1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

"marteau electro-magnétique FRAP"

Discussion dans 'Autres' créé par hp=360, 1 Janvier 2010.

  1. hp=360

    hp=360 Compagnon

    Messages:
    1 293
    Inscrit:
    29 Juillet 2008
    Localité:
    Mare nostrum
    "marteau electro-magnétique FRAP"
    Bonsoir, comme souvent je cherche des infos sur une machine que je remet en état, et les problèmes qui ne manquent pas de se poser...
    D'abord les photos :

    maf 4.jpg

    maf 3.jpg

    maf 2.jpg

    maf 1.jpg
     
  2. hp=360

    hp=360 Compagnon

    Messages:
    1 293
    Inscrit:
    29 Juillet 2008
    Localité:
    Mare nostrum
    "marteau electro-magnétique FRAP"
    Et maintenant les problèmes rencontrés : Dans le cas d'utilisation avec un poinçon à frapper, j'ai des soucis de rebond. La partie commande etait absente, je ne sais pas s'il faut adapter une temporisation pour activer l'electro aimant seulement un très court instant et couper juste avant que le poinçon ne touche la pièce, ou s'il faut bricoler un système anti-rebond ( qui peut-être manque sur la machine ? )
    Voilà, à défaut de répondre merci de m'avoir lu :wink:
     
  3. Anonymous

    Anonymous Guest

    "marteau electro-magnétique FRAP"
    Bonsoir hp=360, :-D

    Pour moi il manque dans la partie haute, un système pour absorber l' énergie.

    Aujourd' hui, ce sont des systèmes avec des accumulateurs à azote qui sont utilisés mais à l' époque je dirais soit pneumatique soit mécanique.

    Comment est le capot de la partie supérieure, y a t il des trous en partie haute ?

    La tige n' a t' elle pas un taraudage ?

    cordialement

    Alproc :drinkers:
     
  4. hp=360

    hp=360 Compagnon

    Messages:
    1 293
    Inscrit:
    29 Juillet 2008
    Localité:
    Mare nostrum
    "marteau electro-magnétique FRAP"
    :-D Bonsoir alproc, non, il n'y pas de trous en partie haute mais l'alésage de ce couvercle est bien plus grand que le diamètre de l'épaulement sur lequel il est posé : car il etait juste posé. J'ai rajouté les trois vis mais il y avait déjà les filetages. Ce n'est donc pas etanche, et il peut y avoir un passage d'air en partie basse ( j'imagine que c'est indispensable pour ne pas freiner le déplacement de la broche)
    Je n'arrive pas à trouver sur le web des images détaillées d'un "dispositif anti double-frappe". Je pensais juste une masselotte montée sur ressort qui vient frapper la tige un court instant après l'impact du poinçon...mais c'etait une idée juste comme çà.

    Il me semble que non.
     
  5. Charly 57

    Charly 57 Compagnon

    Messages:
    3 770
    Inscrit:
    21 Décembre 2008
    Localité:
    Moselle
    "marteau electro-magnétique FRAP"
    Bonjour

    Ci dessous une solution pour éviter le rebond. Il est probable que le joint le long de la tige (en partie supérieure) soit trop usé. C'est le principe de la seringue que l'on tire en bouchant le trou.
    Qu'en pensez vous??

    Cordialement

    marteau électrique.JPG
     
  6. natale

    natale Compagnon

    Messages:
    1 022
    Inscrit:
    6 Novembre 2006
    Localité:
    Yvelines 78
  7. hp=360

    hp=360 Compagnon

    Messages:
    1 293
    Inscrit:
    29 Juillet 2008
    Localité:
    Mare nostrum
    "marteau electro-magnétique FRAP"
    Bonjour, pour le fonctionnement "façon seringue" j'ai peur que çà freine trop la frappe. La puissance n'est déjà pas extraordinaire. De plus il n'y a pas de joint, c'est juste une bague en bronze pour le guidage. Ce n'est même pas très etanche à cause de l'usure.
     
