1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)

Discussion dans 'Divers' créé par PierPhil, 28 Janvier 2013.

  1. PierPhil

    PierPhil Nouveau

    Messages:
    2
    Inscrit:
    28 Janvier 2013
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)
    Yo
    J'ai besoin d'azote liquide pour des assemblages (frettage).
    Air liquide (ça va pas, quantité de livraison, délais, stockage, bonbonne isotherme, prix...)
    Je veux refaire le liquéfacteur de Georges Claude. (Pas de Linde)
    Comme outillage J’ai un compresseur 40 bar constant avec un débit de 14 M3 tour et fraiseuse etc...
    Je connais le principe (compression 40 bar, 1er refroidissement eau, 2éme refroidissement par retour d'une partie des gaz de détente,
    et détente par piston)
    J'ai besoin de renseignements, au moins d'une piste concernant le diamètre, la longueur des tubes, la cylindrée du piston de détente...
    (Déjà posté sur Futura Sciences et enerzine sans réponses)

    Toute info sur cet outil me serait utile.
    Toute info sur un forum pouvant m'aider est bien venu, idem en Anglais (entre ce que je baragouine et les traducteurs en ligne, je m'en sort à peut pres.)
    Merci
     
  2. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)
    sujet très interressant

    met un lien vers futura science ... je n'ai pas vu passer cette question

    gorge claude a fait de belle chose ... mais a fondé l'air liquide et a laissé ses procéde secret

    pour comprendre un peu il faut passer en revue tous les livres et les encyclopedie de l'epoque , et on y trouve dans chaque une toute petite partie de la solution

    la grosse astuce , c'est les tubes concentrique entre compresseur et moteur detendeur a piston qui font echangeur de chaleur

    l'autre probleme c'est la lubrification du moteur detendeur a basse temperature ... j'ai vu dans un vieux livre qu'il lubrifiait avec de l'ether de petrole , qui devient un lubrifiant a basse temperature ... et grace a la basse temperature pas trop volatil

    je ne sais pas comment il a geré le probleme pour faire de l'oxygene sans tout faire sauter

    je pense qu'aujourd'hui on pourait essayer un piston avec segment en teflon

    pour la cylindré du moteur ? il faut en gros le même debit en masse que le compresseur , mais comme le moteur se trouve a basse temperature , cylindré reduite dans la proportion des temperatures absolue ... pas besoin d'avoir une cylindré exacte , la mise au point peut se faire en choisissant la vitesse de rotation

    il faut aussi que ça soit un moteur a haut rendement : donc comme une bonne machine a vapeur , avec une bonne commande du tiroir donnant une certaine detente ... je pense même a un systeme genre corliss avec 4 valves independante pour l'admission et l'echappement

    14m3 c'est un volume ... pas un debit

    si c'est 14m3/h ça fait une puissance assez grosse , et obligera a faire une machine assez grosse

    claude utilisait du liege pour faire les isolation thermique , ce qui laissait beaucoup de perte et obligait a faire des grosse machine , sinon tout serait perdu

    je pense qu'il faut commencer par faire une bonne pompe a vide pour faire les isolation thermique par double paroi sous vide ... et grace a cela ça permet de faire une machine aussi petite que l'on veut
     
  3. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Dernière édition par un modérateur: 16 Avril 2015
  4. ilfaitvraimentbeau

    ilfaitvraimentbeau Compagnon

    Messages:
    7 521
    Inscrit:
    20 Novembre 2007
    Localité:
    Près de Rouen
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)
    bonsoir,
    intéressant, et original comme sujet ! :wink:
    mais une fois l'air liquide obtenu, il faudra le distiller pour le fractionner, pour en extraire l'azote (et les autres gaz)...
     
