1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Fonctionnement embarreur

Discussion dans 'Discussions générales autour des CNC industrielles' créé par cantause, 27 Août 2013.

  1. cantause

    cantause Compagnon

    Messages:
    1 218
    Inscrit:
    13 Avril 2010
    Localité:
    Liège, Belgique
    Fonctionnement embarreur
    Bonsoir,

    J'ai une question très simple, qui en fera certainement rire plus d'un tellement elle est naïve, mais bon comme il n'y a pas de bêtes questions, comment fonctionne un embarreur?
    Je vois bien le principe, qui est d'alimenter en matière, de manière automatique un tour, mais ce qui me turlupine c'est, est-ce que la barre (côté embarreur) est également entraînée lors des opérations effectuées par le tour?
    Ce me semble peu plausible, tellement le gaspillage d'énergie serait grand, mais comme on voit sur les vidéos que les pièces se terminent par un tronçonnage et qu'il n'y a pas l'air d'y avoir de rebut éjecté avant de passer à la pièce à la pièce suivante ça a soulevé cette question...
    A moins qu'un dispositif ne découpe la barre en plus petit tronçons mais toutefois assez grand que pour permettre de réaliser plusieurs pièces d'affilée et qu'il n'y ait qu'un déchet pour plusieurs pièces produites?

    Merci d'avance pour vos lumières.

    Cordialement.

    François
     
  2. Vizu

    Vizu Apprenti

    Messages:
    91
    Inscrit:
    10 Janvier 2011
    Localité:
    Taiwan
    Fonctionnement embarreur
    Bonjour,

    Pour te répondre par rapport a mon expérience : oui, toute la barre engagée par l'embarreur est entrainée une fois prise dans ton mandrin. Sur le tour que j'utilise ce sont des barres d' 1 mètre pas plus car c'est une machine relativement petite. Plus ton alésage de broche est long, plus tu peux rentrer de longues barres (et plus il te faudra un long embarreur, logique :-D ).
    En général, a l’intérieur de l’alésage de broche on vient placer des douilles en Teflon permettant de réduire le diamètre de passage a celui de la barre usinée afin qu'elle tourne le plus possible autour de son axe. Une anecdote assez sympa d'ailleur: une fois en cour de série, la douille arrière (j'utilise trois douille pour une barre d'un mètre) sous l'effet de la vitesse de broche a avancée dans l’alésage a cause d'un joint qui était mort...je te dis pas la frayeur :eek: ! le cul de ma barre diamètre 15 c’était mis a tourner dans l’alésage de broche diamètre 50 ou 60 a 5000 tr/min...je te dis pas le boucan !!!

    Comme toutes les pièces usinées en embarreur sont tronçonnées, il te reste en bout de barre une chute la plus petite possible bien sur, qui est éjectée en fin de cycle avant d'engager une nouvelle barre...ça fait de la matière perdue mais bon, on peut pas tout avoir :-D . Si une broche de reprise est équipée sur ta machine je pense que tu peux terminer ta barre sans aucune chute mais je n'ai jamais travailler sur ce genre de machines.

    En espérant avoir éclairci un peu tes idées.
    Le Viz.
     
  3. nraynaud

    nraynaud Apprenti

    Messages:
    150
    Inscrit:
    21 Mars 2013
    Fonctionnement embarreur
    Bonjour, je me demande, quelle est la différence entre ce système et le décolletage ?
    le décolletage c'est bien aussi un système de tournage où on fait rentrer le brut par le centre du mandrin non ?

    merci.
     
  4. Vizu

    Vizu Apprenti

    Messages:
    91
    Inscrit:
    10 Janvier 2011
    Localité:
    Taiwan
    Fonctionnement embarreur
    Effectivement, le décolletage CN utilise l'embarreur puisque le principe est de laisser la machine tourner seule. 2 principales différences selon moi:
    1- en décolletage on tombe une pièce finie a tout les coup, les machines sont équipées de contre broche, donc quand une nouvelle pièce arrive en broche numéro 1 via l'embarreur, la pièce précédente est usinée dans la contre broche et tombe ainsi finie par la suite
    2- on n'usine en général que des pièces de petite taille.

    Un tour normal avec embarreur peut usiner des barre plus grosses : le diamètre maxi que j'ai usiné était du 40mm en barre de 1 mètre.
    Amicalement,
    Le Viz.
     
  5. nraynaud

    nraynaud Apprenti

    Messages:
    150
    Inscrit:
    21 Mars 2013
    Fonctionnement embarreur
    Merci pour l'info.
    J'ai cru lire que les décolleteuses tournaient à l'envers en général ?
    quid de la reprise de décolletage ?

    merci cette satisfaction de curiosité.
    Nico.
     
