1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

rectifieuse de soupape super forax

Discussion dans 'Demandes de manuels et documentations de machines' créé par will109, 16 Novembre 2013.

  1. will109

    will109 Nouveau

    Messages:
    28
    Inscrit:
    6 Novembre 2013
    rectifieuse de soupape super forax
    Bonjour,

    je cherche de la doc sur les rectifieuse superforax en 220V.

    si quelqu'un à ça, je suis interressé.

    merci d avance.

    will109.

    rectifieuse.jpg
     
  2. will109

    will109 Nouveau

    Messages:
    28
    Inscrit:
    6 Novembre 2013
  3. bembilc105

    bembilc105 Nouveau

    Messages:
    9
    Inscrit:
    12 Février 2014
  4. bembilc105

    bembilc105 Nouveau

    Messages:
    9
    Inscrit:
    12 Février 2014
    rectifieuse de soupape super forax
    Bonjour a vous. Les trois documents concernent une rectifieuse de sièges de soupapes qui et le complément d'atelier de la rectifieuse de tête et de queue de soupapes dont vous cherchez la documentation peut être que l'adresse qui figure sur mes documents peut vous guider sur une bonne piste de recherche ma documentation correspond a du matériel de 1963 . Votre rectifieuse est bien connue des vieux motoristes une époque aujourd’hui révolue mais quelle époque formidable.

    bembilc105
     
  5. will109

    will109 Nouveau

    Messages:
    28
    Inscrit:
    6 Novembre 2013
    rectifieuse de soupape super forax
    bonjour,
    merci beaucoup pour votre doc. je cherche également une rectifieuse de siège de soupape pour compléter ma machine.
    je suis toujours a la recherche de de doc pour ma super forax...

    A+ will.
     
  6. xris

    xris Nouveau

    Messages:
    20
    Inscrit:
    17 Décembre 2016
    rectifieuse de soupape super forax
    Bonjour,
    je possède cette petite machine que j'ai déjà utilisée, achetée d'occasion en état moyen. J'ai entrepris de la remettre d'aplomb, de changer les roulements, les courroies et certaines poulies, et la repeindre.
    voici la machine à l'origine :

    [​IMG]


    La voici terminée :

    [​IMG]


    En premier, j'avais changé tous les roulements pour y mettre des roulements étanches, c'est de la cote industrielle, ça ne pose aucune difficulté à trouver.
    J'avais mis des courroies de la même longueur que ce que j'avais trouvé, mais le fonctionnement n'était pas satisfaisant, alors je me suis décidé à la refaire mieux.
    D'abord, j'ai décapé la peinture à la soude (on peut faire un mélange soude et colle à papier peint ça fait du gel), il faut 48 heures de trempage environ, un coup de brosse et tout est propre jusqu'à la fonte.
    J'ai mis de la peinture martelée de chez bricorama (au white spirit bien entendu), c'est facile à faire.
    A partir de là, j'ai refait la transmission vers la meule et vers l'arbre arrière supérieur avec des poulies (achetées chez tri distribution).
    J'ai été obligé de faire une rallonge pour l'arbre moteur, la poulie avec moyeu conique est si grande que l'arbre était trop court.
    Ce n'est pas simple, au bout du compte c'est mal équilibré, mais avec un peu d'astuce on peut ré-équilibrer tout ça avec une masse tournante ajustée avec des écrous de réglage pour supprimer les vibrations, moteur dans les bras on voit vite quand ça ne vibre plus. C'est très efficace, voici la masse, la poulie double et la masse d'équilibrage :

    [​IMG]


    La rallonge (plein hexagonal) est vissée à refus sur l'arbre et bloquée par la vis sans tête (j'achète la visserie chez fix n' vis à pontoise : http://www.visseriefixations.fr/ ), la poulie a un moyeu conique, la masse d'équilibrage est à droite.
    J'ai conservé le tendeur d'origine supérieur, mais remplacé le galet par deux roulements de rollers car le galet alu est trop grande et il lui arrive de toucher le bâtit.
    Pour la courroie qui part vers le bas sur la photo, c'est celle de l'arbre supérieur arrière vers la meule, j'ai placé un tendeur de courroie de distribution sur un support réglable.
    J'ai donc deux supports de galets tendeurs.

    [​IMG]


    Le flash rend mal le rouge (glycéro aussi). Ici on ne voit qu'un seul des deux tendeurs, ils n'étaient pas encore ajustés.
    La poulie de l'arbre est aussi avec moyeu conique.

    J'ai aussi refait la poulie mobile, et pour assurer une bonne tension de la courroie qui va vers le mandrin, j'ai monté une poulie à diamètre variable sur un moyeu usiné à la demande, avec une butée à billes neuve. C'est un drôle de système, mais c'est comme ça.
    La machine est bruyante car la petite poulie mobile brandouille un peu sur son arbre, mais il faut qu'elle soit libre. Je lui ai refait un moyeu propre et poli pour que ça glisse bien, je lui airefait la gorge qui était en mauvais état.
    J'ai refait la poulie mobile avec une des poulies alu d'origine de la machine.

    [​IMG]


    La poulie à diamètre variable est la chromée, il ne faut pas trop tendre la courroie sinon ça chauffe fort. Pour l'arbre AR supérieur, j'ai placé des cales de réglage des roulements dans le fond d'un bouchon. Comme l'arbre de commande de la vis du mandrin n'a pas d'étanchéité, il faut nettoyer souvent le dessus de la poulie chromée pour ne pas graisser la courroie. On peut le faire, cette machine ne fonctionne pas 24 h / 24.
    En général, et c'est visible pour la poulie alu du bas sur la photo, je monte les vis sans tête de blocage d'une manière différente de l'usage habituel, j'ai trouvé ça en faisant une réparation sur mon tour en remplacement d'une goupille conique.
    Quand l'arbre est assez gros (à partir de 10 mm), je filète l'arbre percé de part en part, et la pointe de la vis porte dans l'alésage du moyeu (donc par l'intérieur). Si la vis est assez longue, elle verrouille en même temps à la partie supérieure le moyeu; C'est efficace, le filet est ainsi beaucoup plus long et la vis déborde moins.
    Le moyeu n'étant percé que d'un seul côté bien entendu.

    Dans le cas de mon tour, j'ai mis une vis grosse dans l'arbre, mais plus courte que le diamètre de l'arbre. j'ai placé le moyeu dessus, et serré la vis en mettant la clef dans l'ancien perçage de la goupille conique, ainsi la grosse vis peut porter sur un moyeu pourvu d'un trou, mais plus petit que la vis bien entendu. Il vaut mieux connaître le système avant de vouloir sortir la vis complètement, sinon la crise de nerf est garantie !
    Je n'avais pas le choix, la goupille était bloquée et j'ai été obligé de percer.

    Ici, c'est une petite vis à bout conique qui entraine la poulie mobile dans la rainure de l'arbre.

    Il faut quand même manoeuvrer doucement le chariot du mandrin pour que la poulie ait le temps de se placer sous peine de faire dérailler la courroie.

    Mon problème reste celui de la meule que je n'arrive pas à trouver, l'alésage est de un pouce. Si quelqu'un sait où en trouver je suis preneur.
    J'ai bien trouvé le distributeur goodson en france, mais le gars n'est pas motivé pour importer une seule meule...

    Il a quelques outils de base, mais pas le catalogue complet, en particulier tout ce qui est siège de soupapes au détail à ré-usiner et soupapes à ré-usiner.

    Maintenant la machine fonctionne correctement.
     
    Dernière édition: 19 Décembre 2016
Chargement...

Partager cette page