1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

L'accordéon automatique

Discussion dans 'Musique mécanique' créé par Fratelibenar, 17 Décembre 2014.

  1. Fratelibenar

    Fratelibenar Nouveau

    Messages:
    22
    Inscrit:
    16 Décembre 2014
    L'accordéon automatique
    Bonjour,

    A la base accordeur et réparateur d'accordéons, je travaille sur la fabrication d'accordéons automatiques appelés "Corbinola" du nom de leur concepteur Philippe Corbin.

    Un accordéon est en fait un très gros harmonica dont l'air est distribué par le soufflet plutôt que par la bouche. L'accordéoniste appuie sur les boutons qui ouvrent les soupapes laissant l'air passer dans telle ou telle anche.

    L'idée est d'utiliser un accordéon ancien sur lequel aucun accordéoniste censé ne voudrait jouer.
    L'ensemble de la mécanique est retiré et remplacé par 49 électroaimants conçus spécialement qui actionnent les soupapes, découpées au laser.
    Le fait de n'utiliser que 49 notes de l'instrument d'origine permet de libérer l'espace nécessaire pour une batterie de 18 à 24V suivant l'instrument.
    L'ensemble est contrôlé par un décodeur MIDI, un lecteur de carte SD, un écran et 6 touches de sélection.
    Contrairement à un accordéon MIDI qui joue un son numérique à partir du jeu de l'accordéoniste, le Corbinola joue un son acoustique à partir de fichier MIDI déjà écrits.

    L'accordéon jouera tout seul le morceau écrit sur le fichier MIDI et l'utilisateur reste responsable de l'expression grâce au soufflet. En comparaison, un orgue de barbarie est dépourvu d'expression, du fait que les soufflets sont actionnés par la même manivelle qui impose le rythme.

    Mon premier prototype, sur la base d'un accordéon Marinucci de 1934. Le soufflet n'a pas apprécié le réveil et à du être réparé intégralement après 2 mois d'utilisation.
    [​IMG]


    Un second exemplaire, sur la base d'un Maugein Frères un peu plus récent
    [​IMG]


    L'alimentation :
    [​IMG]


    Une vidéo de présentation est visible sur mon site.
     
  2. jajalv

    jajalv Administrateur

    Messages:
    11 431
    Inscrit:
    22 Août 2007
    Localité:
    Rhône-Alpes-Auvergne
    L'accordéon automatique
    Bonjour,

    Ce sujet mériterait d'être plus approfondi.
    Qu'utilisez-vous comme électro-aimant ?
    Si j'ai bien compris, votre technique permet l'utilisation en midi, mais ne permet plus de jouer de façon traditionnelle ?
    Ablation complète de l'ensemble de la mécanique ?
    Un petit reportage serait très apprécié.

    Bonne journée.

    jajalv
     
  3. Fratelibenar

    Fratelibenar Nouveau

    Messages:
    22
    Inscrit:
    16 Décembre 2014
    L'accordéon automatique
    Exactement. Pour le moment, le mécanique est coupée entièrement pour placer le nouveau système. Une idée de développement serait d'installer des contacts sous les touches pour renvoyer le signal aux électroaimants, voire enregistrer et boucler des morceaux. Mais le clavier étant réduit à seulement 49 notes, les touches extrêmes devraient renvoyer vers leur homologue 1 octave au dessus ou en dessous pour rester dans la gamme disponible.

    Sur le second modèle, j'avais suffisamment de place pour conserver le système de registres, ce qui offre de nouvelles possibilités d'interprétation : le son de l'accordéon peut-être modifié au cours du morceau.

    Quelques photos du montage :

    Photo0313.jpg
    ↑  Les basses : La mécanique de l'accordéon est remplacée par les électroaimants et la gestion électronique. Un clavier factice permet que les boutons s'enfoncent sous les doigts. Un seul d'entre-eux a une fonction : allumer le rétro-éclairage de l'écran de contrôle.


    Photo0298.jpg
    ↑  La partie chant : La mécanique des touche est coupée au niveau des soupapes pour libérer l'espace des EA. Les premiers boutons actionnent des microrupteurs pour permettre la sélection des morceaux.
     
  4. mwm

    mwm Compagnon

    Messages:
    2 191
    Inscrit:
    22 Mars 2014
    Localité:
    FR-30
    L'accordéon automatique
    Bonjour,
    Je ne suis pas forcément d'accord qu'un orgue de barbarie n'ai pas d'expression, le rythme est défini par la vitesse de rotation, jusque là on est bien d'accord, mais le reste c'est la notation du carton,
    Quand j'entend des candidats amateur de notation qui perforent sans respecter les nuances, il yen a des nuances, si vous avez les paroles,!!! pourquoi tout perforer en plein jeu? et tourner comme un malade plus vite que nécessaire, cela n'arrange rien, les clapets de retenue de vent dans le sommier s'emballent et ne se ferment plus , le vent oscille entre le remplissage et la réserve, Souvent les souffleries sont mal conçues,,, des défauts d'alimentations, trop peu de vent , la pression instable, et c'est un engin merdique, si, si,
    Les cartons perforés se font avec beaucoup de réflexion , , Souvent limité en nombre de tuyaux il manque des dièses et bémols!!! rarement 2 octaves chromatiques,,souvent ,3,4,5,6 basses pas plus, une octave courte pour la première et suivie d'une octave complète , pour ce qui est de la gamme de 27 Erman par exemple, bien conçue , à l'encontre d'une gamme Limonaire plus incomplète,et les notes éparpillées dans le carton en montant une sur deux et se croisant en descendant, on as toutes les erreurs qui sont possibles,d'autant plus que si on as pas l'instrument pur un essai, c'est une catastrophe possible ...
    @ Jajalv, Les électro sont des électroaimant Skinner de fabrication américaine, il y a Laukhaüff en Allemagne, mais les prix ne sont pas identiques, , ce choix est important, mais aussi, les dimensions possibles pour entrer les électroaimants dans l'emplacement disponible .. ne pas suralimenter les électros, parce que chaque Volt en plus , augmente l'induction de 1 K gauss, , déjà qu'ils sont calculé en induction maximum, ils grillent très vite, même en régime impulsion
    bonne journée :smt002 :smt002
     