  8. Charly 57

    Charly 57 Compagnon

    Messages:
    3 770
    Inscrit:
    21 Décembre 2008
    Localité:
    Moselle
    "marteau electro-magnétique FRAP"
    Le freinage de la frappe est minimal, une fois que le mobile est lancé, c'est l'inertie qui fait le travail. Essaie simplement en réalisant l'étanchéité sur le manchon, (avec du joint BLEU, c'est facilement démontable) sans toucher au palier en bronze et regarde si ça arrange ton problème de rebond.
    La fuite qui se crée dans le palier bronze amoindri l'anti rebond et favorise la force de frappe.
    Si tu donnes les cotes du capot de de la tige, il est facile de te calculer l'effort lié au "vide" (sans compter la fuite au palier) tu verras que c'est presque rien car le rebond de l'impact de frappe donne de l'énergie pour faire remonter le marteau.
     
  9. Turbo

    Turbo Compagnon

    Messages:
    647
    Inscrit:
    3 Septembre 2008
    Localité:
    RP
  10. hp=360

    hp=360 Compagnon

    Messages:
    1 293
    Inscrit:
    29 Juillet 2008
    Localité:
    Mare nostrum
    "marteau electro-magnétique FRAP"
    :eek: mais comment j'ai pu passer à coté de la notice ! Mille fois merci, j'y vois un peu plus clair, et j'ai sans doute fait fausse route en branchant la machine : Alimentée en 220 ( parce que c'était marqué dessus) en courant continu simplement par l'intermediaire d'un pont de diodes.
    Alors que je lis dans la doc :

    et :

    Ma machine est une CCM(4), et s'il faut l'alimenter par des condensateurs çà va être coton de definir les valeurs :???: Je peux toujours essayer de contacter la société, mais comme c'est visiblement un vieux modèle qu'ils ne vendent plus...
    Quel peut être l'intérêt des condensateurs ? Fournir une grosse quantité de courant d'un coup ?
     
  11. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    "marteau electro-magnétique FRAP"
    Salut,

    l'énergie stockée dans un condensateur est :

    E = 1/2 C V².

    L'énergie stockée est donc proportionnelle :

    - à la capacité du condo
    - à la tension à ses bornes

    Lorsque cette énergie est libérée dans le solénoïde, c'est équivalent à une masse qu'on laisserait tomber d'une certaine hauteur (relation déplacement d'une masse / vairation d'énergie potentielle)

    Tu pourrais donc en première intention prendre un condo. Le charger à une certaine tension (continue bien sûr), et comprarer à des résultats obtenus en laissant tomber une masse sur le piston d'une de la hauteur correspondant à la même énergie.

    En pratique, c'est un peu plus compliqué. Le solénoïde est une charge réactive qui s'oppose à une variation rapide du courant qui le traverse. La masse du piston (inertie) s'y oppose aussi. Le ressort fait encore de même. En gros, l'énergie électrique n'est pas convertie instantanément en énergie mécanique. Ni complètement convertie en énergie utile. Une partie de cette énergie est de plus enmagasinée par le ressort de rappel, et perdue pour l'impact.

    Mais je crois que des expériences de ce genre pourraient te permettre un début de remise en route.

    Tu expliques qu'il y a un rhéostat de charge. Ca suppose en corolaire qu'il y a une temporisation de la charge. Car si onh attend un temps infini, la valeur de la tension atteindra toujours celle présente en amont du rhéostat, et l'energie stockée sera donc forcément maximum.

    J'iomagine un montage de ce genre :

    - alim 220 V redressé (ce que tu as relevé)
    - rhéostat en série
    - contacteur commandé par un temprisateur, dont un circuit coupe l'alimentation, et relie condensateur au solénoïde ; un simple inverseur en fait dont le commun est au condo, le contact NO au solénoïde, le contact NF en sortie de rhéostat. Bobine reliée à un temporisateur.