  5. stanloc

    stanloc Compagnon

    Messages:
    4 366
    Inscrit:
    29 Octobre 2012
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)
    Bonsoir,
    Pour faire du frettage nul besoin d'azote liquide ; l'air liquide suffira.
    Je doute qu'une telle entreprise soit rentable.
    Tous les dermatologues ont dans leur cabinet une bombonne d'azote liquide. Je pense donc qu'il y a des circuits de distribution appropriés pour de petits volumes.
    Là où j'ai travaillé on utilisait des gaz liquéfiés industriellement et depuis longtemps pour l'azote liquide et l'oxygène liquide nous ne les prenions plus à l'Air Liquide.
    Pour conserver des petites quantités d'azote liquide rien ne vaut une VRAIE bouteille thermos en verre. Il ne faut jamais fermer hermétiquement un récipient contenant un gaz liquéfié ; il faut laisser une petite fuite.
    Stan
     
  6. Albert le Belge

    Albert le Belge Compagnon

    Messages:
    1 484
    Inscrit:
    5 Janvier 2013
    Localité:
    Tirlemont Belgique
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)
    Bonjour,

    on peut le commander en pharmacie.
    tu peux en trouver dans les hôpitaux aussi
    il te faut juste une très bonne bouteille thermos pour le transport, ne serre surtout pas le bouchon et ...évite de le tenir entre les jambes en voiture !!!!

    dernier recours:
    Si tu as une base force aérienne à proximité, adresses toi aux "loxmen" ils en ont en quantité industrielle.

    Bonne chance.
     
  7. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)
    une fois l'air liquide obtenu le plus facile est fait ! il suffit de le distiller

    mais pour refroidir des piece il n'y a pas besoin de separer azote et oxygene : le melange refroidi aussi bien

    on utilise surtout l'azote liquide car l'oxygene a plus de valeur ... donc l'air liquide fait la separation , vend l'oxygene pour la soudure et vend l'azote liquide pour faire du froid

    l'utilisation l'oxygene liquide est plus dangereuse que l'azote liquide ... la plupart des materiaux combustible deviennent des explosif melangé a l'oxygene liquide ... il est donc plus prudent de se contenter d'azote liquide quand on n'a pas besoin d'oxygene

    autre interet de distiller l'air liquide : recuperer l'argon ... je vois venir les soudeurs ...
     
  8. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)
    bien sur il y en a qui en ont en quantité industrielle ... mais quand on en veut ce n'est pas toujours facile d'en avoir

    tant qu'a faire de la mecanique originale une machine a liquefié l'air ne serait pas plus mal qu'un nieme moteur modele reduit
     
  9. ilfaitvraimentbeau

    ilfaitvraimentbeau Compagnon

    Messages:
    7 521
    Inscrit:
    20 Novembre 2007
    Localité:
    Près de Rouen
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)


    lox men ? c'est quoi ? :?:
     
  10. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Dernière édition par un modérateur: 16 Avril 2015
  11. MARECHE

    MARECHE Compagnon

    Messages:
    2 126
    Inscrit:
    6 Février 2011
    Localité:
    Nancy
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)
    Bonjour,
    Dans le procédé de base Air Liquide, les joints de piston étaient en cuir, actuellement on utilise du Rulon, espèce de téflon rouge, bizarre et introuvable. La détente doit fournir un travail extérieur, donc il faut charger la machine de détente. Actuellement il n'y a plus de piston mais des turbines et je pense qu'un turbo pourrait être utilement recyclé. Pour une réalisation amateur je pense que la détente Linde est plus facile à monter et que son faible rendement de 0,5 l/cheval/heure n'est pas un obstacle, car toutes les quincailleries de la machine Claude vont coûter quelques frigories à refroidir. Il ne faut pas oublier avant tout d'absorber chimiquement le gaz carbonique par de la soude et l'eau par un desséchant comme le gel de silice autrement ca congèle et ca bouche les tuyaux avant que l'air commence à liquéfier.
    Salutations
     
  12. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)
    bien sur que la methode linde est plus simple ! pas de mecanique coté froid ! , mais il faut construire un compresseur a 200bar ... ce qui n'est pas trop compliqué non plus pour celui qui veut se lancer dans une aventure pareille , ce qui est plus compliqué c'est que la partie froide doit suporter 200bar aussi ! danger avec les materiaux qui devienent cassant a basse temperature

    mais le strirling semble cumuller tout les avantage : pas de piston ou distributeur coté froid ... juste un deplaceur qui n'a pas besoin d'etre etanche

    turbine de turbo ? pas assez de pression , et trop de puissance : ça obligerait a faire une machine enorme ... pour faire une machine realisable pas trop chere il faut que la partie froide soit la plus petite possible ... et les turbine ne sont realisable qu'en forte puissance

