1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Humidité dans l'atelier

Discussion dans 'Nos ateliers' créé par Dental0_6, 30 Janvier 2013.

  1. Dental0_6

    Dental0_6 Apprenti

    Messages:
    133
    Inscrit:
    6 Avril 2008
    Localité:
    62350 ROBECQ Pas de Calais
    Humidité dans l'atelier
    Bonjour
    Aprés les fortes gelées un redoux très rapide avec comme conséquence une condensation importante, c'est comme cela chaque année difficile d'y remédier sur toutes les parties non peintes.
    Cordialement Dental

    S5004049.JPG

    S5004052.JPG

    S5004053.JPG

    S5004054.JPG

    S5004055.JPG
     
  2. KY260

    KY260 Modérateur

    Messages:
    6 630
    Inscrit:
    17 Août 2008
    Localité:
    89
    Humidité dans l'atelier
    j'ai le meme probleme.
    la seule solution, c'est chauffer.(j'avais eu le meme probleme à mon ancien domicile et apres la posse d'un chauffage, plus de soucis).
    cet ete, c'est conduit, tubage et brule tout.
     
  3. crapulatos

    crapulatos Compagnon

    Messages:
    2 382
    Inscrit:
    5 Avril 2009
    Localité:
    ech' vis din une tiote baraque in ch'timi
    Humidité dans l'atelier
    :mad: :mad: :mad:

    je vais te raconter ma petite histoire

    Quand on a acheté la maison, tout allait bien puis vint le premier hiver, les premières pluies, et tout d'un coup un des murs des toilettes s'est recouvert de gouttelettes comme sur tes photos. J'ai chercher les fuites sur le toit terrasse tout l'hiver, j'ai passé au moins deux pots de Rubson ... rien, toujours cette eau. Au printemps, un copain passe prendre l'apéro, au bout de la xième bière va pisser un coup, revient et me dit :
    "J'ai ouvert ta fenêtre, et pense à la laisser ouverte tout le temps, c'est pour l'humidité" :P

    Du coup j'ai mis une VMC et tout va bien.

    Même démarche au sous-sol, où siège la buanderie. J'ai mis un extracteur électrique de 100 m 3 /h sur l'une des fenêtres. Mais comme le linge mettait un peu trop de temps à sécher et que régnait toujours une légère odeur d'humidité, je me suis dis bêtement, je vais en mettre un deuxième ....
    J'ai déposé la fenêtre , suis aller dans un GSB , suis reviendu avec un ventilo ... J'ai déposé le vasistas pour bricoler tout ça, évidement ça ne s'est pas bien passé, j'ai laissé tomber pour le soir, suis revienu le lendemain matin ... et ... plus d'odeur, et le linge était sec ... du coup je laisse la fenêtre entre ouverte et c'est nickel, et en plus écolo, plus de ventilo.

    Dans l'atelier j'ai le même souci, je crois que ja vais faire des gros trous partout (en enlevant queques parpaing par endroit) et que ça ira bien comme ça ... enfin j'espère.

    Juste mes cogitations, donc j'en déduit qu'il faut aérer à mort, tout en sachant que machine très froide + temps humide = condensation :mad:

    E.T.
     
  4. amurianum

    amurianum Compagnon

    Messages:
    956
    Inscrit:
    21 Janvier 2013
    Humidité dans l'atelier
    la qualité de la construction mais et c'est tout aussi important l'endroit où elle est, il faudrait avoir toutes les infos pour t'aider
     
  5. heidi

    heidi Compagnon

    Messages:
    1 979
    Inscrit:
    12 Novembre 2009
    Localité:
    doubs besancon
    Humidité dans l'atelier
    Bonsoir,
    Malheureusement à part chauffer il n'y a pas grand chose à faire contre ce phénomème de point de rosée;il ne faut pas osciller autour de 13°
    sinon c'est la catastrophe;depuis 2 mois j'ai terminer l' installation de chauffage de mon ateler sous sol de 110 m2
    -18 voir parfois 20°avec une hygrométrie de 42 pour cent
    Outre le confort l'oxydation est quasiment inexistante
    Pour info installation d'une cuisinière "Franco-belge" au bois raccordée à 6 bons vieux radiateurs fonte avec du fer noir;aucune soudure assemblage par raccords filetés
    primaire 1' aller/retour aux radiateurs en 1/2';investissement 1000 eur car la pluspart des matériaux sont d'occase;une bonne brouette de bois provenant de palettes de récup débitées à la tronçonneuse;je vide le cendrier et les clous tous les 3 jours
    L'inertie de mon sous sol est très importante;ça descend moins vite qu'à l'étage qui a été construit en 75 avec les normes "chauffage électriques"
    Pour info ces normes étaient obligatoires sinon EDF ne te raccordait pas
    Alors W40 essuyage journalier pour limiter les dégats;j'appelais ça la "corvée de vaisselle";évite l'huile classique de voiture car ça accentue le phénomène
    Le GO va pas mal mais bonjour l'odeur
    Quelques photos bon courage !! :wink:
    P1070055.JPG
    ↑  j'aime le vert machines
    P1070061.JPG
    ↑  la fameuse franco belge inusable
    P1070057.JPG
    ↑  avec une tablette peu d'espace perdu tu ,finis par les oublier
     
