1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Remise en route Toupie Chambon année 60

Discussion dans 'Machines a bois' créé par Alex_T31, 21 Avril 2017.

  1. Alex_T31

    Alex_T31 Ouvrier

    Messages:
    346
    Inscrit:
    21 Novembre 2015
    Localité:
    Agen
    Remise en route Toupie Chambon année 60
    Salut à tous.

    Je ne comptais pas à la base faire de sujet à proprement parler concernant une toupie que j'ai récupéré là où je travaille, car je la pensais opérationnelle, avec rien de bien intéressant à raconter ...

    Mais vu certains détails, et n'ayant vu aucun sujet concernant le démontage complet et détaillé d'une toupie Chambon, je vais faire un sujet, en cas que ça serve un jour.

    Alors la 1ère chose, c'est qu'il faut de la motivation, et surtout, du levage, au moins une chèvre et des grosses (grosses j'ai dit !!!) cales.

    Etat des lieux:

    1/ Motorisation :

    Il y avait un moteur SOMER 4cv 3000 tr/mn en 400 V / 700 V pour le démarrage étoile / triangle.

    20170409_135547.jpg

    Je n'avais jamais branché de petit boitier de démarrage comme ça, c'est pas compliqué. Le principe de câblage :
    a/ ENLEVER les barrettes de couplages sur les bornes du moteur (hyper important) (si elles y sont)

    b/ normalement on est face à 6 fils disposés et nommés ainsi :
    U V W
    Z X Y dans cet ordre.

    20170408_201758.jpg

    Alors il faut câblé U1 V1 W1 du boitier de démarrage étoile / triangle respectivement sur U V W du moteur, et U2 V2 W2 sur X Y Z , donc ne pas se tromper au niveau des bornes du moteur.

    A ce stade, je faisais disjoncter l'arrivée au niveau de mes canalis.
    Pour savoir si le pb ne venait pas d'une fuite de masse, j'ai débranché la masse (à ne pas faire je sais, mais je connaissais les risques, donc je me tenais bien à 5 m de la machine), et le moteur se lance, puis me fait sauté le différentiel de toute la baraque !

    Un coup de testeur moteur au boulot, le moteur est grillé. Il avait déjà été rebobiné, au démontage, je m'aperçoit 1/ que ça sent le barbeuc grillé 2/ que 2 enroulement sur 3 ont complétement fondu à l'intérieur 3/ il y a du vernis d'isolement partout de chez partout.

    Je change donc le moteur pour un équivalent, je remonte le tout et tout fonctionne à merveille.

    20170413_110157.jpg 20170413_110734.jpg Ici on voit bien les U1 V1 W1 et U2 V2 W2, plus facile à câbler du coup !

    20170413_121743.jpg

    L'autre moteur est au rebobinage en ce moment, je lui changerai les roulements.

    2/ Mécanique :

    L'arbre tourne bien, par contre, un sale bruit de quelque chose qui tape sévère quelques part à l'intérieur du fourreau de l'arbre ... Je remet sévèrement en question le système de freinage. Il ne fonctionne pas, et rien ne touche l'arbre sur la course de la pédale.

    Alors je graisse bien tout pensant que les roulements étaient à sec. Toujours ce bruit. Idem avec du dégrippant. Je me lance donc dans le démontage complet de la machine , je suspecte que le ferrodo de freinage est resté coincé entre l'arbre et le fourreau. Par la même , je changerai les roulements.

    Alors le démontage, il faut savoir qu'avant ces machines étaient montées à l'envers, donc tout rentre par le dessous de la machine.
    D'où le moyen de levage, le mien était pas assez gros pour retourner la titine. Je l'ai donc calé de plus en plus haut avec la chèvre pour avoir assez de course pour sortir le fourreau.

    Ce fourreau est guidé par un alésage sur la partie haute, ainsi que par des queues d'arondes, c'est beau, mais qu'est-ce que c'est chiant à sortir !
    20170415_120112.jpg 20170415_120104.jpg

    Aller c'est pour la bonne cause, et puis, c'est d'une rigidité à toute épreuve.

    Je désosse tout pour ne laisser que la manivelle de monter descente.

    20170415_120120.jpg

    C'est un couple spiro-conique, l'écrou pour la vis carrée est serti dans la roue sans fin, elle-même montée entre butées à billes et rondelles ressorts style Belleville. Franchement, je vois ça, et je me dis sur le coup que ça vaut vraiment le coup de la réparer. 60 ans elle a la machine, les dents ne sont pas abîmées du tout, les queues d'aronde en parfait état, c'est juste dingue.

    20170415_120204.jpg 20170415_120348.jpg 20170416_122430.jpg

    Donc je dévisse petit à petit, en ayant au préalable élingué l'ensemble "arbre + fourreau" de manière à ne rien casser. Il y a une butée en bout de vis, vissée, à enlever au préalable bien sûr, afin de chasser l'ensemble.

