1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Gamme d'usinage

Discussion dans 'Autres opérations' créé par NohaNoha, 24 Mai 2015.

  1. NohaNoha

    NohaNoha Ouvrier

    Messages:
    256
    Inscrit:
    16 Mai 2015
    Gamme d'usinage
    Bsr,

    Pour éliminer les 6 degrés de liberté et d’après la forme de mon brut, j'utilise un appui plan , deux appuis rectilignes et je fixe avec des brides,
    Ma question: est ce que quand je rédige la gamme d'usinage, et en MISE EN POSITION , je dois modéliser les brides???
     
  2. PUSSY

    PUSSY Compagnon

    Messages:
    2 304
    Inscrit:
    25 Octobre 2010
    Localité:
    FR17800 Charente maritime
    Gamme d'usinage
    Bonjour,

    L'indication du serrage n'est pas indispensable, sauf si sa position à une influence sur la pièce (sa déformation).
    En ce cas, la représenter et la coter, et si la surface d'appui de la bride à une importance pour a tenue (mors striés ou doux par ex.).
    Dans la plupart des cas, on se contente d'une flèche (pleine ou non selon que l'on est sur une surface brute ou usinée) surmontée d'un "S".
    La mise en position est du ressort du préparateur (puisque cela détermine les cotes obtenue), le maintien de la pièce est du ressort de l'usineur selon les moyens dont il dispose. Par contre, il DOIT respecter les cotes portées sur le dessin.

    Cordialement,
    PUSSY.

    Cordialement,
    PUSSY.
     
  3. Kinox

    Kinox Ouvrier

    Messages:
    294
    Inscrit:
    25 Janvier 2014
    Gamme d'usinage
    Je pense plutôt que c'est
    - 1 appuis plan (suppression 3 degrés)
    - 1 linéaire rectiligne (suppression 2 degrés )
    - 1 ponctuelle ( suppression 1 degrés)

    Si tu as 2 linéaires tu dois avoir un système palonnier.

    De souvenir oui tu dois les modéliser...
    A valider .
     
  4. NohaNoha

    NohaNoha Ouvrier

    Messages:
    256
    Inscrit:
    16 Mai 2015
    Gamme d'usinage
    Merci :)
    Une question: j'ai une pièce que je fixe sur la plaque avec dei vis, comment je fais l'étude de l'isostatisme dans ce cas , ce n'est pas appui plan, ni linéaire, ni ponctuel??????
     
  5. Kinox

    Kinox Ouvrier

    Messages:
    294
    Inscrit:
    25 Janvier 2014
    Gamme d'usinage
    En poussant l'analyse tu dois pouvoir sortir un système équivalent.
    Un schéma, une photo ?
     
  6. kiki86

    kiki86 Compagnon

    Messages:
    2 649
    Inscrit:
    7 Janvier 2015
    Localité:
    Maisons Alfort
  7. NohaNoha

    NohaNoha Ouvrier

    Messages:
    256
    Inscrit:
    16 Mai 2015
    Gamme d'usinage
    Pour chaque démontage et montage , on fait Mise en position et Maintient en position?
    Ou bien la mise en position c'est ce qu'on fait au premier Montage , ( positionnement 1) et le reste est appelé maintient au position???
     
  8. NohaNoha

    NohaNoha Ouvrier

    Messages:
    256
    Inscrit:
    16 Mai 2015
    Gamme d'usinage
    Car je fais la mise en position et la maintient avec des brides pour OP1 aprés démontage et montage (OP2) je fixe ma pièce , sur une plaque avec des vis, donc on parle seulement maintient en position seulement cette fois???
     
  9. NohaNoha

    NohaNoha Ouvrier

    Messages:
    256
    Inscrit:
    16 Mai 2015
    Gamme d'usinage
    On me dit que le maintient en position doit assurer un contact avec les éléments de mise en position, ceci veut dire quoi,???? Avec des brides comment je vais assurer ce contact???
     
  10. sergeLAH

    sergeLAH Apprenti

    Messages:
    102
    Inscrit:
    21 Juin 2015
    Localité:
    Haguenau
    Gamme d'usinage
    Pour NohaNoha,
    Sans vouloir te vexer il faut demander une chose après l'autre et pas tout en même temps sinon tu ne peux pas t'en sortir
    Est ce que tu pourrais me donner quelques infos te concernant (ca pourra être important pour les réponses que je peux éventuellement te donner)

    - Quelle est ta formation en fabrication mécanique?
    - Quelle est ton expérience indutrielle?

    Il faut différencier complètement positionnement et serrage
    Pour la présérie on utilise la première partie de la norme (donc juste des flèches pour le positionnement)
    Une fois la fabrication stabilisée on utilise la seconde partie de la norme (en tenant donc compte de l'outillage de positionnement et de serrage).