  5. jajalv

    jajalv Administrateur

    Messages:
    11 431
    Inscrit:
    22 Août 2007
    Localité:
    Rhône-Alpes-Auvergne
    L'accordéon automatique
    Bonjour,
    Aurais-tu des liens ?

    Merci d'avance et bonne journée.

    jajalv
     
  6. Fred69

    Fred69 Compagnon

    Messages:
    2 795
    Inscrit:
    2 Décembre 2008
    Localité:
    F-69 sud-ouest Lyon
    L'accordéon automatique
    quand on ne sait pas danser une valse à 3 tps, à 5 tps, une mazurka, je ne vois pas comment on peut savoir à quelle vitesse tourner la manivelle. Mais voila, c'est plus facile de tourner une manivelle que d'apprendre à danser. C'est pour ça que je regarde toutes ces machines avec beaucoup de méfiance.
    Fred
     
  7. mwm

    mwm Compagnon

    Messages:
    2 191
    Inscrit:
    22 Mars 2014
    Localité:
    FR-30
    L'accordéon automatique
    Bonjour,
    Les fabricants sérieux ,(il y en a, si,si,) calculent la vitesse de rotation du volant à 60 tours par minute maximum,,, il y a des orgues qui tourne à 45 tr tout est la proportion de volume d'air demandé, Dans un orgue on as jamais assez de vent, je fais très attention comme je note, parce qu'il y a des endroits de notation qui ont 10 et 12 notes ensemble il y a un truc pour que l'orgue soit "en cadence", le métronome , une valse c'est 180 noires tu te cale dessus et chaque mesure fera 3 battements
    60 x3 = 180 Battements par minute, Une marche à 4 temps c'est 120 battements, un fox 156 battements,un tango c'est 60 noires ou 120 battements suivant qu'il est à la croche ou à la noire:un peu d'entrainement et cela va bien, Si pas assez de vent, tu peux changer le rapport de démultiplication du vilbrequin par rapport à l'avance du carton ,en général c'est 1/2 mais tu peux aller jusqu'à 1/3 pour des rouleaux qui sont bien entraînés, c'est moins rigide que les gros orgues entraîné par moto réducteur séparé, l'alimentation par un ventilateur centrifuge aussi par moteur, là il faut la vitesse exacte à savoir 3600 mm/ minute, pour le standard Gavioli,pour les Hollandais c'est 3000 mm / minute, donc 60 mm / seconde,,,donc fais gaffe si tu achètes des cartons hollandais tu auras moins de vent ... :smt002 :smt002
     
  8. Olek

    Olek Apprenti

    Messages:
    85
    Inscrit:
    9 Octobre 2016
    Département:
    94400
    L'accordéon automatique
    j ai vu un accordeon midifié qui marchait tres bien. Tous les bobinages faits main ! Je dois avoir une video qq part mais pas sur d avoir l autorisation de la montrer, l engin marchait en meme temps qun piano pneumatique lui aussi midifié .


    tenez j ai trouvé une vidéo en ligne



    Je crois quon peut préserver le clavier, sur le piano midifié la mecanique pneumatique d origine était totalement préservée, il me semble que le clavier de l accordéon fonctionnait en tout cas je suis sur que ca a été envisagé comme ca, histoire de "respecter l instrument d origine"

    Ce qui manque aux fichiers midi je trouve de base c est une humanisation du rythme, c'est trop carré bien souvent.
    Un réglage des nuances de volume sonore aussi ferait du bien , C est a "l'artiste" de gérer ca avec les soufflets je suppose. la pompe qui anime le soufflet est un plus mais on perd l expression (sans doute parce que ce n est pas dans le fichier midi)

    Si vous voulez voir la construction du systeme pour le piano :



    cordialement
     
    Dernière édition: 16 Octobre 2016
  9. Fratelibenar

    Fratelibenar Nouveau

    Messages:
    22
    Inscrit:
    16 Décembre 2014
    L'accordéon automatique
    Oui souvent, après il y a des méthodes pour "humaniser" un fichioer MIDI : d'abord éviter les copier-coller d'un couplet à l'autre
    Aussi, j'utilises parfois MidiSwing qui écrit les partitions MIDI en cartons d'orgue. Il est alors assez facile d'étirer ou réduire une note d'une valeur qui n'est pas une division mathématique de la noire.
    Malheureusement, ce logiciel n'est plus développé apparemment mais il existe sûrement d'autres logiciels qui remplissent cette même fonction.

    C'est ça : dans la vidéo que tu montres, il n'y a aucune expression au soufflet. Ca pourrait être techniquement possible en ajoutant cette information dans le fichier MIDI et en gérantr la pression envoyée dans le soufflet en fonction.
    Mais c'est là tout l'avantage de continuer à actionner le soufflet à la main : c'est l'interprète qui s'occupe de l'expression et d'une fois sur l'autre, il pourra jouer le morceau différemment.

    cordialement
     

Partager cette page