1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

linuxcnc et carte mesa ethernet

Discussion dans 'EMC2 / LinuxCNC' créé par jjdu33, 12 Janvier 2016.

  1. jjdu33

    jjdu33 Compagnon

    Messages:
    1 056
    Inscrit:
    2 Janvier 2013
    Localité:
    F-33
    linuxcnc et carte mesa ethernet
    bonjour,

    deux questions :

    quelqu'un aurait il déjà testé les cartes ethernet de chez MESA avec linuxcnc ?

    visiblement MESA a eut quelques soucis de livraison , qu' en est il maintenant ?

    merci

    jj
     
  2. gaston48

    gaston48 Compagnon

    Messages:
    6 186
    Inscrit:
    26 Février 2008
    Localité:
    59000
  3. jjdu33

    jjdu33 Compagnon

    Messages:
    1 056
    Inscrit:
    2 Janvier 2013
    Localité:
    F-33
  4. yateri

    yateri Compagnon

    Messages:
    698
    Inscrit:
    23 Janvier 2008
    Localité:
    Alsace (67)
    linuxcnc et carte mesa ethernet
    Bonjour,

    Je me permets de remonter ce post pour clarifier un peu ces cartes MESA ethernet, parce que là c'est le flou artistique pour moi.

    Après avoir passé pas mal de temps sur les forums FR/EN, je pense avoir à peu près compris à quoi servent les cartes MESA (même si j'ai toujours du mal à comprendre par exemple comment les fréquences peuvent être plus élevées si la logique des calculs de trajectoires restent dans le PC, ou alors en fait j'ai pas compris).

    Bref, par exemple cette carte "7I92 Anything I/O Ethernet card" permet 34 entrées ou sorties :
    http://store.mesanet.com/index.php?route=product/product&path=69_62&product_id=303

    1/
    Est-ce qu'on a encore besoin de "carte(s) filles" (daughters cards) ou est-ce qu'elle suffit pour sortir tous les signaux nécessaires ?

    Par exemple est-ce qu'on peut affecter les PIN 1 et 2 au step/dir du moteur des X et attaquer directement le driver pàp ?
    Et affecter librement le PIN 3 en input pour le HOME X, le 4 aux LIMITS X ?
    Et le PIN 5 en output pour la génération d'un signal PWM pour le variateur broche ?
    Et le PIN 6 pour le retour info vitesse broche (capteur effet HAL, pas codeur incrémental) ?
    Et ainsi de suite...?

    2/
    Si c'est bien comme ça que ça fonctionne, est-ce que cela demande une programmation de dingue du FPGA ?

    3/
    Est-ce que ces cartes FPGA peuvent effectivement être reprogrammées d'un clic en lançant le bon driver/fichier de conf sur LinuxCNC, parce que j'aimerais utiliser le même PC et les mêmes interfaces de commande pour ma fraiseuse et mon tour.


    Merci pour vos éclaircissements !

    Yat'
     
  5. jjdu33

    jjdu33 Compagnon

    Messages:
    1 056
    Inscrit:
    2 Janvier 2013
    Localité:
    F-33
    linuxcnc et carte mesa ethernet
    bjr ,

    seule non , il faut lui adjoindre une carte " fille " , par exemple 7I76 pour les steeper , 7I77 pour des servo en -10/+10v.

    tu peux également remplacer ces deux dernières cartes par des cartes quelconque d 'interface vers des steeper ( mais par contre cela demande plus de boulot ....

    jj
     
  6. yateri

    yateri Compagnon

    Messages:
    698
    Inscrit:
    23 Janvier 2008
    Localité:
    Alsace (67)
    linuxcnc et carte mesa ethernet
    Je ne comprends pas dans ce cas pourquoi il est question de 35 I/O sur la 7i92 ?
    D'autant plus que sur la 7i76 il n'y a pas l'air d'y avoir beaucoup de logique.
    Quel est le protocole entre les deux cartes 7i92 et 7i76 ?

    Peux-tu me donner un exemple de "cartes quelconque d'interface vers des steeper", peut-être que je comprendrais mieux ?

