1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Nouvel incident sur mon combiné OT 25531

Discussion dans 'Combinés tour-fraiseuse' créé par valoris, 16 Août 2011.

  1. valoris

    valoris Compagnon

    Messages:
    677
    Inscrit:
    21 Avril 2008
    Département:
    95
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    Bonjours à tous

    [align=justify]Dimanche 8-8-2011 au cours du fraisage d'une lumière sur une petite pièce, j'ai vu la tête de fraisage bouger soudainement. J'ai cru me prendre la fraise et la pièce dans la figure. Bien évidement arrêt d'urgence. Examen des dégâts. Ouf ! Apparemment plus de peur que de mal.
    Je remets en route, et là, la broche se lance, ralenti, repart, ralenti à nouveau, s'arrête, repart une nouvelle fois, puis s'arrête complètement. Re-arrêt d'urgence.[/align]

    piècesencours.jpg
    ↑  l'incident c'est produit au cours de l'usinage de la lumière de cette pièce

    [align=justify]Comme on dit, je l'ai mauvaise, voici une machine qui a, à peine plus de six mois et déjà en panne. Je songe à cet instant que si je suis obligé de la retourner chez OTvoudela, cela fait bien longtemps que la caisse de transport est partie aux encombrants.
    En conséquence il me faut trouver la cause de la panne et si possible y remédier. Je dépose le carter poulie de la tête de fraisage, je retire les corroies et je teste la broche de perçage. Elle tourne sans point dur, idem pour la poulie intermédiaire, je passe à la poulie moteur et cette fois, c'est une autre affaire, ça frotte dur, ça coince méchamment. Un instant je crains pour les roulements moteur. Un examen plus attentif, je remarque un jour entre la platine support-moteur et le moteur. Je soulève le moteur et constate qu'il est en train de se faire la belle. Si les vis qui le maintiennent n'étaient pas retenue par la poulie moteur, il serait parterre depuis longtemps.[/align]

    DevissageMoteur.jpg
    ↑  Ce n'est pas très visible mais 3 sur 4 des étaient complètement dévissées, la 4° tenait encore

    Ce constat pour aussi affligeant qu'il soit, me laisse un sentiment de soulagement, je me dit que cela n'est qu'un incident auquel il est possible de remédier sans trop de difficultés.
    Erreur ! C'était sans compter sur le sens très aigu de la "mécanique" et du travail "soigné" des constructeurs chinois. (De sacré gougnafier oui...!)
    J'avais il y a quelque temps fabriqué rapidement un petit extracteur de poulie pour mon MYFORD, qui avait parfaitement fonctionné. Je décide de l'utiliser, mais comme vous pouvez le voir sur la photo il n'y a pas résisté, impossible faire bouger cette poulie.

    arrachePoulie.JPG
    ↑  Arrache-poulie made in maison

    En désespoir de cause je suis contraint d'attendre le lundi pour me procurer un extracteur de roulement dans le magasin de pièces détachées pour automobile le plus proche. Coût de l'opération 30 € + les frais de déplacement et le temps perdu.
    Ma première tentative d'extraction est un échec. En effet il n'y a pas suffisamment d'espace sous la poulie pour y glisser les griffes de l'extracteur. Il faut les positionner sur une des gorges de courroie et bien évidemment les griffes ne tiennent pas sur ces surfaces en pentes.
    J'ai palier à cet obstacle en les encerclant avec du fil électrique pour les empêcher de s'écarter. Malgré cela l'extraction c'est révélée laborieuse. D'une part, comme on peut le constater sur la photo de l'axe moteur, la poulie à été collée au montage pourquoi? Mystère, en suite il y a une vis au fond d'un lamage qui bloque la poulie sur l'axe moteur. On ne peut en effet sortir la poulie que d'une hauteur limité par le lamage ce qui demande plusieurs manœuvres. Il faut laisser la vis suffisamment engagée sur son filetage pour ne pas l'abîmer.

