1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Révision Schaublin 120VM

Discussion dans 'Tours' créé par ankh41, 19 Septembre 2010.

  1. ankh41

    ankh41 Apprenti

    Messages:
    178
    Inscrit:
    21 Avril 2010
    Localité:
    Romorantin
    Révision Schaublin 120VM
    Bonjour à tous!

    Comme je suis en train de réviser mon 120VM,
    -Démontage, nettoyage total
    -Changement des roulements si nécessaire
    -Peinture
    -Etc...
    Je joins qlqs photos pour ceux qui en ont un et qui serait tenté par l'aventure... :wink: La photo du tour avant démontage est visible ici:
    download.php?id=53270

    A suivre...
    Cordialement,Phil

    P1020583.JPG

    P1020582.JPG
    ↑  la broche avant démontage


    P1020595.JPG
    ↑  Le bâtis bon pour le camp de nudiste!


    P1020573.JPG
    ↑  Le tablier du charriot


    P1020599.JPG
    ↑  Le moteur:73kgs, c'est du lourd pour un tour de cette taille!
     
  2. gaston48

    gaston48 Compagnon

    Messages:
    6 222
    Inscrit:
    26 Février 2008
    Localité:
    59000
    Révision Schaublin 120VM
    Salut, je vais suivre ça avec « Gouluctation » !

    Surtout change pas la résolution des tes photos postées, je zoome dessus
     
  3. lebecque

    lebecque Apprenti

    Messages:
    165
    Inscrit:
    8 Juin 2008
    Localité:
    issy les moulineaux
  4. ankh41

    ankh41 Apprenti

    Messages:
    178
    Inscrit:
    21 Avril 2010
    Localité:
    Romorantin
    Révision Schaublin 120VM
    Bonjour à tous.

    Pour les gourmands (Attention à l'indigestion quand-même...) et les curieux une série de photos de différents éléments démontés
    Salutations,Philippe.

    P1020617.JPG
    ↑  Même les poulies des avances sont au profil K! C'était assurément délicat à fabriquer en glissant gras, mais qu'est-ce-que ça s'extrait bien!(Si il n'y a pas de rouille bien-sur...)


    P1020629.JPG
    ↑  Plaque moteur: Il est en 220Tri. mais j'ai le transfo pour me prendre sur du 380.


    P1020628.JPG
    ↑  La belle plaque bâtis de "l'ancien".


    P1020623.JPG
    ↑  Le logement de la vis-mère parfaitement protégée à l'intérieur du bâtis.


    P1020620.JPG
    ↑  Emplacement de la poupée en plongé. Notez le prolongement astucieux des rails de contre-poupée qui permet un positionnement parfait de la poupée!


    P1020618.JPG
    ↑  Crabot en prise.


    P1020615.JPG
    ↑  le renvois d'angle de la barre des avances avec le crabot de l'inverseur au point mort, toujours du profil K pour l'axe


    P1020614.JPG
    ↑  La boite des avances (mon "ouvre-boite " est impatient de lui faire un sort!) et le fameux profil "K" des alésages Schaublin.


    P1020610.JPG
    ↑  les différents éléments de la broche, hors poulie centrale.
     
  5. deckelite

    deckelite Compagnon

    Messages:
    1 202
    Inscrit:
    1 Mai 2008
    Révision Schaublin 120VM
    Super ! Merci pour ces photos et continue le reportage !

    La boîte d'avances fonctionne comment sur cette machine ? IL me semble me souvenir que c'est quelque chose d'assez particulier, comme sur le 102, avec un entraînement par courroies pour les avances, et par pignons à monter à la tête de cheval pour le filetage ?

    Tu as une possibilité de débrayer le mouvement d'avances sur butée en filetage ? Et si oui, quelque chose est prévu pour la retombée dans le pas ?

    Ca fait beaucoup de question, mais je n'ai le manuel qu'en allemand... Alors c'est pour être sûr d'avoir tout bien compris :smt003

    PS : le profil K c'est bien, mais il ne vaut mieux pas avoir une poulie à remplacer... J'ai le même genre de montage un peu partout sur ma Schaublin 13. Ils sont fous ces Suisses !
     
  6. ankh41

    ankh41 Apprenti

    Messages:
    178
    Inscrit:
    21 Avril 2010
    Localité:
    Romorantin
    Révision Schaublin 120VM
    Bonsoir à tous!

