une petite pièce pour mesurer la conductivité en continu

    ++ sur le forum
    Antoine
     
  9. seb89

    seb89 Ouvrier

    Messages:
    498
    Inscrit:
    20 Février 2010
    Localité:
    Auxerre
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Bonjour Antoine,

    Pour l'instant je n'ai fait que des essais avec la pièce à usiner, recouverte par 10 à 20mm d'eau.
    La pompe utilisée n'a pas assez de pression et le débit à la sortie du filtre est trop faible.
    Je viens de récupérer une petite pompe immergé en 12 Volt (Circuit d'eau de camping car je pense?).
    Cela devrait améliorer l'arrosage, à voir...

    En ce qui concerne la sonde, il suffirait de remplacer l'alimentation à pile par une alimentation secteur.
    Laisser la sonde en permanence dans le bain et mettre un voltmètre de tableau.
    Reste à voir si la sonde, ne se détériore pas trop vite? ( Phénomène d’électrolyse...)

    La partie électronique est provisoire. J'ai voulu faire simple et rapide pour les premiers essais.(Curiosité et impatience! )
    Je compte bien étudier un système à impulsions et la commande d'un moteur P à P prochainement, vue les résultats déjà obtenus. En attendant je continue les expérimentations, afin de voir les limites du système.

    Serge.
     
  10. seb89

    seb89 Ouvrier

    Messages:
    498
    Inscrit:
    20 Février 2010
    Localité:
    Auxerre
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Bonjour,

    La corrosion est un problème.
    J'ai fait des essais avec du pétrole, mais dans un petit récipient car je crains l'incendie, et il n'y a pas eu de problème.

    Mon bac plastique à une contenance de plus de 10 litres, et je n'aimerais pas qu'il s'enflamme.
    Pourtant le pétrole à bien des avantages: Pas d'oxydation de l'aluminium, Conductivité nulle et qui semble le rester, grande fluidité etc...
    J'aimerais que l'on me dise qu'il n'y a pas de danger!!!

    Serge.
     
    Dernière édition: 3 Août 2015
  11. seb89

    seb89 Ouvrier

    Messages:
    498
    Inscrit:
    20 Février 2010
    Localité:
    Auxerre
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Bonjour à tous, et merci à tous ceux qui apprécient ce sujet.


    Voici une courte description de la partie électronique de mon système.

    Pour commencer la partie « puissance du montage », qui n’est en fait qu’une simple alimentation de 32 Volts redressée filtrée.


    Schéma puissance.jpg


    Sur le schéma, il y à plusieurs condensateurs de filtrage car je pensait au départ faire une alimentation de 60 Volts et je n’avait pas de condensateurs de 4700µF/100V.

    On distingue également plusieurs condensateurs non polarisés commutés par des interrupteurs
    afin d’adapter l’énergie des étincelles au travail à effectuer.

    D’ailleurs si c’était à refaire, une progression par un facteur de 10 serait préférable je pense.
    Ici j’ai de 20 à 100µF par saut de 20µF, et la différence entre chaque valeur n’est pas évidente dans la pratique.
    Pour certain essais, j'ai remplacé le premier 22µF par un 0,47µF.

    On peut voir également une résistance en série de 10Ω de forte puissance qui limite l’intensité à environ 3,2A en cas de court circuit.

    Résistance 10 ohms 100 W.jpg


    Je dis de « forte puissance », car je l’ai bobiné à partir d’une résistance de sèche cheveux et que pour l’essayer je l’ai faite monter à 250°C en 10 minutes avec 32Volts, soit une centaine de Watts.
    Heureusement en utilisation je n’ai jamais dépassé les 100°C.

    Une petite photo du montage:

    Alimentation.jpg


    Le pont de diode n'est pas soudé sur la carte, car je n'avait pas le bon modèle.
    Erreur lorsque j'ai fait le circuit imprimé!
    Il est vissé sur une plaque d'aluminium, mais ce n'est pas utile, car il ne chauffe pas.

    Voila pour la partie puissance.

    A bientôt,
    Serge.
     
  12. ducran lapoigne

    ducran lapoigne Ouvrier

    Messages:
    498
    Inscrit:
    6 Mars 2010
    Localité:
    belgique (du sud)
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Bonsoir'
    pour les condensateurs on pourrait immaginer une progression 1 2 4 8
    en clair, un de 10, un de 20, un de 40 et un de 80
    avec un interrupteur sur chaque' on pourrait aller de 10 a 150

    ++
    Antoine
     
  13. seb89

    seb89 Ouvrier

    Messages:
    498
    Inscrit:
    20 Février 2010
    Localité:
    Auxerre
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Bonjour Antoine,
    Oui, doubler la valeur à chaque fois.
    Je pensais même faire: 100nF, 1µF, 10µF, 100µF, 1000µF, car je ne vois pas trop de différence (gap et taille des cratères) avec les valeurs que j'ai mises.
    Vivement la prochaine réalisation...:wink:
    Serge.
     
  14. stanloc

    stanloc Compagnon

    Messages:
    4 370
    Inscrit:
    29 Octobre 2012
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Je découvre ce sujet aussi j'aurai une question du candide de service : le montage d'un circuit oscillant R C en parallèle sur "l'éclateur" formé par la pièce et l'électrode ne serait-il pas la cause de son manque d'efficacité puisque le changement de capa influence peu l'étincelage ? J'aurais plutôt vu une autre disposition où l'éclateur serait en série dans le circuit oscillant qui gagnerait en plus à être constitué d'une capa et d'une self.
    Stan
     
  15. seb89

    seb89 Ouvrier

    Messages:
    498
    Inscrit:
    20 Février 2010
    Localité:
    Auxerre
    Système d’électro-érosion fait maison.
    Bonsoir Stan,
    Je crois que le "candide de service" c'est plutôt moi.
    Peux-tu mettre un petit schéma pour que je te comprenne mieux?

    Pour moi: Le condo en parallèle se charge à travers la résistance en série (qui en plus limite le courant maxi.), et lorsque la distance entre la pièce et l’électrode devient trop faible, (claquage du diélectrique) les étincelles se produisent à une fréquence et avec une énergie proportionnelle à la valeur du condo et de la tension d'alim?

    Serge.
     
Chargement...

Partager cette page