    PoulieEnlevee.jpg
    ↑  Enfin j'ai réussi à décoller cette foutue poulie

    [align=justify]Après extraction de la poulie, examen des dégâts, l'excentrique est nettement marqué. Il faut dire qu'il est usiné dans une fonte extrêmement friable et très fragile, j'ai dû il y a peu repercer et tarauder le trou de la vis de blocage de l'excentrique dont les filets étaient détruit par les vibrations de la machine. Dès que je trouverai la matière première je le referai en acier.
    Quand à la platine support-moteur c'est un peu la même chose c'est un acier extra-mou qui se déforme facilement, il ne présente pas une résistance mécanique suffisante pour les contraintes que subi cette pièce.

    DeformationPlatineMoteurb.jpg
    ↑  Déformation de la platine moteur

    Axe moteurb.jpg
    ↑  Trace du collage de la poulie moteur

    L'excentricité des poulies est suffisamment prononcée pour être visible à l'œil nu. Ce qui veut dire qu'elles sont toutes, au mieux à reprendre, si le défaut est corrigeable, et au pire à refaire.[/align]
    [align=justify]La conséquence première de ces excentrations qui s'additionnent aux jeux de l'accouplement moteur, c'est que le moteur tape sur ces pièces et entre en résonance en produisant un son caractéristique. Pour le détecter prenez un gros tournevis ou pièce métallique comme stéthoscope, c'est édifiant!
    En attendant de pouvoir résoudre définitivement ce problème, j'applique une solution temporaire. J'intercale une cale de bois entre le moteur et le bâtit de la machine, cela bloque la résonance.[/align]

    caleB.jpg
    ↑  Cale bloquant la mise en résonance du moteur

    Autres points plus difficile à corriger :

    • a) La table du transversal n'est pas parallèle au banc défaut constaté 0,03mm pour 160 mm .Norme Salmon 0,01mm pour 300 mm.


      b) Impossibilité de fraiser en avalant. La table transversale se déplace de plus d'1mm quelque soit la compensation des jeux. Si quelqu'un à la solution je suis preneur.
      c) Le lardon de réglage des jeux de la table transversale poussé à fond. Plus aucune possibilité de réglage.
      d) Le traînard bascule lorsqu'on le ramène en arrière en marquant la pièce, même lardon serré presque à bloquer. Cela implique un défaut de rectitude et de parallélisme des queues d'arondes du traînard.

    Aussi à tous ceux qui envisage l'achat de ce type de machine je ne saurai trop que vous la déconseiller et je vous encourage même à boycotter cette machine.

    Bien à tous

    Valoris
     
  2. valoris

    valoris Compagnon

    Messages:
    677
    Inscrit:
    21 Avril 2008
    Département:
    95
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    En complément je vous met la photo des mesures de planéité de la table du transversal qui n'est pas passée.

    MesureTableB.jpg
     
  3. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    Salut valoris,

    j'ai un HQ400, toi un HQ500. Ce ne sont pas tout à fait les mêmes machines, mais elles ont des points communs,

    Le collage : c'est très probablement pour récupérer un jeu axe / poulie trop important. D'ailleurs, s'il n'y avait pas un jeu conséquent (grosse épaisseur de colle), ça ne serait sans doute pas venu comme ça sans chauffer.

    Fraiser en concordance avec une telle machine, surtout avec le montage que tu montres, c'est simplement impossible (rigidité). En plus, tu as le fourreau presque complètement sorti, et un porte pince qui en rajoute une couche, sans compter la fraise qui n'est pas assez rentrée. Il faut ajouter de la hauteur sous l'étau. C'est pour cette raison que j'avais acheté un étau universel. Là le fraisage devenait possible (par toutes petites passes). Tu peux réaliser une chaise de fraisage. L'étau intégré au petit chariot ne permet pas de fraiser, tout simplement. Juste du perçage. Le serrage correct d'une pièce est impossible. Pense à la vis et la pauvre noix ! Dès l'achat d'un vrai étau, il a été coupé, et il ne reste que le petit chariot nu, sans rien qui dépasse et qui vient gêner au niveau du mandrin de tournage.

