1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Interrupteurs sectionneurs

Discussion dans 'Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs' créé par j.f., 15 Avril 2011.

  1. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Interrupteurs sectionneurs
    Bonjour à tous.

    J'ai quelques interrogations à propos de petits coffrets de proximité. J'ai un lot de Legrand 226-60.

    Ith = 20 A
    AC21 = 16A
    AC3 = 4 kW

    (mais en 3 x 400 V, pas en 1 x 230 V !)

    J'ai 5 trucs à brancher, dont 2 posent problème. Un variateur mono/tri 4 kW et un compresseur mono 2.2 kW. Ces interrupteurs sectionneurs ne sont pas destinés à démarrer / arrêter des moteurs à pleine charge, ni à servir d'organes de sécurité. Pour ça j'ai un interrupteur sectionneur bien plus gros, en aval dans le circuit, entre le différentiel et les différents disjoncteurs (en plus de vrais arrêts d'urgence sur chaque machine). Ils sont destinés à isoler (consigner avec un collier colson, c'est pratique) les circuits, et à alimenter / couper les appareils, à vide, sauf le compresseur qui peut démarrer.

    Pour info :

    - le compresseur 2.2 kW est sur un circuit 20 A. Jamais ça ne disjoncte. Un compresseur, ça démarre à vide (clapet de décharge), donc à puissance minimum (mais à cos phi moisi).

    - j'ai testé le var 4 kW du tour sur un circuit 20 A sans problème : en cas de surcharge moteur, le var. réagit avant le disjoncteur. En plus il n'y a pratiquement aucune chance que j'utilise ce tour à pleine puissance.

    Quand on regarde ce qu'imposent les normes sur les interrupteurs sectionneurs, en particulier les courants énormes qu'ils doivent pouvoir supporter à la fermeture sur court circuit, je me demande si ces trucs ne sont pas capables de commuter en utilisation très intermittante des charges bien plus fortes que ce qui est indiqué, tant qu'on ne passe pas son temps à fermer / ouvrir à pleine puissance, dans un cadre loisir et non industriel (genre quelques centaines de commutations par an).

    Je ne parle ici que de coffrets de proximité. Les contacteurs qui sont dans les armoires sont eux correctement dimensionnés.

    Ca m'ennuierait de ne pas pouvoir utiliser deux de ces coffrets, d'autant que les cinq alignés rentrent pil poil à un emplacement idéal, et que de plus gros me poseraient un problème de place. Et puis, c'est pas donné, ces machins. Sauf des trucs sur eBay UK qui doivent être made in ROC (là, c'est carrément cadeau).
     
  2. jcma

    jcma Compagnon

    Messages:
    1 658
    Inscrit:
    2 Novembre 2008
    Localité:
    Mulhouse - Haut-Rhin
    Interrupteurs sectionneurs
    Bonsoir,

    Les interrupteur sectionneur permettent la coupure en charge. Contrairement aux sectionneurs simples, ils ont un dispositif d'extinction de l'arc.

    Petit extrait de la doc Legrand
    EDIT:
    Entre temps j'ai retrouve la doc :http://docdif.fr.grpleg.com/general/legrand-fr/CF2011/CM211600_169.pdf.
    En categorie AC21 8.5KW
    En categorie AC3 en 3x400V 4KW

    @+
    Jean-Charles
     
  3. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Interrupteurs sectionneurs
    Oui, bien sûr, la doc je la connais, et elle est dans les boîtes en carton.

    Mais il y a un monde entre du AC21 en tri 400V, du AC3 en tri 400V, et du moteur asynchrone mono à condensateur en 230 V mono.

    Ce qui m'intéresse, c'est l'utilisation en classe TZ*, et c'est pas dans les docs !

    pour les normes, voir ici : http://www.scribd.com/doc/37036432/Fonc ... ment-en-BT

    * : twilight zone

    Voilà pourquoi je suis embêté : plus gros, ça passe pas (c'est horizontal même si ça en a pas l'air sur la photo).