  6. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 013
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Fonctionnement embarreur
    il y a longtemps j'avais vu des atelier de decoletage ... chaque tour a sa barre de 6m qui tourne dans un guide : ça fait un bruit d'enfer

    je ne sait pas comment c'est sur les machine CNC actuelle : ça tourne plus vite , il doit bien y avoir des solution pour reduire le frottement

    je ne serais pas surpris qu'il y ai aujourd'hui un tube monté sur roulement tournant avec la broche : plus de frottement plus de bruit
     
  7. nagut

    nagut Compagnon

    Messages:
    1 188
    Inscrit:
    1 Décembre 2009
    Localité:
    ST-Claude Jura
  8. cantause

    cantause Compagnon

    Messages:
    1 218
    Inscrit:
    13 Avril 2010
    Localité:
    Liège, Belgique
    Fonctionnement embarreur
    Bonsoir,

    Merci beaucoup pour toutes ces infos, particulièrement Vizu pour la description détaillé!

    Arf, ça ne doit pas faciliter la dynamique des machines, est-ce que les machines avec embareurs sont aussi précises que les tours CN "normaux" (à cause des vibrations) ?
    Enfin d'un côté ça ajoute de l'inertie au système et au final les barres ne doivent pas avoir de très gros diamètre, au final c'est peut-être négligeable face aux efforts de coupes, c'est intéressant en tout cas.
    J'avais toujours été étonné par les embareurs sur les annonces de machines, qui avaient l'air bien plus complexes que de simple trétaux, je comprends mieux maintenant.

    Bonne soirée.

    François
     
  9. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 637
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    Fonctionnement embarreur
    Bsr ,

    C'est à dire qu'il y a differents systemes suivant le type de tour , par exemple :
    Sur semi auto , la barre est maintenue en poussée AR , elle tourne dans l'embarreur , la poupée est fixe , lorsqu'une pièce est tronçonnée , l'operateur ouvre la pince pneumatique , la barre avance jusqu'a la butée de la tourelle .
    Sur tour auto mecanique , le systeme est semblable , mais la barre est prise en pince dans une broche mobile , c'est son avancement qui donne la cote de longueur .
    La poussée arriere sur la barre est donnée par des masses suspendues et un systeme de poulie .
    Mais tout cela a surement evolué !
     
  10. nagut

    nagut Compagnon

    Messages:
    1 188
    Inscrit:
    1 Décembre 2009
    Localité:
    ST-Claude Jura
    Fonctionnement embarreur
    çà c'est sur ! le systeme avec les poulies , j'ai connu. :-D

    aujourd’hui , ils sont numérisés .
    pour les tours à poupée mobile , c'est mieux car quant il y a un recule poupée , la poussée ce coupe pour ne pas contrarier le mouvement .
     
  11. Franfran54

    Franfran54 Apprenti

    Messages:
    50
    Inscrit:
    10 Janvier 2009
    Fonctionnement embarreur
    Ayant deja utiliser des embarreur dans different secteur voici mon experience.

    la 1 ere la plus simple
    c'etait il me semble un embarreur de 3 métre lns hydrobar , un embarreur monobarre , une espece de verin geant dans laquelle on enfilait la barre a la main en ayant prealablement fait pivoter sur le coté l'appareil on arrivait sans surveillance a sortir des chute de 5 cm, la machine etait un tour Somab optimab 300 l'embarreur etait piloter par un programme macro la seul commande etait un code M on recuperait les pieces soit avec un panier sur verin ou directement dans le convoyeur

    La deuxieme solution embarreur IEMCA on y plaçait 4 barre de diametre 60mm en acier . c'est pas leger, le tour etaut un mori seiki sl2500 bi broche avec axe Y . et un bras recuperateur de piece et ejecteur de piece du second mandrin(des option qui semble mineurs mais fort apreciable)
    La machine pouvais tourner tant quelle avait des barres grâce a l’évacuation automatique de la chute ( faut pas oublier d'avoir un chanfrein au bout de la barre). La chute etait de 25cm envrion tout depend de ta piece , on repassait les chute a la main a la fin du week end :wink: .
    Embarreur commander par un sous programe dans la cn + reglage de certaine valeur dans l'embarreur.

    Enfin le royaume de l'embarreur
    Un societe de decolletage avec tour mono et bi broche
    Les piece decouper tombait dans une petite goulote en dessous de la lame a tronçonner sans marque malgres que sa soit du laiton.
    Le controle se faison uniquement dans l'embarreur qui poussait en permanance.

    Dans tout les cas il te faut une bute amovible ou un corp d'outil assez rigide.
    Une tourelle bien fixe car sa pousse fort ces engins g du refaire regulierement des geometrie (tourelle duplomatic).


    voila pour mon éxperience

    n'hésite pas a poser des questions

    franfran54
     

Partager cette page