1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Forge et briques réfractaires

Discussion dans 'Ferronnerie, Taillanderie, Serrurerie, Forge' créé par Borisravel, 15 Août 2015.

  1. Borisravel

    Borisravel Compagnon

    Messages:
    1 233
    Inscrit:
    4 Juin 2014
    Localité:
    Picardie
    Forge et briques réfractaires
    Bonsoir à tous.
    J'ai acheté cette semaine sur LBC une forge dont le fond était en argile. Evidemment, arrivé à la maison, l'argile s'était fait la malle. J'ai donc commencé à le refaire en briques réfractaires. Voici où j'en suis:
    20150815_202754.jpg

    Dois-je mettre du ciment réfractaire autour de la bouche et sur la tuyère ?

    A vendre aussi, il y avait cette magnifique enclume de 218kg. 1918, Martinet & Thibaud à Lyon:

    20150815_202738.jpg

    Elle a également fini dans la remorque avec la forge, j'ai craqué devant cette belle bête.
     
  2. frPascal

    frPascal Apprenti

    Messages:
    80
    Inscrit:
    24 Décembre 2013
    Localité:
    Shawinigan (Québec)
    Forge et briques réfractaires
    Bonjour,
    Super matériel, avec cela vous allez pouvoir faire du bon travail. Bonne chance pour trouver quelques pinces, tranchet, etc., pour commencer, ensuite on les fait soi-même.
    Pour le charbon, je vous conseil de trouver du vrai charbon de forge plutôt que du charbon de bois. Le charbon de forge est plus sale, mais avec un pouvoir énergétique bien plus puissant.
    On peur en trouver chez les marchands de fuel domestique, sinon voir auprès de centre hippique. Je suis moi-même un passionné de fer forgé.
    Bien cordialement
    F. Pascal
     
  3. Borisravel

    Borisravel Compagnon

    Messages:
    1 233
    Inscrit:
    4 Juin 2014
    Localité:
    Picardie
    Forge et briques réfractaires
    Merci. A force de faire les brocantes le dimanche, j'ai déjà beaucoup de pinces, marteaux divers, tranchets et poinçons...
    Oui, je vais acheter du charbon de forge, un marchand en vend pas cher près de chez moi. Les maréchaux ont presque tous des forges à gaz dans leurs camions. Ca fait bien longtemps que je n'ai plus du de maréchal avec une forge à charbon. Enfin, moi je ne fais pas ferrer mes chevaux...
    Voilà, je pense que c'est bon:

    20150816_174212.jpg
     
  4. christophe81

    christophe81 Modérateur

    Messages:
    1 087
    Inscrit:
    25 Février 2010
    Localité:
    cordes sur ciel 81
  5. Borisravel

    Borisravel Compagnon

    Messages:
    1 233
    Inscrit:
    4 Juin 2014
    Localité:
    Picardie
    Forge et briques réfractaires
    Bonjour.
    C'est le modèle air et feu qui est comme ça, à moins de monter encore d'un étage mes briques, je ne pouvais pas faire de pot au feu. Mais j'ai encore quelques briques que je mettrai au carré autour de la bouche sans les fixer.
     
  6. SULREN

    SULREN Compagnon

    Messages:
    1 926
    Inscrit:
    27 Janvier 2009
    Localité:
    Très proche de Toulouse, au Nord Ouest
    Forge et briques réfractaires
    Bonjour,
    Travail de pose de briques réfractaires très bien fait mais à mon avis inutile et même gênant pour l'exploitation de cette forge, sauf s'il n'y avait pas de tôle de fond et qu'il fallait bien créer un fond.

    J'ai depuis une quarantaine d'années une forge portative similaire à celle montrée et qui me sert de temps en temps, pour de la ferronnerie, pour redresser des grosses pièces de matériels agricoles, ou pour du traitement thermique de grosses pièces (ex: reforger la pointe d'une barre à mine et la retremper).
    Je n'ai jamais monté de briques. Je ne me souviens plus si j'ai mis un lit de cendres au fond avant le premier allumage il y a 40 ans (mais c'est très probable), et depuis cette date le fond est toujours tapissé de cendres et de machefers issus des travaux antérieurs. Je creuse juste un cratère autour de la buse avant une nouvelle utilisation et j'ouvre la trappe sous la buse pour évacuer ce qui a pu entrer dedans.
    Les briques alourdissent énormément la bête, or on peut avoir besoin de la déplacer pour travailler en extérieur sur des pièces très longues.
    Si la pièce est biscornue et qu'il faut en enfoncer une partie pour mettre bien au coeur du foyer la partie qu'on veut chauffer, les briques vont gêner cet enfoncement.
    Seule la partie située près de la buse est incandescente et il n'y pas lieu de mettre du réfractaire sur les bords, par exemple.
    Il a été prévu un espace assez vaste autour de la buse pour pouvoir amonceler des cendres, créer un grand cratère et bien concentrer la chaleur. Il est même quelquefois nécessaire de poser des briques ou des tuiles au bord de ce cratère.
    Ce n'est que mon avis, à confronter à d'autres.
     
    Dernière édition: 27 Août 2015
  7. christophe81

    christophe81 Modérateur

    Messages:
    1 087
    Inscrit:
    25 Février 2010
    Localité:
    cordes sur ciel 81
    Forge et briques réfractaires
    sans briques, ça fait un sacré paquet de charbon à mettre avant de se trouver au dessus de la tuyère ; sans compter que la zone neutre du feu se trouve entre 4 et 7 cm au dessus de cette dernière.
     
