1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Quels secrets dans les carters de ce moteur?

Discussion dans 'Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs' créé par fafnir70, 2 Décembre 2011.

  1. fafnir70

    fafnir70 Compagnon

    Messages:
    3 230
    Inscrit:
    9 Janvier 2011
    Localité:
    FR-70150 Haute-Saône Val de l'Ognon
    Quels secrets dans les carters de ce moteur?
    Bonjour,

    J’ai un moteur électrique équipé d’un système que je ne connais pas. Pouvez-vous m’aider à l’identifier ?
    P1010217.JPG
    La plaque du moteur, 220/380V, 1425 t/mn, 1,25KW, 1,7 CV.
    P1010215.JPG
    la plaque du "variateur" Flender-Cigala motovariatore idrola, CV a giri 1500: 1,25, coppia max (couple maxi?) spunto: 1,5 Kg m.
    P1010216.JPG
    Sur l’AR il y a 2 jauges de niveau d’huile, les deux petits boutons ronds à G et à D, et certainement des organes hydrauliques, mais quoi ?
    P1010182.JPG
    Le réservoir d'huile est sous le moteur.
    La poulie semble bien être directement fixée sur l’arbre du moteur.
    Peut-être y aurait-il deux arbres concentriques ? Rien n’est visible de l’extérieur.
    P1010183.JPG

    En conclusion, ce moteur est-il équipé d’un réducteur ou variateur hydraulique ou d’un coupleur hydraulique ?
    Je vous remercie pour votre aide.

    Bernard
     
  2. Labobine

    Labobine Modérateur

    Messages:
    2 813
    Inscrit:
    13 Mars 2009
    Localité:
    F - 12000 RODEZ
  3. MARECHE

    MARECHE Compagnon

    Messages:
    2 122
    Inscrit:
    6 Février 2011
    Localité:
    Nancy
    Quels secrets dans les carters de ce moteur?
    Bonsoir,
    Je suis d'accord avec toi, je pense que c'est un variateur hydraulique, on peut espérer une variation continue dans un rapport 1/2 en général, mais quel en est l'état? et en particulier l'état des joints, de l'huile (pas souvent vidangée parfois...) Je pense que c'est à démonter entièrement et à rénover. Je n'ai jamais vu cette marque. Il sera intéressant d'avoir des photos de l'intérieur, en particulier du système de palettes.
    Salutations
     
  4. fafnir70

    fafnir70 Compagnon

    Messages:
    3 230
    Inscrit:
    9 Janvier 2011
    Localité:
    FR-70150 Haute-Saône Val de l'Ognon
    Quels secrets dans les carters de ce moteur?
    Merci labobine et Marèche,
    Il y a près de 20 ans que j'ai ce moteur. Je n'ai jamais su sur quelle machine il était monté.
    J'ai fait une recherche sur Google avec pour mots clés "Flender-Cigala". J'ai trouvé un site en Italie. J'ai vu aussi des sites Flender en Allemagne. J'ai vu des réducteurs sur des machines de papeteries, des réducteurs non attachés aux moteurs. J'ai vu aussi un variateur de couple semblable aux variateurs de couple posés sur le volant moteur des voitures à BV automatique, ce qui me fait pencher pour un variateur de couple. Sur la plaque Flender-Cigala il est fait mention de "*coppia max spunto: 1,5 Kg m" (*après traduction: couple maxi en pointe) et pas du tout de taux de réduction.

    Marèche: Il sera intéressant d'avoir des photos de l'intérieur, en particulier du système de palettes..
    Oui, mais il vaut mieux oublier. Tel que je me connais, et je pense bien me connaître, si je démonte cette mécanique, ce ne sera jamais remonté.
    Je vais le mettre en estimation puis peut-être en vente.