    le stirling est très pratique pour faire petit

    j'avais l'idée de faire une machine de claude depuis très longtemps ... mais se projet s'est retrouvé en dessous de la pile ... l'idée d'utiliser un stirling fait remonter le projet car il devient plus facile

    avec le stirling la partie froide va monter en pression aussi , au moins 40bar et peu etre plus si la machine est moins bonne que prevu , mais c'est moins dangereux que dans le systeme linde car le volume comprimé sera trés faible

    pour absorber le C02 la solution classique est la chaux sodé : un melange d'un peu de soude caustique avec de la chaux : l'avantage est que ça fait des granulé qui restent sec , plus pratique que le barbotage dans la soude caustique , qui entraine des particule de soude dan le gaz ... la chaux eteinte seule absorbe aussi le CO2 mais assez lentement , avec un peu de soude caustique c'est beaucoup plus efficace

    avant d'absorber le CO2 la chaux vive peut servir a absorber l'humidité , et devenir de la chaux eteinte servant ensuite a absorber le CO2

    je ne suis pas encore sur que la chaux vive soit un absorbeur d'humidité assez efficace ... faut il plutot du chlorure de calcium ?
     
  13. MARECHE

    MARECHE Compagnon

    Messages:
    2 126
    Inscrit:
    6 Février 2011
    Localité:
    Nancy
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)
    Bonjour,
    Le stirling doit être employé sous sa forme de réfrigérateur hélium à circuit fermé. Un compresseur de clim compresse l'hélium, les vésicules d'huile sont condensées dans un cylindre 80 x 300 environ plein de paille de fer, avec retour de l'huile par capillaire, puis les traces sont éliminées par un second cylindre semblable avec du gel de silice sec. La tête froide peut être de 2 types, soit à piston libre, soit commandé par moteur, bielle et manivelle. La distribution d'hélium se fait par disque rotatif. L'échangeur régénérateur est dans le piston sous forme de toile de cuivre, le joint en haut de piston est en Rulon et dure 1000 heures. Le diamètre du piston environ 40, la course 100 à 120 . La liaison compresseur tête se fait par des flexibles avec des connecteurs sans volume mort type Aeroquip, les frigoristes comprendront. Le plus gros problème, avec le dégazage sous bon vide est l'emploi d'hélium superpur, au moins 5x9 soit 99,999% mieux 99,9995%. A vide un tel système descend à 55K, ce qui est largement suffisant pour liquéfier de l'air ou le distiller. Je pense que c'est certainement constructible, j'en ai manipulé et réparé, j'ai remplacé des flexibles par des flexibles inox pour butane propane, ca tient, mais ca me parait difficile à charger en dehors d'un labo de cryogénie.
    Salutations
     
  14. stanloc

    stanloc Compagnon

    Messages:
    4 366
    Inscrit:
    29 Octobre 2012
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)
    Vous croyez pas que le sujet dérive car on est parti d'un besoin en azote liquide pour faire du frettage par différence de température ??????????
    J'ai peur que certains rêvent un peu en croyant qu'UN seul bricoleur puisse rivaliser avec des équipes de professionnels travaillant en usine. Il y a très loin de l'idée à la réalisation sinon quantités d'idées émises il y a deux siècles ou trois (genre les piles à combustible) auraient été suivies de réalisations aussitôt. C'est le problème de la maitrise de la technologie qui fait la différence entre les équipes de chercheurs de l'industrie, et c'est la différence entre la recherche théorique faite en Université et la recherche industrielle : la réalisation.
    Stan
     
  15. ilfaitvraimentbeau

    ilfaitvraimentbeau Compagnon

    Messages:
    7 521
    Inscrit:
    20 Novembre 2007
    Localité:
    Près de Rouen
    Liquefaction de l'air (méthode Georges Claude)
    pas vraiment d'accord avec le post précédent :
    c'est un projet qui sort de l'oridinaire et s'il est mené à terme ça montrera qu'UN bricoleur peut faire beaucoup de choses !
    maintenant, si c'est juste pour "élucubrer" sans passer à l'action, il faut fermer le fil de discussion...
     

Partager cette page