1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Recherche témoignages techniciens et opérateurs d'usinage

Discussion dans 'Etudes et orientation' créé par sacilor, 31 Décembre 2013.

  1. sacilor

    sacilor Nouveau

    Messages:
    2
    Inscrit:
    31 Décembre 2013
    Recherche témoignages techniciens et opérateurs d'usinage
    Tout d'abord, bonjour et bonne année 2014 à tous :partyman: meilleure à tout points de vue :!:
    Dans le cadre d'une reconversion, on me demande (pôle emploi) de faire une petite enquête de marché sur les sur les métiers d'opérateurs et régleurs en usinage.
    Donc, à ce titre je recherche quelques témoignages de professionnels ( même jeunes retraités ) qui auront la sympathie de répondre à mes questions.
    1- votre entreprise: pmi? nombre de personnes? votre poste
    2- pouvez vous me décrire une journée de travail type
    3- quel est le degré d'autonomie du poste?
    4- quel a été votre parcours? ( niveau et expérience à ce poste)
    5-quels sont les contacts développés par ce métier?
    6- quels sont les activités que vous préférez dans votre travail?
    7- quelles sont les principales difficultés du poste?
    8- comment se situe le marché de l'emploi dans le secteur ( dans votre région)
    9- comment a évolué votre poste dans les 5 dernières années?
    10- quels sont les profils les plus appréciés ( niveau, savoir être , qualités personnelles..)?
    11- Pensez vous que les imprimantes 3D sont une menace pour le métier ( dans 5 ou 10 ans) ?
    Ouf !!!!
    Vous n'êtes pas obligés de répondre à toutes les questions ... :wink:
    merci bien à ceux qui prendront la peine de me répondre, allez hop , à votre santé :drinkers: avec modération!
     
  2. Photom

    Photom Nouveau

    Messages:
    44
    Inscrit:
    10 Novembre 2013
    Recherche témoignages techniciens et opérateurs d'usinage
    Re: Recherche témoignages techniciens et opérateurs d'usinag

    Salut ! Et bonne année a toi aussi !

    Bon je me lance, pour l'instant en apprentissage dans ce métier avec 5 ans expérience.
    Je suis dans une entreprise d'une trentaine de personnes dans le secteur de l'aéronautique et de l'armée.
    J'effectue 4 à 5 réglages par semaine de 2 à 5h par réglages pour l'instant pour mon niveau.
    La journée ce base sur des réglages (outils, pièces,) contrôle de cotes, correction des correcteurs dynamiques.
    J'ai un CAP productique et la je passe un BAC technicien d'usine âge productique pour ensuite partir en BTS études et réalisation d'outillage ( la production, les pièces en série c'est pas mon truc ).
    Dans mon entreprise ils embauchent pas mal et en ayant cherché il y a un an pour une entreprise j'ai eu beaucoup de réponses positives (parce que je sortais d'une bonne ecole de mon CAP assez réputée dans ma région ) pour m'engager dans mon contrat d'apprentissage.
    Depuis 5ans que je suis dans l'usinage en commançant par la base du métier, le conventionnel, ou je me demerdais pas trop mal :) Le numérique est vite venu le remplacer comme je le vois dans certaines entreprises les centres d'usinage ont un compartiment nettoyage un compartiment ou la pièce est contrôlée grâce a des lasers et directement les correcteurs des outils sont reréglés tout seul je trouve moins intéressant personnellement en termes de réglages et de boulot..
    Toujours pour avis perso je sais pas si je vais continuer dans ce métier plus tard car les machines deviennent de plus en plus numérique et se gère presque toute seule donc plus grand chose d'intéressant c'est dommage j'aime bien ce métier, c'est pour ça que je pars en BTS étude et réalisation d'outillage les pièces en série ça va bien un moment, mais moi je peux plus :)
    Bonne lecture :)
     
  3. stefff

    stefff Nouveau

    Messages:
    1
    Inscrit:
    16 Janvier 2014
    Recherche témoignages techniciens et opérateurs d'usinage
    Re: Recherche témoignages techniciens et opérateurs d'usinag

    Bonjour tout le monde,
    Merci Sacilor pour ces questions très intéressantes.
    Je m'intéresse actuellement aux formations sur le travail du métal, et en particulier à l'usinage, je me demande d’ailleurs si ça va vraiment me plaire.
    Comme l'explique Photom, le numérique est de plus en plus présent, et j'ai l'impression que ça devient plus un métier de programmation, de contrôle des machines qu'un métier ou l'on travaille la matière avec des outils et ses mains.
    Qu'est-ce que vous en pensez?
    J'attends d'autres témoignages avec impatience :-D
    Merci
     
  4. JNG74

    JNG74 Apprenti

    Messages:
    69
    Inscrit:
    8 Mars 2012
    Recherche témoignages techniciens et opérateurs d'usinage
    Re: Recherche témoignages techniciens et opérateurs d'usinag

