1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

prof de lime Saint Brieuc?

Discussion dans 'Autres opérations' créé par roydlee, 12 Novembre 2012.

  1. roydlee

    roydlee Nouveau

    Messages:
    14
    Inscrit:
    9 Novembre 2012
    prof de lime Saint Brieuc?
    Bonsoir à tous!

    J'aimerais savoir s'il y a sur ce forum quelqu'un dans la région de Saint-Brieuc qui sache "bien" limer, ajusteur de métier, ancien formateur ou autre, et qui soit disposé à filer un coup de main à un "élève" très motivé, mais qui n'a pas les bases! Le bon mouvement, l'équilibre... Pas de souci pour la théorie, mais j'ai vraiment besoin d'un prof!

    Je suis prêt à y consacrer le temps nécessaire après le taf, voire un peu le samedi... A voir suivant les dispo de chacun!

    En espérant donc être lu par des Briochins compétents!

    Merci à tous pour votre aide,

    François
     
  2. Vieulapin

    Vieulapin Compagnon

    Messages:
    1 942
    Inscrit:
    24 Novembre 2008
    Localité:
    Chartres
    Département:
    28
    prof de lime Saint Brieuc?
    Bonsoir François

        Je suis surpris de voir que quelqu'un voudrait apprendre à limer à notre époque. Non pas parce que je désapprouve, bien au contraire ! Je ne suis pas de Saint Brieuc donc je ne pourrai pas t'aider — et je le regrette — mais je ne peux que t'encourager dans cette démarche. Seulement il faut que tu sois prévenu : on n'apprend pas à limer bien plat en quelques leçons, c'est long, très long, très décourageant au début. Mais ensuite, quelle satisfaction de réaliser une pièce aux dimensions exactes avec de beaux traits croisés. Je te souhaite de trouver un bon prof, s'il en existe encore et, en attendant, je t'invite à consulter ce post où des anciens donnent quelques bases pour débuter. Bon courage.

    Cordialement
     
  3. roydlee

    roydlee Nouveau

    Messages:
    14
    Inscrit:
    9 Novembre 2012
    prof de lime Saint Brieuc?
    Merci beaucoup Vieulapin!

    En fait de post, mon inscription ici fait suite à la lecture des sujets sur la lime (et le grattage aussi, faut dire).
    Je sais ce qu'il en est, ça s'apprend pas en deux-deux, c'est long et décourageant... Question découragement, j'ai dépassé ce stade, j'ai des limes à portée de main depuis 5 ans tous les jours, et j'en peux plus d'arriver à rien faire avec!

    En ce qui concerne cet outil, j'ai aujourd'hui la trentaine, et une formation d'ingénieur méca derrière moi. J'en viens à penser comme tous les anciens ici, on ira pas bien loin si on a plus de limeurs, ni de gratteurs. Et c'est grave, parce que chez les jeunes, on en forme plus bésef, voire plus du tout. Des opérateurs CN ça y'en a, des dessinateurs sur Solidworks aussi, mais es-ce encore de la mécanique, sont-ils encore en contact avec le terrain, le réel? J'en doute fort. Y'en a combien qui savent encore à peu près se servir d'un tour conventionnel? Pas tous, loin de là. Allez voir chez les chinois s'ils en font autant... Sûrement pas, pas si bêtes!

    C'est dur et chiant certes la lime, on a aujourd'hui des fraiseuses, des CN, de l'EDM et j'en passe, mais à mon sens, et historiquement, y'a deux choses à peu près indispensables à tout atelier, c'est un tour et des limes, et de quoi les utiliser. Et ça coûte pas le même prix non plus!
    Donc oui, je pense que c'est un des fondamentaux du métier, et que je ne conçoit pas qu'on puisse se prétendre aujourd'hui cadre, agent de maîtrise ou tout simplement concepteur en mécanique, si l'on en maîtrise pas les fondamentaux! Et pour ma part, je préfère me dégueulasser à l'atelier pour faire du vrai boulot, plutôt que de pondre de la m***de en me baladant de reporting en "conference-call"...

    Bien à vous et encore MERCI pour vos encouragements, ça fait vraiment plaisir de la part "d'anciens"!
     
  4. gabber

    gabber Compagnon

    Messages:
    535
    Inscrit:
    15 Juin 2011
    Localité:
    entre calais et dunkerque
    Département:
    62
    prof de lime Saint Brieuc?
    Bon courage a toi :wink:

    Je suis projeteur méca et le seul a posséder des machines ...
    Pourtant j ai croisé du monde.

    Moi ce que je préfère, c est le chef de be qui dit si on demande une cote sans tolérance ca doit etre parfait... +/- 0 :)

    Ou des tolérances au micron sur un assemblage dans l atelier (non climatiser) avec l opérateur qui se sert du marbre de métrologie comme enclume a 20cm...
    On perd les réalité...

    Apres les usineurs sont quasiment obligés de passer en cn. Un opérateur pour plusieurs bécanes...

    Une électroérosion a fil 32€ de l heure. Pas besoin de rester a coter ...

    C est le non passage en cn qui nous a mis en retard. Les allemands ont renouvelé leur parc machine et ont evoluer. Garder le savoir-faire...

    Nous ils ont essayer d user a la corde les machines. Résultat plus compétitif...