  6. Sanson

    Sanson Apprenti

    Messages:
    217
    Inscrit:
    10 Juin 2007
    Humidité dans l'atelier
    Il y a la solution du chauffage (même faible) et de la VMC double flux.

    L'air froid étant porteur de moins d'humidité, un réchauffement en fera tomber le pourcentage et l'eau ne se condensera pas sur des masses tempérées.

    Dans une VMC double flux, tu as, normallement, un échangeur air/air.
    L'air froid (donc en quantité d'eau plus faible) entrant se réchauffera avec l'air sortant (chaud et humide).
    Cet air refroidit, perdra de son humidité (Il va s'écouler de l'eau) que tu pourras, en partie, ré-injecter en temps qu'air froid dans le systéme de départ. (si tu le souhaites.)

    La technique est de jouer sur l'humidité abscolue et l'humidité relative.
    - 1 m3 d'air à 0° ne contient que 10 gr d'eau, pour une humidité de 100 %
    -1 m3 d'air à 20°C ne contenant que 10 gr d'eau, aura une humidité de xx % (A 16% d'humidité, il n'y a ni condensation, ni développement possible de micro-organisme, ni .... oxidation du métal.)
     
  7. Thiel91

    Thiel91 Apprenti

    Messages:
    138
    Inscrit:
    3 Mars 2011
    Localité:
    91590
    Humidité dans l'atelier
    Bonjour

    pour contrer ce phénomène physique du point de rosée qui est une vraie plaie dans un atelier il n'y a que 2 solutions à mon avis
    1/augmenter la temp. de l'air ambiant en chauffant
    2/diminuer le % d'humidité dans l'air en ventillant si l'air exter. est moins chargé bien sur ou en asséchant à l'aide d'un dispositif absorbeur ou autre
    voir ce graphe qui est parlant:
    [​IMG]

    A+
     
  8. ilfaitvraimentbeau

    ilfaitvraimentbeau Compagnon

    Messages:
    7 510
    Inscrit:
    20 Novembre 2007
    Localité:
    Près de Rouen
    Humidité dans l'atelier
    j'ai le même problème...... :roll:
    c'est une horreur, les machines sont couvertes de flotte... et au bout de deux jours de la rouille...
    j'ai beau mettre le déshumidificateur électrique, ça ne change rien, trop froid pour qu'il soit efficace
    je pense que je vais transférer l'atelier dans mon sous-sol, nettement moins humide que le garage...
    bon courage !
     
  9. JNG74

    JNG74 Apprenti

    Messages:
    69
    Inscrit:
    8 Mars 2012
    Humidité dans l'atelier
    Bonsoir

    Ben il n'y à pas trente six mille solutions, le réponse tient en trois mots: Isoler, chauffer, ventiler.

    Je conviens qu'isoler et chauffer à un coût immédiat et dans le temps, donc à minima ventilez avec une VMC ou avec un ventilo et mettez l'extraction dans un mur ou un carreau.

    J'ai eu le même problème chez moi avec moisi au plafond, sur les murs, la salle de bains qui empestait le moisi, j'ai mis une VMC sans trop y croire et hop fini, radical.

    Salutations


    JNG
     
  10. Pitch

    Pitch Compagnon

    Messages:
    930
    Inscrit:
    11 Février 2011
    Localité:
    Pas de Calais
    Humidité dans l'atelier
    Bonjour,
    idem, ça suinte de partout,
    l'atelier étant dans le fond du terrain je vais tenter la vmc .......
     