    20170415_120129.jpg 20170416_122355.jpg

    Bon je n'étais pas assez haut, j'ai donc carrément levé la machine et calé le fourreau au sol. Résultat :

    20170417_143043.jpg

    Un jolie fourreau !!!!

    Vous voyez la lumière là ? Et bien il y avait du monde dedans.
    Le ferrodo suspecté était bien bloqué dedans, mais aussi, un bout du téton de l'axe de blocage de l'arbre !

    A savoir aussi que le blocage de l'arbre est simplement un axe sous la manivelle que l'on vient pousser pour que le tétons se cale dans une des 2 rainures en demi-lune sur l'arbre ( 12 mm d'épaisseur ...), simple, méga efficace, à condition de ne pas appuyer sur le bouton de démarrage une fois l'axe bloqué xD (ce qui a du se produire).

    Donc je reviens avec des photos pour la suite. L'arbre a été chassé du fourreau. J'y ai bien enlevé les intrus, et les roulements sont démontés, ils sont bien en fin de vie.

    Les nouveaux devraient arriver tout à l'heure, donc je continue le reportage, j'ai aussi de quoi refaire le système de freinage.
    A toute.

    20170416_122346.jpg
     
  2. Albusine

    Albusine Nouveau

    Messages:
    28
    Inscrit:
    18 Décembre 2016
    Remise en route Toupie Chambon année 60
    Bonjour,

    C'est vraiment du gros travail en perspective, moyen de levage obligatoire :shock:. Les vieilles machines sont géniales : c'est simple, efficace, increvable (, réparable) !
    Je suis impressionné par le système de levé de l'arbre ... Je possède une toupie indépendante Signal à poser sur un stand, arbre de 30, table de 40*50 cm, env 50 kg sans le moteur. Un petit modèle donc :mrgreen:. Le système de monter/descente est similaire aux fourreau + broche + cabestan d'une perceuse à colonne avec une visse qui vient verrouiller l'arbre en position.

    J'ai hâte de voir la suite :).
     
  3. Alex_T31

    Alex_T31 Ouvrier

    Messages:
    346
    Inscrit:
    21 Novembre 2015
    Localité:
    Agen
    Remise en route Toupie Chambon année 60
    Yop content que ça te plaise :) C'est vrai que la simplicité des machines anciennes est agréable, on comprends vite, bien que le dos en prend un coup ahah :)
    Je reviens donc avec la suite.
    Des photos pourries, désolé, sur le moment j'ai toujours l'impression que ça le fait, quand je suis devant l'ordi, aie aie aie !

    Une vue d'ensemble de la ligne d'arbre :
    20170424_193801.jpg

    20170424_194039.jpg 20170424_194103.jpg

    Il y a des joints spi de chaque côtés des roulements, dans les alésages du fourreau, et dans les chapeaux aux extrémités.
    Celui du bas est à cage métallique.
    Petite remarque concernant les roulements du haut.

    Ces roulements sont à cage céleron à une rangée de billes à gorges profondes et grand jeux (pour ceux qui cherchent, c'est type "6211" TB P6 C3). Il y en a 2 en haut, montés avec un clinquant cylindrique entre chaque, et un écrou SKF que l'on serre sur la bague extérieure du roulement le plus haut.Celui du bas vient en butée avec une espèce de rondelle creusée à l'intérieur. Un grand diamètre pour buter avec la bague externe, un petit diamètre pour la bague interne. Les épaulements sont décallés légèrement.
    En fait, avec ce montage, vu que ce sont des C3 grand jeux pour hautes vitesses, on se ramène à un montage en "O" pour la reprise d'efforts radiaux. Je ne savais pas du tout que l'on pouvait faire ça avec des rangées de billes à contacts radiaux !

    Enfin, le système de frein, à refaire. On m'a donné ce bout de "ferrodo", c'est une matière synthétique tressée de fils en laiton. C'est un peu souple, assez pour prendre la forme. Un coup d'acétone pour dégraisser, collage à la néoprène, et perçage + lamage pour noyer le rivet 100% Alu ( même la tige !) dans le ferrodo.

    20170424_192938.jpg

    20170424_193007.jpg

    Voilà, la suite pour le remontage d'ici peu !
     
  4. vax

    vax Modérateur

    Messages:
    4 121
    Inscrit:
    5 Mars 2008
    Localité:
    Guipavas (près de Brest)
    Remise en route Toupie Chambon année 60
    Merci pour le reportage, je crois bien que j'ai exactement la même à l'atelier !
    Tu as la pédale de frein aussi ?
     
  5. Alex_T31

    Alex_T31 Ouvrier

    Messages:
    346
    Inscrit:
    21 Novembre 2015
    Localité:
    Agen
    Remise en route Toupie Chambon année 60
    Ahaha la question qui fache !
    Helas non elle n'y était pas quand je l'ai prise, j'ai bien cherché, j'ai pas trouvé. Je vais devoir m'en faire une.
     
Chargement...

Partager cette page