1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6

Discussion dans 'Projets d'autres machines CNC' créé par synapsis, 25 Avril 2015.

  1. synapsis

    synapsis Compagnon

    Messages:
    1 163
    Inscrit:
    3 Septembre 2011
    Localité:
    Albi
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    Bonjour,
    Depuis quelque temps je comptais numériser mon diviseur, je me suis lancé et mon projet avance bien.
    Je voulais vous faire participer à cette petite aventure.

    Tout d'abord voilà la bête :

    [​IMG]


    Suite au nombre de tours à compter et au côté archaïque de l'utilisation des disques percés, j'ai donc opté pour une numérisation. Ça sera bien plus simple...
    Mon projet pour l'instant fini sur banc. Reste toute la partie usinage du support , le CI, la raquette. Le plus dur est fait, le reste ce n'est que du temps.

    Mon projet consiste donc à faire une raquette de commande, microcontrôleur, écran LCD,...
    Ça me permettra de choisir non seulement l'unité de mesure (Impulsion moteur, degré, millième, et un bonus en millimètre).
    Mais une vidéo sera bien plus parlante.
    Une vidéo et bien plus parlante.



    A+

    Synapsis
     
  2. biscotte74

    biscotte74 Compagnon

    Messages:
    2 381
    Inscrit:
    28 Novembre 2012
    Localité:
    Annemasse
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    Marrant, moi j'ai fait exactement l'inverse. Après avoir fait un diviseur numérique que je pensais idéal, je me suis vite rendu compte qu'il manquait de précision pour la réalisation d'engrenage,(selon le nombre de dents à faire et la réduction du diviseur, cela ne tombait pas "juste") je suis donc repassé aux disques à trous.
     
  3. dupond

    dupond Apprenti

    Messages:
    97
    Inscrit:
    5 Février 2015
    Localité:
    gard (30) Alès
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    voilà un sujet qui m'intéresse, sacré travail qui a du demander quelques heures synapsis

    biscotte74, c'est pas plutôt du à l'imprécision de la transmission
     
  4. biscotte74

    biscotte74 Compagnon

    Messages:
    2 381
    Inscrit:
    28 Novembre 2012
    Localité:
    Annemasse
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    Non, le pb c'est que les pap sont des 200 pas par tours et que tu peut pas déroger à cela, donc ,en fonction de ta réduction, et bien, tu tombes parfois entre 2 pas et là, pas de solutions..................pour des engrenages, ça le fait pas toujours. Mais j'avais une réduction moins importante donc, c'est à voir.
     
  5. dupond

    dupond Apprenti

    Messages:
    97
    Inscrit:
    5 Février 2015
    Localité:
    gard (30) Alès
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    il faut calculer la démultiplication en conséquence de manière à ce que 20 pas fasse 1°
     
  6. JieMBe

    JieMBe Compagnon

    Messages:
    1 151
    Inscrit:
    17 Mai 2009
    Localité:
    Maine et Loire
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    Cela ne sert à rien. Si tu dois faire un pignon de 11 dents par exemple, l'angle est de 32.727272....° et il te faudrait faire 654,5454 pas
    La seule solution est d'avoir une démultiplication suffisante de l'ordre de 1/200, d’utiliser un PAP qui a au moins 200 pas/tour, et de le piloter en micro-pas; jusqu'à 1/4 voir 1/8 on obtient un mouvement même si la précision n'est pas génial. On peut quand même espérer une précision de l'ordre de 10" d'angle qui doit être suffisant pour le taillage de pignon.
     
  7. stanloc

    stanloc Compagnon

    Messages:
    4 370
    Inscrit:
    29 Octobre 2012
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    De mon point de vue il n'y a pas de solution universelle, dès l'instant que l'on veut faire coïncider deux systèmes incrémentaux il faut passer par les fameux PGCD et PPCM.
    Que ce soit avec des disques à trous ou un moteur pas à pas il n'y aura donc qu'un nombre fini de combinaisons tombant justes.
    L'important souvent c'est non pas de faire une légère erreur sur un angle (si elle reste dans la tolérance de l'usinage par exemple) mais de ne pas avoir un système cumulatif d'erreurs. Une erreur de 0,01 ° sur chaque dents d'un engrenage ayant 100 dents n'est pas critique. Ce qui serait catastrophique serait de faire une erreur de 0,01 ° qui s'ajouterait 100 fois.
    Je rappelle qu'il "est de bon ton" de réaliser des systèmes d'engrenages ou de poulies crantées de telle sorte que les rapports entre deux éléments ne soient pas un nombre entier. En faisant ainsi on évite des usures cumulatives aux mêmes endroits.
    Stan
     