    Quelques bases;
    une grande surface plane: 3 degrés de liberté (donc possibilité de supprimer 3 mouvements)
    Un plan de faible largeur: modélisé par une ligne donc 2 degrés de liberté
    Une toute petite surface: modélisé par un point donc 1 degré de liberté
    Un cylindre long: 4 degrés de liberté
    un cylindre court: 2 degrés de liberté

    Que veut dire supprimer un degré de liberté: Supposons qu'on ôte une pièce du contact avec l'outillage qui assure son positionnement et qu'on remet de nouveau cette pièce en contact avec cet outillage. Si elle reprend la même position en translation ou en rotation suivant ou autour d'un axe on dit qu'on a supprimé un degré de liberté suivant ou autour de cette axe.
    Exemple (axe Z vertical).
    Vous posez une pièce prismatqiue sur une table de machine. Vous l'enlevez et vous la reposer.
    Elle aura exactment la même position en Z que lors du premier posage. Vous aurez donc supprimé la translation suivant Z. Elle aura aussi la même position en rotation autour de X et autour de Y (position horizontale). Vous aurez donc également supprimer les rotations autour de X et Y. Je me répète: le positionnment n'a rine à voir avec le serrage.
    Le serrage assure le maintien de la pièce sous l'action de l'effort de la coupe.
    Petite astuce pour bien comprendre:
    C'est l'outillage de positionnement qui impose la position à la pièce (si la table est à 1 m du sol la pièce sera également à 1 m du sol, donc translation suivant Z supprimé)

    C'est la pièce qui impose le positionnement des éléments de serrage. Si les pièces d'une série à fabriquer ont une largeur différente et que ces pièces sont serrées avec le mors mobile d'un étau alors le mors mobile aura chaque fois une position différente qui dépendra de la largeur de la pièce à serrer. C'est donc bien la pièce qui impose la position au mors mobile
     
  11. NohaNoha

    NohaNoha Ouvrier

    Messages:
    256
    Inscrit:
    16 Mai 2015
    Gamme d'usinage
    Bjr,

    -Je suis ingénieur mécanique , mais orienté Calcul ,
    -Pour l'expérience industrielle, je travaille actuellement dans un atelier de fabrication
    JE FAIS DE MON BIEN POUR SAVOIR .
    Merci pour vous :) vos réponses m'apportent et m'aident beaucoup :)
     
    Dernière édition: 25 Juin 2015
  12. PUSSY

    PUSSY Compagnon

    Messages:
    2 304
    Inscrit:
    25 Octobre 2010
    Localité:
    FR17800 Charente maritime
    Gamme d'usinage
    @ Nohanoha,
    bonjour,

    Un objet quelconque dans l'espace possède 6 degrés de liberté :
    3 translations selon les axes "X", "Y" et "Z" (avance-recul, ripage droite ou gauche et élévation-baisse), notées Tx, Ty et Tz
    3 rotations autour de ces mêmes axes (roulis, tangage et lacet), notées Rx, Ry et Rz.

    Pour que cet objet retrouve TOUJOURS la même position dans le temps, il faut que ces 6 mouvements (quelque fois 5 seulement, notamment sur le tour) soient stoppés, dans un sens par les "APPUIS" et dans le sens inverse par le "BRIDAGE".
    1 point d'appui supprime 1 degré de liberté (Tx ou Ty ou Tz) et s'appelle "appui ponctuel".
    Si "i" ou "j" ou "k" représentent "x" ou "y" ou "z" :
    La combinaison de 2 points d'appui supprime 2 degrés de liberté et s'appelle "appui rectiligne" (Ti-Rj) ou parfois "anneau" ou "centrage court" (Ti-Tj).
    La combinaison de 3 points d'appui supprime 3 degrés de liberté et s'appelle "appui plan" (Ti-Rj-Rk).
    La combinaison de 4 points d'appui supprime 4 degrés de liberté et s'appelle "centrage long" ou "pivot" (Ti-Ri-Tj-Rj).
    La combinaison de 5 points d'appui supprime 5 degrés de liberté et s'appelle "liaison hélicoïdale" (Ti-Ri-Tj-Rj-Rk/Tk) ou "pivot glissant" (Ti-Ri-Tj-Rj-Rk).

    Pour éliminer les 6 degrés de liberté d'une pièce, il faut donc "user" des combinaisons 1+2+3 ou 4+1+1 ou 5+1 et placer les points de bridage aux endroits nécessaires.

    Je n'ai pas la possibilité de faire des croquis explicatifs, mais si tu as besoin, ils se trouvent dans n'importe quel livre de "méthodes de fabrication".
    A défaut si tu ne trouves pas, je te les ferai.

    Cordialement,
    PUSSY
     
  13. NohaNoha

    NohaNoha Ouvrier

    Messages:
    256
    Inscrit:
    16 Mai 2015
    Gamme d'usinage
    Merci PUSSY :) J'ai trouvé un cours PDF intéressant.
    Petite question: je comprends pas l'utilisation des centreurs et comment on doit les monter ou sous quels conditions , je trouve pas des détailles sur Net , si vous pouvez m'expliquer , je serais reconnaissante :)
     
  14. sergeLAH

    sergeLAH Apprenti

    Messages:
    102
    Inscrit:
    21 Juin 2015
    Localité:
    Haguenau
    Gamme d'usinage
    Quelques petites erreurs ci dessus comme combinaison de 5 Points= liaison prismatique (1 translation restante) ou pivot (1rotation restante).

    Une liaison hélicoïdale (vis écrou) est une liaison particulaire ou Tz= k Rz

    Un centreur est une pièce cylindrique longue ou courte.
    Si elle est longue elle supprime 4 degrés de liberté (liaison pivot glissant)
    Si elle est courte elle supprime 2 degrés de liberté (liaison linéaire annulaire)
     
  15. NohaNoha

    NohaNoha Ouvrier

    Messages:
    256
    Inscrit:
    16 Mai 2015
    Gamme d'usinage
    D'accord. Mais pourquoi a t on besoin des centreurs ? Y-a t il des règles pour les placer??
    Déja , je cherche des PDF sur internet mais vos réponses m'apportent le plus toujours :D
     

Partager cette page