1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Robot pour un travail risqué

Discussion dans 'BlaBla' créé par albatros_del_sur, 27 Octobre 2015.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. albatros_del_sur

    albatros_del_sur Compagnon

    Messages:
    3 318
    Inscrit:
    22 Avril 2012
    Localité:
    FR40 / FR64
  2. michto

    michto Compagnon

    Messages:
    4 114
    Inscrit:
    18 Décembre 2009
    Localité:
    F-95330
    Robot pour un travail risqué
    Bjr

    Ca fait des années que je me dit qu'a force de remplacer les hommes par les machines, et bien du boulot, y'en a plus.

    Surtout pour les gens qui ont "foirés" leurs études et se retrouvent sur le marché du travail sans aucun diplôme quel qu'il soit:oops:

    Alors c'est déjà très difficile quand tu a un bon diplôme ou formation, quand t'a rien aujourd'hui t'est mort.

    Petit boulot (et encore)= petit salaire et à la fin = retraite de merde.

    Ma solution : faire cotiser les machines, robots et autres automates pour la moitié de ce que cotiserai un salarié ( la moitié , pour tenir compte du prix du robot)

    A++ Michel
     
  3. albatros_del_sur

    albatros_del_sur Compagnon

    Messages:
    3 318
    Inscrit:
    22 Avril 2012
    Localité:
    FR40 / FR64
    Robot pour un travail risqué
    Bien d'accord avec toi sur le fait de ne pas remplacer systématiquement l'homme par des robots. Autant je suis contre les robots encaisseurs, et autres travaux qui sont sans grands risques potentiels telle la machine de la poste qui me prive du sourire de la postière , oui il y en a encore qui ont le sourire!
    Autant ici on parle d'un travail nécessitant des acrobaties avec risques de chutes mortelles.
    J'ai fait une carrière complète, et j'ai eu la chance de ne pas avoir d'accident. Cependant j'en ai vu et de particulièrement horribles. Certaines tâches à haut risques qui ne sont pas toujours payées en rapport de ce risque méritent d'être confiées à des robots, si possible au moins surveillés par l'homme. J'ai une confiance limitée dans la machine.
    Alors soyons objectifs et pragmatiques. Mesurons les avantages et inconvénients de chaque solution pour ne garder que la meilleure.
     
  4. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 016
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Robot pour un travail risqué
    entierement d'accord , on peut critiquer l'automatisation de tache simple pour eviter de payer des hommes ... mais pour les travaux dangereux le robot est parfait , ça n'empeche pas d'avoir besoin d'hommes pour commander les robot ... mais quand un robot se casse la gueule c'est plus simple que la mort d'un homme

    enfin certain patron feront le calcul inverse : quand une machine est cassé il faut en payer une autre , quand un homme est blessé il y en a d'autres qui attendent la place a l'anpe
     
  5. biscotte74

    biscotte74 Compagnon

    Messages:
    2 381
    Inscrit:
    28 Novembre 2012
    Localité:
    Annemasse
    Robot pour un travail risqué
    Ton analyse est quand même étonnante, j'ai souvenir d'un autre post où tu critiquais allègrement les machines d’abatage, je te cite:
    "Oui elle est très performante pour abattre les arbres et les transformer en bouillie. Mais mal utilisée, comme tous les outils elle fait aussi des ravages, et réduit en même temps le travail, et par voie de conséquence crée du chômage.
    Faut voir plus loin que le bout de son nez..."
    , et je mets en lien les métiers les plus risqués, où, justement, le métier d'élagueur fait largement parti du top 10..................http://www.sympatico.ca/actualites/finances/metiers-dangereux-1.1484251
    Ce métier représente un risque de décès de 1 sur 1618....................., on ne parle pas des risques des soudeurs, moindres je l'imagine, il faudrait savoir ce qu'on raconte dans la vie, un coup oui, un coup non, a moins que le décès d'un soudeur ne soit plus "grave" que celui d'un élagueur, je me pose des questions sur les réflexions de certains, désolé du "coup de gueule".
     
  6. michto

    michto Compagnon

    Messages:
    4 114
    Inscrit:
    18 Décembre 2009
    Localité:
    F-95330
    Robot pour un travail risqué
    Bjr

    Moi je pense (mais ce n'est que mon avis) que même dans les métiers difficile, il faut conserver la main humaine, mais il faut absolument augmenter les protections individuelles , s'en servir et faire une analyse des risques avant de commencer, cela afin de parer à (presque) toute les éventualités et bien payer les intervenants.

    Ne pas oublier que le développement et la mise en place d'outils spécifique coute une fortune cet argent serait mieux dans la poche de spécialistes.

    A++ Michel
     
  7. Albert le Belge

    Albert le Belge Compagnon

    Messages:
    1 494
    Inscrit:
    5 Janvier 2013
    Localité:
    Tirlemont Belgique
  8. relax

    relax Compagnon

    Messages:
    909
    Inscrit:
    3 Mars 2011
    Localité:
    rhône alpes
  9. albatros_del_sur

    albatros_del_sur Compagnon

    Messages:
    3 318
    Inscrit:
    22 Avril 2012
    Localité:
    FR40 / FR64
    Robot pour un travail risqué
    Bonsoir,
    Je n'ai pas trouvé le même intérêt aux 2 engins, ce n'est que mon opinion, et je la revendique! Il faut faire un bilan, et faire les pour et les contre. Chacun a droit d'avancer ses arguments sans pour autant se ramasser une volée de bois vert comme c'est trop souvent le cas ici dans cette rubrique.
    Les statistiques on leur fait dire ce qu'on veut.
    Oui le métier d'élagueur est dangereux, mais ne mélangeons pas élagage et abattage. Le danger de l'abattage nous le connaissons, ce n'est pas pendant mais après qu'il arrive. Quand tout est dénudé et que les grandes pluies arrachent tout sur leur passage, nous avons tous vu ou entendu parler de ces nombreux morts sur la côte Méditerranéenne. Sont-ils comptés dans tes statistique?
     
