1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Le numérique, c'est fantastique ?

Discussion dans 'Tours' créé par comode, 3 Mars 2015.

  1. comode

    comode Nouveau

    Messages:
    29
    Inscrit:
    28 Février 2012
    Le numérique, c'est fantastique ?
    Bonjour forum,

    Je suis malheureux car je vie sur une île entourée d'eau liquide sur laquelle les camions de livraisons ne peuvent s'aventurer sans risquer de couler. Du coup, ça rend l'acquisition de grosse machine très compliquée et très onéreuse d'autant que le marché du tour à métaux d'occasion n'y existe pas. Si je veux mettre 2K€ dans un tour, il faudra que je compte la moitié du budget rien qu'en transport, le reste pour un tour forcément neuf, ce qui me fait un peu mal au séant.

    Ca, c'est pour le contexte...

    Du coup, je me disais qu'un tour d'établi, ça serait certainement vachement plus léger (et donc plus facilement transportable) si on enlevait tous les engrenages qu'il contient pour les remplacer par un moteur pas à pas, un encodeur rotatif et une carte électronique. En plus, ça serait moins cher et permettrait de faire plus de trucs qu'avec des pignons, ça réduirait les problèmes de jeu, etc... Bref, je n'y vois que des avantages. La question est donc, forum, "pourquoi ne trouve t-on pas dans le commerce de petits tours à métaux numériques" ? Tous les tours d'entrée de gamme que je vois sont mécaniques, et tous les tours numériques sont des monstres hors de prix. J'ai vu des sujets ici de gens transformant leur tour en numérique, ce qui prouve bien que c'est une option viable pour les petits tour...

    Donc dis moi forum, est-ce moi qui n'est pas su chercher, y a t-il d'autre facteur qui font que ce n'est pas répandu, ou y a t-il bien une incongruité dans le marché ?

    Merci forum.
     
  2. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 396
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    Le numérique, c'est fantastique ?
    Bonsoir

    Même sans engrenage un tour d' établi est lourd, le banc, les poupées pèsent forcément
    Un tour numérique devra avoir de l' électronique des moteurs pap et des vis à billes de qualité et
    donc ça coûte.
    cdlt lion10
     
  3. comode

    comode Nouveau

    Messages:
    29
    Inscrit:
    28 Février 2012
    Le numérique, c'est fantastique ?
    bhé l'électronique, surtout de l'ultra-simple comme ça, de nos jour, ça ne vaut plus grand chose... un encodeur rotatif, c'est de l'ordre de la dizaine d'euros. Un petit µC genre AVR ou PIC devrait être largement suffisant (de l'ordre de quelques dizaines d'euros également avec la carte qui va avec), quand au P-A-P, on trouve du 7Nm aux alentours de 100-150€ avec son contrôleur de puissance. Bref, pour 200€, on s'en sort avec un pilotage robuste de la vis mère. Quand à la vis à bille, qu'est ce qui justifie une qualité supérieure à celle que tu utiliserais sur un tour à boite de vitesse ?

    Bon après, sur le gain en poids, on est bien d'accords que le gain sur la boite est minime par rapport au reste du châssis... mais entre un PAP nema34 de 5kg et une boite de vitesse, le gain reste réel !

    Bref, sauf erreur grossière de ma part, je cherche encore l'avantage du mécanique sur l'électronique, y compris sur l'entrée de gamme.
     
  4. nopxor

    nopxor Compagnon

    Messages:
    1 364
    Inscrit:
    27 Mai 2010
    Localité:
    Yvelines
    Le numérique, c'est fantastique ?
    Bonjour,

    Les solutions mécaniques sont peu chères car les pignons standards sont économiques et la transmission de puissance est assurée généralement par un moteur à vitesse fixe.

    Dans la chaine numérique,pour les filetages, il faut asservir le moteur de la broche à la cinématique de la vis mère.
    Cela suppose un variateur de vitesse du moteur de broche cher (transmission du couple à basse vitesse) et un réglage du PID délicat.
     
  5. gepard

    gepard Nouveau

    Messages:
    31
    Inscrit:
    29 Juin 2013
    Le numérique, c'est fantastique ?
    les engrenages d'un tour d'établi ne pèsent rien comparés au poids total, ce n'est pas une raison valable pour une transformation en commande numérique.

    en général en usinage, une machine à commande numérique est destinée à être programmée, cela prend tout son sens dans la production en série. mais cela implique un moteur, un codeur, des capteurs de sécurité voir un tachymètre sur chaque axe. donc sur un tour numérique de base, la broche, le longitudinal et le transversal, ça fait déjà du matos... sans compter un magasin d'outils indexé.

