1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Ne négligeons pas les pointes fixes !!

Discussion dans 'Trucs et astuces' créé par stuart engine 35, 18 Août 2012.

  1. stuart engine 35

    stuart engine 35 Ouvrier

    Messages:
    262
    Inscrit:
    12 Octobre 2010
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    Bonjour à tous,

    Je voulais juste dire au débutants, qui utilisent souvent des pointes tournantes en tournage, que ce ne sont pas les meilleures pointes ! La pointe tournante est facile d'utilisation, c'est vrai, mais à moins d'acheter du haut de gamme, elles peuvent avoir un peu de jeu...et ne sont pas au top niveau rigidité.

    Pour faire les pièces les plus précises possible, je trouve que les pointes fixes sont plus rigides, et plus précises, en contre partie il faut graisser très régulièrement le point de centre. Donc un conseil, ne négligez pas les pointes fixes !!
    Après c'est mon avis...

    Bons copeaux
     
  2. DEN

    DEN Compagnon

    Messages:
    1 433
    Inscrit:
    28 Août 2009
    Localité:
    NE-CH
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    J'avoue que je me suis fabriqué une pointe tournante, j'ai contraint entre eux 2 roulements de roller, je n'ai pas de jeu ...
    D'éxpérience j'en ai cramé des pointes, la seule qui à résisté jusqu'ici je l'ai fait dans un chasse goupille ... Le problème des pointes fixes c'est qu'elles chauffent, puis c'est la matiere que l'on usine qui s'échauffe et la ça devient problématique niveau tollérances et état de surface...
    C'est possible qu'avec des pointes fixes de taille plus imposante le probleme ce pose moins, ou alors peut-etre que je prends des passes de bucheron qui font un effort trops important sur la pointe. En conclusion, je m'y prends peut-etre mal avec mes pointes fixes, mais je reste très satisfait de ma pointe tournate maison!

    P.S.: un autre problème d'une pointe fixe qui grille, c'est que si on était en finition, on est bon pour recomencer la pièce, ou alors ca devient très hard à récupérer à coup de comparateur lors du changement de la pointe, encore pire si on a pas de pointe de rechange, il faut demonter la pièce en cours d'usinage, reprendre la pointe (chariot orientable 30°) puis c'est reparti, refaire le paraléllisme, recentrer la pièce... (c'est du vécu, je tournai un axe, avec plusieurs reprises (j'ai pas de vis mère) et quasi à la fin je vois que ça part en sucette (tourne pas rond) pièce foutue...)
     
  3. patduf33

    patduf33 Administrateur

    Messages:
    11 422
    Inscrit:
    27 Décembre 2009
    Localité:
    FR33 Bordeaux
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    Une idée comme ça, pourquoi ne pas dégrossir la pièce avec une pointe tournant et faire la finition avec une fixe ?
     
  4. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 016
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    il faut savoir ce qu'on veut ... une pointe tournante de qualité moyenne a souvent plusieur centiemes de faux rond

    patduf33 l'a dit plus vite : la solution classique est de faire toutes les ebauche avec pointe tournante et mettre la pointe fixe uniquement pour les passe de finition quand on cherche les dernier centieme en coaxialité

    sur rectifieuse on n'utilise rarement des pointe tournante : les pointe fixe sont plus precise , et ne s'usent pas trop puisque l'on serre moins fort qu'en tournage

    on voit aussi des pointe fixe en carbure de tungstene qui s'usent moins et ne grippent pas

    bien sur avec une pointe tournante de super qualité il est moins utile de passer a la pointe fixe

    il existe aussi des pointe fixe avec un meplat qui permet de dresser la face ou est le centre
     
  5. DEN

    DEN Compagnon

    Messages:
    1 433
    Inscrit:
    28 Août 2009
    Localité:
    NE-CH
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    J'avoue que ça a du sens, dégrossir avec pointe tourante, et finir avec pointe fixe !
    Methode adoptée ! Il faut juste vérifier le parallélisme, entre deux changement de pointes, c'est pas garanti qu'il est conservé ... histoire de pas se retrouver avec un leger cone in fine ...
     
  6. thor

    thor Nouveau

    Messages:
    29
    Inscrit:
    28 Mai 2012
    Localité:
    Val-de-Marne
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    Ébauche en tournante puis finition en fixe, ça paraît parfaitement rationnel.

    Pour les pointes en carbure, c'est un embout rapporté en carbure qui est monté serré sur un corps en acier bien dur, puis rectification de l'ensemble après montage ? Je suppose.

    Une pointe fixe sophistiquée pourrait avoir un micro canal axial (disons diamètre de l'ordre du millimètre) avec un dispositif simple manuel qui permettrait le graissage sous pression. La graisse serait envoyée directement à l'intérieur du centre, graissage plus efficace pour éviter l'échauffement. Bon, c'est du luxe. :wink:
     
  7. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 016
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    la premiere année a l'ecole on nous disait de mettre du suif sur les pontes fixe ... mais aucun prof n'a pu me donner une explication valable de la superiorité du suif sur d'autre lubrifiant

    chez moi la pointe fixe se contente de la 15W40 de la burette

    explication sur le suif ? peut etre meilleur en cas d'arrosage a l'huile soluble ?
     
  8. thor

    thor Nouveau

    Messages:
    29
    Inscrit:
    28 Mai 2012
    Localité:
    Val-de-Marne
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    Oui, on préconisait du suif. Franchement, l'huile est rapidement éjectée, sauf si c'est en continu. Mais le vrai problème c'est de bien bourrer de lubrifiant là où c'est utile, pour qu'il aille effectivement sur les deux cônes en contacts.
     
