1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

INDUCTION

Discussion dans 'Fonderie' créé par Denis et Martin, 10 Février 2009.

  1. Denis et Martin

    Denis et Martin Apprenti

    Messages:
    154
    Inscrit:
    28 Août 2007
    Localité:
    Entre Sambre et Meuse. BELGIQUE
  2. MJL

    MJL Ouvrier

    Messages:
    358
    Inscrit:
    10 Décembre 2007
    Localité:
    Lyon
    INDUCTION
    Salut,

    Attention, çà n'est pas un four a proprement parlé :wink:

    J'avais étudier ce genre d'engin a l'époque mais l'électronique n'est pas évidente du tout (haute tension, hautes fréquence) et le prix de reviens ainsi que le prix de fonctionnement est bien plus élevé qu'un bète four a gaz.

    Va voir sur http://www.forgefr.com/, un bruleur a gaz revient a une poignée de roros chez brico-casto.

    Je te déconseille si tu n'est pas un électronicien averti car les tension et les frequence sont létale sur ce genre de joujou et la plupart des gens ne sont pas du tout sensibilisé aux risques electriques alors que tout le monde connait les regles de base de sécurité inhérente au gaz.

    Toutefois si tu désire quand même vraiment faire ce truc de la mort, je serait ravis de t'aider.

    MJL
     
  3. Denis et Martin

    Denis et Martin Apprenti

    Messages:
    154
    Inscrit:
    28 Août 2007
    Localité:
    Entre Sambre et Meuse. BELGIQUE
    INDUCTION
    Bonsoir MJL,
    J' apprécie votre mise en garde envers ce projet, en réalité c' est le traitement thermique de certaines petites pièces qui me motivait et la curiosité
    Denis :idea:
    Martin (électronicien) :siffle: :roxxx: :siffle:

    Denis et Martin :partyman:
     
  4. phil916

    phil916 Administrateur

    Messages:
    5 489
    Inscrit:
    22 Août 2007
    Localité:
    Le pays du Comté
    INDUCTION
    Ce n'est pas à la porté de l'électronicien de base.
    C'est le graal de l'électronique car tu dois être bon en systèmes haute fréquence ET excellent en électronique de puissance, chacun de ces deux domaines étant ultra spécialisé et très exigeant...

    si tu te lances et surtout aboutis je dit bravo :-D

    pour du traitement thermique un four électrique est nettement plus simple, tout aussi efficace (sauf à vouloir tremper en "10 secondes") et tu pourras t'amuser déjà pas mal avec sa carte de régulation :wink:
     
  5. cr3m

    cr3m Nouveau

    Messages:
    47
    Inscrit:
    9 Janvier 2009
    Localité:
    nantes
    INDUCTION
    J'ai déjà vu fonctionner un four de ce type. L'électronique de commande avait du mal a tenir dans trois armoires. Le four fondait une dizaine de kilos de métal, avec des nuances spéciales (acier pour des prothèses chirurgicales) Bon, c'était il y a vingt ans, l'électronique a fait de gros progrès en miniaturisation, mais fonderie et électronique, ça fait un drôle de mélange en général. les puissances requises vont vraiment au delà du classique. Sur un autre four (four a arc) les résistances de l'électronique de commande pesaient chacune vingt kilos... :eek:
     
  6. Tchantchan

    Tchantchan Apprenti

    Messages:
    211
    Inscrit:
    26 Décembre 2008
    Localité:
    Belgique : Mons
    INDUCTION
    Bonjour Denis et Martin,
    Bonjour à tous,

    Courage, ne vous laissez pas abattre.
    En général les mécaniciens et autres adorateurs du métal n'aiment pas trop ce qui touche à l'électronique.

    Ceci étant dit, si le but final est de faire du traitement thermique sur des petites pièces, mieux vaut aller à l'essentiel. La réalisation d'un petit four électrique capable de monter à 1000 degrés est plus facile à maîtriser.

    Les traitements thermiques se font à des températures très précises en fonction de la nuance du métal et du type de traitement (trempe, revenu,...). Un bon thermostat ou mieux, un régulateur PID vous permettra de bien conduire votre four.