    Quand je vois les usineurs avec qui je bosse, j en suis malade tellement on les pressurise...

    Des cotes aux microns...des délais de quelques jours... Payer des bliques au bout de plusieurs moi... Avec des acheteurs qui essayent de négocier encore pour que le gars donne sont calbar a la fin de l'année...
     
  5. roydlee

    roydlee Nouveau

    Messages:
    14
    Inscrit:
    9 Novembre 2012
    prof de lime Saint Brieuc?
    Ca... On doit connaitre à peu près les mêmes!
    Manque de pratique, aucun sens de la mécanique et du coup conception et cotes farfelues... C'est d'abord les formations qui ne sont pas à la hauteur, j'en ai bien peur!
    C'est sûr que les cours de mécanique tels qu'ils étaient jusque dans les années 60, quand ça rentrait encore à coups de pieds au cul, c'était dur. Mon père a vécu ça aussi (dommage, il a pas la possibilité de m'apprendre). Maintenant ça a formé des gens qui maîtrisent le sujet, on peut pas en dire autant de l'approche "moderne".

    Quant aux CN, ben oui effectivement ils s'y sont mis de bonne heure outre-Rhin, ceci dit pour ce que j'en ai vu, ils ont pas perdu le fil, ou la fibre, pour autant... Question de méthode? Sans doute de respect aussi, j'ai rarement vu des teutons se foutre la pression entre eux comme des Français ou des Italiens...
     
  6. ATV325

    ATV325 Compagnon

    Messages:
    2 277
    Inscrit:
    14 Décembre 2010
    prof de lime Saint Brieuc?
    le non passage à la CN est lié au manque de soutien financier et politique à l'époque car certains fabricants Alcera, Dufour, Gambin par exemple étaient opérationnels ... mais les plans de relance et de soutien du secteur de la machine outil ont été un mer*ier sans nom ... qui a coûté très très cher au pays en pure perte :mad:
     
  7. Bern 67

    Bern 67 Compagnon

    Messages:
    802
    Inscrit:
    27 Mars 2008
    prof de lime Saint Brieuc?
    Quant aux CN, ben oui effectivement ils s'y sont mis de bonne heure outre-Rhin, ceci dit pour ce que j'en ai vu, ils ont pas perdu le fil, ou la fibre, pour autant... Question de méthode? Sans doute de respect aussi, j'ai rarement vu des teutons se foutre la pression entre eux comme des Français ou des Italiens...

    Très vrai, j'ai eu l'occasion de passer une journée dans un atelier de mécanique générale en Allemagne et une journée en France, de grands ateliers de taille similaire d'environ 40 employés. Les différences sont flagrantes:

    En France j'ai vu un atelier propre equipé d'une majorité de machines conventionnelles ayant pas mal d'heures de vol, des tableaux d'affichage remplis les uns plus que les autres de notes de service, d'indicateurs de rendement et de productivité et autres. Un management qui se promene en costume cravate entre les productifs dont la moyenne d'age etait de 45 ans, pas de jeunes, pas de seniors. Une ambiance de travail "tendue" à la chacun pour soi.

    En allemagne: Un atelier nickel propre, clair, ordonné, un parc machines cnc moderne des machines récentes dont plusieurs fraiseuses 5 axes. Un encadrement en bleu de chauffe proche ses collaborateurs, pas de panneaux d'affichage avec des indicateurs de rendement et de productivité par contre pas mal de panneaux formateurs. Et surtout un atelier dédié à la formation d'une dizaine de jeunes encadrés par deux seniors, la section premiere année ne travaillant que sur des machines conventionnellles dont la qualité pourrait faire rougir le dirigeant de la PME Française, afin selon le formateur de leur faire rentrer les bases du métier avant la formation sur les machines CN, à noter que pendant leur formation les jeunes ne produisent pas . Une ambiance de travail plus "détendue" avec une entraide constante entre les opérateurs.

    Ceçi est un constat à un moment donné et j'éspère vivement que ce n'est pas une généralité.

    Salutations
     
  8. roydlee

    roydlee Nouveau

    Messages:
    14
    Inscrit:
    9 Novembre 2012
    prof de lime Saint Brieuc?
    J'en espère autant, c'est exactement ce que j'ai vu et que je vois/entends à peu près tous les ans, en Allemagne et en Suisse!
    Espérons que ça change... Et ne baissons pas les bras d'ici là.
    C'est pour tout ça que j'ai à l'époque de mon passage en école, dégueulé le conditionnement "costard-cravate" et autres salamalecs à la sauce franc-mac, et abandonné toute idée de "carrière" classique par la même occasion, en France en tous cas.

    D'où aussi mon désir d'apprendre, pour le maîtriser et pouvoir transmettre éventuellement, les vrais fondamentaux dont principalement la lime. Et le grattoir, plus tard. J'aime l'idée des paliers régule, ça sert encore et ça resservira... Enfin, chaque chose en son temps.

    Donc si l'un d'entre vous a quelque idée pour apprendre sur ici, dans les Côtes d'Armor, quelque piste que cela soit et qui pourrait resservir... Je suis preneur!
    Et je pense que ça ne pourra que servir à d'autres, 'jeunes' ou adultes, par la suite.
     
Chargement...

Partager cette page