1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  1. lapenduledargent/finemeca

    lapenduledargent/finemeca Ouvrier

    Messages:
    368
    Inscrit:
    19 Septembre 2008
    Localité:
    Walcourt en Belgique
    Frein de broche
    Bonsoir,

    Sur une machine (défonceuse à bois), j'ai comme frein de broche, l'inversion du sens de rotation de la broche.
    Le frein se fait par l'interrupteur en inversant une des phases.

    Je suis surpris par le système. C'est courant ??? Pas mauvais pour le moteur ?

    Merci d'avance pour vos conseils.

    Pierre
     
  2. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 007
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Frein de broche
    tout dépend quel moteur !

    un moteur moderne qui chauffe beaucoup en utilisation normale risque de surchauffer en freinant par la marche arriere

    sur mon vieux tour avec un moteur leroy ( bien avant leroy sommer ) je peux faire un filetage en donnant des coup de marche avant et de marche arrière sans faire chauffer le moteur ... ce genre de moteur n'a pas besoin de disjoncteur , impossible a griller

    pour freiner les machine a bois il y a une solution que j'aime bien : envoyer du 24V continu entre 2 phase du moteur , a la place du tri 380 : ca freine bien le moteur et ne risque pas de le relancer a l'envers comme donner un coup de marche arrière : ça fait moins chauffer le moteur que le coup de marche arriere
     
  3. lapenduledargent/finemeca

    lapenduledargent/finemeca Ouvrier

    Messages:
    368
    Inscrit:
    19 Septembre 2008
    Localité:
    Walcourt en Belgique
    Frein de broche
    Bonjour Moisan,

    Merci de ces infos, mais ce qui me surprend c'est l'idée que la broche tourne en pleine vitesse et puis soudainement et brièvement, tu inverses le sens.
    Voilà une photo de la machine et une autre de la plaque de la machine :

    [​IMG]


    [​IMG]


    Bonne journée

    Pierre
     
  4. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 007
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Frein de broche
    c'est vrai que ce coup de marche arrière est un moyen barbare de freiner ! dur pour les engrenage qui surmultiplient la vitesse !

    est ce d'origine ? ou est ce une mise aux norme bâclé ?

    il suffit qu'une norme impose un dispositif de freinage , et comme aucune norme n'impose que ça soit fiable , un systeme batard de ce genre permet d'etre conforme ... même si ça doit tout mettre en panne ... ou même si cette methode d'arret est tellement mauvaise qu'on evite d'arreter la machine donc qu'on travaille encore plus dangereusement !

    quand un freinage rapide est imposé , il faut que ça ne freine brutalement que par l'arrêt d'urgence , mais surtout que ça s'arrête normalement par le bouton arrêt normal

    l'avantage du freinage par courant continu , et qu'on peut choisir la tension pour un freinage raisonnable ... si 24V est trop brutal on se contente de 12V
     
  5. chabercha

    chabercha Compagnon

    Messages:
    5 195
    Inscrit:
    9 Janvier 2009
    Localité:
    FR84 Vaucluse
    Frein de broche

    bonjour
    Moissan,pourrais tu détailler un peu ce système, cela n'est je pense pas destiner qu'aux moteurs de machines à bois mais à n'importe quel moteur tri 380, quelle puissance de 24cc pour un moteur de (exemple) 1 ou 2 cv, quelle manière de l'utiliser, 3 boutons poussoirs, 2 contacteurs puissance, 1 pour le 380, l'autre pour le 24cc ?
    merci.
    A+ bernard
     
  6. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 007
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Frein de broche
    je l'ai installé sur des machine industrielle avec un relais temporisé : quand on appuie sur le bouton arret , ou quand le cycle automatique arrive a la fin , ca alume le relais temporisé qui colle le contacteur qui envoie le 24V pendant quelque seconde ... reglage du temps a faire pour obtenir l'arret

    en general a 24V ça consomme environ le courant nominal du moteur en 380V 50Hz ... mais c'est variable suivant le moteur : plus le moteur a un bon rendement donc une faible resistance de bobinage plus il faut reduire la tension continue pour ne pas avoir un courant trop fort donc un freinage trop brutal

    dans le cas des machine automatique ou j'ai mis ce systeme ça permet d'eviter d'atendre trop longtemps que le moteur s'arrête pour sortir la piece finie

    dans le cas d'une machine simple un bon moyen est de cabler le bouton arret sur le contacteur qui envoie le courant continu : ca freine tant que l'on enfonce le bouton arret

    bien sur avec un contact auxiliaire sur le contacteur triphasé pour bien attendre que le contacteur triphasé soit decollé avant de coller le contacteur 24V
     
