1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Moteur triphasé UNELEC 2,2kW : Rebobinage du frein magnétique.

Discussion dans 'Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs' créé par efon, 27 Avril 2015.

  1. efon

    efon Nouveau

    Messages:
    49
    Inscrit:
    2 Février 2014
    Localité:
    Bruxelles
    Moteur triphasé UNELEC 2,2kW : Rebobinage du frein magnétique.
    Bonjour à tous,

    Je possède une fraiseuse Alcera 700CRGS et ayant constaté des valeurs d’isolement trop faibles entre les enroulements
    du frein magnétique d’un moteur triphasé Unelec 2,2 kW, j’ai entrepris de le re-bobiner.

    Je décris ici la procédure improvisée que j’ai suivi, au cas où cela pourrait inspirer quelques uns d’entre vous…

    La partie magnétique démontée:
    [​IMG]


    Fils de raccordement :
    [​IMG]


    A – Mesure des enroulements d’origine :

    Contrairement au peu de documentation que j’ai pu trouver sur le frein magnétique Unelec, j’ai 3 enroulements distincts
    au lieu de 2 ( ? ). Les valeurs ohmiques des enroulements sont assez différentes, mais l’isolation entre enroulements
    est beaucoup trop faible :

    [​IMG]


    B – Démontage et comptage des spires :


    Le démontage met à jour quatre bobines : deux petites ( gorges intérieures ) et deux grandes ( gorges extérieures ).
    [​IMG]


    Comptage des spires en les torsadant par dix :
    [​IMG]


    Les quatre bobines ont un nombre de spires identique : 300 spires de fil émaillé de 0,25 mm de diamètre.


    Elles sont raccordées comme suit, pour constituer les trois bobinages du frein :
    [​IMG]

    Ce qui n’apparaît pas sur le dessin ci dessus:

    Le 1er enroulement est constitué d’une petite bobine, placée au fond des trois gorges intérieures. ( enrubanné séparément )

    Le 2me enroulement est une grande bobine, placée au fond des trois gorges extérieures.

    ( également enrubanné séparément )

    Le 3me enroulement est constitué de deux bobines en série ( une petite et une grande ) qui sont disposées
    sur le 1er et le 2me enroulement, et sont enrubannées avec l’enroulement inférieur.


    C – Bobinage et enrubannage des nouveaux enroulements :


    J’ai utilisé une « bobineuse » rudimentaire, en espérant ne plus devoir l’utiliser à l’avenir… :)

    [​IMG]

    [​IMG]

    J’ai déterminé la position correcte des plots de bois par quelques essais.


    J’ai utilisé une bobine de Cu émaillé 0,25mm dia de 500 grammes, commandée en Angleterre par le net.


    Les deux premiers enroulements bobinés :
    [​IMG]


    Le petit et le grand enroulement enrubannés, prêts à supporter les deux bobines à superposer:
    [​IMG]


    Finalisation des bobines intérieures:

    Les enroulements inférieur et supérieur sont ligaturés au moyen de brides en nylon, surtout dans les trois « angles »,
    pour éviter de se retrouver avec quelques fils anormalement tendus par les manipulations d’enrubannage.
    Les ligatures sont enlevées au fur et à mesure de l’enrubannage.
    [​IMG]


    Bobines intérieures terminées :
    [​IMG]


    Même procédure pour les bobines extérieures:
    [​IMG]

    [​IMG]


    D – Mise en place des enroulements :


    Circuit magnétique complètement « nettoyé » :
    [​IMG]


    Six morceaux de film mylar pliés en « U », récupérés au démontage, sont placés d’abord dans les encoches ( non visible sur photo )

    Les enroulements y sont ensuite mis en place et maintenus par 6 languettes de fibre de verre epoxy de 1,6mm d’épaisseur. (circuit imprimé, sans cuivre )

    Les deux « demi-enroulements » sont raccordés entre eux :
    [​IMG]


    Après avoir passé les 6 fils de raccordement dans une gaine ( tuyau de silicone jaune ) et enrubanné celle ci sur les enroulements,
    j’ai « tropicalisé » le tout au pinceau, avec un vernis destiné normalement aux circuits imprimés.
    [​IMG]


    E – Repérage des fils et tests :

    Les trois bobines font respectivement 40, 50 et 90 ohm de résistance. Ces valeurs différentes s’expliquent par les différences
    de grandeur des bobines ( = longueur du fil ), et du fait que la troisième bobine est constituée de deux bobines de 40 et 50 ohm en série.
    L’isolation entre bobines est à présent correcte : c’est l’infini ! :-D