    Regarde là : outils-accessoires-f75/etau-etau-nant-t2657.html

    Pour les lardons du transversal, j'ai ajouté deux vis et contre écrous. Réglage délicat, mais ça a tout changé sur la fin de course (quand le transversal sort vers l'arrière). C'est très simple à faire, et c'est le jour et la nuit. Regarde ici.

    J'ai pu faire quelques petits trucs avec la tête de fraisage, mais je l'ai virée dès que j'ai eu une fraiseuse. Elle m'a quand même rendu service en attendant d'en trouver une et de faire les travaux permettant son installation.

    Déformation du flasque de ton moteur : pour moi aussi, c'est le signe de courroies trop tendues. Mais excentrement ou pas, là, tu as ta part de responsabilité !

    Tout à fait d'accord sur la fonte qui tient plus de la pâte sablée de pâtisserie, que d'un "mélange" fer-carbone ! Pas résistante du tout et pleine d'inclusions.
     
  4. Plastoc231

    Plastoc231 Apprenti

    Messages:
    54
    Inscrit:
    4 Octobre 2010
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    Bonjour Valoris,

    je possede le même combiné que toi. Je n'avais (et n'ai...) aucune expérience dans le tournage ou le fraisage. J'ai acheté cette machine d'occasion pour me faire la main et en raison de son encombrement et poids limités et de sa conception rustique. L'essentiel de mes connaissances théoriques ont été acquises sur ce site, véritable paradis pour un bricolo ignare dans mon genre....Je ne regrette pas cet achat qui répond pour l'instant à mes modestes besoins meme si la partie fraisage est inutilisable en l'état en particulier a cause de l'étau que je trouve dangereux. J'ai donc commencé par l'équiper d'un veritable etau Vertex VK5 ainsi que d'un porte fraise en er40 partant du principe que la masse réduirait les vibrations. J'ai supprimé les vis et contre-vis de reglage des lardons et les ai remplacées par des tiges filetées: le jeu en bout de transversal est ainsi réduit à 5 centiemes. La tete de fraisage est trop souple mais un serrage energique du blocage de rotation et des boulons de chassis permet de réduire la flexion verticale à 5 centiemes sous 20 kg de charge. Pas de quoi pavoiser mais suffisant pour fraiser en sécurité avec un diametre 12 dans de l'acier doux et pour surfacer de l'alu avec un papillon de 30mm à condition de ne pas faire des passes de folie. Il est possible que ton problème de platine soit du à une tension de courroie excessive ou a choc car une plaque de 16mm d'épaisseur ça ne plie pas comme cela meme si elle est en acier a ferrer les anes. Je regle la courroie souple (elle n'a jamais patiné en utilisation normale) avec l'avantage qu'en cas de fausse manoeuvre les dégâts seront limités par le patinage. J'ai exactement le meme défaut que toi en translation mais je le compense en calant l'étau. C'est d'ailleurs le seul défaut d'alignement significatif que j'ai trouvé sur cette machine. La partie tour m'a d'ailleurs agréablement surpris.(IL est vrai que je n'ai pas attaqué sérieusement le filetage).
    Salutations huileuses à tous les faiseux de copeaux et merci à tous les experts qui prennent du temps pour nous instruire.
     
  5. valoris

    valoris Compagnon

    Messages:
    677
    Inscrit:
    21 Avril 2008
    Département:
    95
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    Bonsoir J.F.

    Si c'est ton site, j'y fais un tour de temps à autre, et je félicite il est très bien fait. Je suis bien d'accord avec tes remarques. Mais voila je ne peux pas m'équiper autant que je le voudrais, mon ministre des finances tient fermement le cordon de la bourse et en ces temps de rigueur, il ne les lâche pas facilement. Mais c'est bientôt mon anniversaire alors peut-être que...