  7. slouptoouut

    slouptoouut Compagnon

    Messages:
    3 843
    Inscrit:
    1 Avril 2010
    Localité:
    planète terre
    Frein de broche
    Bonjour,

    je confirme, et j'ai déja fait appel a ce système , appellé freinage par injection de courant continu , le freinage par envoi d'un courant continu à 24v entre 2 phases d'un moteur tri 380 est un procédé simple et efficace , qui est applicable a tous les moteurs asynchrones tri , qui freine bien...(mais qui agit sans risque de partir dans l'autre sens, et sans bloquer brutalement la mécanique) et qui n'a pas les inconvénients d'un freinage par inversion ! (trop brutal pour la mécanique, et qui comporte le risque de voire la machine repartir dans l'autre sens !)

    j'ai installé ce système sur plusieurs machines , petites (une petite scie fraise de 1CV) ou grosse (un gros tour Somua U39 équipé d'un moteur de 12 CV) pour le tour Somua U39, il a fallu tout de même un transfo 24V de 1 KVA et un pont de diodes 35A , pour avoir un freinage efficace et un fonctionnement fiable , avec un peu de marge ...

    il faut, en effet et comme déja dit , en plus du transfo et du pont de diodes , un relais temporisé, et quelques modif , pour creer des "verrouillages électriques" entre ce relais tempo et les contacteurs de broche , par insertion de contacts NC en série (pour être sur de ne jamais enclencher en même temps les contacteurs de broche et le freinage, et donc ne jamais envoyer simultanément le 380V alternatif et le 24V continu sur le même moteur ! sinon les fusibles sautent et le pont de diodes explose ! )

    sloup
     
  8. slouptoouut

    slouptoouut Compagnon

    Messages:
    3 843
    Inscrit:
    1 Avril 2010
    Localité:
    planète terre
    Frein de broche
    Bonjour,

    correctif : le tour que j'avai doté de ce système n'est pas un U39 , mais est un Somua UM39 , équivalent a celui ci

    http://www.usinages.com/tours-f23/tour-somua-um39-t38403.html

    La mise en marche et l'arrêt du tour se faisais au moteur , par contacteurs , et non par les embrayages d'origines ( qui patinais, défaut récurrent sur ces tours) et , par la suite , un arrêt rapide étais souhaité , résultat obtenu facilement même pour une machine de cette taille (au prix certe d'un gros transfo !)

    Je n'ai pas pu ré-éditer le message d'origine, et j'ai eu des problèmes informatiques avec ce forum ...d'ou ce correctif en faisant "répondre"
    (enfin bon, ça déconne ...c'est normal ...c'est ça internet !)

    sloup
     
  9. masseykubota

    masseykubota Ouvrier

    Messages:
    467
    Inscrit:
    4 Janvier 2012
    Localité:
    Poitiers
    Frein de broche
    Bonjour,

    C'est pas courant mais un connu du monde industriel. Ce sont les contacteurs qui souffrent le plus dans un tel cas.
    Dans un tel cas et si je ne me trompe pas c'est un contacteur de catégorie AC4 qu'il faut "coupure sévère".

    Maintenant avec les variateurs (on en met partout) le freinage s'effectue en déchargeant l'énergie du moteur dans une résistance. Dans un tel cas le freinage est géré par le variateur et ses paramètres programmés.

    Une autre manière de freiner les moteurs est de ne plus les alimenter et de les mettre en court-circuit. Pendant la phase de freinage ils passent alors en génératrice qui doit délivrer une puissance très élevée (dans une résistance très faible), ça freine le moteur très rapidement.
    Le freinage par inversion de phase doit être plus efficace, car on apporte de l'énergie en plus pour le faire tourner dans l'autre sens.

    Le freinage est normalement régi par des normes, il faut que le moteur stoppe en moins de ... ms. (je ne me souviens pas du chiffre mais ce doit être de l'ordre de 20ms) A vérifier car les machines à bois sont considérées comme étant les plus dangereuses.

    Au passage si c'est la machine avec un cône exotique ne pas oublier de cartériser, car il y aura des mouvements en plus!.. et donc de nouvelles zones dangereuses.

    A+
    bon courage
     
  10. lapenduledargent/finemeca

    lapenduledargent/finemeca Ouvrier

    Messages:
    368
    Inscrit:
    19 Septembre 2008
    Localité:
    Walcourt en Belgique
    Frein de broche
    Bonjour,

    J'ai prévu en dehors de la zone de mouvements de la machine, trois barrières photo-émettrice. En cas de franchissement un relais avec un système E-stop coupe toutes les alimentations.
    Un carter est prévu pour l'aspiration. Ainsi la fraise devient inaccessible.

    Par contre, pour le frein de broche, je m’interroge, sur mes machines perso, j'ai l'habitude d'utiliser un variateur de fréquence, c'est vrai que c'est une possibilité.
    Faudra en discuter avec mon client.

    Bonne journée

    Pierre
     
  11. masseykubota

    masseykubota Ouvrier

    Messages:
    467
    Inscrit:
    4 Janvier 2012
    Localité:
    Poitiers
    Frein de broche
    Bonjour,

    C'est sûr avec un variateur... super cool! En plus on peut programmer des rampes d'accélération!

    A+
     
Chargement...

Partager cette page