1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Prémonition

Discussion dans 'Blabla archive' créé par Anonymous, 23 Novembre 2009.

  1. Anonymous

    Anonymous Guest

    Prémonition
    Bonjour à tous, :-D

    Certains avaient bien compris, il y a longtemps le danger que représente les banques ... à méditer :wink:

    A+

    Alproc :drinkers:
     
  2. Nours

    Nours Compagnon

    Messages:
    1 190
    Inscrit:
    16 Novembre 2007
    Localité:
    74800 FRANCE
    Prémonition
    Bonjour,
    Cet homme n'a pas été écouté parce qu'il était déjà trop tard. Les banques étaient déjà sur la scène et n'allaient pas se tirer une balle dans le pied !

    Que ceux qui doutent encore de ces faits fassent une petite recherche Google en entrant les mots "Bilderberg" ou "commission trilatérale".

    "On nous cache tout !" ©Bernard Mabille :wink:

    Dépêchons nous de bricoler pendant que nous avons encore de quoi payer le courant pour faire tourner nos chères machines ! :twisted:

    Nours
     
  3. troispattes

    troispattes Compagnon

    Messages:
    2 493
    Inscrit:
    8 Juin 2009
    Localité:
    Manche (50)
  4. Dodore

    Dodore Compagnon

    Messages:
    6 602
    Inscrit:
    27 Octobre 2008
    Localité:
    F-69400 villefranche sur saone
    Prémonition
    bonjour
    oui effectivement c'est prémonitoire, comme je n'arrivais pas bien à lire (le texte n'est pas très lisible,)j'ai été voir sur google ,j'ai tapé "thomas jefferson lettre secretaire du tresor"

    et j'ai trouvé entre autre ,ceci,qui donne quelques informations sur cette citation
     
  5. Anonymous

    Anonymous Guest

    Prémonition
    Bonjour, :-D

    Je joins cette citation extrait d' un lien provenant de Dodore.

    De Guy de Maupassant, extrait d'un article paru en 1882 à propos du krach de l'époque, "L'immense catastophe financière de ces temps derniers vient de prouver d'une façon définitive (ce dont on se doutait un peu, d'ailleurs, depuis pas mal d'années) que la probité est en train de disparaître. C'est à peine si on se cache aujourd'hui de n'être point un honnête homme, et il existe tant de moyens d'accomoder la conscience qu'on ne la reconnaît plus. Voler dix sous est toujours voler ; mais faire disparaître cent millions n'est point voler" (publié aujourd'hui dans "Chroniques, Anthologie", édition Le Livre de Poche).

    A+

    Alproc :drinkers:
     
  6. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Prémonition
    Salut,

    il s'agit là d'une citation totalement hors contexte. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'à cette époque, toute banque émettait ses propres billets qui n'étaient convertibles en or que dans la banque qui les avait émis.

    C'est ce danger dont il parle.

    La réserve fédérale a été créée pour cette raison.

    Aucun rapport avec la crise actuelle.
     
  7. ordinerf

    ordinerf Compagnon

    Messages:
    3 990
    Inscrit:
    15 Février 2008
    Localité:
    aube
  8. Anonymous

    Anonymous Guest

    Prémonition
    Bonjour j.f.,

    Relis bien ce que j' ai écrit, je ne parle de la crise actuelle mais du danger que représente l' esprit du système banquaire en général :wink:

    Je ne crois pas que les gens qui dirigent les banques aujourd' hui aient un but bien différent mais peut être penses tu le contraire :?:

    A+

    Alproc :drinkers:
     
  9. Samifred

    Samifred Ouvrier

    Messages:
    491
    Inscrit:
    27 Septembre 2009
    Localité:
    Suisse romande (VD)
    Prémonition
    Bonjour,

    Je ne veux pas faire l'avocat du diable....

    Mais si nous étions banquier, que ferions nous ?

    Vaste question !

    A méditer... :wink:

    :smt039
     
  10. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Prémonition
    Vu de mon côté, c'est extrêmement simple.

    Sans les banques, je ne pourais pas travailler.

    Ils me vendent de la trésorerie quand j'en ai besoin, afin que je puisse faire face aux frais à engager pour gagner ma vie.

    Quant à l'esprit du système bancaire, il n'avait absolument rien à voir à l'époque.

