1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Presse à volant d'inertie

Discussion dans 'Autres' créé par Tourblanche, 28 Juin 2012.

  1. Tourblanche

    Tourblanche Compagnon

    Messages:
    2 215
    Inscrit:
    17 Octobre 2008
    Localité:
    Monterégie , Québec
    Presse à volant d'inertie
    .... qu'on appelle par ici un " clicker "

    C' est un autre machine destinée à la ferraille qui trouvera peut-être refuge dans mon garage .

    C' est en fonte , il y a une roue d'inertie , c' est peint en vert , tout pour être heureux :-D
    [​IMG]


    si seulement je savais ce qu'on peut faire avec :roll:

    D' après une recherche Gougoule , ça serait utilisé avec un emporte-pièce ?
     
  2. nektarfl

    nektarfl Compagnon

    Messages:
    837
    Inscrit:
    19 Novembre 2007
    Localité:
    POMMEUSE (77)
    Presse à volant d'inertie
    Ca ressemble à s'y méprendre à une presse mécanique (on ne voit pas bien entre la roue et la colonne, mais il me semble que l'embrayage est à clavette (d'ou certainement le nom de clicker qui est le bruit que fait la presse quand la clavette est mal réglée - à chaque tour de roue, on entends un click-click, etc), et donc, méfiance, une fois que tu as déclenché le mouvement de la presse, rien ne va l'arréter - surtout pas tes doigts) et c'est la raison pour laquelle de plus en plus d'entreprises les mettent à la ferraille, c'est invendable les inspecteurs du travail en interdisent l'utilisation en atelier.

    Sur la table, tu peux effectivement mettre un emporte pièce, un outil pour réaliser des cambrages, des coupes d'acier, et généralement tout ce qui est dur à réaliser à la main car elle doit avoir une puissance de l'ordre de 5 à 10 tonnes environ
     
  3. AVN

    AVN Ouvrier

    Messages:
    389
    Inscrit:
    19 Décembre 2009
    Localité:
    89 sud
    Presse à volant d'inertie
    Bonjour
    Je ne me rends pas bien compte de la taille de la presse mais c'est pour moi une machine tout à fait classique utilisée pour le découpage, cambrage et emboutissages peu profonds dont j'ai vu des dizaines (et beaucoup plus) d'exemplaires dans les ateliers. Elle ne présente d'intérêt que pour des fabrications de série car il faut créer un outil spécifique à chaque piéce que l'on veut produire, exception faite de cambrages simples (equerre ou vé avec ou sans rayon) cas où on peut employer un outil standard. Je suis étonné de la remarque sur les restrictions d'emploi actuelles, il y a ... longtemps ...j'ai connu des ateliers de découpage/emboutissage où on trouvait quantité de ce genre de presses. puissances allant de 5 tonnes à 20, 30 et davantage. Il y avait effectivement des problèmes de sécurité concernant les mains des opérateurs et opératrices car beaucoup de femmes travaillaient sur les presses. Les protections étaient assurées par une commande nécessitant l'usage des deux mains, un volet rabattable dont la retenue bloquait la descente de l'outil et même un dispositif de bracelets qui écartaient de force les mains de l'ouvrier à la descente du poinçon d'emboutissage.C'était en d'autres temps, la nécessité de produire tendait à primer sur la sécurité.
     
  4. Tourblanche

    Tourblanche Compagnon

    Messages:
    2 215
    Inscrit:
    17 Octobre 2008
    Localité:
    Monterégie , Québec
    Presse à volant d'inertie
    J' ai continué mes recherches

    Le nom usuel est OBI " Open Back Inclinable " press .

    http://www.youtube.com/watch?v=bgLqa_722qQ&feature=related

    et oui , cette machine a une très mauvaise réputation ,

    http://www.youtube.com/watch?v=faoLGu_vPXc&feature=related

    Il semble qu'il faut un minimum de cervelle pour l'usitiser ?

    http://www.jniosh.go.jp/icpro/jicosh-old/english/guideline/Guide-5.html

    http://www.youtube.com/watch?v=2LNDREqD-Lc

    Elle est arrivée avec une boite d' emporte pièces , pour fabriquer des boutons et sertir des oeillets .