    Effectivement, deckelite, les avances et le filetage sont "indépendants" sur ce tour.
    Vis sans fin sur axe de broche- renvoi vers la boite des avances (8vitesses)-sortie poulies et courroie vers boite d'inversion-accouplement à la barre du chariot.
    Pour le filetage, pignon sur l'arrière de la broche, en dessous, sortie, avec inverseur, vers tête de cheval et vis-mère.( Gamme métrique et inch avec roue de 127D. Celle que j'ai en a d'ailleurs perdu une mais on peut y remédier...)

    Pas de débrayage en butée possible en filetage et, à ma connaissance pas d'appareil à retomber dans le pas.( A mon avis, avec la localisation de la vis-mère à l'intérieur du banc c'est techniquement difficile... mais la dessus gaston48 en sais + que moi!).

    Par contre, débrayage à la butée des avances, à droite et à gauche du tablier.

    Du coté "folie", je ne connais pas les machines anglaises anciennes, mais si elles sont conçues dans le mêmes esprit que certaines armes de haut de gamme de ce pays ( domaine que je connais bien) cela ne doit pas être triste! Les Suisses pourraient passer pour "raisonnables" dans ce cas là :-D !

    Ci-dessous les photos du jour.

    Salutations,Phil.

    P1020650.JPG
    ↑  Vue de dessous: Avec la trappe de vidange accessible par l'arrière du tour quand il est en fonction après avoir démonté un cache. Le filtre en résille métallique est extrait avec. (je l'ai fait bouillir un bon quart d'heure dans de l'eau avec du liquide v


    P1020648.JPG
    ↑  Ce soir, j'avais ramener des devoirs à la maison: Le bac d'huile de la poupée avec la pompe.Loctite 7840 à l'eau chaude, tampon jex. j'ai même fait les cuivres!


    P1020646.JPG
    ↑  Vu de coté.Ainsi, à nu cette poupée fait 41kgs: Un vrai mannequin anorexique quoi!


    P1020647.JPG
    ↑  Vue de face. C'est une jolie pièce de fonderie...avec parfois des petit défauts comme on le voit à gauche du passage de broche.Vive le syntofer!


    P1020643.JPG
    ↑  La même vue de dessus. A noter que la courroie est collée une fois passée dans la poupée...Craquelures visibles en haut sur le plan de joint ...hum! Si qlq'un a des suggestions pour la renforcer elles seront les bienvenues!


    P1020641.JPG
    ↑  La poupée de dessous, toute nue et toute propre!
    Nettoyage avec Loctite 7840 dilué, pinceau, brosse laiton et huile de coude...
     
  7. gaston48

    gaston48 Compagnon

    Messages:
    6 222
    Inscrit:
    26 Février 2008
    Localité:
    59000
    Révision Schaublin 120VM
    Hello,
    j’imagine que c’est une courroie cuir massive et que le décollement se trouve
    sur le biseau de jonction ?
    Tu dégraisses soigneusement les jonctions avec de l’essence C par exemple,
    tu attends l’évaporation complète (petit chauffage) et tu enduis de mastic colle
    polyuréthane Sikaflex 11 Fc ou Rubson auto marine.
    Tu appliques un film de polyéthylène (sac plastique transparent), et mise sous
    presse entre deux cales en bois et serre joint.
    Si tu sépares ta courroie ou que tu montes une neuve, le plus délicat est
    la préparation du biseau de recouvrement, il y a plusieurs façon d’usiner les
    deux biseaux, par abrasion, au rabot etc … Pour les courroies synthétiques
    ou les bandes transporteuse, l’usinage des biseau est primordial aussi .
    les fournisseur de ces bandes assure la préparation et le collage sur site,
    ou tu leur ramènes la poupée. Là, le collage se fait à chaud.
    Sinon la colle Multibond 330 henkel est pas mal, je colle des bandes abrasives
    pour bakstand avec, mais la colle se conserve mal.
    la Sikaflex, congélation obligatoire, si tu veux garder longtemps la cartouche
    entamée.
    Il y a un site internet qui vend (cher) de la courroie cuir au mètre. sinon
    ches les fournisseurs mat agricole ou meunerie.
     
  8. ankh41

    ankh41 Apprenti

    Messages:
    178
    Inscrit:
    21 Avril 2010
    Localité:
    Romorantin
    Révision Schaublin 120VM
    Bonsoir à tous,

    Merci! Super tes infos gaston48! J'avais cherché en ligne des références de colles pour courroies sans vraiment être satisfait. En fait, je voudrais tenter une consolidation pour la prolonger avant d'envisager le remplacement .Si-dessous photos de la partie fatiguer: Sur le dessus, le joint tient malgré les années. Un remplissage au mastic des craquelures après dégraissage devrais suffire pour le moment...

