1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Laminoir

Discussion dans 'Autres' créé par JeanYves, 19 Mai 2011.

  1. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 637
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    Laminoir
    Bonsoir ,

    Je fais appel à vos connaissances des vieilles machines et procédés pour dater ce petit laminoir .
    Je sais qu'il y a des connaisseurs ! :=)

    Un copain numismate l'a acheté dans une brocante pour laminer des bandes d'etain pour la fabrication de copies de pièces de monnaie anciennes , lors des fetes medievales locales .
    Quelle etait son utilisation à l'origine ??
    A priori se serait une petite machine rare et chère !!??

    Il etait plutot déglingué et je viens de le remettre en etat de fonctionnement pour cette utilisation ponctuelle .

    P1010865.JPG
     
  2. nopxor

    nopxor Compagnon

    Messages:
    1 364
    Inscrit:
    27 Mai 2010
    Localité:
    Yvelines
    Laminoir
    Bonsoir,
    Il s'agit d'un laminoir vraisemblablement utilisé en bijouterie-joaillerie au siècle dernier. Destiné à des métaux précieux assez malléables après recuit donc parfait pour de l'étain.
    Ils étaient équipés généralement d'une solide manivelle pour en faciliter la rotation.
     
  3. MARECHE

    MARECHE Compagnon

    Messages:
    2 126
    Inscrit:
    6 Février 2011
    Localité:
    Nancy
    Laminoir
    Bonsoir,
    Il s'agit d'un laminoir de bijoutier. Il sert à former de la tôle d'alliage d'or or d'argent. L'alliage était fondu au chalumeau sur un réfractaire à partir de morceaux pour former un bouton. Ce bouton était alors laminé progressivement par de multiples passages en resserrant progressivement les rouleaux jusqu'à lépaisseur voulue. Ces laminoirs allaient par paire, l'autre exemplaire possédant des rouleaux avec des cannelures de taille décroissante pour transformer le bouton en baguette de plus en plus longue et fine. Ensuite on passait aux filières.
    Ces matériels sont encore aux catalogues des fournitures de bijouteries. L'exemplaire montré me semble fin 19° et son prix dépend essentiellement de l'état de surface des rouleaux.
    Salutations.
     
  4. patduf33

    patduf33 Administrateur

    Messages:
    11 421
    Inscrit:
    27 Décembre 2009
    Localité:
    FR33 Bordeaux
  5. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 637
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    Laminoir
    Re ,

    Ok merci les gars !!

    J'avais bien lu ce fil mais pas remarqué le laminoir .

    Nous avons aussi la manivelle , assez grande d'ailleurs !!
    mais pour les reparations , par commodité j'ai monté un toc
     
  6. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 637
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
  7. bois.debout

    bois.debout Compagnon

    Messages:
    2 145
    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Localité:
    Paris
    Laminoir
    +1 :-D

    Celui-ci est très beau, mais il n'a pas sa manivelle qui est, ici, est remplacée par un toc de tour ! Pas très pratique pour le faire tourner...
    Il doit même être assez dur à faire tourner car il ne semble pas avoir de démultiplication sur l'axe du rouleau. La manivelle d'origine devait être très longue...

    Effectivement, le laminoir sert encore aujourd'hui à tous les bijoutiers à faire des "planés", à partir de lingots d'or ou d'argent peu épais (> 10 mm).
    On repasse le lingot autant de fois que nécessaire pour qu'il atteigne l'épaisseur voulue, en recuisant de temps en temps le métal, car il s'écrouit et durcit au laminage.

    Ceux à cannelures, pour faire du fil, s'appellent des tréfiloirs.
    Les modèles actuels sont pratiquement identiques. Voir ICI
    et ici :
    http://www.pouget-pellerin.com/laminoirs_14_.html
    http://www.lacywest.com/16rollin.htm
     
  8. rebarbe

    rebarbe Modérateur

    Messages:
    3 425
    Inscrit:
    24 Juin 2009
    Localité:
    91
    Laminoir
    On dit aussi un débitant il me semble?
     
  9. bois.debout

    bois.debout Compagnon

    Messages:
    2 145
    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Localité:
    Paris
    Laminoir
    Pour "Tréfiloir", c'est sûr, mais il y a peut-être aussi d'autres termes familiers en atelier, comme pour beaucoup d'outils :?:
     
  10. poncet.thomas

    poncet.thomas Apprenti

    Messages:
    208
    Inscrit:
    24 Février 2010
  11. lacier

    lacier Compagnon

    Messages:
    1 003
    Inscrit:
    23 Avril 2010
    Localité:
    Provence
    Laminoir
    Bonjour,
    Je n'ai pas utilisé ces machines, par contre j'ai été un utilisateur de grosses quantités de fil d'acier que je commandais sous 2 procédés de fabrication. Généralement les grosses sections étaient laminées et les petites sections tréfilées.
    Le fil laminé était obtenu avec le type de machine présenté dans ce sujet, les cylindres étaient munis de gorges correspondant à la section voulue.
    Le fil tréfilé était obtenue par le passage de la matière à travers une filière calibrée.

    D'où mon étonnement quant à l'appellation "tréfiloir" pour cette machine qui pour moi est plutôt un laminoir.

    Mais peut être que ce langage est propre au travail du bijoutier ? :-D
     
  12. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 637
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    Laminoir
    Bonsoir ,

    Je vais te rassurer Bois-Debout je ne l'ai pas utilisé avec le toc , c'est uniquement pour le faire tourner lorsqu'il est positionné sur l'etabli , la manivelle ne passe pas ! .
    C'est un detail !!

    Sinon , il accepte des epaisseurs maxi de 3.5 mm .
    Les cylindres font Ø 40 x 46 mm
     
  13. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 637
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
  14. bois.debout

    bois.debout Compagnon

    Messages:
    2 145
    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Localité:
    Paris
    Laminoir
    Bonjour,

    Sans doute :!:
    Chaque profession développant son propre langage...

    En bijouterie, cette distinction existe sans doute pour différencier les deux outils et, à chacun, son action respective propre de "laminer", réservée aux surfaces planes, pour obtenir du "plané", et de "tréfiler", pour fabriquer du fil.
    Mais à la sortie du tréfiloir, le fil est encore brut, manque de régularité et est imparfaitement cylindrique; après l'avoir recuit, on le force alors à travers les trous d'une filière, en le tirant à l'aide d'une pince spéciale et d'un banc à étirer.
    (Il existe aussi des filières pour faire du fil de différents profils, demi-rond, ovale, rectangulaire ou carré.)

    Le laminoir et le tréfiloir sont souvent réunis en un seul outil, alors appelé "laminoir mixte", où les rouleaux comportent à la fois une zone plane et une zone cannelée.
    Il en existe aussi à rouleaux interchangeables avec des cannelures demi-rondes ou en vé.

    ( http://www.zimmermann-quebec.com/method ... 0913001857 )

    Voir aussi :
    http://commerce.sage.com/veyret/Familly ... AT/18.aspx

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Banc_%C3%A0_%C3%A9tirer
     
  15. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 637
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    Laminoir
    Bonsoir ,

    Merci Bois-debout pour ces liens très interessants .

    Les termes sont apparemment semblables en bijouterie et en mecanique , en effet , generalement on parle de laminé pour les produits plats , d'etiré pour les barres et de trefilé pour les fils .

    Toutefois , je remarque une variante sur le sens donné à cannelure , en mecanique les cannelures sont definies dans le sens axial des cylindres .
     
Chargement...
Articles en relation
  1. SULREN
    Réponses:
    71
    Affichages:
    8 806

Partager cette page