    Pour les vis de réglage du lardon du traînard c'est tout à fait la solution que j'envisage, elle sont au fond d'un puit et difficilement accessible et sans possibilité de blocage après réglage. Donc c'est dans le tuyau. Par contre pour le fraisage en avalant c'est différent par rapport au HQ 400, le HQ 500 dispose d'un système d'avance auto sur la table transversale. Et il semblerai que ce soit monté avec un écrou à bille ? placé dans un logement trop grand pour lui (à vérifier). De plus pour éviter la casse en fin de course, il y a des ressorts de rappel à chaque extrémité de la vis qui désengage ou l'écrou ou le pignon d'avance ce n'est pas très lisible sur le synoptique fourni par OT. Par principe j'évite les interventions non nécessaires sur des machines neuves, mais là, il va vraiment falloir démonter. Je pense que ce sont ces ressorts qui ramène systématiquement la table lors d'un fraisage en avalant, annulant de cette façon le rattrapage des jeux.

    Pour ce qui concerne la tension des courroies je ne pense pas les avoir trop tendues, j'ai respecté les recommandations du manuel, creux de 1 cm à la pression normal du doigt.
    Je suis d'un gabarit moyen, pas un hercule donc... Si je ne les tend pas assez ça n'entraine pas suffisamment la fraise qui se bloque sous l'effort de coupe. Que faire..?

    Quand à m'équiper d'une vrai fraiseuse c'est mon rêve et ma préférée c'est la Gambin 10M ou 11M avec règle optique à 0,005 mm (Celle de mes années de lycée c'était génial).
    Mais cela restera un rêve je le craint.

    Bonsoir Plastoc231,

    Sans avoir une très grande expérience en machine outil je suis tourneur de formation (sur RAMO T36 et HB 280) sans rien foutre au collège, on m'a rattrapé pour passer en seconde technique en brevet de technicien qui se faisait en 3ans comme le bac mais sans examen sur dossier scolaire (il faut croire que malgré mon poil dans la main, j'étais suffisamment bon pour être rattrapé). Heu.. c'est une chose que j'aurai jamais osé dire à l'époque. ET j'ai travailler pendant 7ans au service d'essais d'un grand accessoiriste automobile. J'ai donc l'habitude de tenir des tolérances et de travailler avec des machines fiables. Bien évidemment mes exigences sont sont au même niveau. Mais il se trouve que je ne peux pas renter de machine plus importante. Et sur catalogue cela semblait une bonne solution.

    Pour info depuis que j'ai re-fixé le moteur et mis une cale de bois pour limiter les vibrations, le fraisage c'est beaucoup amélioré. Quand au silence de fonctionnement c'est le jour et la nuit.
    Si vous constatez que lors du fraisage le carter moteur vibre beaucoup et fait du bruit, vérifier que le moteur tient bien en place.
    De même si en plus l'état de surface n'est pas satisfaisant, trop de vibrations. Par contre je n'ai pas encore fait d'essai en prenant des passes plus importante pour l'instant 1mm dans l'acier.

    Merci à tous deux, je me sens un peu moins seul dans cette galère.

    Cordialement.

    Valoris.


    PS fraisage avec fraise 2 tailles Ø 20 avance, 0,05 tr/mn profondeur 1 mm
     
  6. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    En effet, l'hypothèse de Plastoc pour le moteur semble plus probable...
     
  7. valoris

    valoris Compagnon

    Messages:
    677
    Inscrit:
    21 Avril 2008
    Département:
    95
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    Re: 1° modif

    Bonsoir à tous.

