1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

MINI LUB POUR MU200

Discussion dans 'Supports, lubrification, peinture, entretien' créé par bop55, 25 Février 2013.

  1. bop55

    bop55 Compagnon

    Messages:
    1 299
    Inscrit:
    31 Décembre 2011
    Localité:
    Bar le Duc
    MINI LUB POUR MU200
    Bonjour,

    Je profite de la vidange de mon bac à lubrifiant pour faire ce post. Rien de bien sérieux, c'est peut-être le sujet le plus farfelu du forum mais comme ça fonctionne, si ça peut profiter à quelqu'un...
    Ca fait environ 7 mois que j'ai bricolé ce truc sur mon MU200 et c'est la première fois que je fais le nettoyage: certaines photos qui suivent démontrent qu'il était grand temps de le faire
    Bref, le principe est simple: comme le MU200 est conçu d'origine avec un bâti faisant office de bac à copeaux, je me suis dit qu'il suffisait de le percer et de le rehausser pour récupérer le lubrifiant dessous. J'ai donc fabriqué un cadre en tube acier de 40/40 mais je l'ai laissé ouvert à l'arrière

    1 Vue générale.JPG
    ↑  Vue avant du cadre de réhausse


    2 ouverture à l'arrière.JPG
    ↑  ouverture à l'arrière pour le passage de l'entonnoir


    Puis j'ai fait deux trous dans le bâti ( SCANDALEUX mais quand il faut, il faut...) en perçant par-dessous au diamètre 16mm. Ce diamètre n'est bien sûr pas impératif, c'est juste que j'avais une chute de tube inox de cette taille, j'ai formé une amorce de cône sur un bout de chaque tronçon de tube en enfonçant un gros pointeau et ils sont emmanchés forcé dans les trou et collés au loctite fort pour l'étanchéité. Petit détail: ces morceaux de tubes sont indispensables pour éviter que le lubrifiant ne suive les nervures en fonte servant de renforts en dessous du bac et tombe à côté du réceptacle prévu à cet effet

    6 perçage 1.JPG
    ↑  perçage sur l'avant


    7 perçage 2.JPG
    ↑  perçage sur l'arrière


    J'ai essayé de percer à des endroits qui me semblaient "stratégiques" en terme de pente du bac pour éviter un maximum de stagnation du liquide après utilisation mais il s'avère à l'usage qu'il n'y a pas d'emplacements miracles, il reste toujours du lubrifiant en surface du bac car hormis les rebords il est quasiment plat, et le liquide finit par s'évaporer et il est donc tout simplement perdu: c'est le gros point faible de cette réalisation mais bon, c'est pas non plus un ruine-boutique: un artisan vraiment sympa veut bien me vendre de l'huile de coupe entière et de très bonne qualité à 3.50 euros le litre

    Concernant le réceptacle (l'entonnoir) j'ai récupéré un couvercle qui convenait parfaitement. J'ai juste eu besoin de percer l'embout servant à le manipuler. Je le glisse dans l'ouverture laissée dans le cadre en tube de 40/40 et l'embout percé vient se loger dans un trou que j'ai fait dans le plateau de l'établi. J'ai aussi réalisé une espèce de poignée amovible pour rendre la manip plus aisée

    3 sortie de l'entonnoir .JPG
    ↑  sortie de l'entonnoir


    Deux autre photos de cet "entonnoir" (après l'avoir nettoyé)

    4 la poignée de l'entonnoir.JPG
    ↑  l'entonnoir et sa poignée


    5 l'entonnoir retourné.JPG
    ↑  l'entonnoir retourné


    Dans le même style que le reste, j'ai bricolé de quoi me raccorder à cet entonnoir sous le plan de l'établi avec un coude cuivre de plomberie et du tuyau d'arrosage (on prend ce qu'on trouve ...)

    8 traversée de l'établi.JPG
    ↑  coude cuivre et tuyau


    Puis, j'ai fait un gros trou ovale sur le dessus du placard pour permettre le passage des tuyaux et de l'alim de la pompe

    9 passage du tuyau dans le placard.JPG
    ↑  passage du tuyau dans le placard


    Pour ce qui est de l'alim de la pompe, je l'ai joué "petits bras", j'ai même pas eu le courage de poser une prise au fond du placard, le cordon de la pompe passe aussi par le trou ovale et se raccorde sur une prise que j'ai posée à côté du boîtier de raccordement de la machine à l'arrière de l'établi -->ça a été plus vite de faire comme ça mais c'est quand on démonte qu'on se dit qu'on aurait quand même pu faire un effort.