    DSCF4195 [700x525].JPG
     
  4. tscheep

    tscheep Apprenti

    Messages:
    235
    Inscrit:
    28 Novembre 2010
    Localité:
    33
    Interrupteurs sectionneurs
    Bonsoir,
    ces inter sectionneur sont prévu pour une intensité nominal de 12A.
    Donc pour le compresseur 2.2KW ca doit aller mais avec une protection au départ de 10A.
    Mais pour le var 4KW il te faut le 25A, ou tu l'alimente avec un disjoncteur 10A.
     
  5. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Interrupteurs sectionneurs
    Oui, 10 A, a priori ça fait pas assez pour un compresseur de 2.2 kW, et c'est bien trop léger pour un variateur de 4 kW...

    Ce que j'aurais aimé savoir, c'est comment se comportent ces coffrets de proximité en fonction d'une utilisation hors recommandations. On trouve parfois pour certains composants des courbes indiquant le nombre de cycles avant défaillance en fonction du courant traversant les contacts : durabilité électrique.

    Comme je ne connais pas les normes auquelles doivent répondre ces dispositifs, les valeurs de l'exemple ci-dessous sont peut-être éloignéees de la réalité.

    Par exemple, si le coffret voit sa durabilité passer de 1 million de cycles à seulement 50 000 cycles (20 fois moins) pour un doublement du courant, à raison de 10 cycles par semaine, ça fait quand même un MTBF de 1 siècle ! C'est sur ce raisonnement que j'aurais aimé en savoir plus.

    Je pense aussi à une solution intermédiaire : utiliser ces coffrets pour commander des contacteurs correctement dimensionnés pour les deux gros consommateurs. (j'ai de la place poiur mettre un petit coffret derrière le panneau sur lequel sont fixés les interrupteurs scetionneurs)

    Tout d'abord, la fonction de consignement n'est pas indispensable : les circuits peuvent aussi être coupés au tableau (disjoncteurs). Et un atelier de bricolage ce n'est pas une usine dans laquelle quelqu'un peut par erreur fermer un circuit sur lequel travaille une autre personne.

    Ensuite, il n'y a pas de risque de mise en route intempestive d'une machine suite à coupure puis rétablissement du secteur puisque aucun moteur n'est commandé directement par ces coffrets. A part le compresseur : la commande marche arrêt sur le pressostat est à encliquetage, comme sur tous les compresseurs amateurs, et beaucoup de petits compresseurs professionnels.
     
  6. tscheep

    tscheep Apprenti

    Messages:
    235
    Inscrit:
    28 Novembre 2010
    Localité:
    33
    Interrupteurs sectionneurs
    Bonjour,
    le probleme ne vient pas du nombre de manoeuvre qu'il pourra supporté, mais de l'echauffement des contacts si le courrant qui le traverse est suppérieur à celui indiqué.
    pour exemple en condition extéme:
    Courant permanent 12A T° des contacts 50°C
    Courant permanent 24A T° des contacts 100°C
    A moins d'installer les inter dans un congélateur ils ne supporteront pas longtemps de faire passer 2 à 3 fois leur intensité nominal.( quelque minutes à quelque heures, suivi par une carbonistion)
     
  7. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Interrupteurs sectionneurs
    Merci tscheep.

    Dit comme ça, je comprends mieux.

    Une autre question : j'ai lu quelque part que placer en parallèle les contacts d'un tétrapolaire pour utilisation en mono doublait sa capacité en courant.

    Donc, en courant établi, d'après ce que tu écris, ça serait vrai.

    En revanche, j'avais la notion qu'il ne faut en principe pas le faire, car les contacts n'étant pas établis ou coupés simultanément, il y a un obligatoire moment où un seul contact sur les 4 prend tout dans les gencives...
     
  8. tscheep

    tscheep Apprenti

    Messages:
    235
    Inscrit:
    28 Novembre 2010
    Localité:
    33
    Interrupteurs sectionneurs
    Je ne pense pas que ce soit la solution, car la résistance des contacts et du cablage des ponts ne sera pas exactement identique, donc le courant traversant les contacts ne sera pas équilibré et le déséquilibre ne fera qu'empirer avec l'usure des contacts.
    Cette solution ne peut etre envisager que pour du dépannage de quelque heure.
    Le doublement des contacts (en série et non parallèle) est utilisé pour augmenter le pouvoir de coupure en courant continu.
     