    Si l'état général est plutôt bon malgré 2 ans de stockage en garage, j'ai eu une mauvaise surprise au niveau des roulements de broche :evil:
    du coup, je change les 4 roulements et la butée à bille, cela me parait + rationnel.

    Techniquement, il y a une "amélioration que j'aimerais apporter, si possible:
    Le moteur du 120Vm est muni d'une pédale de freinage qui commande une paire de mâchoires avec garniture agissant sur la périphérie du volant de friction de l'axe moteur. (photo jointe) Mais cette pédale ne coupe pas l'alimentation du moteur! C'est donc un freinage post-arrêt manuel. Mécaniquement, il n'est pas très difficile de concevoir une commande, actionner par la pédale, qui viendrait couper l'alimentation du moteur juste avant que le freinage ne devienne effectif.(Comme sur le Ernault-Batignolles AC280 que j'utilisais à l'atelier, mais je n'y ai plus accès...)
    La question est: à quel endroit la coupure peut-elle ce faire?
    -En ce prenant sur la boite du moteur?
    -Utiliser les fils qui vont au bouton d'arrêt d'urgence?
    -?
    Ces suggestions peuvent vous paraitre incongrues mais mes connaissances en électricité sont "basic" :oops:

    Merci par avance pour vos lumières :)

    Salutations,
    Phil.

    P1020578.JPG
    ↑  Le moteur avec le patin de freinage droit visible. la course avant friction est réglable.


    P1020657.JPG
    ↑  La poulie centrale de la broche prête à reprendre du service...D'origine c'est 2 roulements semi-étanche, j'ai donc supprimé le joint coté carter.


    P1020656.JPG
    ↑  l'humidité a fait son oeuvre en toute discrétion.


    P1020653.JPG
    ↑  A première vue, c'est un sandwich à 3 couches...Les dimensions sont conformes a la notice, largeur 55, épaisseur 5mm.


    P1020652.JPG
    ↑  SOS mastic! (La longueur de chevauchement est de presque 200mm)


    P1020651.JPG
    ↑  vue de dessus, ça tient le choc.
     
  9. deckelite

    deckelite Compagnon

    Messages:
    1 202
    Inscrit:
    1 Mai 2008
    Révision Schaublin 120VM
    Il n'y a rien à faire au niveau du bornier du moteur. Ce qui arrive à cet endroit, c'est du 380 (ou du 220) triphasé. C'est le circuit de puissance et pour couper à cet endroit, il faudrait couper les trois phases en même temps.

    Il faut agir sur le circuit de commande. Je ne sais pas si sur le 120 le moteur est commandé par un circuit de commande à contacts à impulsions séparé du circuit de puissance, ou par un contacteur mécanique genre contacteur tambour (ce qui est le cas sur ma "13").

    Si on se trouve dans le premier cas, rien de plus simple. Il suffit de tirer deux fils avec un contacteur de pédale en NC (normaly closed = contacteur au repos en position fermée) et d'insérer cette boucle sur au niveau du fil d'auto-alimentation de la bobine du relais.

    Comme ça, voilà ce qui se passe :

    - Tu envoies l'impulsion "marche" en appuyant sur le bouton ou en actionnant le levier, ce qui a pour effet d'envoyer du jus dans la bobine (en 24V le plus souvent, mais ça peut être plus sur les machines anciennes).

    - Tu relâches le bouton marche, mais le relais s'étant fermé instantanément, il se produit une auto-alimentation de la bobine de commande en parallèle avec l'alimentation du moteur, ce qui maintient le contact fermé : le moteur continue à tourner alors que tu as relâché la commande.

    - Si tu ouvres le circuit d'auto-alimentation de la bobine (en ouvrant le contacteur NC de la pédale), le relais s'ouvre en coupant en même temps l'alimentation du moteur.
    La bobine n'étant plus auto-alimentée, il faudra une nouvelle pression sur le bouton de commande pour repartir sur le cycle.


    Si ta machine est commandée par un interrupteur mécanique ce ne sera pas possible sans modifier le circuit assez profondément (en tout cas profondément pour un profane en électricité). Si j'analyse bien les photos de ta machine avant démontage, je pense qu'on pourrait bien être dans ce cas de figure.

    Parce que si tu prévois un dispositif de coupure électrique qui viendrait en plus de l'inter mécanique existant, tu vas arrêter moteur électriquement alors que le contacteur mécanique va, lui, rester fermé. Ce qui fait que dès que tu vas refermer le contact électrique, tout va soudainement repartir sans que tu aies agi sur la commande "normale" Et là, il y a danger !