    Pour expérimenter, cherche donc à savoir quelle masse en chute libre depuis quelle hauteur te donne le résultat souhaité.

    De là tu en déduis l'énergie.

    Tu peux auusi cerner un peu plus en mesurant la raiseur du ressort de rappel, et connaissant la course du piston, tu sauras quelle énergie il consomme en pure perte. Energie à ajouter à celle du condensateur théorique.

    La tension maxi de charge du condo sera donc de 220 redressé (220 * racine de 2). Tu appliques la formule énergie / tension, et de là tu déduis une valeur de condo.

    Tu y colles par exemple un condo deux fois plus gros que celui calculé.

    Pour le rhéostat, c'est à déterminer en fonction du courant maxi admissible dans le circuit, de ce que tu peux te procurer comme puissance de rhéostat, et du temps de charge que tu souhaites.

    Pour connaitre l'énergie enmagasinée par le condo, tu peux la calculer en fonction de la résistance de charge, du temps de charge et de la valeur du condo, ou plus simplement la déduire de la tension aux bornes du condo. Tu pourrais même graduer le voltmètre en joules !

    Bien sûr, il faut :

    - un contacteur inverseur
    - un temprisateur ou un chronomètre
    - un voltmètre
    - un rhéostat
    - un bouton poussoir

    Je suis absolument certain qu'un contacteur inverseur de récupération est une solution simple est rapide, et qui marchera, si on n'a pas envie de se coltiner de l'électronique.

    Sinon, en électronique, c'est du basique pour lequel n'importe quel amateur ici sera capable de te pondre un schéma avec une paire de thyristors ordinaires, une résistance de charge, et un temporisteur basé sur un 555. Compte pas sur moi, je suis pas bon... Mais tu peux aussi trouver des idées sur le net : flash électronique, défibrillateur à usage famillial, gégène à impulsions, cloture électrifiée, etc. etc.

    Si j'avais à faire ça, ce serait du tout électromécanique pour son côté "on voir ce qui se passe". Et puis parce que c'est vite fait. La temporisation peut se faire au chronomètre et au bouton poussoir en choisissant une constante de temps RC assez longue (quelques secondes à quelques dizaines de secondes).

    Intéressant, comme bidouille...

    PS : l'anti rebond ne serait-il pas une simple diode de roue libre ? En remontant il y a peut être apparition d'une tension inverse et il suffit de dissiper cette énergie à travers une diode et une résistance, un peu comme le font les résistances de freinage sur les variateurs de fréquence et les freins électromagnétiques pour moteurs asynchrones ? Ou alors le maintient "un certain temps" après impact de la force magnétique ? (du courant de décharge). Il est probable que la tension du condo ne soit a pas à zéro dès la frappe obtenue, et que le maintien d'un reste de tension suffise à empêcher le piston de remonter ? Faudrait voir.

    Ensuite, une fois le montage au point, tu te lances dans les hautes énergies, avec plusieurs solénoïdes en série le long d'un tube, et des projectiles adaptés. Avec un peu de patience, tu doubles les américains sur la mise au point du canon électromagnétique, et ta fortune est assurée.

    Sans dec, tu trouveras sur le net des sites consacrés au canon électromagétique. Et peut-être des infos sur les circuits de charge et de libération d'énergie. Mais pour avoir parfois parcouru ce genre de site, il y est plutôt question de la synchronisation des solénoïdes, et non de la façon de leur balacer les impulsions.
     