    1° modification entreprise et réalisée,

    Les deux vis (en réalité 2x2, une de blocage et une de réglage) du lardon du traînard sont remplacées par deux vis en tige filetée M8 inox dont une extrémité est usinée en téton et sur l'autre j'y est pratiqué deux plats pour clef de 6. Il ne reste plus qu'à vérifier l'efficacité du système par des tests dynamiques. Par contre j'ai dû reprendre le taraudage qui était complètement de travers et vu la longueur des vis, elles ne pouvaient se visser à fond.

    VisTrainard.jpg
    ↑  Remplacement des vis d'origines inaccessibles.

    Maintenant, il va falloir résoudre le problème des poulies qui tournent faux-rond. Par contre je suis preneur de toutes informations sur le démontage de la table transversale et le montage de l'écrou de la vis de commande, et sa liaison avec la pignonnerie du traînard

    Cordialement.

    Valoris
     
  8. jcma

    jcma Compagnon

    Messages:
    1 658
    Inscrit:
    2 Novembre 2008
    Localité:
    Mulhouse - Haut-Rhin
  9. valoris

    valoris Compagnon

    Messages:
    677
    Inscrit:
    21 Avril 2008
    Département:
    95
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    Bonsoir jcma,

    Je te remercie, j'ai déjà cette doc. Elle ne permet pas de juger des difficultés et des astuces de démontage, ou des erreurs à éviter, c'est ce genre d'infos que je recherche. Elle est trop succincte.

    Merci quand même et bonne soirée.

    Salutation camarade.

    Valoris
     
  10. la bricole

    la bricole Compagnon

    Messages:
    885
    Inscrit:
    26 Février 2009
    Localité:
    le mans
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    salut Valoris
    je suis d'accord avec toi , les petit chinois pourraient faire un peu d'effort sur la qualité d'une parti de leurs matos !

    mais delà a leur demandé de respecté des "normes" de machine pro , pour des machine de bricolage , tu pousse le bouchon un peu loin ! :wink:
    et puis ...il y a surement pire comme défaut ! :smt003

    idem pour le fraisage en avalant ...
    a propos , je n'ai pas vu de vis a bille , mais j’admets que le montage est ...bizarre... :smt017
    a+
     
  11. valoris

    valoris Compagnon

    Messages:
    677
    Inscrit:
    21 Avril 2008
    Département:
    95
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    Salut la bricole,


    J'ai soupçonné un montage de ce type, mais tu as sans aucun doute raison ce n'est pas une VB, le montage est toutefois particulier et je suis curieux de savoir comment est tenu l'écrou de la vis de la table transversale (s'il est tenu ?).
    Tu dis aussi que ce sont des machines de bricolage, voici un extrait de leur documentation.

    [shadow=blue]2. USAGE
    La machine dispose des fonctions de tournage, de fraisage, de perçage et de filetage. L’avance peut être contrôlée de façon automatique ou manuellement, elle est adaptée à l’usinage du métal, du bois et d’autres matériaux. Son utilisation est très répandue dans les ateliers, l’enseignement, la recherche scientifique, la formation professionnelle et, en particulier, à la maison pour l’affûtage des ustensiles de cuisine.[/shadow]

    Bon d'accord l'affûtage des ustensiles de cuisine ce n'est pas très professionnel, "j'va affûter ma poêle à frire ça glissera mieux". Mais quand on parle de laboratoire scientifique, d'atelier et de formation professionnelle ce n'est plus du "bricolage", et dans ce cas les normes s'appliquent, sauf à la maison ... pauvre de moi, c'est pas juste. :smt022

    Quand à la croyance populaire que les Chinois font du médiocre je tien à préciser que s'ils le font, c'est à la demande express de leurs commanditaires. Je me souviens d'une discussion avec un industriel sur cette qualité voici mot pour mot sa réponse " Détrompez vous Monsieur les Chinois savent faire se sont des industriels très compétents et de redoutables concurrents." (Il fabriquait des pièces détachées pour Renault et PSA).