  9. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
  10. Chani

    Chani Compagnon

    Messages:
    1 160
    Inscrit:
    6 Novembre 2009
    Localité:
    54, Auboué
    Interrupteurs sectionneurs
    Hello,

    Pour le doublement des contacts :

    - en série : doublement du pouvoir de coupure
    - en parallèle : doublement du courant admissible

    Quand à la résistance d'un pont.... sur quelque centimètre, elle ne jouera pas sur un déséquilibre de charge... surtout si le fils est bien dimensionné.

    Première question :

    Vas-tu utiliser le l'inter-sectionneur comme arrêt de sécurité ou pour couper la charge ?

    2éme question :

    As-tu une gestion des AU ?

    Pour moi tes sectionneurs, au moins pour les 2 gros consommateur, sont trop léger... le risque est que les contacts jouent le rôle de fusible, ou pire, qu'ils se soudent... et la la fonction de séparation ne sera plus assurée.

    C'est sur que ce serait plus joli de les avoir tous aligné... m'enfin, je préféré la sécurité à l'esthétique. Qu'est ce qui t'empêche de placer 4 inter sur une ligne (alimentant les petites machines), et 2 autres plus gros, pour tes deux gros consommateur ?

    Enfin, Si vraiment tu veux tout mettre comme tu as prévu :

    Limite par disjoncteur le courant admissible par les inter. Un petit disjoncteur de calibre adapté (si tu prend un courbe C, prends en compte le courant en AC3)...

    ++
     
  11. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Interrupteurs sectionneurs
    salut chani !

    Récapitulation :

    - circuit 1 : armoire pour 3 machines : 1 variateur 0.75 kW + 1 alim à découpage 75 W

    - circuit 2 : micropulvérisation : un transfo 100 VA + + 1 alim à découpage 50 W

    - circuit 3 : fraiseuse : 1 variateur 1.5 kW + 1 variateur 0.25 kW + 1 pompe 0.1 kW + 1 alim à découpage 75 W

    - circuit 4 : tour : 1 variateur 4 kW + 1 pompe 0.1 kW + 1 alim à découpage 75 W

    - circuit 5 : compresseur 2.2 kW (la plaque indique 230 V 10 A)

    seul truc succeptible d'être coupé en charge : le compresseur en cas de flemme d'aller l'arrêter au pressostat

    en amont de ces 5 circuits, il y a un coffret avec Ith = 25 A

    pas d'intention d'utiliser ces interrupteurs comme AU

    gestions d'AU par contacteurs dans les armoires des circuits 1, 3 et 4

    Je prévois les disjoncteurs suivants :

    - circuit 1 : 10 A

    - circuit 2 : 2 A

    - circuit 3 : 16 A, peut-être 10 A suffiraient ?

    - circuit 4 : 20 A ou 32 A, à voir après essais, mais je suis presque sûr que 20 A ça suffira (test fait comme ça, et ça fait du gros copeau avec le var à 1/2 - 2/3 de sa puissance sans faire sauter le disjoncteur 20 A...)

    - circuit 5 : actuellement c'est du 20 A, ça sera essayé à 10 et à 16, mais 10 ça semble trop léger

    En fait je croyais manquer de place, mais les Legrand 25 A sont à peine plus larges. Seul impératif : les trucs alignés ; je ne peux pas les mettre ailleurs, et je dois laisser de la place en dessous.

    Au delà de 25 A, les coffrets sont énormes et beaucoup trop chers !
     