    sur un tour conventionnel, tout est fait avec un seul moteur, et l'usage de ce genre de tour est plus adapté au particulier qui ne fait pas dans la série. la mécanique est aussi bien plus fiable... une panne mécanique tu changes seulement la pièce concernée, et avec un peu de chance tu peux la fabriquer sur ton tour. une commande numérique ça peut être compliqué de diagnostiquer une panne, et quand un composant électronique déconne, tu t'amuses rarement à le dépanner... c'est plus simple de le changer.

    concernant les vis à billes, elles diminuent drastiquement les jeux sur les axes. c'est important en numérique pour éviter de devoir programmer un rattrapage de jeu sous forme d'usine à gaz :mrgreen: en conventionnel tu le rattrapes à la main, en travaillant dans le même sens et en utilisant les verniers, ou avec des règles numériques.

    donc à moins que tu ai en vue une production en série, mon point de vue est à l'inverse du tiens, je ne vois aucun intérêt à utiliser un tour à commande numérique, bien que la transformation d'un tour conventionnel en numérique soit un projet intéressant :drinkers:
     
  6. FB29

    FB29 Compagnon

    Messages:
    4 421
    Inscrit:
    1 Novembre 2013
    Localité:
    F-29200 Brest Métropole
    Le numérique, c'est fantastique ?
    Bonjour,


    C'est vrai ... si tu fais tout toi même .... et c'est bien là l'intérêt 8-) ...

    Car pour une solution du commerce, avec tout ce qui va au tour autour, tu multiplies par ... disons 5 ... rendu chez le client :wink: ...

    Cordialement,
    FB29
     
  7. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 396
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    Le numérique, c'est fantastique ?
    Bonjour

    Effectivement ce que j' allai aussi dire.
    Encore une fois, si tout est vendu numérisé:
    produit innovant plus rare pour l' amateur donc
    plus cher,
    peu de besoin amateur donc peu de marché potentiel,
    frais d' étude à valoriser en plus value à la vente,
    opportunité de personnaliser l' électronique et piece
    de rechange propriétaire coutant cher,
    a défaut si c'est de l' assemblage risque de copie
    ou concurrence de l' amateur qui décidera plutôt
    d' acheter un tour conventionnel et de le numériser lui même.

    cdlt lion10
     
  8. KildeRouge

    KildeRouge Ouvrier

    Messages:
    252
    Inscrit:
    18 Novembre 2011
    Localité:
    Villeneuve d' ASCQ NORD
    Le numérique, c'est fantastique ?
    Un autre facteur dont il faut tenir compte est la pérennité ! En mécanique tu te débrouilleras
    toujours pour changer des pignons alors qu'en numérique ( on ne change pas de tour tous les ans !)
    5 ans après si une carte est flinguée , bonjour pour trouver sa remplaçante ou la réparer si tu n'est pas
    électronicien !
     
  9. brise-copeaux

    brise-copeaux Compagnon

    Messages:
    7 393
    Inscrit:
    5 Janvier 2007
    Localité:
    Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
    Le numérique, c'est fantastique ?
    Salut,

    HBM vendait à une époque des petites fraiseuses numériques, et ça fait un bout de temps qu'on ne les vois plus sur leurs catalogue...donc ça doit pas être si fiable que ça.

    Que ce soit un tour, fraiseuse ou autre il faut si connaitre en programmation même si cela à bien évolué en simplification..une seul erreur c'est casse assuré.
    Et puis en numérique si tu veux pas trop bidouiller en programmation il te faudra des outil standardisés, et là bonjour le prix.
    Le temps que tu programmes, tu simules moi j'aurai fini la pièce...bon si il y en a 30 à faire je suis dans les choux.

    En fait c'est une bonne idée, mais il faudrait pouvoir le rendre conventionnel quand on le veut, tu fais ta pièce en manuel, sa relèvent les cotes automatiquement pour la programmation...tu valides et hop en route pour 40 pièces.

    @ +
     
  10. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 016
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Le numérique, c'est fantastique ?
    un tourneur qui tourne les manivelle est plus inteligent qu'une commande numerique : il sait se servir d'une machine de faible rigidité sans depasser ses possibilité ... quand ça broute il ralenti

    la CNC est beaucoup plus bête , ça doit bien marcher du premier coup donc il faut des machine beaucoup plus lourde et plus chere ... ce qui explique que les cnc industrielle sont des monstre

    il y a une voie differente pour les CNC d'amateur , legere et faible puissance , très faible debit de copeau trop lente pour l'industrie mais qui font ce qu'on veut si on a le temps de les faire tourner longtemps : ça ne peut pas etre rentable avec le prix actuel de la main d'oeuvre si un ouvrier doit la surveiller ... dans certain cas ça pourrait le devenir si on n'est pas pressé et qu'on fait autre chose en la laissant tourner seul ... faut il encore que la qualité soit suffisante pour qu'elle ne fasse pas de casse

    les petits tour cnc on disparu , parce que la plupart des amateurs preferent acheter un tour simple utilisable avec ses manivelle et acheter des vis a bille des moteur pas a pas separement : ainsi il maitrise toute l'electronique et ne dependant pas des piece d'origine d'un seul constructeur , et surtout la machien est utilisable manuellement dès le debut ... alors qu'une machine uniquement cnc est bonne a rien au moindre probleme
     