  10. fredcoach

    fredcoach Compagnon

    Messages:
    623
    Inscrit:
    11 Janvier 2013
    Localité:
    Hautes Alpes
    Robot pour un travail risqué
    Je viens de suivre le lien que tu nous proposes.
    Pas très sérieux cet article, ils pourraient au moins relire.
    Je ne savais pas que 3 968 était supérieur à 5 405 par exemple.
    Pour d'autres métiers on a un classement sans chiffre.
    Mais il est vrai que si peu de lecteurs analysent ce qu'ils lisent...
     
    Dernière édition: 28 Octobre 2015
  11. metalban

    metalban Compagnon

    Messages:
    1 160
    Inscrit:
    24 Février 2011
    Robot pour un travail risqué
    les avantages des robots : ils n ont pas besoin de retraite, pas besoin de vacances, pas de maladie, font pas grève, pas d'accident de travail, pas de maladie professionnelle...
    mais ça m'emm..de de faire du carburant en payant à un robot, au moins l'être humain fait un sourire.
     
  12. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 659
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    Robot pour un travail risqué
    Bjr ,

    Oui bien sûr , mais comment faire autrement aujourd'hui , si on veut etre competitifs pour vendre nos produits .
    La dangerosité est encore un critere de plus en faveur de ce genre de machine .
    Les robots ou les machines CN c'est pareils , non ! ?

    Je ne connais pas la balance , mais en principe elles ne detruisent pas trop d'emploi puisqu'il faut d'autres personnes , plus qualifiées , pour les utiliser , pour la formation , pour la maintenance .
     
  13. JieMBe

    JieMBe Compagnon

    Messages:
    1 151
    Inscrit:
    17 Mai 2009
    Localité:
    Maine et Loire
    Robot pour un travail risqué
    Le moindre des paradoxes est que dans les pays ou il y a le plus de robots en service il y a le très peu de chômage comme au Japon et en Allemagne. Mais ce qui est sûr c'est que la robotisation comme l'automatisation vont dans le sens de la hausse de la productivité, et comme on a pris conscience que l'on vivait dans une planète aux ressources limitées et que l'on ne peut pas augmenter à l'infini la consommation, cela va inéluctablement conduire à la réduction du travail humain, et particulièrement du travail peu qualifié.
    À partir de là on peut continuer à fonctionner comme aujourd'hui cela va conduire à une rémunération toujours plus importante vers le capital, de moins en moins vers les salariés, vu qu'ils seront moins nombreux. Depuis les années 80 c'est plus de 10% des richesses qui sont passé de la rémunération du travail vers le capital, accroissant les inégalités de revenu au passage. Il y aura donc plus de chômage et donc une pression accru sur ceux qui bossent --> il faut recherché un autre modèle.
     
  14. fredcoach

    fredcoach Compagnon

    Messages:
    623
    Inscrit:
    11 Janvier 2013
    Localité:
    Hautes Alpes
    Robot pour un travail risqué
    Le système est vicié car si le travail est moins rémunéré la consommation baisse et donc le capital va aussi gagner moins, il y a seulement un décalage temporel.
    C'est pour cela qu'il faut augmenter le niveau de vie dans les pays en voie de développement, de nouveaux consommateurs peuvent ainsi rémunérer le capital.
    Mais cela ne fait que retarder l'échéance.
    Ensuite, il y a la bonne vieille recette pour relancer la demande: une guerre.
    Est-ce la raison de la déstabilisation forcée de tant de pays ces dernières années?
     
  15. JieMBe

    JieMBe Compagnon

    Messages:
    1 151
    Inscrit:
    17 Mai 2009
    Localité:
    Maine et Loire
    Robot pour un travail risqué
    "Ce n'est pas aussi simple que cela, et de toute façon les ressources de la planètes ne permettrait pas que le niveau de consommation des pays en voie de développement s'approchent de celui du niveau actuel des pays développés. Ce qui se passe actuellement c'est que le capital impose des revenues de plus en plus important au détriment du salariat qui est fragilisé par le chomage lui même lié à la hausse de productivité, et c'est malheureusement un cercle vicieux. Ce n'est pas moi qui le dit mais les économistes de l'OCDE dans ce rapport:
    Ces trois dernières décennies, la part du revenu national constituée des salaires et avantages accessoires au salaire – la part du travail – a diminué dans la quasi-totalité des pays de l’OCDE. Ce chapitre, consacré à l’explication de cette baisse, met en évidence le rôle de facteurs tels que la hausse de la productivité et l’accroissement de l’intensité capitalistique, l’intensification de la concurrence nationale et internationale, l’affaiblissement du pouvoir de négociation des travailleurs et l’évolution des institutions de la négociation collective. Le recul de la part du travail est allé de pair avec une augmentation des inégalités de revenu marchand, de nature à mettre en péril la cohésion sociale et à ralentir le rythme de la reprise en cours. L’augmentation des investissements dans l’éducation et un recours accru au système d’imposition et de prestations permettraient de réduire ces risques."


    Mais oui mon bon monsieur, ce qu'il faudrait c'est une bonne guerre !
    On pourrait aussi espérer que depuis le temps l'humanité ait fait quelques progrès, que l'éducation ferait prendre conscience que les guerre n'ont jamais servi les intérêts que des puissants au détriments des masses laborieuses transformées en chair à canon. Mais à entendre la petite musique ambiante ce serait vraiment faire preuve d'un optimisme béat.
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page