1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Pour ceux que ça interesse, La Perouse, Vanikoro ...

Discussion dans 'Blabla archive' créé par Anonymous, 9 Février 2010.

  1. Anonymous

    Anonymous Guest

    Pour ceux que ça interesse, La Perouse, Vanikoro ...
    À la recherche de l’épave de La Monique
    Les membres de l’association Fortunes de mer calédoniennes vont procéder, du 25 au 29 avril, à une campagne de prospection avec des moyens sophistiqués pour tenter de trouver l’épave de La Monique, disparue corps et biens dans la nuit du 31 juillet 1953 entre Maré et la Grande Terre.

    Les volontaires de l’association Fortunes de mer ont travaillé pendant près de cinq ans pour localiser l’épave de La Monique. Ils ont étudié les cartes, les courants, avec l’aide de spécialistes de l’IRD et de nombreux documents d’archives. Les messages radio, le manifeste de chargement, les témoignages divers ont donné des informations intéressantes quant aux zones à prospecter. Ils vont donc conduire les recherches en mer avec le navire de l’IRD, l’Alis, affrété spécialement. La vedette de soutien de l’association, l’Isabelle, sera aussi mise en œuvre. Le principal instrument pouvant permettre de retrouver l’épave sera un sonar du type de ceux utilisés pendant la campagne de déminage du lagon. Cet appareil balaie deux bandes de 150 mètres chacune. Un passage permet donc de balayer une bande de 300 mètres de large. Il reproduit les fonds avec précision. L’Alis va travailler à partir de levés hydrographiques effectués lors de trois campagnes, en 2002, en 2003 et en 2006.
    L’association compte ainsi couvrir une superficie d’environ 146 milles2, soit 270 km2 dans les environs du banc de Coetgolon, à l’entrée de la passe de la Havannah. Il vaut mieux éviter de passer dessus quand la mer est formée car la remontée des fonds provoque des vagues anormalement hautes et dangereuses pour les petits bateaux ou à franc-bord insuffisant.

    « On peut espérer obtenir des images qui permettraient de voir l’épave »

    « C’est dans cette zone que nous supposons que le navire a sombré, ce qui laisse à cette première opération quelques chances de succès », explique le président de l’association, Philippe Houdray. « On peut espérer obtenir des images qui permettraient de voir l’épave supposée de La Monique. Selon la profondeur, nous ne pourrons pas plonger pour confirmer l’identification. C’est le navire câblier l’Île de Ré qui enverra un ROV (Remote Operated Vehicle) pour confirmer ou infirmer la découverte. » Le ROV est un robot téléguidé équipé de caméras, d’un bras et de pinces articulées. Il permet aux techniciens de l’île de Ré de poser ou de relever les câbles endommagés pour les réparer. L’Alis étant affrété pour cinq jours, la prospection des fonds aura lieu en continu, de jour comme de nuit. Avant d’immerger son sonar du côté de la Havannah, l’association aura dû plonger dans une prospection tout autre auprès des mécènes. Elle a ainsi obtenu des fonds de la part des institutions : gouvernement, province, mairie, d’une compagnie aérienne calédonienne et d’entreprises privées.
    Le grand espoir de Fortunes de mer est de retrouver l’épave de La Monique, dont la dramatique disparition est restée dans la mémoire collective calédonienne, car elle a endeuillé de nombreuses familles. S’il était possible, cinquante-sept ans après le naufrage, de connaître les coordonnées géographiques du lieu où se recueillir, ce serait pour celles-ci un grand soulagement. Les familles calédoniennes ne disposent actuellement pour se recueillir que d’un monument érigé dans le port de Tadine où le caboteur avait appareillé le 31 juillet 1953 à 14 heures.
     
  2. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Pour ceux que ça interesse, La Perouse, Vanikoro ...
    J'ai quelques photos de Maré, et en particulier d'une stèle avec la liste des victimes. Si je ne fais pas erreur.

    Mais je n'ai pas de scanner à diapos...

    Photos au même endroit d'une petite tortue qui s'était fait bouffer une patte, sans doute par un requin. La pauvr(e tournait en rond au milieu des rochers.

    On imagine ce qui est arrivé aux naufragés...

    J'avais passé un w-e à la tribu de Tuho... Excellents souvenirs.
     
  3. Anonymous

    Anonymous Guest

Chargement...

Partager cette page