    Bonsoir

    1-Je travaille dans une entreprise de 50-60 personnes environ dans les environs d'Annecy, 74000, spécialisée dans les technologies additives depuis une vingtaine d'années, je m'occupe de reprendre en usinage les-dites pièces sur un centre 3 axes, en tournage ou en érosion fil
    2-Je trace mes parcours outils en CFAO 2D-3D ou CFAO fil, je conçois mes montages de reprise d'usinage en fonction des quantités (unitaire ou série), je les usine,je fais mes réglages et j'envoie la cavalerie.
    Des fois je règle pendant 2 jours pour 30 secondes chrono d'usinage, d'autres fois je fais presse bouton toute la semaine, ça dépend. A coté de ça je fais de l'ajustage-montage, du polissage, bref, un vrai travail artisanal
    3-Mon degré d'autonomie est total, j'ai mes fournisseurs, je gère mes stocks, des fois ya un gonze qui passe pour voir si las machines sont encore entières, paraît que c'est mon chef, sinon j'vois personne de la journée, ça tombe bien j'aime pas trop les gens.
    4-Ben au départ j'ai une formation universitaire dans un tout autre domaine (pas servi à grand chose) et puis comme j'étais pas capable de vendre un sandwich à un type qui crevait la dalle même en lui donnant le fric pour qu'il l'achète j'ai rangé le côté commercial pour faire du copeau, j'ai fait une formation AFPA, puis je suis tombé dans une boite dans le médical ou j'ai fait presse bouton pendant 6 ans avec pour chef d'atelier un paysan avare et mesquin, imbu de sa personne et une langue de pute à la hauteur de son talent, un virtuose de la manivelle, un funambule de la 3D, j'ai serré les fesses, fait profil bas et décortiqué ses moindres faits et gestes (j'en ai ch...), ensuite la boite où je suis.
    5-Uuuh j'ai pas trop compris la question , sinon, le contact avec les autres n'est pas trop mon fort.
    6-J'aime mon métier dans sa globalité.
    7-C'est un travail qui demande humilité, soin et patience, maîtriser les gestes de la main ainsi qu'acquérir de l'aisance sur les machines demande des années, et ça il faut l'accepter. Ceux qui arrivent pour "casser" la baraque et veulent que le travail soit vite gratifiant et gratifié sont souvent vite déçus. Je connais un tas de gonzes qui refusent de bosser si la machine ne fait pas 12 axes, en attendant ils ne savent même pas tourner, ils n'arriveront jamais à rien dans l'usinage.
    8-Le marché se porte pas mal dans ma région avec deux bassins d'emploi conséquents que sont la vallée de l'Arve (décolletage) et la Suisse (horlogerie).
    9-Mon poste à évolué vers plus d'autonomie, plus de responsabilités et plus de travail, au départ je ne faisais que du fraisage, puis du fil en doublon avec un collègue, puis maintenant qu'on à un tour, je fais aussi du tournage. La prochaine étape sera un nouveau centre, mais là il faudra un autre mécano, qu'on cherche depuis plus d'un an.
    10-Excellente question, vu que nous n'arrivons pas à trouver des savoir faire, nous en sommes à rechercher un savoir être. Revoir le point 7 et ajouter la capacité d'écoute, mais nous sommes encore loin du compte.
    11-D'abord, les imprimantes 3D ne sont pas nouvelles, c'est une technologie qui a bientôt 30 ans, ensuite mon entreprise est spécialisée dans ces technologies, je dois donc mon travail aux technologies additives. Bien entendu ça viendra de plus en plus empiéter sur l'usinage on ne va pas se le cacher, mais il faudra quand même des personnels pour programmer et mettre en oeuvre ces machines. De plus ces technologies ne peuvent pour le moment pas descendre en dessous de 1/10 pour la précision et les états de sur face sont encore assez grossiers Ra>1.6 (je parle pour le frittage laser de poudre métallique), or la mécanique de précision "travaille' justement en dessous de 1/10 pour la précision et en dessous de Ra 1.6 pour l'état de surface donc loin de cannibaliser l'usinage je dirais que ce sont deux technologies complémentaires, évidemment cela reste mon opinion (j'avais déjà écrit un post à ce sujet : http://www.usinages.com/autres-machines-outils/stereolithographie-sur-metal-t55005.html)