  8. SULREN

    SULREN Compagnon

    Messages:
    1 926
    Inscrit:
    27 Janvier 2009
    Localité:
    Très proche de Toulouse, au Nord Ouest
    Forge et briques réfractaires
    "sans briques, ça fait un sacré paquet de charbon à mettre avant de se trouver au dessus de la tuyère "

    Non, cela fait juste un bon paquet de cendres à trouver avant le premier allumage: cendres de cheminée, de barbeuk, etc.
    Ensuite on les laisse en place et il s'y ajoute régulièrement celles qu'on produit à chaque utilisation. On en retire un peu quand il y en a trop.
    On ne met du charbon que dans le cratère qu'on crée autour de la tuyère avant d'allumer la forge.

    "sans compter que la zone neutre du feu se trouve entre 4 et 7 cm au dessus de cette dernière".

    Justement, le fait de disposer dans le bac de la forge de cendres en abondance, sur toute sa profondeur, permet de remonter les bords du cratère si on veut par exemple recouvrir la partie de la pièce non en contact avec le foyer. Comme cela elle ne se refroidit pas par rayonnement, elle monte aussi en température, elle prélève de moins en moins de chaleur par conduction sur la partie chauffée et elle permet à cette dernière de monter haut en température. Sur ces petites forges il n'est pas si facile de chauffer les grosses pièces jusqu'à la température de travail.
    On a aussi besoin quelquefois pour gagner du temps d'avoir plusieurs fers au feu, enfouis dans un tas de cendres chaudes tout près du foyer.

    Mais si on tient à mettre des briques, pourquoi pas, même sur les bords!

    "Pour le charbon, je vous conseil de trouver du vrai charbon de forge plutôt que du charbon de bois. Le charbon de forge est plus sale, mais avec un pouvoir énergétique bien plus puissant".

    Tout à fait d'accord et le charbon de forge permet de former "la voute". Mais il faut reconnaître qu'il fume "bien gras".

    PS J'ai employé le mot "buse" précédemment. C'est une erreur il faut dire "tuyère", comme Christophe 81. Désolé.
     
    Dernière édition: 27 Août 2015
  9. christophe81

    christophe81 Modérateur

    Messages:
    1 087
    Inscrit:
    25 Février 2010
    Localité:
    cordes sur ciel 81
    Forge et briques réfractaires
    hormis le côté praticité pour le déplacement de la bête, mettre des briques est plus que bénéfique : grande inertie du foyer, facilité pour moduler le foyer 'par ajout de briques ; mais le fond en sable, cendre ou terre, fonctionne très bien aussi ; pour ce qui est d'atteindre la T° de chauffe avec ce genre de forge, je ne vois pas de pb : j'ai bossé avec ça pendant des années et je faisais mes soudures à chaude portée sans aucun soucis, le tout étant de conduire son feu proprement, en prenant soin de bien arroser régulièrement. Pour le pouvoir calorifique, je n'ai jamais vu de différence entre charbon de terre et charbon de bois (d'ailleurs de nombreux forgerons travaillent encore au CB)

    le charbon de terre : pas cher, grande tenue au feu, gras et très salissant, dégage des fumées pas catholiques (dioxyde de soufre notamment)
    le charbon de bois : très propre, odeur agréable et facile à se procurer, moindre tenue au feu
     
  10. SULREN

    SULREN Compagnon

    Messages:
    1 926
    Inscrit:
    27 Janvier 2009
    Localité:
    Très proche de Toulouse, au Nord Ouest
    Forge et briques réfractaires
    Re,
    Si je trouve comment on fait pour insérer un tableau Excel j'en créerai un qui indique la composition et le pouvoir calorifique des combustibles suivants:
    - Charbon de bois
    - Coke métallurgique (celui qu'on introduit dans les hauts fourneaux, pas les boulets qu'on appelle coke).
    - Houille grasse de forge
    - Houille grasse à coke
    - Houille maigre
    - Anthracite
     
    Dernière édition: 27 Août 2015
  11. SULREN

    SULREN Compagnon

    Messages:
    1 926
    Inscrit:
    27 Janvier 2009
    Localité:
    Très proche de Toulouse, au Nord Ouest
    Forge et briques réfractaires
    Comme je n'ai pas trouvé la façon d'insérer un tableau, j'ai contourné la difficulté en insérant une image de ce tableau. ça je sais faire. :-D

    [​IMG]
     
    Dernière édition: 27 Août 2015
  12. Borisravel

    Borisravel Compagnon

    Messages:
    1 233
    Inscrit:
    4 Juin 2014
    Localité:
    Picardie
    Forge et briques réfractaires
    Bonsoir
    Merci pour vos réponses.
    J'avoue avoir pensé qu'avec des briques, il faudrait effectivement moins de charbon. J'ai regardé les images en tapant forge portative sur Google, j'en ai déduit certaines choses et à un moment, il a bien fallu se lancer.
    A l'origine, le fond était en argile de l'épaisseur d'une demi-brique, mais en la ramenant, les vibrations l'ont complétement fissuré.
    En ce qui concerne le combustible, j'ai encore un marchand de charbon de forge tout prêt qui fait des prix raisonnables. J'ai même encore de l'anthracite s'il le faut.
     
Chargement...

Partager cette page