  12. hp=360

    hp=360 Compagnon

    Messages:
    1 293
    Inscrit:
    29 Juillet 2008
    Localité:
    Mare nostrum
    "marteau electro-magnétique FRAP"
    wahhhoooo !!! , merci j.f. je vais potasser çà jusqu'à demain ! Pour le rebond on vera par la suite puisque peut-être que le passage à un systeme de décharge de condensateur va résoudre le problème ? Pendant mes essais même en faisant un très bref contact je suppose que le temps d'alimentation de la bobine dépassait largement le temps de descente : donc arrivé en bas la broche rebondissait mais était à nouveau plaquée contre la pièce à poinçonner avant que le courant ne soit enfin coupé.
    Si tout le courant du condo a fini de se décharger dans l'electro-aimant juste avant l'impact, le rebond ne devrait plus se faire...enfin j'espère.
     
  13. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    "marteau electro-magnétique FRAP"
    Je pense que si l'alimentation est maintenue, ça rebondira moins puisque une force orientée de haut en bas persistera, s'opposant à celle du rebond élastique (impact + ressort) qui elle est orientée vers le haut.

    Le canon électormagnétique :

    http://www.google.fr/search?hl=fr&q=Rail+Gun++&meta=

    Sur certaines images on voit les batteries de condos (des gros blocs bleus qui remplissent une pièce entière !)
     
  14. Charly 57

    Charly 57 Compagnon

    Messages:
    3 770
    Inscrit:
    21 Décembre 2008
    Localité:
    Moselle
    "marteau electro-magnétique FRAP"
    Le problème de rebond et de manque de puissance vient probablement de l'alim en alternatif.

    Un montage "simple" en électronique peut t'aider à le remettre en route.
    La notice du CCM8 serait la bienvenue pour voir ce qu'ils disent du poids maxi de l'outil à monter dessus.
    En plus des indications données par J.F. il serait bon de peser le poids de l'ensemble des masses en déplacement.
    Pour faciliter le montage, le rhéostat peut être remplacé par un régulateur de tension électronique qui fixera la tension maxi de charge des condos.
    Le point qui sera sensible est la résistance interne des condensateurs qui devra être faible pour ne pas limiter le courant.
    Si tu as un ohmètre, mesure la résistance de la bobine (electro aimant) et profites en pour mesurer le diamètre du fil de la bobine. Ce sont deux indications utiles pour avoir une notion du courant maxi à ne pas dépasser et risquer de tout cramer.

    En courant continu, je ne sais pas si la machine pourra faire une série de frappes rapide. J'imagine facilement une frappe puissante pour plusieurs secondes de recharge de condensateur.

    Dans l'attente d'infos complémentaires (cf post de J.F.) et si "la bobine" peut donner son avis ....

    Cordialement
     
  15. hp=360

    hp=360 Compagnon

    Messages:
    1 293
    Inscrit:
    29 Juillet 2008
    Localité:
    Mare nostrum
    "marteau electro-magnétique FRAP"
    j.f. a écrit :
    Bonjour à tous, je me suis mal très mal fait comprendre : Ce n'est pas le rebond qui me dérange, il est même indispensable que l'outil rebondisse sur la pièce et remonte grâce au ressort de rappel instantanément après la frappe.
    C'est la double frappe qui me pose problème : Parce que le poinçon remonte seulement de quelques millimètres après l'impact, avant d'être replaqué sur la pièce une seconde fois par la bobine toujours alimentée.

    Pour la resistance de la bobine, j'ai eu la bonne idée de la mesurer hier en même temps que celle du bobinage du frein electromagnétique de ma fraiseuse vernier. J'ai ainsi pu vérifier qu'avec 11,3 ohms, le frein correspondait au modèle 20v.
    Malheureusement pour la "FRAP" j'ai noté çà sur un papier collé à la machine et je ne m'en souviens plus.
    Je vous tient au courant ce soir.
     
Chargement...
Articles en relation
  1. lolo43
    Réponses:
    3
    Affichages:
    1 083
  2. jeramenemafraise
    Réponses:
    10
    Affichages:
    1 247
  3. Calamentran
    Réponses:
    16
    Affichages:
    3 348
  4. fredv
    Réponses:
    26
    Affichages:
    7 323
  5. aler
    Réponses:
    5
    Affichages:
    1 428

Partager cette page