  8. kew

    kew Ouvrier

    Messages:
    296
    Inscrit:
    4 Avril 2015
    Localité:
    provence
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    bonjour synapsis, tu peux nous en dire un peu plus sur la partie électronique.
     
  9. synapsis

    synapsis Compagnon

    Messages:
    1 163
    Inscrit:
    3 Septembre 2011
    Localité:
    Albi
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    Bonjour,

    -Dupont, merci pour le compliment, oui pas mal d'heures...

    Je rappelle que le moteur est un nema 23.
    Mon système, comme on peut le voir sur la vidéo, offre 4 possibilités d'unités.
    - En Degré, très classique
    - En millième une plus grande précision.
    - En millimètre et là, c'est très intéressant, car je pourrai choisir l'écart au 1/100 de millimètre (la décimale - 2 chiffres).
    - Et les impulsions moteur. (voir explication ci-dessous)
    Donc, pour ce qui est de la précision du moteur c'est bien 200 pas par tour moteur, mais avec 1/8 ; donc 1600 impulsions par tour moteur ce qui représente pour un tour complet du plateau diviseur (pour 360°) un total de 144.000 impulsions moteur. Donc la précision est au bien au rendez-vous.
    Pour info les graduations du vernier sont de 60 pour 1 tour de manivelle soit 60 graduations pour 4° ce qui représente 5400 graduations pour 360° du plateau. Même avec les disques percés, sans tenir compte de la pénibilité et des risques d'erreur au comptage, rien ne pourra être plus précis à mon sens grâce aux impulsions.
    Si je divise 144.000 impulsions par 5400 graduations, j'ai une précision de plus de 26 fois.
    - JieMbe pour ton exemple de 11 dents je tombe à la fin de la dernière dent à 144.001 soit 1 impulsion d'erreur soit 1/400 de degré.
    Quand j'aurai tout monté, je mettrai en ligne quelques exemples pratiques.

    A+

    Synapsis
     
    Dernière édition: 25 Avril 2015
  10. nopxor

    nopxor Compagnon

    Messages:
    1 364
    Inscrit:
    27 Mai 2010
    Localité:
    Yvelines
  11. biscotte74

    biscotte74 Compagnon

    Messages:
    2 381
    Inscrit:
    28 Novembre 2012
    Localité:
    Annemasse
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    Sauf que les micropas n'augmentent en aucun la précision d'un pas à pas, les 200 pas par tour sont "mécaniques" et le moteur s'y calera toujours même si le driver le tien en "équilibre entre 2 pas, dès que tu vas attaquer un usinage il basculera d'un coté ou d'un autre. Tu auras l'impression de précision, mais il n'en n'est rien,et les micropas n'y changeront rien, si tu veut plus de précision il te faut un 400 pas/tour
     
  12. synapsis

    synapsis Compagnon

    Messages:
    1 163
    Inscrit:
    3 Septembre 2011
    Localité:
    Albi
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    Biscotte74,

    je fais 1/4 de tour moteur en 400 impulsions et un tour complet en 1600 impulsions. C'est-à-dire que si je veux faire 1/400 de tour moteur je rentre en "impulsion :" 4 .
    Ce qui veut dire qu'entre 2 degrés (par exemple : entre le degré 1 et le degré 2 - soit 1/4 de tour de manivelle) je peux m'arrêter 400 fois, si tu penses que c'est pas assez précis, merci de bien me l'expliquer.
    Il ne faut pas oublier que le plateau à un frein.
    A+
    Synapsis.
     