  11. comode

    comode Nouveau

    Messages:
    29
    Inscrit:
    28 Février 2012
    Le numérique, c'est fantastique ?
    ok ok, je vois qu'il y a l'unanimité contre les petits CNC :p

    Toutefois, en parlant de numérique, je ne voulais pas forcément dire CNC, la différence étant que la CNC fait la pièce de bout en bout (donc avec éventuel changement d'outil, production en série etc...) alors que l'idée n'est finalement que de remplacer la boite de vitesse pour l'avance automatique, le reste se faisant traditionnellement à la manivelle. En terme de programmation, un seul réglage, le nombre de filets par unité de distance (allez, soyons moderne, ajoutons aussi la distance à fileter). Du coup, la plupart des inconvénients sus-cités suivants ne tiennent plus :
    - 1 seul axe, cout faible
    - P-A-P asservit par rapport au moteur principal => même si le couple est faible et que le moteur principal ralentit, le PAP fait avancer le chariot en conséquence, quelque soit le type de moteur
    - un petit jeu éventuel sur la vis mère n'est pas bien grave puisque de toute façon il s'agit d'une avance automatique et linéaire
    - 2 capteur de sécurité pour les fins de courses = 50cts d'euros
    - plus simple à utiliser qu'une avance automatique par engrenage

    pour l'électronique, effectivement, ça peut être un problème de remplacer une carte défectueuse 10 ans après... Mais comme je disais, c'est d'une telle simplicité qu'en cas de panne, une arduino et un sketch de quelques lignes suffisent à réparer.

    Je sais pas à combien reviens exactement le jeu d'engrenage, de courroies et de pignons interchangeables, mais j'ai du mal à concevoir qu'on puisse faire moins cher et moins lourd que numériquement...
     
  12. Yakovlev55

    Yakovlev55 Compagnon

    Messages:
    2 908
    Inscrit:
    22 Janvier 2011
    Localité:
    F-67150
    Le numérique, c'est fantastique ?
    Bonjour, je ne vois pas l’intérêt de remplacer la boite par un système électronique, il ne faut pas oublier qu'il est nécessaire de synchroniser la rotation de la broche avec la vis-mère pour les filetages et ça n'est pas de la tarte autrement qu'avec des pignons. De plus, le poids de la bécane est surtout dans le banc, la broche et le moteur, la boite vient souvent en dernier.
    Cordialement
    Martin
     
  13. jéjé

    jéjé Compagnon

    Messages:
    686
    Inscrit:
    17 Août 2009
    Localité:
    33 Montagne
    Le numérique, c'est fantastique ?
    Je vais prendre le contrepied de l'unanimité :-D
    Il y a une donnée qui n'est pas abordée... C'est le type de pièces à faire!
    Le raisonnement que je lis est tour numerique= pieces en série... C'est une vision tronquée. Un tour numerique= pieces au profils complexes aussi!

    J'ai les deux: un conventionnel (crouzet valence) et un numerique qui est un petit tour d'etabli chinois que j'ai numerisé.

    Je ne fais pas de serie mais une partie des pieces que je fais sont des pieces en aluminium, avec des profils courbes. Une varieté infinie, de 1 à 4 pieces par type. Comment je pourrais m'en sortir pour faire cette variété de pieces quasi unitaires avec seulement le conventionnel?

    Donc toutes ces pieces avec des profils complexes passent sur le numerique.

    Par contre, toutes les autres pièces sans profils complexes, je les fais au conventionnel, je vais plus vite au total, et suis plus precis
     
  14. FB29

    FB29 Compagnon

    Messages:
    4 421
    Inscrit:
    1 Novembre 2013
    Localité:
    F-29200 Brest Métropole
    Le numérique, c'est fantastique ?
    Bonjour,

    A ce stade, je prends le contrepied du contrepied :smileyvieux: !! et je retombe sur ... mes pieds :smt038 !!

    => Bon, ben si il faut les deux ... c'est plus du jeu :wink: !

    Et ça double le poids de toute façon :smt003 ...

    Cordialement,
    FB29
     
  15. jéjé

    jéjé Compagnon

    Messages:
    686
    Inscrit:
    17 Août 2009
    Localité:
    33 Montagne
    Le numérique, c'est fantastique ?
    C'est pour ça que je dis qu'il faut tenir compte du type de pieces à faire :-D
     
Chargement...

Partager cette page