    Merci
     
  7. gaston48

    gaston48 Compagnon

    Messages:
    6 186
    Inscrit:
    26 Février 2008
    Localité:
    59000
    linuxcnc et carte mesa ethernet
    Bonjour,
    En fait, chez Mesa, il y a 2 principes de chargement de firmware.
    Pour les anciennes carte comme la 5i20 le firmware se charge au lancement du programme.
    Pour les nouvelles cartes comme la 5i25 le firmware est pré flashé quand on achète un kit
    "5i25 + carte fille plug end play". Dans la cas contraire il faut flasher soi même le firmware
    correspondant aux cartes filles qu'on connecte.
    Comme les connecteurs de sortie sont au format //, dans la ribambelle de firmware disponible
    il y en a 3 (je crois) qui sont adaptés à des carte fille non mesa, type bob pas à pas comme la gecko g540, ou
    consistant en un firmware neutre exploitable simplement avec 2 cartes filles de protection: des 7i75.
    Dans les 2 cas, tu charges dans le fichier.hal le composant HAL hostmot2
    (pour une 7i92 je ne suis pas encore certain des détails de syntaxe...) hostmot2 va te permettre
    d'activer ou pas chaque fonction prévu dans le firmware.
    Si tu as 6 pwm prévus dans le firmware et que tu en as besoin que de 3, tu vas paramétrer pwm=3
    et toutes les sorties superflues, initialement prévus pour les 3 dernier PWM
    deviendront des entrées/sorties disponibles libres. Mais attention, sur l'aspect vitesse, elle fonctionneront
    dans un mode dégradé multiplexé, de l'ordre de 1 ms, largement suffisant pour la logique butées, A.U etc
    mais pas question de rentrer un codeur rapide par exemple.
    Dans ton cas, la 7i92 plus 2x 7i75, avec le firmware: PROB_RFX2D te donnent: 8 step/dir générateurs,
    2 entrées encodeur avec index, 4 PWM, 1 watchdog, 1 rab i/o.
    Pour ton tour et ta fraiseuse, tu auras 2 hostmot2 différents qui vont activer ou pas le 3 ième step/dir
    par exemple et tout le reste tu les récupères pour des I/O. A chaque firmware, tu as un fichier.pin
    qui liste toutes les entrées sorties exploités.
    Concernant la vitesse de traitement, l'interpréteur de commande gcode n'est pas temps réel il bufeurise
    les données au planificateur de trajectoire, qui lui réside dans la partie temps réel dont le cadencement,
    pour les calculs en flottant est de l'ordre de 4 à 5 Khz, il sera plus rapide pour les calculs d'interpolation
    car les algorithmes sont à base d'op. logiques. En revanche Mesa va soulager le PC de tout ce qui est logique rapide,
    tout ce que tu vas charger avec hostmt2 comme les compteur/décompteur de codeur, les PWM/ PDM,
    les générateurs de fréquence. Ces composant vont tourner d'une façon autonome, leurs rafraîchissement
    ne seront assuré que périodiquement, d'une façon multiplexé.
    En revanche dans le cas d'une servocommande, les calculs de correction PID en flottant sont encore
    à la charge de la CPU, d'ou l'importance d'un bon clock de CPU, en plus d'un bon temps de latence.
    Mesa annonce dans le meilleur des cas des boucle de 8 khz. Les CNC actuelle de milieu de gamme
    Heidenhain tourne à 3 Khz.
     
    Dernière édition: 1 Février 2016
  8. yateri

    yateri Compagnon

    Messages:
    698
    Inscrit:
    23 Janvier 2008
    Localité:
    Alsace (67)
    linuxcnc et carte mesa ethernet
    Merci pour toutes ces explications, ça se clarifie de plus en plus.

    Concernant la carte GECKO G540, c'est pas un "simple boitier" avec une breakout board et 4 drivers PàP dedans ?
     
  9. jjdu33

    jjdu33 Compagnon

    Messages:
    1 056
    Inscrit:
    2 Janvier 2013
    Localité:
    F-33
    linuxcnc et carte mesa ethernet
    bjr,

    non ce n' est pas une simple boite , il suffit d 'aller voir la doc sur leur site.

    tu peux mettre en théorie n' importe quel carte qui te réalise la gestion des moteurs pas à pas ou des servo , mais dans ce cas comme gaston48 te l' as dit il faut que tu flashe toi même un nouveau firmware .....

    le plus simple ( et cela fonctionne très bien ) est de rester chez mesa.

    jj
     
  10. yateri

    yateri Compagnon

    Messages:
    698
    Inscrit:
    23 Janvier 2008
    Localité:
    Alsace (67)
    linuxcnc et carte mesa ethernet
    Quand je dis simple boite c'est pas péjoratif, c'est juste qu'il n'y a pas d'autre circuit logiques que les drivers pàp dans la boite.