    Il faudrait voir comment est commandé le moteur à l'heure actuelle.

    Tu aurais quelques photos de la partie électrique ? Le levier de commande du moteur de broche c'est un levier à impulsion (revient au neutre après chaque commande) ou il y a des "crans" ?
    Avec ces infos, on y verra tout de suite plus clair.

    Une autre question que je me pose, c'est comment fonctionne l'arrêt d'urgence sur ta machine, si le contacteur du moteur est mécanique.
     
  10. ankh41

    ankh41 Apprenti

    Messages:
    178
    Inscrit:
    21 Avril 2010
    Localité:
    Romorantin
    Révision Schaublin 120VM
    Bonsoir à tous!

    Merci pour ton post deckelite. La nuit portant conseil, j'ai réalisé que techniquement, avec le moteur bi-vitesse et un levier de mise en route à 5 positions, la chose risque d'être compliqué...Je pense que je ferais mieux d'attendre et de voir comment je m'adapterai à l'usage.

    Voici qlqs photos de la partie électrique, mais tu avait tous juste :smt038 !

    Sur la 1ère (si j'ai bien tout compris et sécurité du capot de protection de broche mis à part)
    -1: autotransfo. 400-230 qui alimente →
    - → 2: boite de mise sous tension/arrêt d'urgence qui alimente par câble 3 →
    - → 4: boite à fusibles d'où part 6 qui va distribuer le courant aux moteurs.
    -Le câble 5 qui par de la boite 2 est relié au bouton d'arrêt d'urgence de la machine.
    - En 7: interrupteur à crans 5 positions commandé par le levier du tablier. (Renvoi par secteur denté sur pignon puis pignons avec transmission par chaine)
    - En 8: transfo.24v pour la Jielde.


    Sur la 2ème, sous la plaque bâtis en façade:
    -1: arrivé du câble 6
    -2: emplacement bouton d'arrêt d'urgence avec arrivé câble 5
    -3: mise sous tension/arrêt moteur broche
    -4: mise sous tension/arrêt moteur pompe

    + des vues de l'interrupteur à crans. il n'est plus aux normes, il a 52ans, mais il fonctionne parfaitement!

    Salutations,
    Phil.

    P1020679.JPG

    P1020675.JPG
    ↑  Sélecteur sur la position 3 intermédiaire, tout les contacteurs ouverts.


    P1020670.JPG
    ↑  C'est ça qui me perturbe dans la partie électrique: tout ces fils qui s'entrecroise et dont je ne comprend pas la fonction!(Et encore, dans ce cas c'est câblé proprement!)


    P1020669.JPG

    Copie de P1020681.JPG

    Copie de P1020665.JPG
     
  11. deckelite

    deckelite Compagnon

    Messages:
    1 202
    Inscrit:
    1 Mai 2008
    Révision Schaublin 120VM
    J'ai repensé au truc et en fait, il y aurait une façon assez simple de modifier la machine pour obtenir ce que tu veux.

    Ca impose simplement de repenser légèrement la manière dont la broche est commandée.

    Actuellement, le moteur est commandé par un contacteur rotatif dont l'actionnement décide à la fois de la mise en marche, du sens et de la vitesse. Il faudrait dissocier ces fonctions et ne plus laisser à ce contacteur qu'une fonction de réglage (sa position décidant simplement du sens et de la vitesse de rotation du moteur), et confier la mise en marche à un relais commandé par un autre bouton ou levier à impulsion.

    Tu ajoutes simplement ce relais en amont du contacteur actuel. Tu peux utiliser le transfo existant pour la Jielde pour alimenter ce relais, et ainsi avoir un circuit de commande basse tension.

    C'est finalement beaucoup plus simple que je ne te l'avais laissé entendre.
    Il y avait bien un truc qui me chiffonnait, mais en fait ça n'a rien à voir.
    C'est que je pense que le bouton d'arrêt d'urgence est probablement plus dangereux qu'autre chose dans la définition actuelle de la machine, parce que tu as deux étages de commandes différents.
    Supposons que tu travailles avec le tour et quelquechose se passe mal. Tu sautes sur l'arrêt d'urgence -qui est un dispositif purement électrique- et tout s'arrête. Mais si tu ne penses pas à *ramener* le contacteur mécanique au neutre avant de réarmer le bouton d'arrêt d'urgence, la machine va redémarrer sans prévenir... Et là, ça peut être très problématique !

    Dans le montage que je te propose, pas du tout.
     
