1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Servomoteur et codeur ancien

Discussion dans 'Discussions générales autour des CNC industrielles' créé par adventum, 23 Juin 2013.

  1. adventum

    adventum Nouveau

    Messages:
    11
    Inscrit:
    9 Octobre 2009
    Localité:
    poitiers
    Servomoteur et codeur ancien
    Minertia moteur et gaebridge.jpg Bonjour à tous !
    Je viens de démonter un vieux scanner d'affiche industriel. (2m50 par 1,5 de haut par 1 m de large et probablement 3 à 400 kg). Un banc en fonte d'acier usiné avec une grande précision. Un chariot monté sur une glissières a billes supportées de 80 cm déplaçait ce qui devait être une tête de lecture a lampe Xénon devant un cylindre métallique (15 à 20 cm de diamètre). le document à scanner devait être enroulé sur ce cylindre ?
    le déplacement du chariot était assuré par une vis de plus d'1 m et de 30 mm de diamètre...accouplée directement (sans réducteur) a un moteur de ce type : Minertia motor UGTMEM-06LPM11 et Codeur (je suppose) Gaebridge p7503-2150.
    Dimension : environ 85mm de diamètre sur 110 mm de long(sans le codeur)

    Même moteur pour la rotation du cylindre.
    J'ai cru au début qu'il s'agissait de moteurs pas à pas, mais ce sont bien des servomoteurs. Je les ai fait tourner en les branchant sur du 12V. Ils tournent relativement doucement, mais paraissent délivrer un couple déjà important, même en 12V.
    J'ai aussi l'alimentation, apparemment en 36 volts, qui doit bien peser dans les 30 kg..., mais toutes les cartes électroniques de la machine ont disparues.

    J'en arrive a ma question : j'ai une petite fraiseuse EMCO (400 mm en X, 160 mm en Y et 300 mm en Z), et j'envisagerais bien de motoriser les deux axes X et Y avec ces deux moteurs, (le Z, on verra plus tard) mais je suis un peu comme une poule devant une pendule Comtoise...
    Je n'ai rien trouvé de significatif sur internet...

    Pour info : Je n'y connais pas grand chose en électronique, toutefois, je me suis fabriqué une petite fraiseuse CNC que j'essaie de faire fonctionner avec Linuxcnc. (Chassis en tube carré acier, guides en Stub, chariot sur bague en bronze fritté, petites vis a billes, moteurs PAP, carte Hobbycnc. Course utile : 200 en X, 140 en Y et 80 en Z).
    (Je commence juste a graver et fraiser dans du medium mais je galère avec le Linuxcnc). Je mettais des photos prochainement sur le forum !

    Je souhaiterais donc trouver des infos sur ces moteurs et sur un contrôleur capable de les gérer.

    Si quelqu'un pouvait m'aiguiller, ce serait super !
     
  2. gaston48

    gaston48 Compagnon

    Messages:
    6 222
    Inscrit:
    26 Février 2008
    Localité:
    59000
    Servomoteur et codeur ancien
    Bonjour,
    Ce sont de très bon moteurs, avec un arbre de dia 12 mm, aux moins des 150 W. Le couple est plus faible qu’un pas à pas, mais il est stable jusqu’à ses plus hautes vitesses, habituellement 2500 rpm. Tu devras donc intercaler une réduction par poulies et courroies crantées ente le moteur et la vis. Disons un rapport 1/5.
    Cette réduction augmentera d’autant la résolution du codeur.
    La grande inconnu, c’est ce codeur incrémental. La gamelle à l’air de se démonter facilement et on y voit un circuit intégré, sa référence permettra de trouver le datasheet, le brochage et son alimentation et dans déduire les fils + et masse et la tension d’alimentation du codeur.
    Ensuite il te reste normalement à identifier encore 3 paires de fils.
    Ils transmettent 3 signaux digitaux utiles, en mode différentiel (Pour éliminer bruits et parasites dans le cas d’ une transmission à longue distance) , suivant l’illustration jointe :
    1 et 1 barre
    2 et 2 barre
    0 et 0 barre.

    0 et 0 barre fournit un impulsion par tour de moteur ce signal ne t’est normalement pas utile .
    Pratiquement tu exploiteras 1 et 2 tu observeras que c’est impulsions sont légèrement décalées, ce décalage sert à identifier le sens de rotation du moteur, on dit que ces impulsions sont « en quadrature »

    Donc pour ton servomoteur, 6 fils utiles :
    2 pour l’alimentation de puissance du moteur
    +5 et 0V alimentation du codeur
    1 et 2 (ou A et B) les 2 signaux en quadrature qui indique la position angulaire du rotor de moteur.

    Si le nombre d’impulsions par tour n’est pas trop élevé, tu dois pouvoir les mesurer avec un simple multimètre. Si plus élevé, en tournant lentement, avec linuxcnc et 2 entrées du port // ... 1000 impulsions/ tour est une valeur courante.

    Si tu es sur Linuxcnc on peut lui confier la gestion de l’asservissement. mais il faut doper la vitesse des entrées sortie par une carte muni d’un FPGA.
    Mesa electronics offre plusieurs solutions : sur port // ou USB ou sur port PCI

    http://www.duzi.cz/shop_cnc/index.php?main_page=index&cPath=1_4&sort=20a

    Avec 36 V d’alimentation, on pourrait envisager ce type de drive pour les 2 moteurs :

    http://www.ebay.com/itm/3-36V-Dual-15A-H-Bridge-DC-Motor-Driver-30A-Robot-Car-Arduino-Compatible-/171012036277#ht_2206wt_843

    Toujours sous Linuxcnc ou avec un interpolateur qui ne gère pas un asservissement, comme Mach3, il faut se procurer des drivers de servomoteur qui gèrent l’asservissement et dont la commande est analogue à celle de driver pas à pas donc en step/dir .

    Ce type de servo drive pour un moteur peut faire l’affaire :

    http://www.shop.cncdrive.com/index.php?productID=324

    codeur.jpg
     
    Dernière édition par un modérateur: 16 Avril 2015

Partager cette page