    Je fais quand même pas mal de recherches avant de poser mes questions sur le forum, et pour rester sur la G540, j'ai bien sûr lu ce tout petit manuel de 10 pages qui est plutôt clair : la DB25 reçoit des informations STEP/DIR, INPUT et OUTPUT, elle peut donc être branchée directement sur le port // et commandée par LinuxCNC sans autre interface.

    C'est également le cas de mon driver MSD-80 de chez Stappenmotor (fabricant Leadshine si je ne m'abuse). Je l'ai pour l'instant branché sur le port // et mon PC génère les STEP/DIR.

    La description de la carte 7i75 c'est "The 7I75 is a breakout card for Mesa's 25 pin I/O FPGA cards."
    Donc en gros c'est une carte breakout avec optocoupleur pour protéger la carte FPGA.

    Enfin pour finir, les I/O des cartes Anything MESA peuvent être affectées à n'importe quel rôle : entrée codeur, sortie PWM, STEP/DIR ou encore entrée palpeur.
    Cette page l'explique très bien : http://linuxcnc.org/docs/html/config/pncconf.html
    J'avais jusque là vu uniquement la page STEPCONF : http://linuxcnc.org/docs/html/config/stepconf.html


    Donc maintenant je vais orienter mes recherches vers ce fameux "firmware neutre", et aussi comment configurer les carte en ethernet parce qu’apparemment c'est pas encore natif dans LinuxCNC.
     
  11. gaston48

    gaston48 Compagnon

    Messages:
    6 186
    Inscrit:
    26 Février 2008
    Localité:
    59000
    linuxcnc et carte mesa ethernet
    Non pas d'optocoupleur, elles sont plus chères car équipées d'opto rapides
    le 7i75, ce sont justes des composants quasi passifs R de pull up, diodes et une connectique de sortie bien pratique.

    A n'importe quel rôle oui , mais toujours en fonction du firmware qui va orienter la fonction future servo ou pas à pas
    par exemple. Dans l'exemple pncconf: le firmware SVST8_4

    pncconf, c'est bien pour comprendre la syntaxe des fichiers résultants de config, il faut vite l'abandonner et éditer directement
    les fichier .ini et .hal.
    Tous les firmwares, leurs sources, les fichiers.pin, sont downloadable chez mesa, pour chaque carte FPGA.
    le firmware neutre est dans le package 5i25 par exemple.
    Rien ne t’empêche d'exploiter les sorties prévues pour une 7i77, sans la 7i77. Pour une sortie analogique
    +/- 10 V de la 7i77, tu vas avoir en sortie de 5i25 une sortie PWM (ou PDM) et une sortie logique
    Le PWM va etre filtré avec un gain pour passer à 0 / +10 V et la sortie logique va piloter la polarité +/-
    Sur la 7i77 il y a un convertisseur DC/DC pour faire le +/-12V et 2 amplis OP + 1 FET pour faire la conversion.
     
  12. jjdu33

    jjdu33 Compagnon

    Messages:
    1 056
    Inscrit:
    2 Janvier 2013
    Localité:
    F-33
  13. yateri

    yateri Compagnon

    Messages:
    698
    Inscrit:
    23 Janvier 2008
    Localité:
    Alsace (67)
    linuxcnc et carte mesa ethernet
    Merci pour toutes ces infos, tout est presque clair maintenant.
    Je pense que le couple idéal pour moi c'est 7i92 + 7i76, mais c'est pas donné.....
    La carte fille peut éventuellement être remplacée par une breakout board plus simple ou faite maison (pas trop difficile) et le convertisseur PWM<>0-10V idem (ou alors ça coûte 5€ sur eBay).
    A voir... je vais me plonger dans la conf et les firmware maintenant.
     
  14. jjdu33

    jjdu33 Compagnon

    Messages:
    1 056
    Inscrit:
    2 Janvier 2013
    Localité:
    F-33
    linuxcnc et carte mesa ethernet
    bjr yateri ,

    oui c 'est pas donné , c 'est vrais , mais au moins ça marche sans soucis ....a toi de voir

    jj
     
Chargement...

Partager cette page