  11. Fred69

    Fred69 Compagnon

    Messages:
    2 787
    Inscrit:
    2 Décembre 2008
    Localité:
    F-69 sud-ouest Lyon
    Humidité dans l'atelier
    Je suis assez étonné des réponses alors que ce problème revient régulièrement sur le tapis.
    La première chose à faire c'est l'isolation thermique soit 80mm d'isolant minimum pour les parois, 200mm en toiture (voir la RT 2012).
    SI vous ne voulez pas réaliser cette isolation, quelqu'en soit la raison, alors il n'y a pas de solution.
    Une VMC est obligatiore a raison de un volume par heure, plus c'est du gaspillage. Inutile d'ouvrir à tout va, ça n'arrange rien, au contraire.
     
  12. Daniel13

    Daniel13 Compagnon

    Messages:
    840
    Inscrit:
    27 Octobre 2010
    Localité:
    Aix en Provence
  13. amurianum

    amurianum Compagnon

    Messages:
    956
    Inscrit:
    21 Janvier 2013
    Humidité dans l'atelier
    oui daniel13 mais dental0_6 est dans le nord, pas tout à fait le même climat non plus et côté ventilation par chez toi ça va bien :-D
     
  14. bimeur

    bimeur Compagnon

    Messages:
    1 704
    Inscrit:
    10 Novembre 2009
    Localité:
    FlambyLand
    Humidité dans l'atelier
    mon garage étant semi enterré, gros problème d'humidité (je soupçonne les murs enterrés de ne pas avoir été recouvert de bitume) du coup, beaucoup d'humidité, mes planches a outils aux murs qui commencaient a se verdir (c'est pour dire)

    j'en ai profité, lors du changement de la toiture du-dit garage, par l'isoler avec des mousses filtrantes de climatiseur (on en jette par mettre cube au travail, poussiéreux, mais gratuit)

    j'ai emprunté un déshumidificateur au boulot, laissé 5matinée d'affilé allumé dans le garage.

    Depuis, plus rien,, ou très peu, je suis en ce moment en train de voir pour y installer un petit poêle a bois, pour chauffer et encore assécher l'air.

    En tout cas, la différence est flagrante, même après plusieurs jours de pluie ou d'accès au garage.

    Donc je pense que oui, déjà, l'isolation y joue un énorme rôle, ensuite, aération, et chauffage quand c'est possible.
     
  15. Sanson

    Sanson Apprenti

    Messages:
    217
    Inscrit:
    10 Juin 2007
    Humidité dans l'atelier
    C’est, un peu, facultatif.
    Voit si un drainage ne pourrait pas résoudre l’origine du problème.
    NB : Les murs anciens, n’étaient pas protégés par du bitume, pourtant ils n’étaient pas nécessairement gorgés d’eau ….

    Un déshumidificateur électrique est un … frigo !
    Il produit du froid qui condense l’eau et rejette l’air refroidi via le circuit « chaud » du frigo : du coup celui-ci est redevenu chaud, l’humidité en moins.

    Un chauffage apporte un différentiel de température entre l’intérieur et l’extérieure, ce qui rend l’humidité relative moindre à l’intérieur qu’à l’extérieure.

    L’isolation est un plus, qui permet de lisser les gros écarts de température, c’est un déphasage entre ambiance intérieure / extérieure.
    Son effet est d’autant plus sensible que le volume isolé comporte des masses de fortes inerties thermiques et qu’il bénéficie d’une certaine étanchéité à l’air.
    Ce qui, dans le Nord, région ventée, représente une gageure.
    (Voir abaque sur les points de rosées)


    Dans le problème exposé, ne nous trompons pas sur les causes et les facteurs aggravants.



    En électronique, on stocke les composants sensibles à l’humidité dans des « armoires sèches ».
    • Il s’agit simplement de mobilier lambda pourvu d’une alimentation en air comprimé que l’on laisse fuir doucement.
      L’ambiance qui y règne est d’une humidité relative constamment faible, indépendamment de la température ambiante et de l’isolation qui y est nulle.
      NB : L’air comprimé se sature en humidité plus vite, et l’eau précipite ; revenu à température, c’est de l’air très sec.
      La consommation d’air est faible (en rapport avec l’étanchéité de l’armoire) ce qui en rend l’usage économique.
     
Chargement...
Articles en relation
  1. Damocles
    Réponses:
    95
    Affichages:
    7 641
  2. Alex42
    Réponses:
    30
    Affichages:
    3 488
  3. STANOR
    Réponses:
    26
    Affichages:
    4 572
  4. Chani
    Réponses:
    21
    Affichages:
    3 509
  5. Enix
    Réponses:
    18
    Affichages:
    1 540

Partager cette page