    Pour sympathique que soit cette discussion cela ne m'avance guère.

    Amicalement.

    Valoris.
     
  12. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
  13. valoris

    valoris Compagnon

    Messages:
    677
    Inscrit:
    21 Avril 2008
    Département:
    95
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    Merci J.F.

    Les éclatés sont bien meilleur et on voit que l'écrou est fixé par 2 vis M6x8.
    C'est à ce type de document beaucoup plus détaillés que je me rend compte de la différence d'approche commerciale aux US.

    Salutations amicales

    Valoris
     
  14. la bricole

    la bricole Compagnon

    Messages:
    885
    Inscrit:
    26 Février 2009
    Localité:
    le mans
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    salut !
    en fait , ce n'est peut être pas une différence d'approche , mais plutôt une différence de fabricant :wink:
    il existe de nombreux clones de toutes ces petites machines , mais il est bien difficile de savoir qui fait quoi ...
    a mon avis , c'est ce qui explique , au moins en parti , que certain sont satisfait de leurs machines et d'autre ..beaucoup moins :roll:
    malheureusement pour ceux qui sont intéressé par ce genre de petites machines , il est bien difficile d'abordé le sujet...
    sans avoir un "crêpage de chinois" :axe:
    heu , non :oops: , j'veux dire "un crepage de chignon" ... fin du hs.. :oops:

    le principe de blocage de l’écrou n'est pas top...(mais facile pour le fabricant !)
    si le montage est identique sur ta machine , la solution la plus simple serait de collé l’écrou au loctite ( en plus des vis évidement )
    ce n'est pas "top genial" non plus , mais ça devrai tenir (comme la poulie sur le moteur :wink: )
    bonne bricole
    a+
     
  15. valoris

    valoris Compagnon

    Messages:
    677
    Inscrit:
    21 Avril 2008
    Département:
    95
    Nouvel incident sur mon combiné OT 25531
    Re: Nouvel incident en partie résolu

    Bonjour à tous,


    Suite du feuilleton OT 25531:

    Si j'ai sans succès rechercher au prés des utilisateurs éventuels de cette machine à savoir s'il n'y avait pas de piège au démontage de la table transversale et de sa vis de manœuvre. C'est que par expérience je sais qu'il y a toujours, une astuce ou un ordre de démontage à respecter qui n'est pas forcément des plus évident.

    TableEnlevéeBB.jpg
    ↑  La table se retire sans piège

    Et cela c'est confirmé, il y a bien un piège à éviter pour sortir la noix de la vis de manœuvre. Elle est montée légèrement serrée dans son logement et si vous la chassez par l'arrière, vous pouvez briser son palier en fonte qui est de faible épaisseur en regard de la qualité de la fonte.

    LogementEcrouB.jpg
    ↑  Retrait de la noix

    Cela à faillit m'arriver, je l'ai sortie par l'arrière et comme on le voit sur la photo la portée n'a pas été usinée sur une longueur suffisante permettant de sortir complètement la bague, la vis étant en place cela n'était pas visible. J'ai cru un instant avoir fait des dégâts irréparables, mais la souplesse tant, du laiton, que de la bague, m'ont sauvés la mise. Il reste toutefois la crainte d'avoir créer une zone de fragilité qui peut se manifester beaucoup plus tard.

    Voyez la photo ci-dessous pour vous rendre compte que le filet est passé de trapézoïdale à triangulaire.

    UsureDeLaNoixB.jpg
    ↑  Ce qu'il reste du filetage trapèzoïdal

    La rainure de la clavette du pignon de l'avance auto, pratiquée sur la vis n'a pas été ébavurée. Chaque bavure laissée sur les flancs des filets a agit comme les dents d'une fraise ce qui explique cette usure prématurée et la présence d'une sorte de mélasse jaunâtre sur la vis visible sur la première photo.
    J'ai donc repris 61 filets et ébavuré 61x4=244 flancs de filets. J'ai été tellement exaspéré quand je l'ai découvert que j'en ai oublié de faire une photo pour l'état des lieux.