  13. biscotte74

    biscotte74 Compagnon

    Messages:
    2 381
    Inscrit:
    28 Novembre 2012
    Localité:
    Annemasse
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    le moteur ne possède QUE 200 positions électriquement stables, effectivement tu auras 400 impulsions par tour, le mouvement sera donc plus fluide,le moteur sera moins bruyant, il démarrera plus facilement etc MAIS le moteur s'arrêtera quand même sur une des 200 positions électriquement stable, il n'y a rien à expliquer, c'est comme ça par construction, si tu veut plus précis il te faut un 400 ou plus pas /tours qui offrent alors plus de positions d’arrêt stables, c'est le b.a ba des moteurs pas à pas. Certains drivers très performant arrivent à maintenir le moteur entre 2 positions, mais il faut y mettre le prix et si on exerce un effort , par exemple d'usinage, le moteur retombera sur des ces positions "stable". Les micropas n'ont JAMAIS été créés pour rendre un moteur plus "précis", ça c'est une interprétation que beaucoup fond à cause de la dénomination qui prête à confusion.Ils servent surtout à diminuer fortement les vibrations, par contre, les drivers chauffent plus, mais on gagne en "fluidité" de déplacement, et cela améliore aussi, du coup, le bruit du moteur, par contre on perd en couple. Bref le gain est "électrique" et non "mécanique" ou gain de précision. Sinon quel serait l'utilité de fabriquer des moteurs 500 et même 1000 pas/tour ?
    Il faut garder à l'esprit que le moteur ne PEUT PAS s'arrêter sur un micropas, c'est triste mais c'est comme ça, tu penses bien, que si c'était possible, je me serais pas embêter à repasser par des diviseurs à disques pour faire des engrenages, sur mes drivers je peut aller jusqu'au 1/64eme de pas, avec ça, si cela jouait sur la précision, je serais le "roi du monde"
    Après ,tu penses bien ce que tu veut, le principal c'est que cela te convienne
     
    Dernière édition: 25 Avril 2015
  14. domi.U&M

    domi.U&M Compagnon

    Messages:
    1 992
    Inscrit:
    25 Août 2011
    Localité:
    région bordelaise
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    pas tout a fait d'accord avec toi Biscotte74: l'effort d'usinage ne se transmet pas au moteur pap: le mouvement du plateau diviseur, avec une vis sans fin, n'est pas réversible. donc, avec un bon driver qui fait du micro pas stable, même si le couple de maintien est plus faible, il y aura un déplacement du diviseur 8 fois plus fin,pour un micro pas de 1/8. c'est en fait la conception mécanique du diviseur qui supporte le couple d'usinage.
     
  15. gaston48

    gaston48 Compagnon

    Messages:
    6 222
    Inscrit:
    26 Février 2008
    Localité:
    59000
    Projet numérisation d'un plateau diviseur VERTEX HV6
    Bonsoir,
    Biscotte, ce n’est pas tout à fait ça. Que ce soit sur la valeur d’un pas, d’un demi pas ou d’un micropas, les positions
    sont stables si le courants sont maintenus. Mais ce sont des positions d’équilibre entre 2 couples antagonistes.
    Un couple va apparaître si tu forces et tu t’éloignes de cette position d’équilibre. Ce couple devient maximum
    pour un décalage de 1.8° que ce soit à partir de la position d’un pas ou de celle d’un micropas quelconque.
    Si tu forces encore, le couple va diminuer pour devenir nul à 3.6°, puis devenir entraînant et retrouver une position
    stable à 7.2° donc quand on perd définitivement "un pas" en fait on perd la valeur de 4 pas.
    Concernant la précision, il faut tenir compte de l’imprécision angulaire des pôles, habituellement +/- 5 % de 1.8°,
    de la précision de la loi d’interpolation des courants pour les micropas. On applique
    habituellement une loi en sinus cosinus (couple constant) pour les hybrides , mais pour des moteurs Portescap à aimant disque
    par exemple, j’avais du appliquer une loi en trapèze. Viens enfin la précision de positionnement en fonction des frottements
    qui vont faire dévier le rotor de sa position idéale d’équilibre, surtout si ces frottements sont variables.

    Tous ces imprécisions sont réduite par un asservissement en position à l’aide d’un codeur. Surtout en mode statique,
    car là, l’action intégrale à tout le temps d’agir et réduire l’erreur de poursuite à 0. Codeur que l'on peut très
    accoupler à un pas à pas aussi
     
    Dernière édition: 26 Avril 2015
Chargement...

Partager cette page