  12. papeteme

    papeteme Compagnon

    Messages:
    1 041
    Inscrit:
    14 Octobre 2009
    Localité:
    entre Savoie et Isère
    Révision Schaublin 120VM
    Bonjour,

    Voila un reportage qui démarre dans la haute qualité dès le début ! :smt038

    Bravo Ankh41, pour un nouveau, tes débuts valent un coup de maître. Superbes photos, bien câdrées et bien expliquées.

    Tu reçois en plus des conseils de collègues de haut niveau (je pèse mes mots et ce n'est pas de la flatterie) : tout conduit à avoir envie de vibrer avec le déroulement de cette rénovation et tout pousse à poser les questions qui turlupinent quand on a l'esprit curieux de la mécanique :

    - Comment se fait la liaison entre le trainard et les machoires de l'écrou de vis mère ? Le banc a t'il une section en U renversé ?

    - Je pensais que sur les machines de précision la broche était portée, coté mandrin par un roulement type Gamet à collerette qui assurait la position axiale et latérale sans être perturbé par la dilatation thermique qui existe sur un montage où ces fonctions sont assurées par des des roulements situés à chaque extrémité. Sur ton tour que j'imagine de haut de gamme, je suis surpris de voir une butée à bille du coté opposé au mandrin. Est elle double effet ? sinon dans quel sens agit elle et quel est alors le dispositif antagoniste ?

    Je ne veux pas polluer ton post, mais je trouve qu'on apprend plus en questionnant comme ça chaque fois que l'occasion se présente qu'en lisant un traité sur l'utilisation des roulements. C'est peut être parce que je n'ai pas eu la chance d'avoir une formation mécanique, mais je ne suis pas le seul à être autodidacte. Je pense que sur cette qustion de la disposition des roulements de broche, Gaston48 et Deckelite peuvent nous apporter beaucoup. Je vous remercie tous les trois à l'avance.

    Bon W.E. Cordialement. Papeteme.
     
  13. deckelite

    deckelite Compagnon

    Messages:
    1 202
    Inscrit:
    1 Mai 2008
    Révision Schaublin 120VM
    Voici la coupe de la poupée du 120.

    Sur cette version en tout cas, point de butée à billes sur la broche. La broche est portée par un roulement à rouleaux cylindriques à l'avant qui prend les efforts radiaux. La position axiale est assurée par les deux roulements AR.

    Schaublin 120.JPG
     
  14. ankh41

    ankh41 Apprenti

    Messages:
    178
    Inscrit:
    21 Avril 2010
    Localité:
    Romorantin
    Révision Schaublin 120VM
    Bonsoir à tous!

    Merci beaucoup deckelite pour les infos sur la transformation, j'y réfléchirai.

    Concernant le montage des roulements AR, je pense que le dessin de la notice technique représente une broche 1ère génération avec double roulement à contact oblique montés en opposition pour encaisser les effort radiaux dans les 2 sens.
    Le montage de mon 120VM est lui conforme à la nomenclature (en français) des pièces détachées de la poupée de la notice de gaston48 ( je pense que tu doit avoir la même :wink: ):Même roulement à l'avant mais roulement simple et butée à bille à l'arrière. L'épaisseur de la flasque entre le roulement et la butée me semble aussi + importante (7mm) sur mon tour que celle du schéma. En cas de chariotage inversé ( Et j'en fait rarement dans le cadre de mon travail, par contre assez souvent du filetage TPI à l'épaulement d'où l'intérêt du frein avec coupure pour le dégagement de l'outil. ) sans contre pointe, c'est donc le roulement à gorge profonde qui encaisse l'effort :???: Bon, mais n'oublions pas que le 120VM est un tour d'outilleur avec un moteur de 2,7ch maxi. :!:

    Merci papeteme pour tes encouragements :-D .
    Le logement de la VM est effectivement en forme de U inversé.
    Le crabotage ce fait par en dessous par l'intermédiaire de la pièce A: voir photo (je ferai des photos avec trainards-tablier et pièce de liaison assemblés hors banc).
    La VM est très rigide , Ø 40mm au pas de 4mm et est supportée:
    - en bout,voir schéma B
    - En C, à l'intérieur du bâtis, par un demi-palier en bronze qui s'oppose à la pression du crabot.

    Cordialement, Phil.

    Copie de P1020620.JPG
    ↑  On est juste à l'aplomb du nez de broche.


    Palier VM.jpg
    ↑  Toujours la doc Schaublin.


    Copie de P1020573.JPG
    ↑  La qualité n'est pas terrible car j'ai fais un zoom.
     
  15. deckelite

    deckelite Compagnon

    Messages:
    1 202
    Inscrit:
    1 Mai 2008
Chargement...

Partager cette page