    Nous voici arrivés à l'essentiel du système: Le bac n'est rien d'autre qu'une bassine prévue à l'origine pour des enfants en vacances sur la page et la pompe est normalement destinée à l'aquariophilie. Après avoir fait cette adaptation de pompe d'aquarium comme circulateur de lubrifiant, j'ai vu qu'il y avait pas mal de posts sur le forum qui posent tout la même question: est-ce que ça convient ? Pour ma part , la réponse est oui mais à condition de prendre certaines précautions concernant les copeaux d'acier. La solution que je vous propose n'est pas LA solution, mais comme ça fonctionne, je vais vous la détailler. J'ai sorti la bassine du placard et, après 6 mois d'utilisation, le moins qu'on puisse dire c'est que c'est pas ragoutant !
    12 la soupe.JPG
    ↑  état du liquide après 6 mois de service


    Dans un premier temps, je vais savoir ce qu'ont récupéré mes deux aimants disposés respectivement dans le premier bac (le rouge, c'est dans celui-ci que se déverse le liquide venant de la machine) et dans la bassine elle-même, juste à côté de la pompe
    13 l'aimant du 1er bac.JPG
    ↑  l'aimant du 1er bac


    On voit bien les copeaux restés attirés par cet aimant.

    Le deuxième:

    14 l'aimant du 3ème bac.JPG
    ↑  l'aimant du 3ème bac


    Ce que je trouve collé à cet aimant est plutôt surpenant, ça n'est pas de la limaille d'acier, on dirait des restes de copeaux d'alu, de l'alumine. Je pense qu'il est possible que les copeaux d'aluminium soient dégradés en restant en immersion dans ce liquide immonde, si certains ont fait la même expérience qu'ils veuillent bien nous le faire savoir, mais ce que je ne m'explique pas, c'est pourquoi c'est resté bien massé sur cet aimant (même chose, si quelqu'un a une explication rationnelle...)
    L'important maintenant est de savoir comment se sont comportés les bacs de décantation . je les vide dans décoller "la pulpe du fond"
    Résultat du premier bac
    15 copeaux résiduels du 1er bac.JPG
    ↑  copeaux résiduels du 1er bac


    Il ne reste vraiment pas grand chose dans celui-là.
    On passe au deuxième

    16 copeaux résiduels du 2ème bac.JPG
    ↑  copeaux résiduels du 2ème bac


    Puis, à la bassine elle-même

    17 copeaux résiduels dans la bassine.JPG
    ↑  copeaux résiduels dans la bassine


    Dernier contrôle: l'état de la turbine de la pompe

    17 b état de la turbine.JPG
    ↑  état de la turbine


    Pour moi, c'est concluant, ça fonctionne. Plus qu'à tout remettre en place mais avant, une photo du réglage de débit sur la pompe: j'ai raccordé un bout de tuyau en sortie de pompe terminé par un robinet et j'ai juste fait un piquage dans ce tuyau, il suffit d'ouvrir légèrement ce robinet pour diminuer la pression du jet de lubrifiant (bref, plus simple, c'est dur !)

    10 la pompe et le piquage.JPG
    ↑  la pompe et le piquage


    Pour info, les caractéristiques de la pompe

    11 caractéristiques de la pompe.JPG
    ↑  caractéristiques de la pompe


    Une photo quand tout est en place. Une chose importante aussi: avec ce genre de pompe, il faut un minimum de dénivelé entre la bassine et le jet de sortie si on veut avoir un débit suffisant, c'est la raison pour laquelle j'ai collé tout ça sur l'étagère du haut dans le placard

    19 tout à sa place.JPG
    ↑  tout à sa place


    Et pour ce qui est du "flexible" qui diffuse le lubrifiant lors de séances d'usinages, c'est aussi un truc bricolé vite fait, on est toujours pressé de voir si ça marche et, en définitive, comme ça marche bien, on ne trouve pas forcément intéressant d'investir dans le matériel normalement prévu à cet effet ( le système orientable bleu avec son embout et son robinet orange, monté sur un support magnétique et le tout à une quarantaine d'euros)

    21 bidouille pour diriger le jet en tournage.JPG
    ↑  bidouille pour diriger le jet en tournage


    Ah ! je me demandais aussi combien de photos on pouvait mettre sur un post: la réponse est 20

    la suite sera donc dans un autre post (si quelques un sont intéressés, évidement!)