    Vis après ébavurage, comme on peut le remarquer c'est du filet roulé, non rectifié.

    VisEbavureB.jpg
    ↑  Vis ébavurée

    Je me retrouve avec un écrou de transversal à refaire dans les plus courts délais et je n'ai pas de jet de bronze dans ce diamètre Ø30x20 mini.
    Je n'ai que de l'étiré Ø30 en C35 équivalent à du A33, même résistance à la rupture.
    Et il me faut dans la foulée réaliser un outil à fileter trapézoïdal au plus prés des cotes du profile pour un pas de 3 mm.
    Je vous présente l'outil que j'ai réalisé avec le plus grand soin sur mon petit touret. Il s'agit d'un grain taillé dans un barreau d'HSS Ø 4mm. La pointe de l'outil fait moins de 0,96 mm, largeur du fond de filet. Comme je ne suis pas équipé d'un projecteur de profile je n'ai pas pu contrôler son exactitude. Il est monté sur un corps fait dans un laminé de 10x10.

    GrainB.jpg
    ↑  Petit exercice d'affûtage

    FormeDuGrainB.jpg
    ↑  Autre vue donnant un aperçu de la forme du grain

    Perçage Ø 16 de la noix et alésage à Ø 17,5 diamètre théorique de l'alésage de l'écrou. Avant d'entreprendre le perçage j'ai vérifié le faux-rond qui est de 0,04mm ce qui est tout à fait acceptable pour un écrou de commande.

    PerçageNoixB.jpg
    ↑  perçage et alésage

    Je ne sait pas si vous avez essayé de faire un pas de 3mm à 160 Tr/mn, un petit calcul rapide vous donnera une idée de la vitesse de réaction à la quelle vous devrez agir sachant que le temps de réaction d'un individu, face un danger, est d'une seconde en moyenne. A 160 Tr/mn la broche fait 2,7 tours/s et le traînard parcourt 3mmx2,7= 8,1 mm/s. Conclusion ? Cela va très, très, vite.

    J'ai donc fileté en faisant tourner la broche à la main et je peux vous dire que c'est long très, très long, mais cela fonctionne parfaitement. Le point le plus délicat a été lorsque arrivé à la cote du fond de filet, il a fallu essayé la vis. J'ai du démonter la table sortir la vis, remonter la table sans la vis, brider la table et me servir du chariot inclinable pour la prise de passe en profondeur sans possibilité de réglage en latéral. Faire des reprises de filetage dans ces conditions c'est de la haute voltige. Je me suis bien énervé une ou deux fois, mais le résultat est là.

    NouvelleNoixB.jpg
    ↑  Nouvel écrou enfin terminé

    Vérification sur la vis

    EssaiNouvelleNoixB.jpg
    ↑  Essai nouvelle noix

    Enfin la mise en place sur le traînard. Aucun point dur cela tourne parfaitement rond, je ne saurai vous dire quelle a été ma satisfaction, Je crois que j'ai poussé un Youpi!

    NouvelleNoixEnPlaceB.jpg
    ↑  En fin la récompense

    Par comparaison il me fallait faire 2/3 de tour de vis pour rattraper les jeux soit 2mm au tambour et à présent 0,05 à 0,15 mm au tambour suivant que je laisse plus ou moins de jeu sur les butées à billes.

    Voir photo ci après

    RattrapageDuJeuB.jpg
    ↑  jeu avant intervention

    Jeu0-05.jpg
    ↑  Jeu après changement de l'écrou.

    Voici un second point de résolu toutefois sachez que le montage de la vis n'empêche pas son déplacement intempestif si les écrous de maintient des butées à bille sont desserrés. C'est un point qu'il me faudra résoudre.


    Amicalement

    Valoris
     
Chargement...

Partager cette page