    Un four à induction est assez imprévisible pour les amateurs que nous sommes. La montée en température peut être très rapide et conduire à la fusion sans crier gare. Elle dépend de la fréquence d'oscillation, du métal, de sa masse, de sa forme, .... Un revenu qui doit se poursuivre parfois plusieurs heures est quasiment impossible à mener avec l'induction.

    Si, par contre, la réalisation d'un four à induction est pour vous un challenge, une source de curiosité et d'expériences alors allez-y !

    Le site de Richie Burnett est un excellent point de départ.


    Salut

    Christian
     
  7. MJL

    MJL Ouvrier

    Messages:
    358
    Inscrit:
    10 Décembre 2007
    Localité:
    Lyon
    INDUCTION
    Bon, si c'est la curiosité qui t'anime, le système est très simple dans le principe, C'est un pont d'IGBT qui hache une centaine d'ampère à a fréquence de résonance du circuit LC constitué de la "bobine" d'induction et de capas parallèles.

    Tu peux facilement faire de petites expérimentations avec un bète totem-pôle bipolaire (bcp plus simple que la version IGBT) sur une petite bobine. Le tout alimenté par un très gros tranfo de plusieurs centaines de VA, tu pourras ainsi tester cela à quelque dizaine d'ampères. Mais atteindre la température de Curie sur de plus grosse pièce demandera BEAUCOUP plus d'énergie.

    Comme tu doit le savoir les IGBT coute "chère" a cause de toute l'électronique de commande qui leur faut aux fesses.

    Mettons de coté la curiosité.
    Je croyait que c'était pour faire une fonderie. Mais si c'est pour des traitement thermique, oublie le gaz.
    Première remarque : Les traitements thermiques nécessite parfois d'aller plus haut que la température de Curie. De plus (étant électronicien ET aussi forgeron amateur), je doute que tu puisse contrôler avec une précision suffisante la température de ta pièce avec ce genre de système.

    Les fours de trempe, sont généralement fabriqué a base de fils resistif couplé à une régul de température. On peut facilement atteindre 1000°C avec un bète grille pain ...

    Pour la régul, si tu veux faire un peu d'éléctronique, fais comme moi, fabrique toi une régul PID a base d'un microp et d'un AD595. C'est simple et efficace pour un prix défiant toute concurence. Va ensuite au troc de Lile et achete tous les grilles pain que tu vois et le tour est joué.

    Je te conseil une fois de plus d'aller sur http://www.forgefr.com/ dans la section machine fabriqué par vous, il y a plein d'exemple de ce type de réalisation.
     
  8. JKL

    JKL Compagnon

    Messages:
    1 995
    Inscrit:
    1 Avril 2008
    INDUCTION
    Je cautionne bien volontiers toutes les mises en garde ayant vu ce type de four de très près au point que tous les autres personnes qui travaillaient dans le secteur ne pouvaient plus bosser à cause des perturbations électromagnétiques. Les gens qui utilisaient ce type de four c'était les uns pour essayer de faire de la fusin en lévitation ( le rêve de tous les fondeurs : se passer de creuset ) ou pour faire pousser des monocristaux de rubis, saphyr et autres joyeusetés demandant des températures quasi inacessibles autrement.
    Le rendement énergétique doit être minable vue la taille des armoires effectivement. Par ailleurs pour un fonctionnement continu il faut faire circuler de l'eau dans la bobine d'induction donc je laisse imaginer les problèmes électriques.
    Je vois qu'une fois de plus un site AMERICAIN sur le web a fait croire qu'avec deux bidouilles ou trois un bricoleur peut faire tout et n'importe quoi. Je constate qu'il y a des électroniciens sur ce forum mais c'est dans les années 60 que c'est faite la rupture entre les électroniciens "analogiques et les numériques". Il y a une sacré différence de culture entre aligner des fonctions numériques à base de CI et faire osciller un émetteur de puissance.
    Maintenant que ceci ne décourage pas les témairaires : ils seront au moins avertis. Et puis le clou c'est toujours que cela doit couter des clopinettes MDR
     
Chargement...
Articles en relation
  1. strongg26
    Réponses:
    14
    Affichages:
    3 813
  2. Olive1231
    Réponses:
    9
    Affichages:
    6 641

Partager cette page