    Bonne soirée
     
  2. Copalix

    Copalix Ouvrier

    Messages:
    341
    Inscrit:
    15 Janvier 2011
    Localité:
    31140 Launaguet
    MINI LUB POUR MU200
    Bosoir bop55,
    Mini lub, mais maxi reportage ...
    Sur ma machine le bac à copeaux comporte à 95 mm du bord arrière et 275 mm du bord droit (vue dessus) un taraudage M16 x150.
    Il est actuellement obturé par un bouchon de vidage automobile. Je pense que ça été prévu pour le retour de l'huile de coupe après lubrification. N'avais tu pas la même chose sur ta machine ?
    En regardant dans le détail ton post je me rends compte qu'il y a des problèmes auquels on ne pensent pas forcément, comme les copeaux et la formation d'une boue de décantation.
    Comme on travaille avec une puissance assez réduite sur MU200 est ce que tu as constaté malgré tout une amélioration sensible des conditions d'usinage avec la mimi lub ?
    Habituellement, pour des conditions classiques on utilise plutôt de l'huile soluble, qu'est ce qui t'a conduit à utiliser de l'huile entière ?
    Est ce que l'huile entière a moins d'effets négatifs sur la corrosion et la lubrification des glissières ?
    Maintenant quand on voit le prix des systèmes de lubrification et qu'on peut s'en bricoler un avec une pompe d'aquariophilie, on se dit que ta solution mérite d'être imitée ...
    Maintenant s'il y a une suite à ce post, ça m'intéresse ...
     
  3. bop55

    bop55 Compagnon

    Messages:
    1 299
    Inscrit:
    31 Décembre 2011
    Localité:
    Bar le Duc
    MINI LUB POUR MU200
    Re-bonjour Copalix,
    J'ai regardé ce matin, il n'y a pas de trou dans le bâti de ma machine à l'emplacement que tu décris: sans doute qu'un ancien proprio de la tienne a trouvé intéressant de la percer aussi (si ces machines pouvaient parler...)
    Et concernant l'huile, J'utilise de l'huile de coupe soluble comme tout le monde: l'artisan sympa qui me la vend m'avais dit qu'avec 3% c'était bon mais, à l'utilisation, il y avait des problèmes de début corrosion entre les pièces fixées ensembles (par exemple entre l'étau et la table de fraisage). Ce problème disparait avec un mélange que je suppose être pas loin des 10%: je sais que trop d'huile , c'est pas bon mais c'est pas facile de savoir ce qui a été perdu en évaporation (seule l'eau disparait alors que l'huile reste) par rapport à ce qui a été perdu par centrifugation donc je rajoute du mélange à 6% --> forcément, au bout d'un certain temps, la concentration en huile augmente.
    Pour ce qui est des avantages de (micro) lubrifier en usinage, tout ceux qui s'en servent te diront que c'est indispensable, la différence d'état de surface obtenu est bien réelle (par exemple quand on usine de l'alu de récup, pour certaines nuances les copeaux collent à la fraise si on ne lubrifie pas ) mais c'est surtout pour la longévité des outils et la possibilité de tourner plus vite que c'est intéressant
    Pour le reste du post, quelques photos qui détaillent la bidouille qui me sert à amener le lubrifiant sur la zone concernée, rien de bien sérieux mais c'est plus pratique qu'il n'y parait. je te mets les photos plus tard, tu jugeras par toi-même
     