    Pour comrpendre ça, il faut remonter aux origines du système bancaire actuel. Vénitiens et Templiers. Et ce système est resté sensiblement le même jusqu'à ce que les monaies ne soient plus évaluées sur un stock d'or (au passage, merci de Gaule !!!), que les banques se mettent à se revendre entre elles des produits financiers, et que les marchés financiers soient dérégularisés (au passage, merci Mitterand !!!).

    Une banque achète de l'argent le moins cher possible, et le revend le plus cher possible. Une banque fait travailler ses avoirs, normalement en investissant, mais malheureusement aussi en spéculant. La vision marxiste selon laquelle l'argent n'a pas de valeur, et seul le travail en a, est totalement absurde. L'argent est une marchandise comme une autre.

    Il ne faut pas confondre banques et bourses. Le vrai problème, c'est la spéculation. Ce n'est pas le travail d'une banque de spéculer. Là, je suppose qu'on est d'accord. Les bourses devraient être là uniquement comme outil d'investissement ; c'était leur fonction origienelle, depuis ds siècles, même si la spéculation y a entraîné depuis longtemps des crashes récurents.

    Un exemple célèbre :

    http://en.wikipedia.org/wiki/Tulip_mania

    Ce n'est absolument pas ce à quoi Jefferson faisait allusion.


    Les médias sont complètement à côté de la plaque. J'ai un jour explosé de rire devant ce crétin de PPDA qui déclarait avec sa tronche niaiseuse habituelle : "c'est incompréhensible, les prix continuent à augmenter alors que la demande est de plus en plus forte".
     
  11. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Prémonition
    L'argent dette, c'est aussi de l'argent. C'est celui qui t'appartient, mais qui est détenu par un tiers.

    Crédit / débit.

    La compta telle qu'on la connait, inventée par les vénitiens il y a belle lurette. Avec deux colonnes.

    Une dette ça peut ce vendre. Comme une traite ou une lettre de crédit. Ou un recouvrement (afacturage).
     
  12. Anonymous

    Anonymous Guest

    Prémonition
    Rebonjour j.f.

    Tu mets le doigt sur la principale difficulté actuelle, nombre d' entreprises ou de particuliers n' arrivent plus à se faire financer sans raison logique :wink:

    En théorie, les banques devraient être un des moteurs de l' économie et on est loin du compte surtout en France.

    A+

    Alproc :drinkers:
     
  13. ordinerf

    ordinerf Compagnon

    Messages:
    3 990
    Inscrit:
    15 Février 2008
    Localité:
    aube
    Prémonition
    ce qui est inquétant c'est justement qu'une entreprise ne puisse pas vivre d'elle même et donc va demander des crédits à sa banque.
    certe le crédit fait gagner du temps sur les achats ou projet futur mais finalement est-il vraiment nécessaire ?
    ça me fait penser au principe jadis utilisé qui disait qu'on achète quelque chose que si on a l'argent sur son compte, ainsi on n'a pas besoin d'un crédit.
     
  14. Samifred

    Samifred Ouvrier

    Messages:
    491
    Inscrit:
    27 Septembre 2009
    Localité:
    Suisse romande (VD)
    Prémonition
    Encore une fois je ne veux pas faire l'avocat du diable...

    Mais si tu ne dois rien à personne et que la banque te dois des intérêts,
    c'est que ton entreprise fonctionne, sinon tu seras un jour victime d'une mauvaise conjoncture.

    :smt039
     
  15. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Prémonition
    Ca s'appelle inverstir !

    Il n'y a pas de notion de durée. Ca peut être à un mois pour des fournitures comme à 10 ans pour un outil de travail.

    A part des gens fortunés, ou comme feu le milliardaire rouge (Doumengue, qui déclarait à qui voulait l'entendre "son premier million il faut le voler"), je ne connais personne qui puisse se passer d'un créancier, que ce soit une banque ou un fournisseur qui de toutes façons répercutera le coût de l'agent immobilisé.

    "ça me fait penser au principe jadis utilisé qui disait qu'on achète quelque chose que si on a l'argent sur son compte, ainsi on n'a pas besoin d'un crédit"

    Ca c'est de l'économie familiale, pas du bizness.

    Je ne parle pas d'acheter une télévision, je parle de fournisseurs. Faut pas tout mélanger !

    On n'est aps chez les bizounours.
     

Partager cette page