  9. JASON

    JASON Compagnon

    Messages:
    863
    Inscrit:
    14 Novembre 2010
    Localité:
    MARSEILLE
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    Bonjour,

    Le suif (graisse de mouton) est donc une graisse animale très utilisé dans la marine.

    De consistance pâteuse, cettte graisse "tient" là où on la pose mais "file" dès qu'il y a échauffement puisqu'elle se liquéfie, puis se redurcie à l'air ambiant.

    On m'a toujours dit que le suif avait un pouvoir "rôdant" et anciennement utilisée pour roder les ensembles axes-paliers ?

    On l'utilisait à l'atelier pour tarauder le cuivre et ses alliages mais aussi l'inox.

    JASON
     
  10. den's

    den's Apprenti

    Messages:
    110
    Inscrit:
    24 Juillet 2012
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    bonjour,

    et une graisse haute température, style graisse cuivrée, qu'en penser?

    den's
     
  11. deuxcinq

    deuxcinq Compagnon

    Messages:
    947
    Inscrit:
    29 Mai 2009
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    Bonsoir,

    J'aurais envie de répondre :"ne négligeons pas la pointe tournante !" . Le fait est qu'il n'y a pas
    grande précision à attendre d'une vieille pointe après 30 ans de service, pas plus peut-être qu'avec
    un splendide échantillon acheté neuf à 30 € sur ebay . . . . donc un petit effort financier pour l'acquisition
    d'une pointe de qualité dont l'erreur de concentricité garantie est inférieure à 0.005, et en réalité sera
    presque négligeable, qui de plus sera peu encombrante , très robuste et vous permettra de vous affranchir
    de tous les problèmes des pointes fixes.
    Problèmes qui ne sont d'ailleurs pas si nombreux, il y a même plutôt quelques avantages de la pointe fixe
    qui ont été largement soulignés : précision (?),la taille, le prix bon marché, et bien sûr l'avantage de la
    pointe à araser.
    L'inconvénient est surtout le frottement de cette pointe : l'échauffement ,l'usure, on graisse, on resserre
    ça chauffe et ça finit par gripper une fois ou l'autre. Bien que l'on ait fait un beau centre bien dans les règles
    bourré de graisse filante ou de suif si le travail est long il faudra desserrer pour lubrifier ( alors la précision ?)
    La pièce en cours d'usinage chauffe et se dilate, serrant encore davantage la pointe ou l'huile de votre
    burette ne va pas et le grippage ne prévient pas beaucoup, quand la machine ralentit, le temps d'y penser et c'est trop tard. La pointe casse même parfois au droit de la pièce laissant un morceau dans le centre qui ne sera pas facile à extraire.
    Est-ce qu'une graisse haute température serait mieux ? sûrement, à condition qu'elle y reste .
    J'ai regardé le faux rond d'une bonne pointe tournante, résultat : le comparateur ne bouge pas !
    Alors, si vous avez une pointe de qualité qui accuse un gros défaut ne la jetez pas car elle peut être refaite (par ex chez Amnestra), mais ne l'utilisez plus.
    Mais si vous avez besoin de travailler à l'outil à plaquette, à 1000 trs/mn en montage mixte, évitez si vous le pouvez la pointe fixe avec laquelle vous courrez au pépin.
    Enfin, une dernière chose une bonne pointe ne résout pas tout, en particulier les défauts de réglage du tour.

    Bien cordialement.
     
  12. stuart engine 35

    stuart engine 35 Ouvrier

    Messages:
    262
    Inscrit:
    12 Octobre 2010
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    Sympa toutes ce réponses ! Je pense effectivement qu'il faut plutôt utiliser la pointe tournante pour l'ébauche, la fixe pour finir. Maintenant pour des pièces légères, très bien. Mais pour des pièces lourdes (style un arbre de diamètre 100, et de 400 de long, au moment de changer la pointe la pièce risque de se baisser, coté mandrin la pièce sera alors décentrée :mad: . Le moindre décalage avec un 3 mors, et c'est le dixième de saut assuré !

    La pointe fixe n'est de toute façon pas valable pour les pièces lourdes ! J'avais oublier de préciser. Mais pour de petites pièces, c'est le top 8-) !
     
  13. brise-copeaux

    brise-copeaux Compagnon

    Messages:
    7 394
    Inscrit:
    5 Janvier 2007
    Localité:
    Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    Salut,

    Je n'ai jamais usiner en pointe fixe toujours en pointe tournante bien sûr avec des pointes de qualités, la pointe fixe c'est avant tout pour faire des vérifications, contrôles, par contre sur une rectif oui c'est pointe fixe.

    @ +
     
  14. ATV325

    ATV325 Compagnon

    Messages:
    2 277
    Inscrit:
    14 Décembre 2010
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    j'ai eu les mêmes explications pour le suif que Jason.

    entièrement d'accord avec deuxcinq et brisecopeaux, on ne s'en sort plus autrement. De toutes façons, il n'y a pas à réfléchir pour du bon boulot des bons outils :-D
     
  15. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Ne négligeons pas les pointes fixes !!
    Juste un instant d'inattention pendant un test vite fait sur de l'atiré de GSB pour vérifier la présence d'une erreur dans le tableau des pignons...

    Sur le retour rapide.

    On voit que le lubrifiant a été vaporisé.

    Dans des livres, on peut voir des contre pointes fixes avec trou et graisseur ou huileur (pour pièces pas toutes petites)

    2009-05-08 16-36-37_DSCF9033_800x600.JPG

    2009-05-08 16-36-45_DSCF9034_800x600.JPG
     
Chargement...

Partager cette page