  4. Copalix

    Copalix Ouvrier

    Messages:
    341
    Inscrit:
    15 Janvier 2011
    Localité:
    31140 Launaguet
    MINI LUB POUR MU200
    Bonjour,
    Si ces machines pouvaient parler ! Combien de fois me suis-je faite cette réflexion, notament sur la façon dont le montage de ma machine a été fait ou refait ...
    Ce n'est pas la priorité immédiate , mais je suis intéressé à terme par une mini lub comme la tienne, pour l'instant je lubrifie avec des pichnettes de WD40 en bombe ou de pétrole. Le produit ne va pas si mal que ça.
    La différence (avec ou sans lub) est flagrante en tronçonnage par exemple, mais ça mobilise une main presque en permanence.
    Je ne sais pas trop comment le WD40 réagit avec l'huile des glissières mais je ne pense pas que ça ait un impact vraiment néfaste sur le plan de la lubrification des glissières et celui de la corrosion.
    Mais j'ai des grosses incertitudes à ce sujet (surtout en ce qui concerne la corrosion) avec les huiles solubles. L'idée qu'il y ait de l'eau qui s'immisce dans les glissières ne me rassure pas. Sur une machine équipée de soufflets et de joints de glissière avec lubrification centralisée, le problème n'est plus du tout le même.
    En m'appuyant sur to post, je retiens en particulier l'idée la pompe d'aquariophilie et la nécessité de décanter ou de filtrer l'huile avant de la repomper.
    Cependant il va falloir que je creuse le sujet de la micro-lub et surtout celui du lubrifiant le mieux adapté (sachant que le mieux adapté dépend beaucoup de la nature de l'usinage).
     
  5. bop55

    bop55 Compagnon

    Messages:
    1 299
    Inscrit:
    31 Décembre 2011
    Localité:
    Bar le Duc
    MINI LUB POUR MU200
    Bonjour,
    Un peu de temps pour mettre le reste des photos (il y en a au moins un que ça intéresse) en attendant d'avoir encore plus de temps pour réaliser une micro-lub et mettre tout ça au rancard (ou conserver les deux possibilités)

    En tournage voici la position habituelle du système

    22 montage 1.JPG
    ↑  22 montage 1


    Je peux aussi le positionner de n'importe quel côté de la table

    23 montage 2.JPG
    ↑  23 montage 2


    Le tube en cuivre peut coulisser et tourner dans le tube en inox et rester dans la position souhaitée grace à la bague en plastique que j'ai bricolée pour l'occasion

    Détail du montage.JPG
    ↑  Détail du montage


    L'avantage de ce système est que le jet de lubrifiant suit l'outil sur tous ses déplacements
    J'ai aussi fait un support pour l'utiliser en fraisage

    24  bidouille pour diriger le jet en fraisage.JPG
    ↑  24 bidouille pour diriger le jet en fraisage


    Je fixe l'ensemble sur la vis servant au déplacement de la tête en Z
    25 utilisation en fraisage.JPG
    ↑  25 utilisation en fraisage


    Cette solution est à revoir car le jet de lubrifiant ne suit pas l'outil en déplacement en Z, il faut fixer l'ensemble sur la tête, pas sur la colonne

    La commande doit aussi être revue car pour l'instant, je me suis contenté d'un interrupteur déporté en fils volants

    20 la commande.JPG
    ↑  20 la commande


    Je dois intégrer cette commande avec celle de l'avance auto ainsi que les modifs dues à l'adjonction d'un variateur (qui me pose d'ailleurs beaucoup de problèmes): autant dire que c'est pas fini demain !
     
  6. Tong

    Tong Nouveau

    Messages:
    19
    Inscrit:
    22 Novembre 2012
    MINI LUB POUR MU200
    Nan voisin, ça intéresse pour sûr...mais je n'ai pas de commentaire si ce n'est celui d'être contemplatif. Beau travail. :wink:
     
  7. bop55

    bop55 Compagnon

    Messages:
    1 299
    Inscrit:
    31 Décembre 2011
    Localité:
    Bar le Duc
  8. Tong

    Tong Nouveau

    Messages:
    19
    Inscrit:
    22 Novembre 2012
    MINI LUB POUR MU200
    Elle est opérationnelle (reste qq bricoles à faire) mais je n'ai pas eu le temps d'attaquer un chantier "tour" et de commencer par le fait ma "formation"...(je n'ai même pas essayé de la basculer en fraiseuse encore :oops: ) faut dire qu'il me manque encore les outils, la table de fraisage (je n'en ai aucun)....mais je vous lis en attendant d'avoir un peu de temps (et de roros à mettre dedans)... :wink:
     
Chargement...

Partager cette page