    J'espère avoir satisfait ta curiosité

    Il est cependant important de ne pas se faire d'illusions.
    -Tous ce qui font ce métier rêvent de bosser en autonomie et de tout faire eux mêmes, très peu y arrivent, j'ai une idée sur ce sujet et je la garderai pour moi, mais pour t'orienter, je te dirai que ça a quelque chose à voir avec le point 7
    -Au départ j'étais comme toi, je voulais bosser avec mes mains, faire du tradi, je pensais que la CN signifiait obligatoirement presse-bouton, puis j'ai découvert qu'on pouvait faire les 2 , c' est très gratifiant car on peut faire bien plus de choses avec une CN qu'avec un tradi.
    -L'industrie dans ce pays se casse la gueule, c'est paradoxal d'ailleurs, et en même temps la demande en opérateurs, régleurs, et techniciens d'usinage explose. C'est pas des conneries, dès que je dépose un CV, c'est la frénésie au téléphone. Mon boss cherche des usineurs, Y'EN A PAS, pôle bidule justement nous envoie que des gonzes qui sont à côté de la plaque, j'en ai marre de faire des entretiens.
    Donc, à ton avis, feu de paille ou tendance durable ? La question mérite d'être réfléchie.
    -Comme tu le dis dans ton post es tu bien sûr de ton choix?
    -Je ne sais pas quelles sont tes illusions (on en à tous), mais si l'une d'elles est de t'enrichir, tu oublies.
    -Si tu peux choisir entre le proto et la prod, sache que dans le proto tu auras le plus de chances de t'épanouir, mais ce sont souvent des petites boites, donc des petits salaires. Il y à bien du proto dans les grosses boites mais faut d'abord passer par la prod et subir l'écrémage.

    Cordialement
     
    Dernière édition par un modérateur: 16 Avril 2015
  5. Vizu

    Vizu Apprenti

    Messages:
    91
    Inscrit:
    10 Janvier 2011
    Localité:
    Taiwan
    Recherche témoignages techniciens et opérateurs d'usinage
    Re: Recherche témoignages techniciens et opérateurs d'usinag

    Salut a toi,

    Pour ma part:

    1- Je travaille en Asie (suite a la rencontre de ma dulcinée qui viens de la-bas, j'ai voulu aller voir par moi-même) donc les caractéristiques de l'entreprise ne te servirons pas trop. Nous sommes près de 350 employées, je suis technicien superieur en Tournage - Fraisage (programmation CN a la main ou sur logiciel de FAO, prototypage, ajustage, realisation d'outillages, controle, un poil de design des fois).
    2- J'arrive au boulot : café...tiens ça change pas de la France ça :lol: !!! Plus sérieusement : premièrement, contrôle des séries qui ont tourner pendant l’équipe de nuit et correctifs sur les jauges d'outils + changement d'outils/plaquettes d'usinage si besoin ; deuxièmement, changement de séries si besoin (donc réglages directement sur les machine). Une fois fait, le reste de ma journée s'organise autour de la réalisation des futurs montages d'usinages et de la programmation de nouvelles pièces pour la plupart du temps.
    3-Je suis totalement autonome, travaillant dans une entreprise 100% locale, la communication est en Chinois et les rares personnes parlant Anglais sont dans les bureaux...donc a part l’extrême urgence, je me démerde, puisque mon chinois est pas encore au top :oops: .
    4- J’ai fais un BEP et un BAC PRO Productique, avant de terminer part un BTS IPM en alternance
    5- Contacts...quels contacts.. ??? :idea: :axe:
    6- J'adore le travail, la mise en forme, l'usinage des matériaux en général et plus particulièrement du métal donc forcement c'est toujours l'usinage pour moi qui est le plus intéressant. La programmation peux vite donner des migraines mais c'est une étape oblige avec les CN. En bref, rien de tel que l'odeur du lubrifiant et la chaleur des copeaux :twisted: .
    7-Je ne te parlerai pas des difficultés en elle même, mais plutôt des 3 qualités que je pense essentielle pour exercer ce métier avec le plus de facilité et d’efficacité : être patient, ça te sera très utile lors des moment de doute ou il vaut mieux prendre le temps de revoir son travail pour trouver la ou ça cloche plutôt que de foncer comme un con et tout foutre en l'air ; être méthodique et ne pas hésiter a prendre et classer ses notes pour se constituer sa base de données technique perso tout au long de sa carrière ; et enfin, être prudent et apprendre les "bons gestes" dans les domaines sur lesquels tu travaille, le métier est dangereux il ne faut pas l'oublier.
    8- Ici y'a beaucoup, beaucoup de boulot pour qui veux, même si je pense que ça ne t'aides pas trop dans ton cas :???:
    9- J'ai commence derrière des tours et fraiseuses conventionnelles, d'abord pendant mes stages scolaires puis pendant les grandes vacances. Puis progressivement j'ai évolué vers la CN au fur et a mesure que ma formation avançait. Pour terminer, j'ai effectuer mon BTS en alternance en bureau des méthodes, ce qui m'a permis de voir une facette de la pré-production que je ne connaissais pas trop, intéressante mais qui ne me conviens pas plus que ça.
    10- Être sérieux, curieux et a l’écoute fais bonne impression en général.
    11- Je connais rien a l'impression 3D, mais ça me parait être encore un peu tôt pour concurrencer l'usinage.

    Bonne chance, en espérant vous avoir aidé.
    Le Viz.
     
Chargement...

Partager cette page