    C' est probablement idéal pour fabriquer des bourres de fusils ? Mais quoi d' autre ?

    Finalement ... c' est la même fonction qu'un marteau ?



    http://www.youtube.com/watch?v=v2xqb7eMJAY&feature=related
     
    Dernière édition par un modérateur: 16 Avril 2015
  5. the_bodyguard1

    the_bodyguard1 Compagnon

    Messages:
    3 595
    Inscrit:
    25 Décembre 2010
    Localité:
    belgique (namur)
  6. Tourblanche

    Tourblanche Compagnon

    Messages:
    2 215
    Inscrit:
    17 Octobre 2008
    Localité:
    Monterégie , Québec
  7. AVN

    AVN Ouvrier

    Messages:
    389
    Inscrit:
    19 Décembre 2009
    Localité:
    89 sud
    Presse à volant d'inertie
    Bonsoir
    Bien conscient que mes connaissances dans le domaine des presses est limité et surtout " pas à jour", je souhaiterais quand même apporter quelques informations de base à ceux qui s'interrogent; que mes collègues du Forum complètent ou rectifient. Une presse de ce genre ou plus puissante n'est utilisable qu'équipée d'un outil, terme désignant au minmum un poinçon monté sur le coulisseau et une matrice fixé sur la table de la presse; ces deux éléments peuvent être séparés (indépendants) ou assemblés dans un mécanisme qui les relie ( sorte de boîte ou carter) l'ensemble constituant "l'outil".
    Les presses de ce type qu'elles soient à vilebrequin ou excentrique ont une faible course, disons 50 mm pour fixer les idées et une vitesse de descente du coulisseau relativement rapide. Il en résulte qu'elles conviennent parfaitement aux opérations s'éxécutant dans la foulée: poinçonnage d'un trou ou d'un ajour, découpage d'un flan, matriçage peu profond, cambrage ou pliage, sertissage. Elles ne sont pas adaptées à l'emboutissage, la tôle n'aurait pas le temps de suivre et se déchirerait.
    Il faut donc considérer qu'une presse, telle celle présentée, n'a d'intérêt et de possibilité d'emploi que si on dispose d'outillages créés en vue d'une application précise: l'analogie est totale avec un tour ou une fraiseuse, sans outil, fraise, foret, une machine outil ne sert à rien.
    En ce qui concerne les outllages de presse, il est à la portée de tous d'usiner des outils simples de pliage et cambrage ( forme en Vé ou semi-cylindriques) qui permettront de plier ou cintrer tôles ou fils. Hormis cette application minimale, la presse peut être utilisée pour réaliser des pièces diverses en séries plus ou moins importantes à obtenir par découpage d'un flan dans une bande de tôle puis à mettre ce flan en forme avec un outillage complémentaire mais là ce n'est plus de l'amateurisme, il faut savoir créer et réaliser un outil. Dans bien des cas pour de petites pièces en séries limitées et sans trop d'exigences en matière de prix de revient, ce peut être assez facile, en production industrielle, c'est une autre histoire.
    Pour illuster ce qu'on eut faire en tant qu'amateur, je vais rechercher un petit dispositif que j'ai fait pour fabriquer des "gas checks" coupelles de cuivre qu'on place à la base de balles moulées en plomb dans certains cas de chargement pour carabines. J'ai pour cela utilisé non pas une presse à vilebrequin mais ma simple presse de rechargement, vous aurez un exemple d'outillage ultra simple. Je reviens.
     
  8. AVN

    AVN Ouvrier

    Messages:
    389
    Inscrit:
    19 Décembre 2009
    Localité:
    89 sud
    Presse à volant d'inertie
    Finalement la note était bien classée, la voici. Peut être que ces indications susciteront des vocations d'outilleur; c'était dans ma jeunesse le ou un des niveaux les plus élevés de la profession d'ajusteur, certains outils combinés étaient de véritables machines. Voir la pièce jointe G A S C H E C K S Note.pdf
     
Chargement...

Partager cette page