  12. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Interrupteurs sectionneurs
    Bon voilà ce que je fais.

    circuit 1 : disjoncteur 10 A, sectionneur Legrand 12 A (petites machines sur var 0.75 kW)
    circuit 2 : disjoncteur 2 A, sectionneur Legrand 12 A (micropulvérisation) ( EDIT : 2 A c'est insuffisant, 1 fois sur 3 ou 4 le disjoncteur saute à la mise sous tension)
    circuit 3 : disjoncteur 10 A, sectionneur Legrand 12 A (fraiseuse : ça devrait passer avec un disjoncteur 10 A)

    j'ai trouvé des sectionneurs tétrapolaires 20 A de marque ESR, fabrication Irlandaise (donc pas chinois...), pour moteur 4 kW en AC23A sous 400 V, et à peine plus larges que les Legrand (80 mm au lieu de 78 mm). Ca passe au poil. Et tetra, ce qui permet d'en faire des 40 A en mono.

    donc :

    circuit 4 : disjoncteur 16 A ou 20 A, sectionneur tetra 20 A montage bipolaire avec contacts en parallèle pour 40 A (compresseur)

    circuit 5 : disjoncteur 20 A, sectionneur tetra 20 A montage bipolaire avec contacts en parallèle pour 40 A (gros tour, var 4 kW, moteur 6 kW)

    schématiquement :

    compteur -> inter dif 40A -> 2 disjoncteurs lumières 10 A + 2 disjoncteurs prises 20 A + 1 disjonteur général machines 32A

    disjoncteur machines 32A -> sectionneur 40A -> les 5 circuits 1-2-3-4-5 avec leurs disjoncteurs respectifs (10 A, 2 A, 10 A, 16 ou 20 A, 20 A) suivis de leurs sectionneurs (12 A, 12 A, 12 A, 40 A, 40 A)

    le sectionneur placé entre le disjoncteur 32A et les 5 circuits machines est destiné à servir de coupure générale et d'arrêt d'urgence.

    on m'avait conseillé un disjoncteur entre l'inter diff et le sectionneur général. Coffret de proximité monté sous le tableau). Actuellement, il y en a un de 25 A, donc trop léger, je remplace.

    abonnement 30 A, mais qui sera passé à 40 A.

    J'ai testé la fraiseuse moteur bloqué (var 1.5 kW) : le disjoncteur 10 A ne saute pas, ça devrait être bon. D'ailleurs, le var Telemecanique gère ça, et ne se coupe pas... C'est pas comme le chinois (ou alors j'ai pas réglé comme il faut : il se met en sécurité au lieu de limiter le courant, et c'est bien ianch)

    ça vous parrait à peu près correct, comme ça ?
     
  13. Chani

    Chani Compagnon

    Messages:
    1 160
    Inscrit:
    6 Novembre 2009
    Localité:
    54, Auboué
    Interrupteurs sectionneurs
    Pour les sectionneurs, ça me parait pas trop mal. Le plus "banquale", c'est le 5éme sectionneur.... mais bon, 90% du temps tu seras en dessous des 20A donc bon.

    Pour le var : Tu as bien indiqué le bon courant moteur ? la bonne limite de courant ?

    :wink:
     
  14. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Interrupteurs sectionneurs
    Oui en principe, le paramétrage est bon : 17A, 230 V et montage en triangle sur le moulin.

    Il se met en sécurité si le courant indiqué (17 A en l'occurence) est atteint. Et c'est sûr qu'avec un moteur de 6 kW dont j'inverse la charge mécanique à pleine vitesse (inversion par embrayage), ça lui secoue les plumes ! J'ai essayé avec des courants plus faibles, c'est pareil. C'est là que ça va tirer fort sur la ligne.

    En fait, il faudrait remplacer le moteur par un 2 ou 3 kW, ça suffirait amplement, mais l'adaptation n'est pas facile à cause d'un flector à mettre aux cotes.

    Mais il y a un tas de paramètres, pour des pompes, des ponts élévateurs, des machins, des trucs et des bidules. La solution est peut-être dedans. Il doit bien y avoir quelque part le moyen de limiter la puissance de sortie sans que ça se mette en sécurité surcharge. La doc est très touffue.

    Pour le moment, impossible d'expérimenter puisque les lignes ne sont pas tirées, et que le prototype de l'armoire n'est pas encore commencé. C'est pour la semaine prochaine (vacances). Je mettrai ça sur le sujet de jms à propos du var Huanyang
     
Chargement...

Partager cette page