    Bernard
     
  5. Charly 57

    Charly 57 Compagnon

    Messages:
    3 770
    Inscrit:
    21 Décembre 2008
    Localité:
    Moselle
    Quels secrets dans les carters de ce moteur?
    Bonjour
    Dans l'industrie j'ai vu des moteurs avec coupleur hydraulique.
    Le niveau d'huile entre deux disques proches fixe le couple transmis.
    Plus le niveau est haut, plus le couple est élevé (jusqu'à un maxi d'environ 80 % de hauteur des disques. Aprés ça ne change plus rien)
    Pour la machine menée, si elle a un couple résistant constant, celà se traduit par une variation de la vitesse.
    Puissance = Couple x Vitesse
    Sur le coupleur hydraulique il y a plusieurs moyens de faire varier le couple:
    1°) une pompe a débit constant alimente le compartiment qui contient les disques. Une fuite réglable, permet de faire varier le débit d'huile qui retourne à la caisse à huile. Ce système est très utilisé seulement pour les démarrages progressif de machines à forte inertie. Le débit de fuite est souvent ajustée par la personne qui "lance" l'installation et qui apprécie la dynamique de montée en vitesse. Une fois la bonne vitesse atteinte, il laisse le débit de sortie constant. ( ce système nécessite un ajustement lorsque l'huile chauffe)
    2°) une pompe a débit constant alimente le compartiment qui contient les disques. Un tube "écope" dont on peu régler la hauteur limite le niveau de hauteur d'huile entre les disques (et donc le couple et donc la vitesse) en permettant à l'huile de retourner à la caisse à huile.
    Ce système est utilisé pour faire de la variation de vitesse et donc de puissance sur la machine menée. Il est facile d'y ajouter une régulation.
    3°) une pompe a débit constant alimente le compartiment qui contient les disques. Il y a un trou dans le compartiment à une hauteur de 80% des disques. Cette hauteur d'huile est constante dans le compartiment. La variation est obtenue en faisant varier l'écartement entre les disque. Ce montage de technologie différente présente les avantages de 2°)

    Pour les machines de forte puissance, il est nécessaire d'ajouter un réfrigérant d'huile.
    Les disques comportent des cratères ou des stries qui ont tendance à faire "ventouse" avec l'huile qui se colle à leur surface par effet de vide. La qualité de l'huile est hyper importante car c'est sa fluidité et sa tension superficielle ( ainsi que la stabilité en température de ces paramètres) qui déterminent le couple à transmettre pour un écartement de disque donné ou une hauteur d'huile donnée.
    Le rendement est faible à cause des pertes thermiques dans l'huile et des frottements de la mécanique tournante.
    Aujourd'hui, on préfère des variateurs de fréquence électroniques.

    Voilà, je vous ai livré ce que je connais. C'étaient sur des moteurs de plusieurs centaines de kW qui étaient utilisées pour faire un débit variable d'eau à fort débit et à forte pression. La conception de ces coupleurs datait des années 50 et ont continué à bien fonctionner jusqu'en 1996, année ou l'installation a été démantelée.

    Un conseil en cas de curiosité technologique conduisant au démontage: nettoyer la machine avant de vidanger l'huile afin de ne pas polluer l'huile lors de sa récupération. Attention aux joints !!

    Si ça peut vous aider ....
     
  6. fafnir70

    fafnir70 Compagnon

    Messages:
    3 230
    Inscrit:
    9 Janvier 2011
    Localité:
    FR-70150 Haute-Saône Val de l'Ognon
    Quels secrets dans les carters de ce moteur?
    Merci Charly57.
    Là il ne s'agit pas de forte puissance ni de couple important. Je sais seulement que ce moteur était installé sur une machine de boulangerie industrielle, mais quelle machine? Avant qu'il ne soit chez moi, j'ai toujours vu ce moteur sur une étagère. Et puis un jour il a fallu faire de la place.
    Je le transfère à la rubrique estimation.

    Bernard
     
  7. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Quels secrets dans les carters de ce moteur?
    Tout à fait.

    L'étagère à moteur est d'une utilisation très courante en boulangerie industrielle. Également appelée "engine shelf".
     
  8. Charly 57

    Charly 57 Compagnon

    Messages:
    3 770
    Inscrit:
    21 Décembre 2008
    Localité:
    Moselle
    Quels secrets dans les carters de ce moteur?
    Je verrai bien ce "moteur" monté sur un pétrin. Au début, il y a beaucoup moins de couple résistant qu'a la fin, quand la pâte colle bien partout.
     
Chargement...

Partager cette page