    J’ai utilisé trois couleurs de fils pour les raccords de bobines, sans faire de distinction entre entrée et sortie.
    J’ai cherché la phase des bobines par courts essais successifs, en inversant les fils de même couleur,
    jusqu’à l’obtention d’un bruit en fonctionnement minimum.
    Une fois la position correcte trouvée, j’ai identifié les 6 fils ( U,V,W,X,Y,Z ).
    [​IMG]

    [​IMG]


    Le frein étant alimenté en 380 Veff ( montage étoile ), j’ai mesuré le voltage et le courant dans chaque branche de l’étoile :


    1ère bobine ( petite ): 233 Veff et 370mAeff .

    2me bobine ( grande ): 243 Veff et 350mAeff.

    3me bobine ( petite + grande ) : 236Veff et 300mAeff.


    Les tensions mesurées me semblent correctement réparties et le frein et enroulements ont atteint
    une température estimée à 35~40°C après 25 minutes de fonctionnement ininterrompu
    ( moteur à l’arrêt, pas de ventilation ).


    Tout me semble donc normal…


    Ci dessous, un dessin reprenant le câblage du frein, et qui tient compte du sens exact des enroulements, repérés jusqu’au bornier :

    [​IMG]


    A bientôt sur le forum,

    Bien cordialement,
    Efon.
     
    Dernière édition: 27 Juin 2016
  2. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 651
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
  3. Bbr

    Bbr Compagnon

    Messages:
    2 053
    Inscrit:
    16 Février 2012
    Localité:
    F-76100 Rouen
    Moteur triphasé UNELEC 2,2kW : Rebobinage du frein magnétique.
    Bonsoir,

    Beau boulot ! :smt038

    J'ai 3 moteurs-frein Unelec (un de 3KW et 2 de 1,1KW) mais les freins n'ont que 2 bobines pas 3. J'ai aussi mesuré des résistances différentes sur les 2 bobines ce qui est logique lorsque les nombres de spires sont identiques mais les longueurs différentes. Je n'ai pas étripé les bobines vu qu'elles fonctionnent correctement. :mrgreen:

    Ce qui est surprenant sur ton frein c'est les 3 bobines dont une composée de 2 enroulements en série avec un branchement surprenant au premier abord (mais qui est logique après réflexion sur l'induction dans le circuit magnétique). :smt115

    Cordialement,
    Bertrand
     
  4. FB29

    FB29 Compagnon

    Messages:
    4 421
    Inscrit:
    1 Novembre 2013
    Localité:
    F-29200 Brest Métropole
    Moteur triphasé UNELEC 2,2kW : Rebobinage du frein magnétique.
    Bonjour,

    Et bravo :prayer: !!

    Très astucieux ton système de bobinage :-D !

    Pour information, tu as utilisé quel type de ruban :roll: ?

    Merci,

    Cordialement,
    FB29
     
  5. efon

    efon Nouveau

    Messages:
    49
    Inscrit:
    2 Février 2014
    Localité:
    Bruxelles
    Moteur triphasé UNELEC 2,2kW : Rebobinage du frein magnétique.
    Bonjour,

    A FB29,

    J'ai utilisé du ruban coton type "sergé" ( et non pas du "biais" ), de 20mm de largeur, trouvé en mercerie.

    J'ai pu commander une quantité raisonnable de fil de Cu ( bobine de 500 gr ) chez :

    https://www.scientificwire.com/

    où l'on trouve à peu près tous les métaux possibles en fils !
    Ils vendent sans problème aux particuliers.

    Bien cordialement,
    Efon.
     
  6. chabercha

    chabercha Compagnon

    Messages:
    5 219
    Inscrit:
    9 Janvier 2009
    Localité:
    FR84 Vaucluse
  7. efon

    efon Nouveau

    Messages:
    49
    Inscrit:
    2 Février 2014
    Localité:
    Bruxelles
    Moteur triphasé UNELEC 2,2kW : Rebobinage du frein magnétique.
    Bonjour Bbr,

    "(mais qui est logique après réflexion sur l'induction dans le circuit magnétique)"

    En effet, j'ai hésité pour le raccordement, n'ayant pas fait très attention au démontage :???:
    J'ai fait le raccordement des deux "demi bobines" pour que les flux magnétiques s'ajoutent
    au niveau des parties centrales des patins...

    Bien cordialement,
    Efon.
     
Chargement...

Partager cette page